Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE INTERNATIONALE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Brenda LEE - All Alone Am I (1963)
Par LE KINGBEE le 9 Février 2021          Consultée 164 fois

Brenda LEE vient de faire une tournée triomphale en Europe, elle est passée au célèbre Star-Club d’Hambourg le même jour que les BEATLES. Chez nous, elle a mis le riff aux planches de l’Olympia. Pour la chanteuse, les voyants sont au beau fixe. En novembre 62, lors d’un concert de Jackie Wilson et Bo DIDDLEY à Nashville, elle rencontre Ronnie Shaklett, personnage discret et plein d’attention dont elle devient l’épouse six mois plus tard en avril 63.
Pour Decca, le coup est rude, d’autant plus que Shacklett, qui n’a qu’une relative confiance envers le monde du show-business, veille sur les intérêts financiers et le bien-être de la chanteuse. Personnage discret, Shacklett n’ignore pas que l’argent peut aviver l’intérêt de nombreux requins.

1963 s’annonce comme une année riche pour Brenda, Decca publiant pas moins de deux disques. "All Alone Am I" provient de quatre sessions (9 août, 8, 9 et 12 décembre 62). De ces quatre séances, c’est celle d’août qui s’avère la plus juteuse. Parmi les six chansons mises en boîte ce jour-là, une seule est retenue, "All Alone Am I". Editée en single, elle grimpe sur la 3ème marche du Hot 100, une bonne pioche pour Decca qui décide d’incorporer la chanson au huitième album de Brenda, lui donnant même son titre.
"All Alone Am I" se classe 7ème en Angleterre et connaît de nombreux accessits en Europe. Il s’agit de l'adaptation du violoniste Arthur Altman d’une chanson grecque popularisée par l’actrice Tzeni Karezi. Le titre figurait au générique de "To nisi ton genneon", un film de guerre relatant les aventures de saboteurs luttant contre l’occupant nazi en Crète. Repris au fil des ans par Timi Yuro, la française Claudine Longet et Alison KRAUSS, le titre est adapté en français par le parolier Hubert Ithier et chanté par Jacqueline Boyer et Nana MOUSKOURI sous le titre "C’est joli la mer". En 2008, Lara Fabian la reprend en duo avec le grec Mario Frangoulis, une version selon nous très dispensable.

Comme souvent, Decca place la chanteuse devant un patchwork regroupant d’anciens titres piochés dans le registre du Jazz et d'autres émargeant dans les domaines de la musique populaire et de la variété internationale. A l’instar de nombreuses chanteuses de l’époque, on habille Brenda LEE de titres vieux comme Hérode, espérant que la chanteuse puisse en faire des succès commerciaux par le seul intermède de sa voix.
C’est ainsi qu’on lui fait reprendre "By Myself", titre issu de la comédie musicale "Between The Devil", un flop des années 30. La chanson a droit à une seconde chance en étant incorporée à "The Band Wagon" (Tous en scène), grand succès de Vicente Minnelli avec Cyd Charisse et Fred Astaire. Repris près de 180 fois, la chanson se déguste ici comme un honnête fox-trot, grande tendance du moment. Une version valant largement celles de Teresa Brewer, Mabel Mercer ou celle, plus récente, de Stacey KENT mais qui ne provoque guère d’étincelles. Autre titre issu de Broadway, "It’s All Right With Me" prend un petit coup de jeune, on regrette simplement la présence de chœurs presque parodiques lorgnant sur le Nashville Sound. Les comédies musicales made in Broadway ont décidément marqué les esprits. "What Kind Of Fool Am I ?" a beau monter crescendo, la mélodie ne parvient pas à accrocher l’oreille. Autre titre en provenance des écrans, non pas ceux de Broadway mais d’Hollywood, "Lover" apparaît au générique du film Love Me Tonight, un nanar avec Jeannette MacDonald et Maurice Chevalier. Par rapport aux covers antérieures, l’orchestration, boostée par le saxophone de Boots Randolph, se révèle plus dynamique. Les SUPREMES en feront un super bide quelques années plus tard.

Standard de la musique populaire américaine, "I Left My Heart In San Francisco" a fait l’objet d’un premier enregistrement par la chanteuse d’opéra Claramae Turner avant que le crooner Tony Bennett n’en fasse un succès par un étrange coup de baguette magique. Depuis, de nombreux machouilleurs de bubble-gum se sont essayé au morceau, même chose pour leurs consœurs américaines. Brenda propose ici une version agréable qui tient bien la route, comparée à certaines interprétations bourrées de violonades. Les amateurs d’originalité préfèreront probablement les versions de ZAPPA, Bobby WOMACK ou Joan JETT.

Si vous avez moins de huit ans, "My Coloring Book" devrait combler votre imagination. Brenda LEE accentue ici son timbre enfantin sous un fond d’harmonica. Une version qui rejoint celles de Dusty Springfield et Ethel Ennis et bien plus crédible que celle de Cliff Richard, anobli par la Reine Elizabeth mais poursuivi en 2014 dans une affaire de pédophilie classée sans suite. Grand classique du violoniste tzigane George Boulanger, "My Prayer" fut longtemps un instrumental avant que Denny Dennis ne vienne y poser sa voix sur des paroles de Jimmy Kennedy, un procédé aussitôt repris par Glenn MILLER et les Ink Spots. Les PLATTERS placent la guimauve sur la plus haute marche des charts américains au milieu des fifties, le titre étant repris depuis à toutes les sauces. La chanteuse propose une version bien respectueuse des codes de l’époque, comprenant chœurs et envolées de cordes. Un titre moins sirupeux que ses nombreuses futures reprises. Vieux titre d’Irving Berlin créé dans les années 20, "All By Myself" ⃰ bénéficie d’un petit coup de peinture, on regrette encore une fois la trop grande présence de l’Anita Kerr Singers aux chœurs. Les fans de série télé reconnaîtront le morceau qui figure au générique de "Boardwalk Empire" chanté par la canadienne Martha Wainwright. Plus langoureux et plus groovy "Come Rain Or Come Shine" se déguste comme du petit lait, une excellente version pour cette vieille compo' de Johnny Mercer. Les amateurs de Soul lui préfèrent peut-être les versions de Ray CHARLES ou de James BROWN, les aficionados de Blues celle du tandem BB KING/ Eric CLAPTON. Même constat avec "I Hadn't Anyone Till You", un de Ray Noble remontant à Mathusalem et dont les droits appartiennent à Decca. L’une des versions les plus propres avec celles de Lena Horne et Sarah Vaughan. Le disque se termine sur le standard "Fly Me To The Moon", une refourgue de Decca, la chanteuse Kaye Ballard ayant été la première à graver la chanson. Repris près de 700 fois, le morceau sera cuisiné à toutes les sauces. Rien que chez nous, il connaît pas moins de quatre adaptations. Parfois employé sous le titre "In Other Word", ce titre figure parmi les blockbusters musicaux de la musique populaire américaine. Brenda distille une version plus que correcte qui lui permet de se situer dans le haut du peloton des innombrables repreneurs.
Hormis trois titres plus faiblards, ce huitième opus propose un répertoire solide et efficace. Enregistré avec la crème des musiciens de Nashville dont le fantastique Grady Martin, un fervent amateur de Jazz et de Swing, All Alone Am I diffuse un répertoire éclectique alliant Vocal Jazz, Variété et Pop. Trois petits bémols viennent fléchir la note finale : le manque de nouveauté, une pochette qui ne rend pas hommage à la chanteuse et les chœurs de la troupe d’Anita Kerr qui finissent par devenir gonflants.

Note réelle 3.

⃰ Titre homonyme à ceux de Big Bill Broonzy, Eric Carmen, Johnny Thunders.

A lire aussi en VARIETE INTERNATIONALE :


Angelo BRANDUARDI
Rataplan (2011)
Dommage que ça ne soit qu'un single ...




Phil COLLINS
A Life Less Ordinary (2003)
Indubitablement


Marquez et partagez





 
   LE KINGBEE

 
  N/A



- Brenda Lee (chant)
- Grady Martin (guitare)
- Harold Bradley (guitare, harmonica 5)
- Ray Edenton (guitare)
- Bob Moore (basse)
- Buddy Harman (batterie)
- Floyd Cramer (piano)
- Boots Randolph (saxophone, clarinette)
- Anita Kerr (chœurs)
- Dottie Dillard (chœurs)
- Louis Nunley (chœurs)
- Bill Wright (chœurs)


1. All Alone Am I
2. By Myself
3. I Left My Heart In San Francisco
4. It's All Right With Me
5. My Coloring Book
6. My Prayer
7. Lover
8. All By Myself
9. What Kind Of Fool Am I?
10. Come Rain Or Come Shine
11. I Hadn't Anyone Till You
12. Fly Me To The Moon



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod