Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE INTERNATIONALE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Lara FABIAN - Lara Fabian (1999)
Par BAKER le 25 Janvier 2019          Consultée 248 fois

Le premier album en anglais de Lara FABIAN est, il faut l'avouer, mal passé dans notre belle France. En pleine période de "Guignoleries" n'hésitant pas à se moquer de la dame, de son léger melon et de sa propension à faire sortir les camions de pompiers toutes les 3 chansons, que Lara ait en prime voulu "faire sa Céline DION" avec une carrière innternachionnâll, ça n'a pas été du goût de tout le monde. Donc c'est dans une indifférence polie que cet album éponyme (le second) est sorti puis rentré à la niche. Ce serait pourtant une belle erreur que de le fustiger ainsi.

Alors oui, je vous vois venir avec vos gros sabots : d'accord, sur cet album peut-être encore plus que sur "Pure", FABIAN se Lara-conte, avec un festival de notes hautes-et-longues-et-avé-le-trémolo qui dépasse de très très loin la dose prescrite. Oui, c'est systématique, oui c'est gratuit, et oui, sur la seconde moitié de l'album, ça peut commencer à saoûler. Comment lui en vouloir, après tout cet album est pour elle une carte de visite : oui, elle cherche clairement à rentrer dans le cercle très fermé des DION et CAREY, d'ailleurs le casting brillant qu'elle a réuni n'est pas anodin (tiens ! z'ai cru voir un Afanasieff !). Et donc elle veut prouver de quoi elle est capable vocalement, à la manière d'une exhibition sportive.

On l'a peut-être sous-estimé à l'époque, mais dans cette optique, le "Adagio" de Tomaso ALBINONI repris à la sauce West Coast est simplement une bonne grosse tuerie des familles. Au-delà de la prouesse vocale "show-off" mais délirante (ce n'est plus du bois qu'elle envoie, ce sont des pinèdes), la force de cette version tient dans ses arrangements sublimes. Chaque instrument, chaque note est à sa place, au service d'un build-up savant, donnant dans le grandiloquent le plus extatique. Cette transpose de chien de la casse, cette descente de cuivres et de violoncelles façon Killy, c'est à en arracher de force des larmes à Zaza, la hyène de Marco (Fogiel, pas le nôtre hein !). Certains trouveront ça écoeurant : c'est justement le but, et la cible est touchée en plein coeur.

Bien sûr, après une intro pareille, les autres titres ont tendance à pâlir. Mais FABIAN sait se défendre et quelques plages se montrent hautement qualifiées. "Part of Me" est une pop song terriblement bien fichue, avec ce refrain accrocheur, cette petite clarinette onctueuse et ce final qui, l'espace d'un simple changement d'accord, passe au gospel fervent. Un titre prodigieux d'efficacité. "To Love Again" est déjà connue sous le nom "Si tu m'aimes". En français, c'était un chef-d'oeuvre. Et en anglais ? Ben c'est un chef-d'oeuvre, mais avec Steve LUKATHER. Pour être franc, si on reconnaît bien le Luke dans ses tics guitaristiques, cette version est un chouïa inférieureà l'originale. Un petit chouïa. Ca reste très haut et montre à ces cochons d'amerloques ce qu'on sait faire, nous, Français môssieur ! Pardon ? Elle est belge ? Et a débuté au Québec ? Hum, trêve de billevesées ! Souquons les artémuses !

Les autres chansons sont moins marquantes, mais beaucoup sont agréables voire un petit cran au-dessus. "You're not from Here" est lyrique, "Broken Vow" se montre expressive au possible, petite berceuse à la CHOPIN charmante en diable qui s'étend telle des cellules en pleine mitose. Même dans le domaine plus pop, "Till I Get Over You" est assez SPICE GIRLS dans son approche avec une basse irrésistible, et "I am who I am" est une curiosité : on est à l'extrême frontière du vulgaire dans le genre new r'n'b, mais sans jamais franchir la ligne jaune. D'autres power ballads sont plus anecdotiques mais toujours avec de bonnes intentions et un savoir-faire ; seule, "I Will Love Again" tente vainement l'eurodance pour un résultat extrêmement médiocre qui dénote carrément dans le paysage. A noter que si vous pensiez finir apaisé avec "Broken Vow", le disque se conclut sur une version italienne (quasi identique) d' "Adagio", histoire de bien vous plomber le moral pour les trois ou quatre prochaines décennies.

Il faut dire ce qui est : dans son genre, à savoir "la soupe FM mâtinée de cris de gorets égorgés" pour certains, "l'expression vivace et écorchée d'une souffrance à fleur de peau" pour d'autres, Lara FABIAN n'a pas fait moins bien que les petites copines à gros budget, ce disque est même carrément dans la moyenne haute du genre. Ses deux titres d'introduction, tuants, font un peu pâlir le reste, mais il règne une vraie maîtrise du sujet et, surtout, Lara possède désormais une certaine crédibilité anglo-saxonne. Melon ? Peut-être. Mais quand on en a les moyens, pourquoi se priver ?

A lire aussi en VARIETE INTERNATIONALE par BAKER :


Céline DION
Falling Into You (1996)
Fallin' into célin'




Céline DION
Unison (1990)
Un premier album anglais solide


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- Lara Fabian (chant, choeurs)
- Dan Shea (claviers, prog)
- Walter Afanasieff (claviers, prog)
- Dave Pickell (claviers, prog)
- Louis Biancaniello (claviers, prog)
- Mark Taylor (claviers, prog)
- Patrick Leonard (claviers, prog)
- Rick Allison (claviers, prog)
- Greg Bieck (prog)
- Dean Parks (guitare)
- Bruce Gaitsch (guitare)
- David Channing (guitare)
- James Harrah (guitare)
- Michael Landau (guitare)
- Steve Lukather (guitare)
- Carl Sturken (guitare, prog, claviers)
- Chris Camozzi (guitare)
- Marc Antoine (guitare)
- Vernon Black (guitare)
- Paul Bushnell (basse)
- Rémy Malo (basse)
- Brian Macleod (batterie, percussions)
- Mickey Curry (batterie)
- Vinnie Colaiuta (batterie)
- Luis Conte (percussions)
- Steve Tavaglione (saxophone)
- Ada Dyer (choeurs)
- Audrey Wheeler (choeurs)
- Bridgette Bryant (choeurs)
- Catherine Léveillé (choeurs)
- Claytoven Richardson (choeurs)
- Conesha Owens (choeurs)
- Dominique Faure (choeurs)
- Evan Rogers (choeurs)
- Kim Richardson (choeurs)
- Leslie Ellis (choeurs)
- Natalie Jackson (choeurs)
- Richard Page (choeurs)
- Sam Watters (choeurs)
- Skyler Jett (choeurs)
- Tracy Ackerman (choeurs)
- Alex Brown (choeurs)
- Alfie Silas (choeurs)
- Bobbi Page (choeurs)
- Bobette Jamison (choeurs)
- Darryl Phinnesssee (choeurs)
- Dorian Holley (choeurs)
- Gigi Worth (choeurs)
- Alain Konnu (juste pour voir si vous suivez)
- Jeff Ramsey (choeurs)
- Jolynn Horton (choeurs)
- Jon Holley (choeurs)
- Julie Delgado (choeurs)
- Kevin Dorsey (choeurs)
- Marlena Jeter (choeurs)
- Niki Haris (choeurs)
- Philip Ingram (choeurs)
- Siedah Garrett (choeurs)


1. Adagio
2. Part Of Me
3. Givin' Up On You
4. You Are My Heart
5. I Am Who I Am
6. To Love Again (si Tu M'aimes)
7. You're Not From Here
8. Till I Get Over You
9. Love By Grace
10. Yellel (my Angel)
11. I Will Love Again
12. Broken Vow
13. Adagio (italian)



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod