Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Ariana Grande

Mariah CAREY - Me. I Am Mariah. (2014)
Par JEREM le 9 Mai 2018          Consultée 176 fois

Mariah, c’est une battante. Cette évidence n’est plus à prouver. Notre Diva à la voix exceptionnelle a eu de nombreuses vies, des échecs, des coups durs mais telle une boxeuse, elle remonte toujours sur le ring, livrant des albums à intervalle très régulier. Même si cette dernière décennie ne lui a pas apporté que des bonnes choses - loin de là -, elle est toujours là. L’elusive chanteuse livre donc avec « Me. I am Mariah. » un nouvel opus à l’imagerie toujours plus kitsch, au titre qui l’est tout autant et à la pochette désespérément ridicule. Elle aime ça, on ne pourra pas la changer. L’important c’est le contenu, et c’est d’autant plus regrettable de voir son image déplorable aux yeux du grand public, car oui Mariah CAREY même au bout de plus de vingt ans de carrière a toujours des choses à dire. Et si ce nouvel essai - le dernier en date - ne manque pas de défauts, il est aussi son album le plus personnel et touchant depuis un bon moment.

Alors qu’elle avait l’habitude d’ouvrir ses albums avec des titres claquants, cette fois la chanteuse propose « Cry », une ballade intime et émouvante. Comme pour donner le ton du reste du disque où elle se livre vraiment, enlevant même son masque de grande diva capricieuse. Du point de vue de l'interprétation, il n’y a rien à redire, elle montre qui est la patronne. La puissance est moins là, laissant la place à l’émotion pure. Dès le deuxième titre, elle renoue avec une ambiance plus festive avec ce beat hip-hop délicieux pour l’excellent « Faded ». Elle a toujours été très friande de ce style musical et elle le prouve à nouveau avec « Dedicated » en featuring avec NAS. Je m’attendais tout de même à quelque chose de plus poussé et mémorable, étant donné le talent des deux artistes. Je préfère largement l’apparition du talentueux Miguel sur le single « Beautiful », petite pépite r’n’b qui aurait mérité un plus large succès. Petit bémol, Mariah donne parfois l’impression d’être une simple invitée sur son propre titre, Miguel dominant clairement le morceau.

Autre single - à l’échec retentissant - avec « You’re Mine », c’est joli, sensuel, du M.C. pur jus. Très sympathique mais à l’image du reste du disque, ce n’est absolument pas mémorable. Contrairement à quasiment tous les autres albums de la miss, il n’y a pas l’ombre d’un tube, d’un morceau marquant que l’on se plaît à réécouter encore et encore. Rien n’est vraiment mauvais, mais c’est parfois trop lisse. Et elle se donne du mal pourtant, notamment avec une petite apparition de Stevie WONDER sur le pourtant moyen « Make it look good », ça ne décolle pas malgré les bonnes intentions. Idem pour « Meteorite » qui se vend comme un gros banger, changeant donc radicalement des autres productions de Mariah, mais cet ovni ne passe pas du tout. Je lui préfère « Supernatural », plus classique mais vraiment réussi. Dans « Camouflage », la chanteuse renoue avec les grandes ballades émotionnelles. Elle n’essaie pas inutilement de singer ses grands succès, et cette chanson met en avant sa fragilité et son mariage en lambeaux.

Malgré des morceaux assez anecdotiques en cours de route, la fin du disque renoue avec les qualités du début. « Money » est un savant mélange entre hip-hop et jazz. Ce mix est savamment dosé et la partition de Fabulous est également très réussie. Mariah se balade dans ce style de musique, d’une fraîcheur bienvenue. Et il y a comme toujours la reprise casse-gueule du disque, cette fois avec l’immortelle « One More Try » du regretté George MICHAEL, sans doute la plus grande chanson du chanteur disparu. Mariah CAREY se débrouille très bien. Vocalement, c’est impeccable, mais elle ne réinvente pas la chanson cette fois. L’interprétation subtile de George était bien plus forte, mais ça reste un bel hommage. Et enfin, en ultime piste, la Diva nous propose une conclusion aux allures de gospel, très jolie, même si l’on reste sur sa faim tellement ça aurait pu être plus fort et épique.

Bref, « Me. I am Mariah » est un album qui s’écoute bien, regorgeant de pistes solides et sympathiques. Mais pas de tube, pas d’instant réellement fort. L'ensemble reste un peu bancal. C’est dommage car l’intention y est et les textes sont forts et bien écrits. Ceux d’une femme qui a tout connu et qui est toujours là. Malgré tout, on l’aime bien Mariah et si l'on met de côté ses frasques, elle reste la plus belle voix de la variété internationale. Cet album le prouve une nouvelle fois.

A lire aussi en POP par JEREM :


Whitney HOUSTON
I'm Your Baby Tonight (1990)
La success story continue...




Janet JACKSON
Unbreakable (2015)
Une nouvelle janet


Marquez et partagez





 
   JEREM

 
  N/A



- Mariah Carey (chant, choeurs, composition, productrice)
- Troy Bright (choeurs)
- Louis Cato (basse)
- Bryan-michael Cox (producteur, choeurs)
- Joel Derouin (violon)
- Fabolous (chant)
- Chris Sholar (guitare)
- Phil Tan (mixage)
- ...


1. Cry.
2. Faded
3. Dedicated (feat. Nas)
4. #beautiful (feat. Miguel)
5. Thirsty
6. Make It Look Good
7. You're Mine (eternal)
8. You Don't Know What To Do (feat. Wale)
9. Supernatural
10. Meteorite
11. Camouflage
12. Money (feat. Fabolous)
13. One More Try
14. Heavenly



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod