Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK'N ROLL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Bo Diddley
- Style + Membre : Berry & Diddley

Chuck BERRY - In Memphis (1967)
Par ERWIN le 26 Mars 2020          Consultée 103 fois

Voici le deuxième opus pour la firme Mercury. D'aucuns qualifient cette période de ventre mou de la carrière de Chuck BERRY, mais le premier essai en forme de golden hits de sa carrière présentait tout de même quelques attraits. IL semble que cette fois la moitié des titres ne provienne pas de l'escarcelle du grand dégingandé. Toutefois, un bref regard à la liste des chansons nous donne une désagréable sensation de déjà vu, certaines d'entre elles étant à nouveau des auto-reprises, tout va donc dépendre de la manière ! Rappelons que nous sommes en 68, et que pas un seul des ténors du Rock'n'roll n'a réussi à poursuivre dans la voie de cette musique.

Alors du matos de première main ? Il y en a allez, ne vous inquiétez pas ! Il y a déjà en guise d'introduction la très moderne "Back In Memphis" dont les cuivres drivent le titre avec pas mal d'aplomb, ça rend bien, même si Chuck reste "discret", ce n'est pas trop son habitude. C'est le single de l'album, symbole de cette époque, on y sent d'ailleurs les influences de ses divers suiveurs BEATLES ou STONES. La roue tourne eh oui ! L'autre moment un peu rock proposé par l'artiste est "Check Me Out" où il puise un peu plus dans sa célèbre énergie, mais rien de mémorable non plus.

On passe ensuite à un registre plus cool : ainsi, "I Do really Love You" est carrément laidback, un Chuck très calme. Encore ! C'est un petit doowop bluesy aux cuivres dorés qui sonne plus New Orleans que Memphis ! Chuck se lance ensuite dans un registre plus roots avec "My Heart Will Always Belong To Youg", assorti de solos très acceptables, et une section de cuivre ultra-paresseuse, sympa ! Et... nous en avons terminé avec le matos original.

Car il y a de la nouvelle reprise ! "Sweet Little Rock And Roller" manque un peu de la sueur de sa grande sœur. Bien entendu, c'est plus propre, mais est-ce mieux pour autant ? Je penche un peu pour la négative. "Oh Baby Doll" est l'autre resucée de l'album. On se perd en conjectures. Alors oui, cette version sonne bien plus Sixties et s'adresse plus aux amateurs de twist que de rock'n'roll pur et dur, mais la chanson perd en qualité même si le solo est meilleur.

Les reprises ne sont pas en mode rock'n'roll : "Ramblin Rose" est un petit blues tranquilou, dont on préfère la version de Nat King COLE. Et décidément, sur "It Hurts Me Too", un blues sépulcral des fourties de TAMPA RED mis à la page par Elmore JAMES, on se dit que malgré une jolie orchestration, la voix de Chuck n'est pas réellement taillée pour le bon gros blues des familles, même s'il s'en sort pas trop mal. J'apprécie finalement plus le minimalisme qui se détache de "So Long", sans doute mon morceau préféré de cette livraison 67. On a presque du mal à la distinguer de la suivante "Goodnight, Well It's Time To Go" dans laquelle Chuck s'essaye une nouvelle fois au Français, depuis "c'est la vie" plusieurs années auparavant. Enfin, "Bring Another Drink" nous renvoie aux sonorités de Frank SINATRA, et ça le fait pas mal.

Il n'y a rien de mauvais dans cet opus, mais il n'y a pas non plus de découvertes géniales à faire. Chuck protège ses cachous et ne prend pas de risques majeurs, même si le blues devient majoritaire dans ses albums. Logique, me direz-vous, il n'allait pas verser dans la country à l'image de Jerry Lee LEWIS ou Johnny CASH ! On apprécie toutefois la disparition des fameuses intros à la guitare. Chuck BERRY vit sur sa fan base ainsi que sur la protection garantie par les phares des sixties qui en ont fait leur mentor. Pas sa meilleure livraison.

A lire aussi en ROCK'N ROLL par ERWIN :


Chris ISAAK
Speak Of The Devil (1998)
Diabolique, Chris Isaak ?




STRAY CATS
40 (2019)
Dieu, que c'est jouissif !


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Chuck Berry (guitare, chant)
- Satch Arnold (batterie)
- Tommy Cogbill (basse)
- Bobby Emmons (piano)
- Andrew Love (saxophone ténor)
- Gene Miller (trompette)
- James Mitchell (saxophone bariton)
- Reggie Young (piano)


1. Back In Memphis
2. I Do Really Love You
3. Ramblin Rose
4. Sweet Little Rock And Roller
5. My Heart Will Always Belong To Youg
6. Oh Baby Doll
7. Check Me Out
8. It Hurts Me Too
9. Bring Another Drink
10. So Long
11. Goodnight, Well It's Time To Go



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod