Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK CELTIQUE  |  DVD

L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Skerryvore, Skipinnish, Cal, Manran, Oysterband, Dougie Maclean , The Saw Doctors , Anduril, Coast
- Membre : A Hundred Thousand Welcomes, Big Country, Georg Kaiser , Donnie Munro , Bruce Guthro
- Style + Membre : The Band From Rockall

RUNRIG - Wheel In Motion (2000)
Par GEGERS le 20 Décembre 2010          Consultée 1507 fois

En sortant l'album The Big Wheel en 1991, RUNRIG savait peu ou prou à quoi s'attendre. Le succès de The Cutter and the Clan et Searchlight aidant, le groupe jouit alors d'une popularité enviable au Royaume-Uni et dans plusieurs pays européens, l'Allemagne et le Danemark en tête. Ce dont il ne se doutait sans doute pas, c'est que la tournée qui suivrait la sortie de l'album serait la plus grosse et la plus phénoménale de sa carrière, les Écossais donnant pas moins de 70 concerts.

C'est justement en Écosse que l'on retrouve le groupe, les deux pieds dans la neige, lors des sessions de répétitions réalisées avant l'enregistrement de l'album, dans un studio des Hébrides. Car ce DVD, originellement paru au format VHS en 1992, a la bonne idée d'illustrer l'ensemble du cycle album/tournée, depuis la première répétition jusqu'au dernier show sur les rives du Loch Ness, d'où son titre : Wheel in Motion (la roue tourne, ou le cycle s'effectue). Mais alors que le spectateur aurait pu être témoin privilégié de ces répétitions, de ces moments de détente et de dernières créations avant le saut dans le grand bain du studio d'enregistrement, il n'en est rien, puisque les témoignages des membres du groupe sont réduits à peau de chagrin et que le son des instruments est couvert par divers extraits de précédents albums des 'Rigs. Ambiance... Et s'il reste sympathique de voir le groupe s'ébrouer et faire des batailles de boules de neige, comment ne pas regretter l'absence d'une bande-son plus appropriée, qui aurait pu renforcer le côté documentaire de l'ensemble ?

Si le passage consacré à l'enregistrement de l'album en studio se fait assez court, permettant simplement de visualiser les sessions pour le morceau « Always the winner », les préparatifs du premier concert de la tournée, lui aussi donné sur les rives du Loch Ness (n'oublions pas la notion de cycle...) se voient pour leur part largement documentés, permettant d'admirer en long, en large et en travers le travail des techniciens ainsi que la pluie battante qui balaye les lieux. Ambiance... Mais lorsque le groupe arrive sur scène, ce sont plus de trente mille Écossais trempés jusqu'aux os mais heureux qui accueillent le groupe. Celui-ci, sous l'impulsion de Donnie Munro, dont le lyrisme est poussé à son paroxysme, se montre plus grandiloquent que jamais, déployant une véritable armée de choriste, qui s'évertue à donner de la voix sur chaque refrain. Tout ici est grand, énorme, démesuré, et Donnie Munro, à trop en faire, finit par agacer. Si le voir constitue déjà en soi un supplice (le personnage s'évertuant à mettre à la mode le look du rocker-businessman : pantalon de costume et blouson en cuir) l'entendre devient irritant, tant ses minauderies et sa tendance à vouloir être le seul pôle d'attraction le rendent antipathique...

Alors que les quelques morceaux extraits de ce premier concert au Loch Ness s'achèvent (sur fond de « Hearthammer » en playback et d'images de paysages écossais), nous retrouvons le groupe dans sa tournée estivale, RUNRIG ayant décidé de sillonner les Highlands et les îles du nord (Shetland, Orkney), puis au château d'Edimbourg, où RUNRIG interprète une magnifique version de « Edge of the world » et de « Alba » (morceau peu joué en live depuis le départ de Donnie). Puis vient le reste de l'Europe, où l'on peut voir le groupe se détendre backstage avant un show à Hambourg, Malcolm à l'accordéon, ou (moment prenant) répéter la superbe ballade « I'll keep coming home » dans une salle londonienne totalement vide. Puis retour au Loch Ness, où le groupe achève sa tournée dans un feu d'artifice et un déluge d'applaudissements.

Ainsi, si l'on retient quelques moments sympathiques, on ne peut que regretter en visionnant ce DVD le manque de réelle participation de ses principaux protagonistes et l'absence d'un concert intégral. Un « rockumentaire » sympathique, mais dont seul les fans tireront pleinement profit.

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


RUNRIG
Once In A Lifetime (1988)
Un bien court premier live




FIDDLER'S GREEN
Sports Day At Killaloe (2009)
Speed-folk celtique emballant!


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Rory Macdonald (basse, chant)
- Calum Macdonald (batterie, percussions)
- Malcolm Jones (guitare)
- Donnie Munro (chant, guitare)
- Peter Whishart (claviers)
- Ian Bayne (batterie)


1. Always The Winner
2. Solus Na Madawn (the Morning Light)
3. Healer In Your Heart
4. Every River
5. Harvest Moon
6. Hearthammer
7. Abhawn An T-sluaigh (the Crowed River)
8. Headlights
9. Edge Of The World
10. Alba
11. Instrumental (trad Arrangement)
12. An Cuibhle Mor (the Big Wheel)
13. I'll Keep Coming Home
14. Tear Down These Walls
15. Pride Of The Summer
16. Flower Of The West
17. Loch Lomond
18. This Beautiful Pain



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod