Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE INTERNATIONALE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Brenda LEE - Emotions (1961)
Par LE KINGBEE le 10 Octobre 2019          Consultée 82 fois

Brenda LEE n’a pas encore 17 ans lorsque Emotions paraît dans les bacs des disquaires. Chez Decca, on ne rigole pas, hors de question de lâcher la bride de cette jeune pouliche, surtout que celle-ci rapporte encore un peu de blé. A regarder la pochette de plus près, on peut se demander si Decca n’a pas essayé de vieillir sa pouliche en question, ou de masquer la petite taille de la jeune chanteuse, voire les deux à la fois, procédé que certains trouveront ridicule, inopérant ou tout simplement irrévérencieux.

Alors, quand on vous affirmait que Brenda n’avait pas encore 17 ans au moment de la sortie de ce disque, on est loin de vous mentir. En fait elle n’avait même pas seize ans quand la moitié de ces douze titres furent mis en boîte à Nashville aux studios des Frères Bradley. Ce disque provient de six sessions s’étalant entre le 16 août 1960 et le 8 janvier 61, la dernière ayant été la plus prolifique avec pas moins de six titres enregistrés entre le début de l’après midi, juste après le café et le burger et 01 H 30 du mat le lendemain. Et oui on ne rigolait pas avec les artistes à cette époque chez Decca, il fallait rentabiliser les studios, les accompagnateurs, les consoles et tout le toutim.

Au regard de l’agencement de ce quatrième disque, on peut se poser la question fatidique. La firme n’aurait-elle pas tenté de nous refourguer six vieilleries traînant au fond d’une étagère et six nouveautés peut être pas si vendeuses que ca ? Si Decca effectivement tirait parfois trop fortement sur certaines ficelles, ce disque témoigne néanmoins d’une certaine cohésion. Les accompagnateurs sont des musiciens attitrés du studio, le chant et le timbre de Brenda sont toujours aussi efficaces et ne partent jamais en vrille et surtout, onze des douze titres paraîtront en single : "I’m Learning About Love", une compo de Grady Martin, se taillant la part du lion avec une apparition sur deux 45 tours différents.

Alors chers lecteurs, si vous avez bien suivi, vous vous direz probablement qu’un titre échappe donc à une parution en single, (CQFD "I’m Learning About Love" apparaissant à deux reprises). En effet, "Will you still Love Me Tomorrow", une création du tandem Carole King/ Gerry Goffin, est le seul n’ayant pas bénéficié d’une publication en single. On peut aujourd'hui se demander pourquoi, la version de Brenda n’ayant rien à envier à l’originale des SHIRELLES. Bien au contraire, s’il fallait retenir une version parmi l’épais matelas de 350 reprises du morceau, la version de Brenda se maintiendrait dans le trio de tête avec celles de Laura NYRO et Amy WINEHOUSE. Pour les amateurs d’anecdotes, le titre sera adapté en français sous deux intitulés différents : "M’aimeras-tu Demain" (Les Bises et Céline Gomez) et "Demain Tu Peux Changer" (Valérie Pascal). Et c’est là qu’on se dit que ceux qui comprennent l'English ont parfois de la chance.

Capable d’évoluer sur plusieurs registres, Brenda LEE nous délivre ici de bonnes ballades : elle reprend "Emotions", une guimauve du crooner country Mel Tillis, en prenant soin d’enlever le trop de sucre. Superbe essai avec "Just Another Lie", une compo d’Edward Suarez, bien meilleure que les reprises plus tardives de Linda Brannon ou Jackie DeShannon. Bonne pioche avec le standard de "L’Hymne à l’Amour" d’Edith PIAF, sous le nom de "If You Love Me (Really Love Me)" dans une interprétation nettement moins engoncée que celles d’Esther Phillips ou Kay Starr. Brenda s’attaque par deux fois à Ray CHARLES avec "Swanee River Rock", titre adapté d’un vieux folk de Stephen Foster, considéré comme le père de la musique américaine, qu’on aurait aimé plus énergique. Sylvie VARTAN reprendra le morceau sous le nom de "Fais ce que tu Veux", un titre dont la Nation ne sortira pas grandie. Si "Georgia On My Mind" n’est pas du Genius, c’est bel et bien le pianiste qui aura contribué à le populariser. On aurait là aussi apprécié un peu plus d’enthousiasme de la part de Brenda qui nous offre une version trop sage, la gamine prenant des intonations de chanteuses matures de R&B, bref un titre manquant de relief.

Changement de cap avec "Crazy Talk", second emprunt à Mel Tillis pour un Teen’s Rock qui vient booster le ton de l’ensemble. Au milieu des fifties, plusieurs crooners (CROSBY, SINATRA, BENTON) reprirent "Around The World" dans des interprétations plus chiantes-que-ça-tu-meurs, la guitare de Grady Martin et le peps naturel de Brenda parviennent à dynamiser cette purge. Au rayon des guimauves à l’eau de rose, "When I Fall In Love" tirée du film One Minute To Zero (Une Minute Avant l’Heure) s’avère terriblement obsolète. Une 2 CV ne pourra jamais battre une Ferrari dans un Grand Prix, il en est de même avec les soupes musicales : "Cry" une compo de Churchill Kohlman a souvent été reprise pour des résultats assez décevants. Si Brenda nous en offre l’une des meilleures versions, avouons qu’elle ne restera pas dans les annales. Récemment, Rickie Lee JONES reprenait le titre dans une version Americana guère plus enthousiasmante. Même impression avec "I’m In The Mood For Love" de Dorothy Fields, créatrice du standard "On The Sunny Side Of The Street", qui semble aujourd'hui bien plus mollasson qu’entraînant.

Presque six décennies après sa sortie, Emotions parait bien vieillot pour un bon tiers de ses titres. On a l’impression que Decca oriente sa jeune chanteuse vers un répertoire trop classique ou plutôt trop "grande dame", en la cantonnant dans un panel beaucoup trop sage. Un quatrième opus un ton inférieur à ses prédécesseurs, d’où une note sous la moyenne. Signalons que le disque a été édité également par Brunwick, Coral avec des pochettes similaires, seuls les logos des labels changent.

A lire aussi en VARIETE INTERNATIONALE :


DISNEY
Mulan (1998)
"Chers ancêtres, aidez-moi..."




DISNEY
Robin Des Bois (1973)
Doublage français et musique sur leur 31


Marquez et partagez





 
   LE KINGBEE

 
  N/A



- Brenda Lee (chant)
- Grady Martin (guitare)
- Hank Garland (guitare)
- Harold Bradley (guitare, basse)
- Bob Moore (basse)
- Buddy Harman (batterie)
- Floyd Cramer (piano)
- Boots Randolph (saxophone)
- Anita Kerr Singers (choeurs)


1. Emotions
2. Just Another Lie
3. If You Love Me (really Love Me)
4. Crazy Talk
5. When I Fall In Love
6. Around The World
7. Swanee River Rock
8. Will You Love Me Tomorrow
9. I'm Learning About Love
10. Georgia On My Mind
11. Cry
12. I'm In The Mood For Love



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod