Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


SNOOP DOGG - No Limit Top Dogg (1999)
Par GLADIUS le 3 Novembre 2018          Consultée 111 fois

Le premier album de SNOOP DOGG à voir le jour chez No Limits Records fut l'un de ses pires échecs en terme de qualité. Ni une ni deux, le rappeur qui ne doit avoir que les chiffres de vente en tête se sent confiant et nous pond une année plus tard No Limit Top Dogg. Cette spontanéité lui permet de regagner le cœur de ses fans les plus assidus. Il faut dire que son arrivée dans le label No Limits Records ne lui a pas valu que des bonnes paroles, cette maison de disques étant l'une des plus critiquées à l'époque pour son aspect commercial qui primait sur l'art.

La première bonne nouvelle de cet album, c'est le retour de la collaboration de notre SNOOP DOGG avec DR. DRE qui, il faut bien l'avouer, a fait naître des projets dantesques tels The Chronic et Doggystyle, deux albums inscris clairement parmi les classiques qui marquent l'histoire du hip-hop et de la musique en général. On le sait donc, quand les deux touchent ensemble les platines et le micro, il se passe de belles choses. Pour ne pas me faire mentir, ils ont choisi de nous proposer trois morceaux en commun sur cet album. "Buck 'em" tout d'abord, qui voit un DR. DRE monstrueux à la production tandis que SNOOP DOGG et Sticky FINGAZ s'amusent à sortir des rimes avec une simplicité déconcertante. Ensuite les deux apparaissent derrière le micro, avec toujours le docteur à la production sur "Just Dippin'", d'une efficacité redoutable, qui nous rappelle leurs collaborations passées et autant de chefs d'œuvres incontestables. Le troisième copinage des deux artistes les plus synergiques du moment se trouve dans "Bitch Please" où DR. DRE nous envoie une instrumentale pleine de testostérone sur laquelle les compères SNOOP DOGG, XZIBIT et Nate DOGG s'amusent et littéralement écrasent la concurrence.
Une autre surprise et pas des moindres : la présence en featuring du grand Raphael SAADIQ, chanteur et guitariste qui prête main forte à SNOOP DOGG sur "Something Bout Yo Bidness", un duo couronné de succès et réellement appréciable. Notre chanteur y apporte une réelle plus-value. La puissance de "Don't Tell" qui a un peu un air de "on prend les mêmes et on recommence" fonctionne très bien, XZIBIT et Nate DOGG prêtent une nouvelle fois main forte à un SNOOP DOGG qui, malgré toutes ces apparitions, ne se fait aucunement voler la vedette.

Mais voilà, comme on dit en France, un train peut en cacher un autre. Et métaphoriquement, on peut dire que les quelques sons dont j'ai parlé jusqu'ici, notamment avec DR. DRE, représentent le premier train, celui de la réussite et qu'on voit de loin en toute sécurité. En revanche, le reste de l'album s'apparente au second train, celui auquel on ne s'attend pas, qui fait assez mal et qu'on se ramasse en pleine tronche. Voilà toute l'histoire de cet album, les productions régies par No Limits Records n'ont aucune qualité à proprement parler. Si vous ne me croyez pas, écoutez "Ghetto Symphony", "20 Minutes" ou encore "In Love With a Thug", morceaux représentatifs de la déchéance de production dont souffre cet album. Tout comme "I Love My Momma", cette moitié d'album surveillée à la baguette par la boite de production est d'une qualité pitoyable.

Avec No Limits Top Dogg, SNOOP DOGG rassure et inquiète en même temps. Il rassure car il nous rappelle qu'il sait faire des morceaux géniaux, des productions étoffées qui subliment sa voix et son attitude nonchalante si iconique dans le milieu du hip-hop. Mais il inquiète car toute son audience craint qu'il passe le reste de sa carrière chez No Limits Records, ce qui influerait grandement sur la qualité pittoresque des productions. Cet album se ramasse la note de 2/5, note très difficile à digérer pour les belles idées évoquées dans le second paragraphe, mais tellement logique quand vous exercez comme moi la difficile tâche de l'écouter en entier.

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par GLADIUS :


VALD
Agartha (2017)
Talentueux dans sa folie




Kendrick LAMAR
To Pimp A Butterfly (2015)
Déconcertant, attendrissant, géant, émouvant


Marquez et partagez





 
   GLADIUS

 
  N/A



Non disponible


1. Dolomite (intro)
2. Buck 'em (feat Sticky Fingaz)
3. Trust Me (featuring Suga Free & Sylk-e. Fyne)
4. My Heat Goes Boom
5. Dolomite (interlude)
6. Snoopafella
7. In Love With A Thug
8. G Bedtime Stories
9. Down 4 My Niggaz (feat C-murder & Magic)
10. Betta Days
11. Somethin' Bout Yo Bidness (feat Raphael Saadiq)
12. Bitch Please (feat Xzibit Et Nate Dogg)
13. Doin' Too Much
14. Gangsta Ride
15. Ghetto Symphony (feat Mia X, Fiend, C-murder, Silk
16. Party With A D.p.g
17. Buss'n Rocks
18. Just Dippin' (feat Dr. Dre Et Jewell)
19. Don't Tell (feat Warren G, Mausberg & Nate Dogg)
20. 20 Minutes (feat Goldie Loc)
21. I Love My Momma



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod