Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


SNOOP DOGG - Coolaid (2016)
Par GLADIUS le 24 Novembre 2018          Consultée 102 fois

Ces derniers temps, la consommation excessive de marijuana (toujours à usage médical, cela va de soi) pousse Snoop DOGG à s'orienter vers de nouveaux horizons. Pendant un court instant il a même osé sortir les crocs un peu plus acérés et modifier son nom pour se comparer à un lion et non plus à un chien. Pas loin d'être une série télévisée où si tu manques un épisode tu es rapidement dans le flou, la carrière de Snoop reprend un énième nouveau virage en 2016, après deux albums typés reggae.

Coolaid est un pur produit marketing, mais n'y voyons pas de mal aux premiers abords. Il faut dire que Snoop DOGG lui-même a annoncé cet album comme étant la suite de Doggystyle. Quelle erreur. Il n'y a absolument rien à voir entre les deux projets. Donner à ce cru de 2016 le projet d'être une suite à son album légendaire est proche du blasphème, ceci étant le rappeur va évidemment se ramasser avec Coolaid qui ne tient pas la route. Les productions sont aseptisées au possible, nous emmènent vers un single "Kush Ups" qui promeut l'album bien tristement avec un Wiz KHALIFA qui est dans la même situation un peu triste que Snoop, à savoir qu'ils n'arrivent pas à maintenir la flamme qui brillait quelques années auparavant dans leurs prestations.

L'instrumentation, quant à elle, flirte avec l'insupportable, accusant d'un mauvais choix de sonorités et de percussions. Bien mal parti avec ce single, il est difficile de trouver quelque chose de plus attirant avec l'album vu en entier. Snoop DOGG surprend à s'essayer à la trap sur le morceau qui lance l'album, "Legend", dans lequel il retrace sa carrière d'une manière bien plus pâle que sur l'intemporel "Who Am I". L'ambiance est drastiquement différente et moins surprenante sur "Ten Toes Down" qui pose un décor plus smoothy que le rappeur assume maintenant complètement. Et comme on n'a pas deux ambiances similaires dans un album qui, on le sent, a fait l'objet d'une mure, mure réflexion (ironie), Snoop DOGG nous refait le coup du récit autobiographique sur "Don't Stop" avec Too SHORT et une instrumentale qui ressemble au g-funk des années 90 allié à un synthétiseur des années 2050.

Finalement, le seul qui n'a pas l'air d'être gêné par le loupé complet de cet album, c'est Snoop DOGG. Il enchaîne les morceaux avec une assurance, qu'il a certes mérité après une carrière autant fournie, pour au final ressortir des titres intéressants qui vont se compter sur le bout des doigts. Parmi eux, nous pouvons citer l'énergique et mystérieux "Super Crip" qui nous expose les talents de production de Just BLAZE, mais aussi "Oh Na Na" sur lequel on retrouve un Wiz KHALIFA cette fois ci beaucoup plus en forme et le solide "Two or More". A l'inverse, on manque de s'endormir sur "Coolaid Man" en comprenant que le pétard était peut-être trop chargé, comme sur "My Carz" ou "Side Piece". Inutile de parler des productions de Swizz BEATZ sur "Let the Beat Drop", "Light Me Up" ou "Let Me See Them Up" qui font automatique zapper au morceau suivant. Difficile d'accrocher au faux tube "Point Seen Money Gone" avec JEREMIH, drastiquement aseptisé et sans émotion.

La conclusion est simple et évidente, Snoop DOGG est à côté de la plaque sur Coolaid. Presque aucune cohérence dans les compositions, une flemmardise naturelle sur laquelle il joue trop – probablement pour la première fois, d'ailleurs. Persuader son public fidèle devient de plus en plus compliqué pour l'ancien gangsta de Californie, cependant les ventes sont toujours au rendez-vous, inutile donc de s'inquiéter sur l'éventuel retour derrière le micro du rappeur. Ceci étant, il n'y a aucune raison de s'arrêter sur Coolaid : si l'originalité de la pochette vous a conquis, eh bien, congratulations, vous avez trouvé le point le plus attirant de cet album.

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par GLADIUS :


HOCUS POCUS
Place 54 (2007)
Le top du rap français




NUJABES
Modal Soul (2005)
Toute l'étendue du génie nippon


Marquez et partagez





 
   GLADIUS

 
  N/A



Non disponible


1. Legend
2. Ten Toes Down
3. Don't Stop (feat Too $hort)
4. Super Crip
5. Coolaid Man
6. Let Me See Em Up (feat Swizz Beatz)
7. Point Seen Money Gone (feat Jeremih)
8. Oh Na Na (feat Wiz Khalifa)
9. My Carz
10. Two Or More
11. Affiliated (feat Trick Trick)
12. Feel About Snoop
13. Light It Up (feat Swizz Beatz)
14. Side Piece
15. Kush Ups (feat Wiz Khalifa)
16. Double Tap (feat E-40 & Jazze Pha)
17. Got Those
18. Let The Beat Drop (celebrate) (feat Swizz Beatz)
19. What If (feat Suga Free)
20. Revolution (feat October London)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod