Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


SNOOP DOGG - R&g (rhythm & Gangsta): The Masterpiece (2004)
Par GLADIUS le 8 Novembre 2018          Consultée 131 fois

Bien naïf celui qui pense à chaque nouvel album de SNOOP DOGG retrouver le fantôme du grandiose et intemporel Doggystyle. Le rappeur californien en a définitivement tourné la page, ses inspirations et ses rencontres (oui, MASTER P c'est à toi que je pense) l'ayant poussé à se rapprocher de productions beaucoup plus commerciales. Sa sortie du label No Limits nous l'a prouvé : même après, il a continué à créer de la musique aux teintes pop. Une fois la démarche d'acceptation effectuée, on apprend doucement à accepter cette nouvelle facette de notre dog, qui pousse vers un style pimp, très chill et plein de fumée verte. Son projet de 2004, R&G (Rhythm & Gangsta) ne déroge pas à cette nouvelle règle.

L'album est un petit bijou de productions, toutes plus affinées les unes que les autres. SNOOP DOGG a appris de ses derniers albums, et son revirement commercial l'oblige à s'entourer de nouveaux producteurs. Oui, on peut dire au revoir à DR.DRE qui avait pourtant fait des miracles. Ici, c'est The NEPTUNES qui a la plus grande part de production dans l'album et qui sait faire des miracles. C'est acté, SNOOP DOGG est en passe de devenir une machine à tubes. Cet album en est l'exemple parfait, renfermant les plus grosses chansons pop du rappeur. Pour étayer mes dires, penchez-vous vers l'intemporel "Drop It Like It's Hot" en featuring avec le bouillant Pharell WILLIAMS (qui lui aussi a un gros impact sur cet album). C'est probablement le morceau le plus déterminant du milieu de carrière de SNOOP DOGG car c'est celui qui lui a permis d'avoir enfin l'impact mondial qu'il espérait tant, dans les oreilles de tout le monde et non plus seulement des quelques fans de hip-hop. Un tube énorme qui a fait du bien à la carrière des deux artistes et qui résonne encore aujourd'hui comme un incontournable, que nous nous amuserons sans aucun doute à reproduire avec les claquements de langue qui font office de rythmique.
The NEPTUNES exerce un impact essentiel sur cet album car le titre qu'on vient d'évoquer n'est pas leur seul coup de maître. Ils réitèrent avec "Signs", du même acabit que le tube avec Pharell, cette fois-ci avec une autre pop star du nom de Justin TIMBERLAKE. Enorme production, sans aucun défaut, qui laisse la part facile à un SNOOP DOGG s'amusant à poser un rap nonchalant en toute simplicité. La production de "Pass it pass it" est sensiblement plus difficile d'accès et moins pop, mais ne déroge pas à la hit-machine qu'est en train de nous créer The NEPTUNES, tout comme "Perfect" avec un Charlie WINSON omniprésent dans les productions réussies du rappeur.

Si la partie gérée par The NEPTUNES est un quasi sans faute, le reste de l'album comporte aussi des surprises fort intéressantes. L'apparition de 50 CENT sur un "Oh No" plein de rage fait grand bien à un album qui manquait de quelques tournures testostéronées outre le grand "Bang Out" qui tire son épingle du jeu. L'apparition de SOOPAFLY sur "Can You Control Yo Hoe" est elle aussi pleine de réussite, le rappeur invité montrant également sa casquette de producteur sur "The Bidness", bien plus funk et ghetto que le morceau sur lequel il rappe. Il est également sur "I'm Threw Witchu", un peu en retrait et moins intense que les deux autres.
On a droit à quelques autres bonnes surprises comme la production de "Snoop DO double G", la sincérité de notre rappeur sur "Promise I", l'intensité monstrueuse de "Step Yo Game Up" où LIL JOHN sort ses crocs. L'apparition samplée des BEE GEES sur "Ups & Downs" a le mérite d'être originale et se laisse facilement apprécier.

R&G fait partie d'un des nombreux albums du changement dans la carrière de SNOOP DOGG. Si le précédent était en majeure partie un raté, celui-ci en revanche est complètement maitrisé. SNOOP DOGG cartonne dans son rôle d'assistant rap sur des tubes commerciaux calibrés. Je le répète, n'espérez définitivement pas retrouver Doggystyle. L'évolution de style n'en reste pas moins intéressante et nul doute que notre rappeur saura s'épanouir dans ce marché pour de nombreuses années. Quoi qu'il en soit, voyez en R&G l'album de référence des plus grosses chansons rap/pop que SNOOP DOGG nous ait proposées.

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par GLADIUS :


ROCKIN'SQUAT
Confessions D'un Enfant Du Siècle (volume 2) (2009)
Un recueil de tubes




REDMAN
Red Gone Wild (2007)
Surprise, ça marche !


Marquez et partagez





 
   GLADIUS

 
  N/A



Non disponible


1. (intro) I Love To Give You Light
2. Bang Out
3. Drop It Like It's Hot (feat Pharrell)
4. Can I Get A Flicc Witchu (feat Bootsy Collins)
5. Ups & Downs (feat The Bee Gees)
6. The Bidness
7. Snoop D.o.double G
8. Let's Get Blown (feat Pharrell)
9. Step Yo Game Up (feat Lil' Jon & Trina)
10. Perfect (feat Charlie Wilson)
11. W-ballz (interlude)
12. Fresh Pair Of Panties On
13. Promise I
14. Oh No (feat 50 Cent)
15. Can U Control Yo Hoe (feat Soopafly)
16. Signs (feat Justin Timberlake & Charlie Wilson)
17. I'm Threw Witchu (feat Soopafly)
18. Pass It Pass It
19. Girl Like U (feat Nelly)
20. No Thang On Me (feat Bootsy Collins)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod