Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK-ROCK CELTIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : An Triskell , Glenmor
- Membre : Pat O'may , René Werneer , Michel Santangeli , Gabriel Yacoub , Mor, Ys, Keris, Pierre De Grenoble, Malicorne, Dan Ar Braz
- Style + Membre : Angelo Branduardi , Nuit Celtique
 

 Site Officiel (429)
 Musique Progressive Bretonne (301)

Alan STIVELL - Back To Breizh (2000)
Par MARCO STIVELL le 23 Septembre 2010          Consultée 2551 fois

Il y avait longtemps, bien longtemps qu'Alan n'avait pas enregistré un tel album, un album typiquement breton, le dernier remontant au milieu des années 70 ! Après de nombreuses expériences différentes les unes des autres, les voyages dans les différents pays de la Celtie, puis ensuite autour du monde, notre barde favori a décidé de célébrer cette fin de siècle par un retour dans sa chère Bretagne, en lui consacrant un album donc. Un ou deux thèmes seulement viennent d'Irlande, pour tout le reste ce n'est que breton et Bretagne. On pense à la fameuse chanson en français de Terre des Vivants, mais c'est nettement différent. Ici, le retour se fait avec force, une force comparable à celle développée dans Matrix, au vu de la pochette... Heu non je m'égare là !

Sans transition, autant il est tout à fait compréhensible qu'une réinterprétation d'un hymne breton tel que "Suite Sudarmoricaine" vienne trouver sa place ici, autant pour "Brian Boru", même en français, c'est un peu plus surprenant. Pour le reste, cet album, musicalement en tout cas, s'inscrit comme étant une suite logique à l'album "Brian Boru", mais en plus moderne encore (utilisation de scratchs, de loops), moins traditionnel, et aussi moins "mythique".

Les chansons présentes sur Back to Breizh sont toutes bien, sympathiques à écouter, très agréables pour certaines même, et il ne faut surtout pas chercher à retrouver la magie, ni le côté "mythique" justement (on pourrait même dire grandiose) de l'album pré-cité. "Ceux Qui Sèment la Mort" est une sorte de suite à "Let the Plinn", en matière de rap celtique, en moins chargé cependant, et en plus tranquille. "Rock Harp" porte bien son nom, Alan commence à pas mal utiliser la distortion avec sa harpe, à tel point qu'on a de la difficulté à la distinguer d'une guitare, mais c'est ce qui est formidable ! "E Kreiz Hag Endro", de par son nom et son rythme, fait écho à un célèbre instrumental classique d'Alan STIVELL faisant partie du lointain Olympia Concert ("An Dro"), mais il n'y a que l'air joué par la harpe qui s'en rapproche totalement. C'est vraiment un autre son, une autre époque...

Les morceaux que je préfère sont les plus calmes : "Arvor-You" ("je vous aime"), "Rêves" / "Hunvreoù" où Alan prouve une fois de plus qu'il a un sacré goût en matière de chanteuse - la voix de Gwennyn LOUARN étant tout ce qu'il y a de plus magnifique -, ou encore "Iroise", joli morceau assez planant et éthéré où la harpe dialogue avec un violon chinois (!), instrument dont Marcel AUBE doit être l'un des rares à jouer, aussi bien du moins, en France. Dans cet album, on trouve aussi deux chansons pop qui peuvent être considérées comme des hymnes stivelliens, celles à côté desquelles à mon avis il ne faut pas passer : "Vers les Îles et Villes de Verre" et la chanson-titre (dommage que la guitare acoustique ne ressorte pas assez). On sent une fois de plus, et rien qu'à travers ces deux morceaux, l'amour infini que porte Alan à cette région et à sa culture.

On le trouve entouré d’une nouvelle équipe éphémère, mais constituée de musiciens honnêtes et assez talentueux pour certains (Marcel AUBE dans les premiers, ainsi que les frères GUICHEN de AR RE YAOUANK). A noter la présence de Xavier GERONIMI et Frank DARCEL qui ont travaillé pour (entre autres) Etienne DAHO par le passé. Curieux et amusant de les retrouver sur un seul et même album du Barde (GERONIMI fera tout comme AUBE partie du groupe de la tournée qui suivra).

Bel album, mais je ne pense pas qu'il s'agisse d'une priorité, pour les "newbies", ou même tous ceux qui commencent à s'y connaître, sauf bien sûr si l'on ne recherche pas impérativement les plus grands disques du barde en premier. Et puis mon problème avec Back to Breizh, c'est que je n'ai pas grand-chose à dire de plus à son sujet. Enfin, cela doit être en partie dû au fait qu'il soit plutôt court (difficile de compter les deux bonus comme des morceaux faisant partie intégrante du disque), n'oublions tout de même pas qu'Alan est (était ?) très fier de cet album, il le considérait - au moment de sa sortie en tout cas - comme son meilleur.

Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par MARCO STIVELL :


Alan STIVELL
E Langonned (1974)
Superbe album de musique traditionnelle épurée




An TRISKELL
Dañs Plinn (1973)
Folk breton, débuts à la tri yann


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Alan Stivell (chant, harpes, flûtes, bombarde, cornemuse, clavie)
- Mourad Aït Abdelmalek (batterie, percussions)
- Marcel Aube (basse, violon chinois)
- Adriano Cominotto (claviers)
- Cooky Cue (programmation cordes et percussions)
- Franck Darcel (choeurs)
- Xavier Geronimi (guitares électriques)
- Frédéric Guichen (accordéons diatoniques)
- Jean-charles Guichen (guitares acoustiques)
- Dj Keso (scratches)
- Yves-andré Lefeuvre (programmations, batterie)
- Gwennyn Louarn (chant)
- James Mc Intosh (batterie, percussions)
- Kevin Mulligan (guitares, e-bow)
- Mark O'brien (loops)
- Vincent Pickering (bodhràn)


1. Vers Les Îles Et Villes De Verre
2. Rêves (hunvreoù)
3. Ceux Qui Sèment La Mort
4. Arvor-you
5. Rock Harp
6. Skoit 'n Treid
7. Iroise
8. E Kreiz Hag Endro
9. Back To Breizh !
10. Harpe De Vies
11. Brian Boru In French (bonus)
12. Armoricaine (suite) (bonus)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod