Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Al Green , Otis Redding , Sam & Dave, Wilson Pickett , Candi Staton , Sharon Jones & The Dap-kings, Barbara & The Browns
- Style + Membre : The Blues Brothers

Aretha FRANKLIN - Aretha Arrives (1967)
Par MANIAC BLUES le 3 Juillet 2011          Consultée 1288 fois

Aretha arrive! Et c'est une arrivée en fanfare, celle d'une reine qui vient d'être couronnée. Déroulez le tapis rouge, inclinez vous à son passage, et surtout écoutez Aretha Arrives, son nouvel album. En 1967, les tubes d'Aretha Franklin saturent les ondes des radios diffusant du R&B et de la soul. Après le formidable succès de I Never Loved A Man qui lui a permis de caracoler en tête des Hits parades, la ravissante chanteuse de Détroit ne perd pas de temps : elle enchaîne sans crier gare avec cet album sur-vitaminé, gorgé de soul, de ryhm'n'blues et de ballades langoureuses. Son style si chaleureux fait de nouveau des ravages. Elle applique une fois de plus la recette magique inventée avec I Never Loved A Man. Elle a définitivement rangé au placard le jazz de ses débuts pour s'épanouir avec de la soul matinée de gospel.

'Retha démarre pied au plancher avec la reprise endiablée de « Satisfaction » des Rolling Stones. Otis Redding se l'était déjà emparée pour en faire un titre incontournable de son répertoire. Tout comme avec « Respect » quelques mois auparavant, elle montre donc l'évidente filiation qui la lie avec Redding. L’autre poids lourd de l’album est la reprise de « Baby, I Love You » de Ronny Shannon qui s’est imposée sans difficulté au hit parade.

La section rythmique dynamique accompagne à merveille la voix chaude de la diva au cours de ballades toute plus émouvantes les unes que les autres. « Never Let Me Go », « Prove It » sont à pleurer : l’émotion qui se dégage du chant de Franklin est presque palpable. De plus, la section de cuivre très colorée et le chœur dynamique mettent le feu à une poudrière de R&B et de soul. Et ce n’est pas l’explosif « 96 Tears » qui me contredira. La musique d’Aretha franklin vous prend à bras le corps sur des morceaux comme « You’re My Sunshine ». Elle met une telle conviction, une telle ferveur que l’on ne peut rester indemne.

Aretha Arrives se distingue de I Never Loved A Man par certains arrangements sophistiqués mais relativement discrets. Des slows comme « Night Life » ou « I Wonder » sont alors soutenus par un semblant d’orchestre sans doute superflu. Mais rien ne vient gâcher la performance magistrale de la Queen of Soul, qui d’un bout à l’autre de ce disque habite chaque morceau d’une présence indescriptible. C’est ce qu’on appelle la musique de l’âme.

Aretha Arrives est une très belle réussite. Ces dix morceaux s’écoutent un plaisir non feint. Sans être l’album le plus connu de la Queen of Soul, ce disque confirme le nouveau statut d’Aretha Franklin, celui d’une jeune star dont le potentiel est enfin exploité à son maximum. Quelques mois plus tard, elle sort triomphalement le mythique Lady Soul, son œuvre la plus célèbre.

A lire aussi en SOUL par MANIAC BLUES :


Raphael SAADIQ
Stone Rollin' (2011)
Un brillant album de soul old school




Isaac HAYES
Hot Buttered Soul (1969)
Révolution soul


Marquez et partagez





 
   MANIAC BLUES

 
  N/A



- Aretha Franklin (chant)
- Jimmy Johnson, Joe South (chants)
- Tommy Cogbill (basse)
- Roger Hawkins (batterie)
- Ted Somers (vibraphone)
- Spooner Oldham, Truman Thomas (claviers)
- Charles 'ace' Chalmers, King Curtis (saxophone)
- Tony Studd (trombone)
- Melvin Lastie (trompette)
- Aretha, Carolyn, Erma Franklin (choeurs)


1. Satisfaction
2. You Are My Sunshine
3. Never Let Me Go
4. 96 Tears
5. Prove It
6. Night Life
7. That's Life
8. I Wonder
9. Ain't Nobody
10. Going Down Slow
11. Baby, I Love You



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod