Recherche avancée       Liste groupes



      
CELTIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Skerryvore, Skipinnish, Cal, Manran, Oysterband, Dougie Maclean , The Saw Doctors , Anduril, Coast
- Membre : A Hundred Thousand Welcomes, Big Country, Georg Kaiser , Donnie Munro , Bruce Guthro
- Style + Membre : The Band From Rockall

RUNRIG - Searchlight (1989)
Par GEGERS le 9 Janvier 2009          Consultée 2107 fois

L’album The Cutter and the Clan, et surtout la tournée qui s’ensuivit, permit à RUNRIG de s’établir comme un groupe phare du folk/rock écossais, et du folk/rock britannique, sa renommée s’étendant désormais sur tout le Royaume-Uni, et également sur quelques autres pays européens, l’Allemagne en tête. Attirée par le succès grandissant du groupe, la maison de disques Chrysalis décide donc de prendre RUNRIG sous son aile et de collaborer avec lui sur son sixième album studio.

Sorti en 1989, Searchlight montre un RUNRIG moins entreprenant, moins varié que sur son précédent album, et résolument plus pop, sans doute pour répondre aux attentes de sa nouvelle maison de disques. News from heaven, premier single de l’album et morceau d’ouverture de ce dernier, est une joyeuse célébration de la vie, l’épouse de CALUM, principal parolier du groupe, venant de donner naissance à leur premier enfant. Laissant un large espace d’expression aux claviers, News from heaven surprend par ce côté pop très prononcé peu naturel pour RUNRIG qui semble quelque peu forcer sa personnalité. City of lights, second morceau popisant, peine également à marquer les esprits.

Car là est la grande faiblesse de cet album. Alors que les magnifiques morceaux de The Cutter and the Clan sont encore dans les têtes, Searchlight tente de s’imposer avec des morceaux bons et inspirés, mais ne tenant pas la comparaisons avec ceux de The Cutter. World appeal (bluette écolo), Tear down these walls (traitant de l’ascension sociale en Ecosse, mais chacun reconnait ici son propre mur…), Only the brave (célébration de l’Amour) ou encore That final mile (ballade sur le mariage très policée) sont des morceaux agréables mais peu marquants, comme écrits en auto-pilote et manquant de cet apport d’âme nécessaire pour transformer un bon morceau en un morceau inoubliable.

Mais RUNRIG reste RUNRIG, et parvient tout de même à faire mouche à de nombreuses reprises. Avec la magnifique ballade Every river tout d’abord, transcendée par la performance vocale magistrale de DONNIE MUNRO, grandement aidé par une mélodie céleste des frères MACDONALD. Eirinn, réflexion sur le conflit nord-irlandais, se révèle être une incantation, un appel à l’unité celtique, appel transporté par ce refrain épuré, composé du seul mot Eirinn. Le très folkisant et dansant Smalltown est également une des grandes réussites de cet opus. Traitant du délicat sujet des femmes battues, ce morceau très axé sur la guitare de MALCOLM JONES se révèle être une petite perle folk/rock.

Mais de façon surprenante, ce sont les deux morceaux en gaélique qui se montrent les plus intéressants. Critiqué pour utiliser de moins en moins la langue gaélique dans ses morceaux, RUNRIG réplique sur Tir A’ Mhurain :

« Bienvenue dans ma langue,
Celle que j’appris étant enfant,
Cette insondable et digne langue des Gaëls,
Que je brandis chaque jour comme une bannière »

Le gaélique ne peut être utilisé sur demande, il se vit et s’emploie comme un morceau de nous. Reposant sur une mélodie enjouée laissant la place aux guitares acoustiques, Tir A’ Mhurain remet discrètement les choses au clair.

Siol Ghoraidh, second morceau en gaélique, est sans doute également le morceau le plus réussi de cet opus. Doté d’une ambiance tribale, mystique, soutenue par une rythmique quasi-martiale, ce morceau n’est finalement qu’un arbre généalogique musical répertoriant les différents descendants de la famille Ghoraidh. Mais sous couvert de cette simplicité de façade, on retrouve dans ce morceau toute la substance de l’Ecosse, cette connaissance de son histoire étant une des grandes forces de ce pays.

Searchlight, sauvé par quelques pépites, est handicapé par quelques morceaux tout juste bons, mais souffre surtout de la comparaison avec l’excellent The Cutter and the Clan. Searchlight fait partie de ces ‘albums de plus’, que l’on prend plaisir à écouter mais qui ne constituent pas le fondement de notre discographie. Un album sympathique néanmoins.

A lire aussi en FOLK par GEGERS :


LADY SIR
Accidentally Yours (2017)
Des envies d'ailleurs




Florent VOLLANT
Puamuna (2015)
Embarquement pour le pays des songes


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Rory Macdonald (basse, chant)
- Calum Macdonald (batterie, percussions)
- Malcolm Jones (guitare)
- Donnie Munro (chant)


1. News From Heaven
2. Every River
3. City Of Lights
4. Eirinn
5. Tir A' Mhurain
6. World Appeal
7. Tear Down These Walls
8. Only The Brave
9. Siol Ghoraidh
10. That Final Mile
11. Small Town
12. Precious Years



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod