Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


Véronique SANSON - Le Maudit (1974)
Par ERWIN le 23 Octobre 2013          Consultée 2400 fois

Il y a eu du changement dans la vie de notre blondinette. S’emmerdant royalement avec le gentil Michel BERGER, elle prétexte un beau jour d’aller chercher des clopes pour se casser définitivement outre-Atlantique avec Stephen STILLS, une des quatre composantes de qui vous savez… La vie aux States, une certaine facilité, l’entourage de musicos, la naissance de son fils Christopher. Tout ça, tout ça… Nous conduit directo à l’enregistrement de son troisième album ce « Maudit ».

Deux singles vont mener le combat pour cet opus, il s’agit tout d’abord de la très connue « Alia Souza » au ton résolument brésilien, une petite Bossa nova de bonne qualité, qui montre l’attirance de Véro pour toutes les musiques du monde. Puis c’est le Chicago blues de « On m’attend la bas », qui montre une artiste en pleine possession de ses moyens. Cela dit, ces deux morceaux, bien que très agréable ne sont pas les chefs d’œuvre à retenir de ce disque réalisé à Los Angeles.

C’est « Le maudit » qui est bien entendu le morceau d’anthologie de cette troisième livraison. Un blues lent de toute beauté ou Véronique s’arrache les tripes comme elle aime à le faire. Un de ses plus grands titres, absolument dantesque. On aurait pu subodorer l’excuse latente à Michel, les paroles restants plutôt hermétiques, mais peut-être tout simplement parle-t-elle d’elle-même ? « Ta douleur efface ta faute », c’est très fort.

Et puis comment ne pas évoquer ce cadeau du ciel qu’est « Christopher » ? Son enfant né en 1974, durant les prémices de création de l’album. Sa première chanson en anglais. Dans une situation finalement confuse car elle va être confrontée à la Californie de ces années , les fêtes permanentes, la profusion de poudre, l’alcool et l’argent facile, pas forcément le mieux pour mener une vie de maman. Christopher est donc l’aspect réellement positif de ces années américaines.

Enfin, la revendication qu’est « Véronique », franchement complexe à analyser. Aller s’installer avec une superstar aux US dans un pays étranger doit certainement poser des problèmes d’ego, tout du moins existentiels … Cette superbe chanson énigmatique remplit ainsi un office très particulier. « Les cloches de carmel » est ensuite une ode à son nouveau sweet home, une acceptation de son destin… Gospel rime avec Carmel, et on connait la passion de Véro pour les chants d’église. Le piano lancinant de « Bouddha » est à l’avenant de ses grandes chansons sentimentales. L’ambiance est à la tristesse, dans un ensemble saisissant bien que légèrement daté aujourd’hui. « Ma musique s’en va » porte encore l’influence de Michel, c’est étonnant.

Globalement, il faut être juste, voila un excellent opus, Véronique se transcende malgré une situation fort compliquée. Son départ, sa réadaptation, la gestion de la culpabilité, les excès en tous genres, la maternité, autant d’éléments propices à provoquer une œuvre originale et singulière. C’est le cas.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par ERWIN :


Julien CLERC
Julien (1997)
Un prénom que tout le monde connait




Julien CLERC
Double Enfance (2005)
Hexagone exotique


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Alia Souza
2. Christopher
3. Cent Fois
4. Véronique
5. Un Peu Plus De Noir
6. Le Maudit (mais La Douleur Efface Ta Faute)
7. Ma Musique S'en Va
8. L'étoile Rouge
9. Les Cloches De Carmel
10. Bouddha
11. On M'attend Là-bas



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod