Recherche avancée       Liste groupes



      
CELTIQUE NEW-AGE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : An Triskell , Glenmor
- Membre : Pat O'may , René Werneer , Michel Santangeli , Gabriel Yacoub , Mor, Ys, Keris, Pierre De Grenoble, Malicorne, Dan Ar Braz
- Style + Membre : Angelo Branduardi , Nuit Celtique
 

 Site Officiel (458)
 Musique Progressive Bretonne (336)

Alan STIVELL - Au-delà Des Mots (2002)
Par MARCO STIVELL le 30 Octobre 2010          Consultée 2787 fois

Mélanger tout ce que l'on peut trouver dans l'oeuvre d'Alan, dire que tout se ressemble, tant au niveau des albums rock que ceux de harpes n'est pas de mon rayon. Je préfère personnellement dire que j'ai deux albums préférés, un dans chaque catégorie. Et dans la catégorie "albums de harpes", c'est celui-ci. Pourquoi un tel titre, Au-Delà des Mots ? Parce que c'est dans l'instrumental et notamment grâce à la harpe, seule ou pas, qu'Alan trouve l'essence principale de sa musique (il le dit lui-même : "Les mots divisent, la musique rapproche"). C'est aussi un album dont on parle peu, pour certains c'est limite si ce n'est pas "l'album de harpes supplémentaire". Et pourtant, les journalistes ne s'y sont pas trompés au moment de sa sortie, c'est une grande oeuvre, fêtant plus qu'honorablement le quarantième anniversaire du retour de la harpe celtique. S'il y a une suite au mythique Renaissance de la Harpe Celtique, pour moi c'est cet album-là, ne serait-ce qu'en ce qui concerne le fait qu'il y'ait une orchestration supplémentaire. Le sous-estimer serait donc un grand tort.

En fait je dis ça, mais au début je n'étais pas non plus très "chaud" pour l'écouter. Eh bien le jour où je l'ai mis, quelle claque... Quel travail d'orfèvre ! Déjà rien qu'au niveau de la production, celle-ci fait ressortir de manière vraiment parfaite les sons cristallins et on ne peut plus magiques qui s'échappent de ce merveilleux instrument. La harpe n'a jamais caché sa teneur en pureté, mais là, là, c'est divin... même les puristes ne pourront parler de sacrilège pas même en ce qui concerne les effets "modernes", pas même la distortion occasionnelle... Il y a la harpe, les harpes bien évidemment, mais la particularité de l'album, ce sont les fréquentes nappes de synthétiseurs, les percussions, et les instruments à vent celtiques. Pour ces derniers, on remarque, outre Alan, la présence de Ronan LE BARS (élève de Patrick MOLARD et participant à l'Héritage des Celtes de Dan AR BRAZ également) ; quant à David HOPKINS, troisième et dernier intervenant sur Au-Delà des Mots (percussions), il a joué entre autres avec Didier SQUIBAN et AN TRISKELL.

Un trio de musiciens très talentueux donc, pour un album musicalement plus riche qu'il n'y paraît au premier abord, si l'on a pas été séduit tout de suite. Et la production y contribue vraiment énormément. L'un des exemples les plus probants est la suite "La Celtie et l'Infini", tout simplement un des thèmes qui s'inscrit facilement dans le top 10 d'Alan STIVELL, et composé par lui-même en plus (tout comme le restant du disque à l'exception des morceaux 5, 8 et 12, en partie seulement, le troisième comprenant le thème de "Cooley's Reel"). C'est une merveille ! Ah cette fine couche de synthé, survolée par la harpe, la flûte et la cornemuse... Et même si ce n'est plus une surprise, on reste bluffé par l'arrivée de la distortion sur la harpe elle-même. Le dernier prototype de harpe d'Alan lui permet de moduler le son à loisir. Quoi de plus pur également que les notes coulées que l'on peut entendre en fond sonore de la suite "La Harpe, l'Eau, le Vent", par-dessus le son de la mer, réminiscence de la séquence similaire du "Dor II" de Harpes du Nouvel-Âge en polus séduisant encore ?

L'album est tout à fait homogène. Chacun des thèmes, qu'il soit lent (les ballades "La Celtie et l'Infini", "Et les Feuilles Repousseront...") ou rapide/dansant (je sli jig "Demain Matin Chez O'Carolan", le reel "Harpe Atlantique : la Route de l'Etain") est très très agréable à écouter. Il y a curieusement peu de diversité (enfin, tout est relatif), mais on a quand même deux ou trois petites choses différentes du reste, dont "Gourin-Pontivy", un peu plus bretonnant et surtout le morceau dédié au Bagad Bleimor, dont un sample est utilisé (album Sonerezh Keltiek, 1974). Les effets de jeu et noms des titres sont très bien choisis pour mieux illustrer le propos des morceaux, comme la renaissance de la harpe celtique sur le quatrième titre, ou l'envol par-dessus les monts d'Arrée sur "E Kreizh Breizh" (un symbole du retentissement de la musique celtique jusqu'aux cieux ?)

J'en viens à un point qui est d'autant plus touchant avec cet album, c'est qu'il représente quelque chose d'intime venant d'Alan. En effet, certains titres sont rattachés à sa propre histoire. Gourin et Pontivy sont les villes où naquirent respectivement ses parents. "La Harpe et l'Enfant" le présente lui-même étant petit, au moment de la découverte de cet instrument fabuleux que son père a "ramené à la vie". "Bleimor, le Bagad" renvoit aux années 60, lorsqu'Alan était le sonneur principal de cette fameuse formation bretonne. Enfin "Goltraidhe" (les gammes de la tristesse) évoque la douloureuse perte du père en 1974, tandis que "Et les Feuilles Repousseront..." fait écho au texte de "Délivrance" en 1975.

En bref, un album on ne peut plus attachant, de la musique jusqu'aux titres qui sont donnés aux morceaux, et même à la pochette représentant une plage et la mer sous forme abstraite. J'ai envie de dire tout simplement que je chéris cet album au même titre que les deux autres qui font partie de mon Top 3 de STIVELL, Chemins de Terre et la Symphonie Celtique. L'écouter dans son intégralité est un voyage de luxe, c'est d'une qualité irréprochable. Un voyage sur les flots notamment, à l'image de la pochette. Toute la sérénité, la magie de l'album est là...

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par MARCO STIVELL :


AN TRISKELL
Ondée... (1988)
Harpes divines.




An TRISKELL
Dañs Plinn (1973)
Folk breton, débuts à la tri yann


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Alan Stivell (harpes celtiques, claviers, programmations, low-wh)
- Ronan Le Bars (low-whistle, cornemuse irlandaise)
- David Hopkins (percussions)


1. La Harpe, L'eau, Le Vent (a)
2. La Celtie Et L'infini (a)
3. La Celtie Et L'infini (b)
4. Dihun Telenn Vmarzhin
5. La Harpe Et L'enfant
6. Bleimor, Le Bagad
7. Gourin-pontivy
8. E Kreiz Breizh
9. Goltraidhe
10. Et Les Feuilles Repousseront...
11. Demain Matin Chez O'carolan
12. Harpe Atlantique / La Route De L'etain
13. La Celtie Et L'infini (c)
14. La Harpe, L'eau, Le Vent (b)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod