Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Maxime Le Forestier , Alain Souchon

Julien CLERC - Julien (1997)
Par ERWIN le 5 Juin 2015          Consultée 1451 fois

La cinquantaine pointe à l'horizon... C'est en cette importante année pour Julien CLERC que sort son dix septième opus. Du coup, prénommer l'album de ses 50 ans de son prénom de scène est-il une revendication de son statut de star de la chanson française, ou une manière au contraire de dichotomiser sa vie privée ? Tout va bien, il vit avec la cavalière Virginie Couperie-Eiffel dont il a 2 enfants : Vanille, 9 ans, et Barnabé qui naîtra cette année. Difficile d'aller mieux, tout va bien : vie familiale, vie professionnelle, certains en seraient perturbés. Physiquement, Juju est meilleur de sa forme, il a arrêté la poudre blanche il y a bien longtemps, ses cordes vocales sont donc au top. Il ne reste plus qu'à se laisser bercer en espérant que nous serons au même niveau que sur son précédent Utile.

Deux singles sont tirés de l'album. Le premier est "Assez assez", sur un énième rythme caribéen agréable, une glorification des sens, ou l'auteur David McNeil aura envie de faire une petite rime polissonne sur les "seins de Sophie MARCEAU". Cette dernière vivra très mal cette exposition de sa personne sur la place publique, et cela provoquera un vrai petit tollé. Un aléa surprenant dans la carrière de l'artiste. Au demeurant, la chanson est bien agréable. Le second est "La phare des vagabondes" écrite par Roda-Gil, au ton tout léger et cette fois sans sous-entendu ! Sympa comme une chanson de feu de camp, mais diablement étrange comme choix de single !

Du coup, les standards de cette livraison sont à trouver entre les lignes. Et, pas de doutes, l'introductive "C'est mon espoir" tient la corde, nouvelle contribution de son auteur fétiche retrouvé. Un piano et des paroles tristounettes, un chant et une ambiance dramatiques, en somme un titre grandiloquent. On plonge ensuite de nouveau dans les eaux turquoise des Antilles sur la sympa "Au bout du monde", voila pour Etienne ! On signalera plus loin la jolie gratte réverbérée sur "Carabat" de Laurent Chalumeau, un de ses nouveaux collaborateurs qui propose aussi "Le prochain train".

Jean Loup Dabadie amène dans sa besace un joli texte à propos des femmes sur la très éthérée "Elle danse ailleurs", toute de smooth vêtue. Vient ensuite un autre morceau poétique bien à l'image du chanteur sur "On peut rêver", qui donne à Juju l'occasion de placer sa voix avec maestria sur une mélodie Bossa nova difficile. Il est d'ailleurs en veine contemplative, voyez la complainte sur les terres bretonnes de "Quand femme rêve".

Finalement, c'est sur "Blues indigo" que Julien touche pour moi le plus au sublime, sur un magnifique texte de McNeil, qui sert une mélopée magique. Une de ses plus grandes compositions. On peut aussi souligner la jolie performance sur "Les séparés" ou Juju met en musique le texte de la grande poète Marceline DESBORDE-VALMORE dont SAINTE BEUVE disait 'Elle a chanté comme l'oiseau chante". Cent cinquante ans après la rédaction du poème... Un autre oiseau la chante ! Classe !

Le gant est à nouveau brillamment relevé. "Julien" émule sans difficultés "Utile", même s'il est probablement plus discret. Toutefois, on ne peut que rester admiratif devant la facilité avec laquelle Julien CLERC aligne les compositions de qualité sans se répéter. C'est sans doute la leçon de cet album qui se pose comme une pierre de voûte sans décoration excessive, mais dont la qualité est indéniable.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par ERWIN :


Nino FERRER
Métronomie (1972)
évolution drastique




Johnny HALLYDAY
Sang Pour Sang (1999)
David pour Johnny

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. C'est Mon Espoir
2. Carabat
3. Elle Danse Ailleurs
4. Au Bout Du Monde
5. Star De L'entracte
6. On Peut Rêver
7. Blues Indigo
8. Les Séparés
9. Assez... Assez
10. Le Prochain Train
11. Quand Femme Rêve
12. Le Phare Des Vagabondes



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod