Recherche avancée       Liste groupes



      
BUBBLEGUM SOUL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Michael Jackson

JACKSON 5 - 3rd Album (1970)
Par ERWIN le 17 Octobre 2020          Consultée 152 fois

Tout va pour le mieux dans la fratrie des JACKSON. Les deux premiers albums se sont révélés de véritables masterpieces de leur temps. Alors, lorsque Berry Gordy renvoie en studio, entre deux émissions de télévision, les cinq frères, tout semble couler de source. D'ailleurs, voyez donc la pochette : le sourire des deux benjamins Marlon et Michael l'orne avec simplicité, mais quelle meilleure vitrine ? Personne ne va douter de l'honnêteté de jeunes garçons pas encore adolescents. Jackie, Tito et Jermaine complètent la photo et contribuent aussi à retrouver ce coté rassurant pour un bel effet marketing. Nous sommes à peine quelques mois après le deuxième album et tout va pour le mieux.

"I'll Be There" est bien sûr le porte-étendard de cet opus. Cette mignonne chanson, devenue un des grands classiques du groupe, ne présente pas le moindre lien avec les musiques black. Il s'agit de pop au sens le plus strict du terme. Le chant de Michael s'adapte remarquablement aux vibrations mainstream de la compo, alors que Jermaine équilibre l'ensemble grâce à de judicieuses interventions. Le quatrième single des JACKSON atteint lui aussi la place du numéro un du billboard, et c'est une pluie de billets verts qui s'abat sur la Motown de Gordy, ravi. Le single le plus connu du groupe s'écoule à plus de dix millions d'exemplaires. Ce sera nonobstant le dernier numéro un du groupe.

La corporation a laissé d'autres traces et écrit le single suivant "Mama's Pearl" qui, il faut bien l'avouer, n'a pas laissé plus de traces que cela dans la mémoire collective. Elle présente pourtant de l'intérêt : on y entend une wah-wah, la guitare est d'ailleurs plus funky, mais ce titre qui atteint la deuxième place des charts est tout de même plus confidentiel et ne possède pas le grain des grands classiques du groupe. "Goin Back To Indiana" a une fibre plus rythm' n' blues, puis les prémices du disco apparaissent à nouveau sur "Darling Dear", qui collerait à merveille avec "La croisière s'amuse". Pas de quoi casser trois pattes à un canard.

Jermaine retrouve le micro pour deux chansons, pas facile de survivre face au charisme et à la voix de son frère. La "Oh How Happy" des SHADE OF BLUE est bien sympa, mais n'offre rien de bien transcendant. On y trouve presque l'absence de Michael préjudiciable. Il se lance ensuite sur une version de "Bridge Over Troubled Water" de SIMON & GARFUNKEL. Pas facile d'émuler Art sur cette chanson, une des plus grandes de l'histoire. On y déplore quelques évidentes faiblesses – qui n'en aurait pas – et du coup, on écoute poliment sans adhérer un seul instant. Il partage le chant avec Michael sur "Reach In" et ce n'est pas une réussite, cette espèce de vibe flower power chez les JACKSON 5.

Et sinon ? Des reprises bien sûr, souvent des mêmes groupes, ainsi la célèbre "Ready Or Not" des DELFONICS, qui connaîtra son heure de gloire avec les FUGEES bien plus tard, et dont ICE-T tirera la substantifique moëlle avec son classique "The Game's Real". Les MIRACLES sont là avec "The Love I Saw In You Was Just A Mirage", tranquille. "How Funky Is Your Children" nous lance dans le bain funky, enfin ai-je envie de dire ! Mais l'ensemble n'a rien de convaincant. Seule "Can I See You In The Morning" est différente, avec quelques aspects progressifs, mais oui. Ca surprend à première écoute, puis ça se laisse déguster.

Cet album est vu comme l'un des grands classiques des JACKSON. Je serai beaucoup plus réservé : mis à part "I'll Be There" qui ne casse pas non plus son mur de parpaings, l'ensemble est terne. Les reprises peu judicieuses ne font pas le jeu de la fratrie Jackson. Jermaine pêche sur ses titres et je ne parviens à sauver du lot que l'intéressant essai dur "Can I See You In The Morning". Il n'empêche que six millions d'exemplaires s'écoulent de par le monde, de quoi faire rentrer les JACKSON 5 dans la gloire de la musique populaire américaine. Pour moi en revanche, c'est un net recul qualitatif depuis les deux premiers albums, ça nous donne un deux carabiné.

A lire aussi en POP par ERWIN :


Annie LENNOX
Bare (2003)
éthérée




Annie LENNOX
Medusa (1995)
Dieu qu'elle est belle


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Jackie Jackson (chant)
- Jermaine Jackson (chant-basse)
- Marlon Jackson (chant)
- Michael Jackson (chant)
- Tito Jackson (chant-guitare)


1. I'll Be There
2. Ready Or Not
3. Oh How Happy
4. Bridge Over Troubled Water
5. Can I See You In The Morning
6. Goin Back To Indiana
7. How Funky Is Your Chicken
8. Mama's Pearl
9. Reach In
10. The Love I Saw In You Was Just A Mirage
11. Darling Dear



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod