Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Ange, Blackmore's Night, Pentangle, Steeleye Span, The Gentle Storm , Barleyjuice
- Membre : Black Sabbath, Alan Simon , Martin Barre
- Style + Membre : Ian Anderson , Fairport Convention

JETHRO TULL - A (1980)
Par DAVID le 1er Décembre 2002          Consultée 8651 fois

Je sais pas quel mouche a piqué Ian Anderson et ses sbires en cette année 1980, toujours est-il que pas mal de fans de la première heure ont du halluciner rien qu'en mattant la pochette car Jethro tull ne nous avait pas habitué à un tel modernisme ! Pour sur, les puristes à l'époque ont bien du boycotter ce Tull là tant les claviers et synthés sont prédominants !

A est un album hors du commun et ceci est du en grande partie à l'arrivée du claviériste Eddie Jobson, venu donner un bon coup de pied au cul à une machine qui commençait un peu à tourner en rond vers la fin des années 70. Du coup, l'album n'est vraiment pas abordable quand on est habitué à écouter du bon vieux rock comme un p'tit Aqualung ou Stand up autour d'un feu de bois!.
Mais, fort heureusement, à part les sonorités modernes (pour l'époque !) des claviers, la production sonne vraiment 70's, donc pas de panique, on retrouve là du Tull de haute volée avec la flûte enchantée d'Anderson et des parties de claviers sautillantes, le tout emmené dans une cadence infernale, tout s'enchaîne à 100 à l'heure !!!!

L'investissement artistique est total, on trouve de tout sur ce disque, car comme d'hab Jethro Tull mélange tout et n'importe quoi avec brio, que ce soit les mélodies "pop" de Project and survive et Crossfire, les harmonies vocales presque dansantes de Fylingdale flyer, les harmonies vocales futuristes sur fond de guitare bien heavy de Batteries not included, ou les grands moments de rock progressif que sont Black sunday et And further on.Pas de temps mort donc, même si vers la fin de l'album, le groupe ralentit un peu la cadence en nous livrant 2 morçeaux plus traditionnels : 4WD (Low ratio) et un instrumental exceptionnel, The pine Marten's jig !

Dans ces conditions et ce rythme effréné présent sur tout l'album, le dernier titre, And further on donc, ferait presque office de ballade. Il est vraiment dommage que ce disque ne soit pas davantage reconnu par les fans comme un incontournable car la qualité de l'écriture et de l'interprétation sont difficilement critiquables, mais en tout cas il s'agit sans problème du meilleur album de Jethro Tull des années 80 !

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par DAVID :


GENESIS
Duke (1980)
Rock progressif

(+ 3 kros-express)



SAGA
Heads Or Tales (1983)
Rock progressif


Marquez et partagez





 
   DAVID

 
   MARCO STIVELL

 
   (2 chroniques)



Non disponible


Non disponible



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod