Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Gérard LENORMAN - Boulevard De L'ocean (1979)
Par WALTERSMOKE le 30 Novembre 2019          Consultée 178 fois

Après ce pavé monstrueux qu'a été Nostalgies (1978), Gérard LENORMAN revient à la charge pas plus tard que l'année suivante. Sacrément constant, le Gégé, n'est-ce pas ? Ce qui n'est pas pour déplaire, le chanteur ayant montré à maintes reprises pourquoi il n'est pas un crétin utile de la variétoche franchouillarde. Seulement, il faut admettre que si Nostalgies était bourré de bonnes chansons et d'idées intéressantes, il n'en demeurait pas moins peu facilement digeste, la faute à un format double et des scories du type "caillou dans la chaussure".

Avec Boulevard de l'océan, le 7e album, LENORMAN revient à quelque chose de plus humble et court, et de plus classique dans la forme. Quoiqu'en fait... non. En effet, pour la première fois depuis le début de sa carrière, LENORMAN fait appel à un et un seul parolier, tout en continuant la valse des compositeurs – lui-même inclus. Et quel est l'heureux élu ? Pierre Delanoë ? Ce serait si bien. Didier Barbelivien ? Pas un choix dégueulasse. Mais non, ce sera un nouveau venu et pas qu'un peu : Étienne Roda-Gil. Et oui, on parle bien de cet anarchiste surtout connu comme parolier de... Julien CLERC. Oui, le monde est si petit.

C'est donc Roda-Gil qui est chargé de livrer des paroles somme toute relativement adultes et sérieuses sur Boulevard de l'océan, qui est donc un album d'homme mature. Et oui, ça commençait déjà à pointer depuis quelques années, mais Gérard LENORMAN a progressivement mis de côté sa naïveté relative, histoire d'évoluer. En soi, c'est bien, d'évoluer. Alors oui, c'est pas du punk ou de la new-wave comme il s'en faisait en cette glorieuse année 1979, mais d'une on est en France, et de deux, des noms qui stagnent et/ou font nawak, y'en a à la pelle et le nom de LENORMAN ne figure pas en sombre place. Ceci étant, évoluer ne suffit jamais, et si Boulevard de l'océan reste un bon album, il n'en demeure pas moins fortement perfectible.

En fait, il n'y a qu'une seule chanson vraiment faible ici : "Réconciliation de Bob Dylan et Rockfeller". Un final risible se basant sur une idée à la con, qu'on peut très rapidement oublier. Le reste va du clairement défendable au presque très bon. L'album commence même avec du très solide, "La reine catholique". Voilà clairement un Gérard LENORMAN exprimant pleinement un romantisme fort, porté par un pop-rock limite progressif, et qui fait très plaisir à entendre. Ce n'est hélas qu'une introduction à une litanie de chansons plus classiques, même si bonnes à entendre, on le répète. La chanson-titre est ainsi un solide morceau au "refrain" intense, tandis que si "Cheveux de paille" se rapproche d'une forme de soft rock, il reste honorable et se présente comme une chanson tendre et limite nostalgique. En parlant de nostalgie, notons "Dernière nuit d'une église noire", reprise d'un tube étasunien ("I'll put you together again"), et qui aurait peut-être pu finir sur le pavé de 1978 ; sinon, c'est une chanson franchement poignante, un peu conservatrice tout de même, et qui aurait dû être le final de Boulevard de l'océan, au lieu du sinistre truc avec le Zim et Rockfeller.

Boulevard de l'océan est donc un album franchement bon, mais hélas, pas mémorable. Pour tout vous dire, il m'a fallu une demi-douzaine d'écoutes pour réellement apprécier ses qualités et défauts, la première écoute ayant provoqué un début de rejet chez moi. Le disque est bien rôdé, les paroles de Roda-Gil sont intéressantes, mais c'est peut-être côté musique que ça coince. Pas assez de morceaux percutants, voire pas de tube potentiel ? Probable. Toujours est-il que l'album n'a visiblement pas aussi bien marché que prévu, en témoigne le gros changement au skeud suivant.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par WALTERSMOKE :


Daniel BALAVOINE
Au Palais Des Sports (1984)
Daniel au Palais, c'est génial




STELLA VANDER
Stella (2015)
M E T A


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



Non disponible


1. La Reine Catholique
2. Mafia & Mafia
3. Je Vis, Je Meurs
4. Cheveux De Paille
5. La Fête De Juillet-juillet
6. Boulevard De L'océan
7. Aurélie, New York City
8. Y'a Plus De Printemps
9. Dernière Nuit D'une église Noire
10. Réconciliation De Bob Dylan Et Rockfeller



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod