Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 ...>...>>... 572
Comment poster un commentaire ?


Avril LAVIGNE
LET GO


Le 17 Août 2018 par CLANSMAN57


Je dois confesser que ce "Let Go", ainsi que son successeur "Under My Skin" passaient souvent chez moi à l'époque.
Une réécoute toute fraîche du premier cité m'a rappelé de bons souvenirs.
C'est culte oui, peut-être bien que c'est celui qu'il faut posséder de la belle, car il est plutôt réussi globalement.

Par contre, ce produit cible tout de même un public très jeune et ça s'entend tellement que parfois je me sens un peu vieux.
Je mets un bon 4/5 malgré ce point fâcheux.





FROST*
MILLIONTOWN


Le 17 Août 2018 par ANJE


Merci ! Mon album de référence depuis plus de 10ans. Ce duo final BLM/Milliontown !
J'ai découvert ce groupe par la version "acoustique" piano/guitare de Hyperventilate et il m'en a pas fallu plus pour l'acheter !
En effet Expreiments, le 2eme est suprenant car dinalement plus "acoustique" et l'ajout du 3eme guitariste/chanteur change un peu la dynamique.
L'influence Tony Banks se retrouve encore plus sur le dernier, notament dans l'instru Nice Day For It .





Stevie WONDER
INNERVISIONS


Le 17 Août 2018 par HEART OF STEELE


Quelle douceur ce disque, quel entrain dans le groove! Quel plaisir ces 9 titres qui s'enchaînent parfaitement! Quel immense artiste que Stevie!





STORM CORROSION
STORM CORROSION


Le 16 Août 2018 par BAKER

Urgh. Contrairement à Chipstouille, j'aime assez ce Storm Corrosion, que j'avais mis à l'époque beaucoup de temps à apprivoiser.

Par contre j'avais oublié cette histoire de trio, et beurk, Heritage ? Ah ouais, j'ai donc dû oublier SCIEMMENT. On appelle ça un aveu. Heritage ou 77 euros parmi les moins bien dépensés de ma vie...





FOREIGNER
FOREIGNER


Le 16 Août 2018 par GILLES


bonjour et bravo pour votre pseudo ;

sinon , d'accord avec votre conclusion , nous ne sommes pas encore dans l'AOR , mais bien plus proche de ce que faisaient des groupes comme Bad Co ou Reo Speedwagon à l'époque ; groupes qui ne tarderont pas , eux aussi , comme 99% des artistes de l'époque à tomber dans ce que j'appelle encore ce p----n de "son" Foreigner !
lol





STORM CORROSION
STORM CORROSION


Le 16 Août 2018 par CLANSMAN57


A noter que ce Storm Corrosion fait partie d'une trilogie, ou d'un triangle comme ils disent, et qu'il en est la troisième pointe.
Les deux premières ne sont autres que l'excellent "Grace For Drawning" de la diva Wilson, ainsi que le moyen "Heritage" des hippies Suédois.

Sale gueule ce triangle!





Stevie WONDER
SONGS IN THE KEY OF LIFE


Le 15 Août 2018 par SPI


L'apogée de la période dite classique de Stevie Wonder (léger déclin avec l'album suivant "Hotter" puis ensuite plus rien - ou presque). Ce disque est sorti quand j'étais ado. Le vinyl a tourné en boucle pendant plusieurs semaines Je l'ai ensuite abandonné et depuis 30 ans je l'écoute régulièrement.

Le chef d'oeuvre d'un artiste hors norme tout simplement !





FROST*
MILLIONTOWN


Le 15 Août 2018 par BAKER

Oui, Falling Satellites a de bons moments aussi ! Je le trouve plus en dents de scie mais quand c'est haut, c'est très très haut !

Je suis par contre moins fan du second album, qui n'aurait peut-être pas dû sortir sous le nom de Frost* tant il est noir et personnel. Mais ce sera l'objet d'une autre prose.






GOTTHARD
HUMAN ZOO


Le 15 Août 2018 par LORDI2


il n'y a aucun mauvais disque chez GOTTHARD du vivant de STEEVE LEE ! HUMAN ZOO se révèle efficace.





GOTTHARD
SILVER


Le 15 Août 2018 par LORDI2


NIC MAEDER ne dégage pas la même conviction que STEEVE LEE. Sa voix ne reflète aucune émotion. Celle de STEEVE LEE était naturelle! GOTTHARD signe le pire album de toute sa carrière! Je ne les encourage pas a continuer sur cette lancée.





FROST*
MILLIONTOWN


Le 15 Août 2018 par HEART OF STEELE


Comme je remercie Baker sur ce coup!!! J'avais découvert le groupe sur une compil Inside Out vol1 (très sympa vu le prix) et ça avait été une grosse baffe. Du coup je me suis procuré cet album qui est ce qui fait partie des chefs d'oeuvre du Rock prog "moderne", avec une utilisation parcimonieuse de l'electronique et des compos à tiroirs carrément géniales. Rien à ajouter donc, si ce n'est que le dernier en date (Falling Sattelite) est encore plus Pop, un titre avec Joe "God" Satriani, et totalement addictif lui aussi! Ce groupe est dément.





Lenny KRAVITZ
STRUT


Le 14 Août 2018 par SPI

Tout à fait d'accord avec Viv. Kravitz n'est plus que l'ombre de lui-même. Je préfère revenir aux trois premiers albums bien plus inventifs et très imprégnés du trinome "Lennon/Hendrix/Prince" (on pourrait aussi ajouter Stevie Wonder)





KISS
ASYLUM


Le 14 Août 2018 par LE MOUNGEPEDOUN


Musique d'un autre âge. On navigue ici dans le hair metal avec ce que ce style comporte de plus énervant : le côté pop à minette lorgnant sur le billboard & MTV. Bref, toute une époque kitsch et paillettes difficile à écouter de nos jours. Une auto destruction en somme pour un style dont Kiss fut un des précurseurs : le hard rock.





ENCHANT
A BLUEPRINT OF THE WORLD


Le 14 Août 2018 par BAKER

Problème réel et que j'ai pourtant tenté d'éluder, sans succès. Et qui se reproduira sur plusieurs albums ; mais pas tous, la carrière d'ENCHANT décrivant pour moi un arc (avec le dernier album un peu à part tant il est plus pop). Désolé par avance d'avouer que je serai beaucoup moins cruel avec quelques disques du milieu de carrière :)





GOTTHARD
LIPSERVICE


Le 14 Août 2018 par LORDI2


C'est au bout du septième album que GOTTHARD atteint la perfection! GOTTHARD est au summum de son inspiration avec ce LIPSERVICE. Les musiciens ne feront jamais mieux que cette sortie grandiose et phénoménale !





GOTTHARD
BANG !


Le 14 Août 2018 par LORDI2


Un ensemble assez décevant. Beaucoup de titres se révèlent efficaces dans un ensemble très laborieux. La qualité est moyenne. Il n'y a presque aucun hit. Un disque pas à la hauteur de notre espérance! On regrette l'achat presque inutile. Un objet destiné au grand FAN mais pas au collectionneur exigeant!





GOTTHARD
FIREBIRTH


Le 14 Août 2018 par LORDI2


une suite a la hauteur de la légende! GOTTHARD c'était avant tout STEEVE LEE. un digne successeur a la hauteur de toute espérance. c'est du bon boulot les bases sont là!





ENCHANT
A BLUEPRINT OF THE WORLD


Le 14 Août 2018 par LEO


À l'inverse de BAKER, je ne trouve pas la musique de ENCHANT très personnelle ou originale.
C'est même totalement le contraire de mon point de vue.
À l'écoute, ça sonne comme un amalgame mal digéré de Marillion, Rush, Kansas & Co. mais n'a ni le charme ou la singularité des uns et des autres.
Oui, les instrumentistes et le chanteur font tous bien leur boulot mais c'est le moins que l'on puisse demander à un groupe estampillé prog-rock !!! (quoique celà n'a pas l'air d'être une évidence ni un problème pour Mick Pointer qui trimbale ses lacunes de Marillion en Arena !).
Non, là où ça coince vraiment aux entournures avec ENCHANT c'est dans la composition.
Pas que les morceaux soient désagréables, mais c'est qu'ils n'ont aucune identité propre. ils se ressemblent tous, que ce soit au niveau du chant ou des tonalités, tout est similaire sur la longueur de l'album (ou plutôt des albums car A Blueprint Of The World n'est pas un cas isolé dans la discographie du groupe !), d'ailleurs je ne suis pas le seul à le penser puisque BAKER le confirme dans sa chronique. lui-même n'arrive pas à différencier les morceaux les uns des autres !!! c'est donc qu'il y a un vrai problème de ce côté là chez ENCHANT ! (d'autant plus que les compos atteignent inutilement 6, 7 à 8 minutes la plupart du temps).
On peut en déduire qu'il suffit d'écouter uniquement le 1er titre pour avoir entendu tout l'album et par delà, toute la carrière du groupe puisqu'à peu de choses près, c'est du pareil au même !
J'ai eu l'occasion de voir ENCHANT en première partie de Spock's Beard en 1998, soit 5 ans et 3 albums plus tard après A Blueprint Of The World, eh bien le problème reste le même en concert. à savoir, des compos interchangeables plus une présence scénique quasi-nulle.
Voilà pour moi encore le cas d'un groupe de néo-prog qui n'a strictement rien à dire. certes, leur musique m'est plus supportable que celle d'Arena par exemple, mais celà n'excuse en rien le manque cruel d'inspiration.






OINGO BOINGO
NOTHING TO FEAR


Le 13 Août 2018 par LEO


Aussi bon soit-il, Only A Lad manquait un peu de consistance. avec Nothing To Fear (enregistré fin '81-début '82), OINGO BOINGO a définitivement trouvé son style. qui plus est, l'album est excellent de bout en bout ! (des compos aux petits oignons, à la prod nickel, en passant par des arrangements en béton).
Oui, Nothing To Fear est probablement le meilleur album d'OINGO BOINGO. en tout cas, c'est bien mon préféré de tous car admirablement construit.
ça commence très fort avec 3 'classics' du groupe: le Devo-esque "Grey Matter" (avec ses marimbas fous), le déjanté et funky "Insects" ainsi que le plus poppy "Private Life" (dont le mix sera différent sur les premiers exemplaires sortis en 33t).
L'entraînant "Wild Sex (in the Working Class)" est presque du Rhythm'n'Blues passé à la moulinette OINGO BOINGO.
"Running on a Treadmill" m'a toujours fait songer à un genre de mix entre DEVO et Wall Of Voodoo, quand au morceau "Whole Day Off" il m'évoque un peu Madness. quoiqu'il en soit, on a bien affaire à Danny Elfman et sa bande.
Le rythme du couplet de "Nothing to Fear (But Fear Itself)" me fait pas mal penser au Midnight Oil de "When The Generals Talk" (qui paraîtra 2 ans plus tard), mais arrivé au refrain déchaîné c'est plutôt les Red Hot Chili Peppers ou Fishbone qui sont conviés avec 2 ou 3 ans d'avance ! (OINGO BOINGO est bien un groupe précurseur).
"Why'd We Come" passe d'une ambiance un peu tribale en ouverture à quelque chose de bien plus rock sur ses couplets puis vire subitement vers un truc plus pop sur les refrains, car rien n'est jamais simple ni définitif chez OINGO BOINGO, et c'est là toute la force du groupe et sa particularité.
"Islands" c'est un peu l'intrus de la bande, il a une tonalité plus sombre et quelque peu mystérieuse par rapport aux autres compos. celà dit, il convient bien en fin d'album, tout comme le très singulier "Reptiles And Samurai" qui referme l'album. sur ce titre, la voix de Danny Elfman est vraiment très proche d'Andy Partridge et on croirait presque entendre un morceau d'XTC période Drums & Wires ou Black Sea. c'est là que l'on s'aperçoit que le groupe a vraiment bien agencé sa tracklist car ces 2 derniers morceaux ne pouvaient se trouver à une autre place vu leur nature très particulière.
Ce deuxième album d'OINGO BOINGO est une excellente porte d'entrée pour qui voudrait découvrir la formation. Tout simplement UN MUST des 80's !





DEAD CAN DANCE
DEAD CAN DANCE


Le 13 Août 2018 par DIGGING HANOUNA


On a ici un parfait album de World Music aux accents parfois Rock, le tout baigné dans une production bien datée 80's. Les 2 premiers titres sont anecdotiques et ensuite c'est que du bonheur!







Commentaires :  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 ...>...>>... 572






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod