Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

1983 3 Kill 'Em All
1984 3 Ride The Lightning
1986 2 Master Of Puppets
1988 4 ...And Justice For All
1991 3 Metallica
1996 2 Load
1997 1 Reload
2003 1 St. Anger
2008 2 Death Magnetic
2016 1 Hardwired... To Self-Destru...
2023 72 Seasons

REPRISES

1998 Garage Inc..

ALBUMS LIVE

1999 S&m

COFFRETS

1993 Live Shit: Binge & Purge
 

1983 Kill 'em All
1984 Ride The Lightning
  Live In Toulouse
1986 Master Of Puppets
1987 The $5.98 Garage Days Re...
  Cliff'em All
1988 ...and Justice For Al...
1991 Metallica
1993 Live Shit Binge & Purge
1996 Load
1997 Reload
1998 Garage Inc
  Bay Area Thrashers
  Cunning Stunts
1999 S&m
  Whiskey In The Jar
  S&m
2000 I Disappear
2001 A Punk Tribute
2003 St Anger
  St Anger (tribute To The...
2004 The Unnamed Feeling
  Some Kind Of Monster
  Un An Et Demi De La Vie ...
  Metallic Attack: The Ult...
  Some Kind Of Monster
2006 The Videos - 1989-2004
  The Scorched Earth Orche...
  Master Of Puppets Revisi...
2008 The Day That Never Comes
  Death Magnetic
2009 Français Pour Une Nuit
  Orgullo, Pasión Y Gloria
2010 Six Feet Down Under
  Six Feet Down Under 2
  Live At Grimey's
2011 Live In Gothenburg
  Lulu
  Black Album 20th Anniver...
2012 Beyond Magnetic
  Quebec Magnetic
2013 Through The Never Soundt...
2016 A Tribute To Master Of P...
  Hardwired
  Hardwired... To Self-...
2019 Helping Hands…live & Aco...
  S&m2
2020 S&m 2
2023 72 Seasons
 

- Style : Annihilator, Slayer, Anthrax, Testament
- Membre : Suicidal Tendencies, Lou Reed
- Style + Membre : Megadeth
 

 Site Officiel (3340)

METALLICA - Death Magnetic (2008)
Par ELK le 17 Juin 2024          Consultée 205 fois

Cela fait désormais partie de l'histoire du genre : en 2008, après des années d'errance artistique (notamment), METALLICA prend la décision de revenir à son style d'origine. Pas, comme on aurait pu l'attendre, au Metal mainstream du Black Album mais bien à la formule tant regrettée par les fans d'origine, celle par exemple du flamboyant And Justice For All avec ses titres étirés, ses riffs alambiqués et des solos de guitare distillés sur chaque titre.

On peut appeler cela comme on veut : de l'opportunisme, du fan service ou encore de la capitulation. J'interprète de mon côté cette décision comme le sursaut de réalisme d'un groupe qui a (enfin) compris que sorti de son genre d'origine, il n'avait pas grand chose à proposer et apporter. Cela signifie également que Death Magnetic sonne le glas de toute réelle ambition artistique des californiens qui vont désormais (en dehors de l'épisode Lulu sur lequel nous reviendrons) se contenter de jouer ce pourquoi ils sont faits.

Aidés par Chuck Robin, producteur attitré notamment des grands rivaux SLAYER, METALLICA revient à la structure de ses opus les plus fameux : un titre rapide en ouverture, une ballade en position 4, un instrumental vers la fin. Cette fois ce sont 10 titres qui nous sont offerts, pour 1H15 de musique, les américains ne sachant plus désormais faire court.

Ce disque a certes de nombreux défauts, en dehors des questions incontournables sur la sincérité de la démarche et de la conviction réelle des Four Horsemen. Le son aurait pou être meilleur, il crachote un peu est est exagérément compressé, les titres sont souvent trop longs et tournent parfois en rond, les solos de Kirk (que l'on retrouve avec plaisir dans l'exercice) sont loin d'être tous réussis, Robert Trujillo reste un passager quasi clandestin, et Lars a conservé certains tics agaçants. Mais quel plaisir de retrouver James presque à son meilleur, notamment vocalement, sa science du riff restant le principal attrait du groupe.

L'intro du disque est terrible, les premières mminutes de "That Was Just Your Life" sont somptueuses, même si le titre s'essouffle légèrement ensuite tout en restant globalement réussi. "All Nightmare Long" avec ses réminiscences de "Whenever I May Roam" en intro est un autre bon titre bien speed et évocateur des belles heures passées. Les deux "ballades", "The Day That Never Comes" et "The Unforgiven III" passent plutôt bien. La première a un bon refrain et monte efficacement en puissance, alors que la seconde propose quelques jolis passages instrumentaux avec la présence d'un orchestre classique, et une intro inédite piano violon. J'aime bien également "Cyanide" titre enlevé qui dispose d'un trame mélodique efficace et "The Judas Kiss" sur lequel j'entends quelques accents N.W.O.B.H.M. qui me chatouillent agréablement l'oreille. Les autres titres n'ont pas non plus à rougir, leur défaut étant généralement leur longueur, mais il y a tout au long du disque suffisamment de bonnes idées pour nous maintenir en éveil et nous donner envie de réécouter le disque.

L'opus n'égale évidemment pas les œuvres de référence des américains, et il peut sembler incongru de les voir ainsi revenir à la musique de leurs révoltes adolescentes. L'inspiration est néanmoins partiellement de retour et le changement de producteur a fait du bien pour sortir du concon devenu fangeux des quatre albums précédents (en même temps ne pas changer de producteur après l'horrible St.Anger aurait été une faute majeure). Ce disque constitue finalement une agréable surprise, celle de voir le groupe revenir à ce qu'il fait de mieux et ne plus se prendre pour ce qu'il n'a jamais été. Les petits bonheurs émanent parfois de choses simples, c'est le cas ici.

A lire aussi en METAL par ELK :


IRON MAIDEN
Live After Death (1985)
Miracle à Long Beach

(+ 1 kro-express)



Bruce DICKINSON
The Chemical Wedding (1998)
Noir, profond et accompli


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
   ELK
   GLADIUS

 
   (3 chroniques)



- James Hetfield (chant, guitare)
- Kirk Hammett (guitare)
- Robert Trujillo (basse)
- Lars Ulrich (batterie)


1. That Was Just Your Life
2. The End Of The Line
3. Broken, Beat & Scarred
4. The Day That Never Comes
5. All Nightmare Long
6. Cyanide
7. The Unforgiven Iii
8. The Judas Kiss
9. Suicide & Redemption
10. My Apocalypse



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod