Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


SNOOP DOGG - Paid Tha Cost To Be Da Bo$$ (2002)
Par GLADIUS le 4 Novembre 2018          Consultée 135 fois

Enfin délivré des crocs acérés de la maison de disque No Limits Records gérée par MASTER P, SNOOP DOGG peut prendre un nouveau départ. Si Tha Last Meal, dernier album en date, était une bonne production, rétrospectivement les quelques dernières années du rappeur ne sont pas celles dont il peut être le plus fier. Pour cause, une surproduction commerciale aux arguments pompeux et un rappeur qui se perd parmi tout cela, n'arrivant plus à tirer son épingle du jeu.

Il fait dorénavant cavalier seul, ceci étant Paid tha Cost to Be da Boss se révèle l'album type de transition. Celui où SNOOP DOGG n'a pas su juger entre le désir de continuer la mouvance commerciale dans laquelle il était lancée avec No Limits et l'envie de fraîcheur et de nouveauté. Le rappeur nous fait un mix savant des deux choix, sans son acolyte si déterminant DR. DRE. L'album est fort indigeste et compliqué à apprécier. Pour cause, un revirement de style du rappeur qui confirme son attachement aux productions commerciales et calibrées. Pas de doutes, cet album est fortement teinté de pop.
Pour étoffer mes dires, laissez-moi vous parler du nouveau petit chouchou de SNOOP DOGG, j'ai nommé Pharell WILLIAMS. Sous la direction de The NEPTUNES à la production, les deux artistes nous proposent les petites bombes que sont "Beautiful" et "From Tha Chuuuch To Da Palace", tous deux choisis comme singles de l'album. Le premier est un savant mélange pop et rap dans lequel le rappeur aussi bien que Pharell et Charlie WILSON se surpassent pour nous sortir un morceau encore bien goûteux presque vingt années plus tard. Le second au traitement plus rock'n'roll se rapproche mollement d'une production de N.E.R.D, groupe de Pharell WILLIAMS.

L'album surfe sur des collaborations de qualité. SNOOP DOGG s'entoure de la crème de l'époque pour gagner en crédibilité. Cela passe donc par JAY-Z et Nate DOGG sur "Lollipop", un REDMAN impressionnant sur "From Long Beach 2 Brick City", ou encore un LUDACRIS sur "You Got What i Want" à la production aussi ingénieuse que loufoque. La présence d'un DJ PREMIER, producteur culte du hip-hop américain, sur "The One and Only", en fait une des plus grosses mélodies de l'album. Bien loin des productions pompeuses que l'on peut retrouver sur "Ballin", "Bo$$ Playa" ou encore "I miss that bitch" pour ne citer qu'eux. Dans la même veine, "Wasn't your fault" est totalement anecdotique, à la même sauce qu'un "Hourglass". L'épineux "Batman & Robin" produit par DJ PREMIER qui reprend fidèlement le générique du dessin animé est un pari risqué mais plutôt original et bien mené par un Snoop et RBX aux couplets d'enfer.
A contrario, "Pimp Slapp'd" fait office de gros morceau de l'album, avec sa production nous rappelant vaguement ce à quoi SNOOP DOGG aspirait il y a quelques années. Un texte envoyé de manière admirable qui nous prouve que le rappeur de Californie, même s'il s'écarte du style musical que son public attend de lui, a encore beaucoup de talent.

Le résultat de l'album est sans appel : si SNOOP DOGG ne décide pas de lui-même un revirement de style, nous allons avoir pour toujours des albums commerciaux et sans réelle inspiration. L'influence de No Limits Records a jeté un venin définitif sur la carrière du rappeur, et ses fans prennent peur à raison. Il nous donne l'impression qu'il n'a plus rien à dire, et qu'il se tourne vers un style "bling bling" américain à mille lieues des capacités du rappeur.

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par GLADIUS :


SNOOP DOGG
Doggystyle (1993)
Legen... wait for it... dairy !




REDMAN
Red Gone Wild (2007)
Surprise, ça marche !


Marquez et partagez





 
   GLADIUS

 
  N/A



Non disponible


1. Don Doggy
2. Da Bo$$ Would Like To See You
3. Stoplight
4. From Tha Chuuuch To Da Palace (feat Pharrell)
5. I Believe In You (feat Latoya Williams)
6. Lollipop (feat Jay-z, Soopafly & Nate Dogg)
7. Ballin' (feat The Dramatics & Lil' Half Dead)
8. Beautiful (feat Pharrell & Charlie Wilson)
9. Paper'd Up (feat Kokane & Traci Nelson)
10. Wasn't Your Fault (feat Ginuwine)
11. Bo$$ Playa
12. Hourglass (feat Kokane & Goldie Loc)
13. The One And Only
14. I Miss That Bitch (feat E-white)
15. From Long Beach 2 Brick City (feat Redman & Nate D
16. Suited N Booted
17. You Got What I Want (feat Goldie Loc, Ludacris & C
18. Batman & Robin (feat The Lady Of Rage & Rbx)
19. A Message 2 Fat Cuzz
20. Pimp Slapp'd



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod