Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

2015 Wonder Days
2021 All The Right Noises
2022 Dopamine

E.P

2017 Christmas Day
 

1990 Backstreet Symphony
1992 Laughing On Judgement...
1995 Behind Closed Doors
1998 Live
2005 The Magnificent Seven...
2006 Robert Johnson's Tomb...
2021 All The Right Noises
2022 Dopamine
 

- Style : Ufo
- Style + Membre : The Union

THUNDER - Dopamine (2022)
Par GEGERS le 2 Juin 2022          Consultée 722 fois

La carrière de THUNDER est faite de morcellements. De faux départs, de vraies pauses, de grands retours, autant d'événement ponctués par des sorties d'albums unanimement appréciés ou plus confidentiels. Une carrière à l'image de la vie en somme, faite de hauts, de bas, d'événements qui contrecarrent les projets des uns et les souhaits des autres. Mais le temps à tendance à lisser, et après 33 années d'une carrière riche en rebondissements, la discographie de THUNDER peut s'envisager comme un tout, émaillé d'albums bons, très bons ou carrément exceptionnels. Vous cherchez la faille chez les Anglais ? Bonne chance. Mais loin de se contenter de ce qui est déjà, en soi, un véritable tour de force, le groupe continue de pousser, d'aller de l'avant, mû par une énergie inépuisable depuis une dizaine d'années. Mieux encore, frustré par l'impossibilité de défendre sur scène le pourtant très réussi All The Right Noises, publié il y a à peine plus d'un an, Luke Morley s'est mis dans l'idée de faire du nouvel album du groupe un double, le premier dans la carrière du groupe. Allez, il y a ici un petit côté marketing, car Dopamine contient 16 morceaux pour 70 minutes de musique, ce qui aurait fort bien pu tenir sur une seule galette. Mais il faut reconnaître que l'entracte nécessaire lors du changement de disque ajoute un petit charme autant qu'une respiration bienvenue. Un double-album ? Ainsi soit-il.

Largement inspiré, comme beaucoup d'artistes, par les événements ayant affecté l'humanité ces deux dernières années, Luke Morley propose un album constitué de morceaux n'ayant pas une thématique unique mais plutôt un paradigme, un angle de vue qui les rassemble. Il est en effet ici question de la perception du monde à travers le prisme de l'isolement et la fenêtre des réseaux sociaux. La solitude, les théories du complot (le texte de "I Don't Believe The World" vaut le détour), la mise en exergue d'une certaine artificialité, voici les sujets qui préoccupent les vieux briscards de la Perfide Albion sur leur quatorzième album.

Le ton est tour à tour critique, caustique, positif, humoristique, et empreint de cette touche d'espiègerie que l'on entend jusque dans le timbre de la voix de Danny Bowes, que l'on imagine fort bien pince-sans-rire dans la vie quotidienne. Et, naturellement, nous retrouvons ici toutes les facettes qui constituent la richesse de l'identité THUNDER. L'entrée est d'ailleurs une manifeste à la fois engageant et définitif : un riff agressif, immédiatement adouci par la voix de Bowes, et un refrain très mélodique, taillé pour le live. Voici le genre de sonorité que l'on va retrouver à plusieurs reprises sur cet album, ces ambiances construites pour la scène se voyant équitablement réparties sur les deux disques. Le riff années 80 de "The Dead City", celui définitif de "Across the Nation", voici quelques piqûres de rappel qui permettent, entre celles-ci au groupe de varier son propos et ses ambiances, voire de surprendre. Ainsi, la ballade folk "Just a Grifter", avec son violon irlandais (enregistré par Pat McManus, le leader des MAMA'S BOYS), apporte une amertume douce et désabusée, et s'impose comme une très appréciable surprise. "Last Orders", morceau particulièrement ambitieux, introduit par une guitare acoustique mélancolique avant de se transformer en un morceau hard rock à la fois bluesy et mordant, est à ne pas en douter un morceau de bravoure particulièrement bluffant, surmonté par un solo qui, en quelques mesures, laisse pantois. Et si THUNDER était ce que le hard rock européen faisait de mieux en 2022 ?

Se laissant parfois déborder par ce blues qui transpire par tous les pores de sa peau ("Even if it Takes a Lifetime", "No Smoke Without Fire"), le groupe se laisse porter au gré des envies, offrant avec "Black" un titre hard rock sombre et agressif, se la jouant faussement jazzy avec "Big Pink Supermoon", avec son piano entraînant et son solo de saxophone, et surtout, surtout, ne connaissant aucun temps faible. Les 16 titres ici présentés ont un univers à offrir, un propos à présenter ou à défendre, une ambiance à déployer, et c'est un plaisir pour l'auditeur que de naviguer dans l'ensemble de ces facettes qui, rassemblées, font de THUNDER un groupe qui semble décidément incapable de rencontrer l'échec.

Plus proche de la retraite que de sa prime jeunesse, THUNDER n'en finit pas d'asseoir sa réputation de valeur sure de la scène hard rock européenne. Son premier double-album, varié, interprété avec envie, talent et sincérité, est sans aucun doute ce que le genre a proposé de meilleur depuis le début de l'année. Les idées foisonnent, leur exécution est splendide et, surtout les motifs mélodiques, omniprésents, et les arrangements subtils confèrent à Dopamine une durée de vie conséquente. Un album dans lequel on se replonge avec un plaisir et une avidité qui n'ont d'égale que la splendide forme actuelle des rockers anglais. Essentiel.

4,5/5

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


FAIR WARNING
Sundancer (2013)
Big in japan




SCORPIONS
Virgin Killer (1976)
Gare aux tueurs de vierges !


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Ben Matthews (guitare)
- Chris Childs (basse)
- Danny Bowes (chant)
- Luke Morley (guitare)
- Harry James (batterie)


- cd 1
1. The Western Sky
2. One Day We’ll Be Free Again
3. Even If It Takes A Lifetime
4. Black
5. Unraveling
6. The Dead City
7. Last Orders
8. All The Way

- cd 2
1. Dancing In The Sunshine
2. Big Pink Supermoon
3. Across The Nation
4. Just A Grifter
5. I Don’t Believe The World
6. Disconnected
7. Is Anybody Out There?
8. No Smoke Without Fire



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod