Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 ...>...>>... 490
Comment poster un commentaire ?


OPETH
SORCERESS


Le 16 Janvier 2017 par JERRY


Opeth aborde, avec bonheur, les rivages du rock progressif, en signant un album magistral.

Heritage et Pale Communion le laissaient pressentir. Opeth a achevé sa mue et nous livre ici l'aboutissement de sa démarche vers des contrées où, sans renier son passé, sa musicalité va pouvoir prendre un nouvel essor. Cet album se nourrit, sur certains titres, d'influences diverses (Jethro Tull, Black Sabbath, Deep Purple, voire Led Zeppelin...) et fait se côtoyer climats intimistes et envolées lyriques avec un égal bonheur, la maîtrise musicale de Mikael AKERFELDT, Fredrik AKESSON et Joakim SVALBERG transfigurant, voire sublimant le tout pour aboutir à une oeuvre magistrale qui va, sans doute, constituer un "jalon" important, voire essentiel dans le futur parcours d'Opeth (c'est tout le bien qu'on leur souhaite !)
Préférer la version 'Deluxe" où "The Ward" et "Spring MCMLXXIV" ne dépareillent pas aux côtés de "The Wilde Floxers", "Will O The Wisp" et autres "The Seventh Sojourn" et "Strange Brew" !





LEVEL 42
LEVEL 42


Le 16 Janvier 2017 par NONO

Haha... c'est rigolo, voilà que je me mets à re-chroniquer des albums que j'avais déjà chroniqués il y a quelques années, et sans faire gaffe ! Mais c'est marrant car je constate que le point positif c'est que je suis fidèle à mon appréciation ! (J'ai fait ça pour cet album ainsi que pour "It's my life" de Talk-Talk).





LEVEL 42
LEVEL 42


Le 16 Janvier 2017 par NONO


Excellent, parfait, top-niveau ! Le premier opus des Level 42 est un coup d'essai... et un coup de maître ! Pour tous ceux qui cherchent l'essence-même de Level 42, la "substantifique moelle" du groupe de l'Ile de Wight, ne cherchez pas, c'est ici que tout est concentré !!
Des titres chantés, et aussi beaucoup d'instrumentaux, l'offre est donc généreuse musicalement.
"Turn it on", "43", "Heathrow".... sublimes ! Sans oublier les singles "Starchild" et "Love games" très réussis eux aussi.
Cet album fait vraiment partie de "ceux que j'emporterais sur une ile déserte" : album jamais lassant, qu'on redécouvre à chaque écoute.
5/5





The JEFF BECK GROUP
TRUTH


Le 16 Janvier 2017 par CHRIS06


Franchement quelle claque cet album! Le duo Rod / Jeff aurait pu être le seul à pouvoir concurencer le zep s'il n'avait pas volé en eclat si tôt.
Un disque très en avance sur son temps et qui sent bon le hard rock à venir. Mention spéciale au jeu de guitare hallucinant de Beck sur "Let me love you" et au chant possédé de Stewart sur "Odl man river".

Je peux comprendre la haine de l'ombrageux guitare lors de la sortie du 1er Led Zepp tant Page semble s'en être inspiré.
C'est un album à posseder pour tout fan de Rock, et je ne parle même pas de l'opus qui va suivre.





MOONDOG
MOONDOG


Le 15 Janvier 2017 par POSITRON


Peut-être pas le meilleur album de tout les temps mais vraiment pas loin du tout.





MOONDOG
MOONDOG


Le 15 Janvier 2017 par LE KINGBEE

Certainement le plus connu du bonhomme. Mais le suivant "Moondog 2" mérite le détour.
Le parallèle avec Glass et Satie me parait évident.
A noter qu'il existe probablement de nombreux inédits, le garçon a composé a profusion.





MOONDOG
MOONDOG


Le 15 Janvier 2017 par JASPER LEE POP

@ Erwin
Comme beaucoup je connaissais vaguement la légende et ces photos hallucinantes du bonhomme en plein New York mais je n'étais pas familier de la musique du viking. Ton enthousiasme dès ta première chronique m'a poussé à jeter une oreille et j'ai été conquis. J'attendais de connaître l'album plus indispensable que les autres. C'est fait, la commande est passée. Merci à toi.





WRECK PLUS
RIDING THE DERELICT


Le 15 Janvier 2017 par MYSELF

@ LONG JOHN SILVER
Certes je suis parfaitement conscient que ce groupe n'était qu'à ses débuts et qu'il est difficile avec peu de moyens de faire mieux mais pour ce qui est de la voix du chanteur je ne rentre pas dans autant de considérations mais je parle uniquement de mon ressenti (après le goût et les couleurs...).
Peut être aurait-il fallu adopter une autre approche afin que sa voix soit mise en valeur (?) ce qui semble être le cas pour le dernier E.P.
Pour autant, je ne condamne pas totalement le chanteur mais uniquement dans ce registre.

A bon entendeur :)





WRECK PLUS
RIDING THE DERELICT


Le 15 Janvier 2017 par LONG JOHN SILVER

@MYSELF
Merci pour ton com'. Tu peux aisément écouter le nouvel EP de WRECK PLUS en cliquant sur le lien Babdcamp placé dans la colonne de droite à la rubrique Sites Conseillés.
Je te trouve particulièrement sévère avec l'ancien chanteur du groupe, je n'en suis pas fan mais alors le groupe faisait en fonction en jouant une musique plus ouvertement agressive, plus cradingue et le faisait bien. Selon moi la voix pâtissait surtout des limites du son et de l'inexpérience en studio du groupe.
Comme je l'évoque dans ma chronique de Starcrossed Lovers, le changement de vocaliste a opéré un bouleversement général sur le son. Pour illustrer le propos, deux exemple références pris dans la BNWOHM me viennent à l'esprit. Des deux j'opterai pour le moins exposé, celui qui évitera d'exacerber les sensibilités : le changement au même poste chez les Tygers Of Pan Tang au début des 80's.
Bien à toi





David BOWIE
BLACKSTAR


Le 15 Janvier 2017 par MYSELF


Chef d'oeuvre!
Partir sur une telle note, c'est la classe!
A noter qu'un nouvel E.P vient de sortir.





WRECK PLUS
RIDING THE DERELICT


Le 15 Janvier 2017 par MYSELF


Par pure curiosité, j'ai écouté cet album (eh oui un groupe de heavy français de ma génération ça attise ma curiosité).
Il se dégage clairement de cet album l'influence de Black Sabbath (le riff de "Digital Agression"en est le parfait exemple). Les compositions ne m'ont pas vraiment marqué malgré quelques bonnes idées éparses et le jeu du bassiste bien mis en avant.
En réalité, cet E.P m'a véritablement marqué pour une unique raison : la performance insupportable du chanteur. Il est sans nul doute le point faible majeur car je ne lui trouve aucune qualité et il m'a fallu littéralement occulter sa voix afin de ne pas mettre le reste du groupe dans le même sac.
Je pense ne pas m'être trompé à son égard car j'ai écouté le dernier morceau du groupe "Starcrossed Lovers" et là j'ai été agréablement surpris: Aucune répulsion. Morceau fort plaisant et surtout nouveau chanteur qui aligne une très belle performance (voix à la Geddy Lee).
Il me donnerait même envie d'écouter le dernier album.
Note: 1,5/5





David BOWIE
HEATHEN


Le 15 Janvier 2017 par AMOXICILINE


Il faut le laisser maturer, cet album. Il prend toute son ampleur après plusieurs écoutes, et on se surprend, au cours de la journée, à avoir certains titres en tête, sans vraiment s'en être rendu compte.
David y chante avec grâce et élégance, comme rarement dans d'autres albums, les ambiances sont travaillées, pas vraiment de grands tubes dans cet album, mais des petites pépites (5.15 the Angels Have Gone, I Would Be Your Slave, Slow Burn, ...)

Pas loin d'être mon album préféré de cette grande idole qui, bien que tristement parti rejoindre Major Tom l'année dernière, continue à nous faire rêver au travers de sa discographie.





TALK TALK
IT'S MY LIFE


Le 15 Janvier 2017 par NONO


Pour moi ce disque est un vrai miracle, car il tient à la fois de son époque (grosse production) mais les compositions, paradoxalement, ne tombent jamais à 100% dans les mauvais clichés "80".
En tant que mélodistes hors-pair, la bande à Mark Hollis s'arrange toujours pour que le mélodies soient originales, sans être répétitives. En plus de la production très synthétique on a aussi de vrais instruments (guitare sèche dans "Call in the night boy", trompette dans "Tomorrow started", percussions réelles dans "Does Caroline know", etc), ce qui n'était pas très courant dans ces années 84/85 il faut bien l'avouer.
Cet album est très "frais", et c'est un des rares de ces années-là que j'écoute avec un réel plaisir, sans me dire "Ouille, ça sonne hyper-daté" !
J'aime vraiment TOUS les titres ici, le seul que j'aime un peu moins serait peut-être "It's you" mais ça reste correct quand même.
Note réelle : 4.5/5





TALK TALK
IT'S MY LIFE


Le 14 Janvier 2017 par CLANSMAN57


Un bon disque de synth pop bien ancré dans son époque.
Moins sophistiqué que la suite et bien plus abordable, on en fait assez rapidement le tour.

Je n'aime pas tellement "The Last Time", car j'ai la désagréable sensation d'écouter un mix de "Here Comes The Sun" des Beatles pour la mélodie, et de "Cocaine" de Clapton pour le riff.

"Does Caroline Know?" avec sa basse bien en avant et ses percussions est sans plus, de même pour "It's You" qui essaye d'être un tube sans y parvenir.

C'est cependant intéressant de l'écouter pour constater l'évolution avec les suivants.
Et les 6 titres non mentionnés sont quand même chouettes.










Elvis PRESLEY
ON STAGE


Le 14 Janvier 2017 par SGT JAKKU


"On Stage" est un bon "live album" fait de reprises.
Hélas, à la sauce du King de cette période fin 60/début 70, certaines ne fonctionnent pas. des titres comme Yesterday, Let It Be Me ont été pensées à l'origine pour des arrangements intimistes, elles se retrouvent ici noyées sous un amas de choeurs et de cordes...
Heureusement, le reste est excellent ! Même Wonder Of You qui sonne très bien et qui met en valeur la voix d'Elvis.





JETHRO TULL
THICK AS A BRICK


Le 12 Janvier 2017 par ALEX F


J'avoue ne pas comprendre l'engouement que suscite cet album. Il y a certes des moments très intéressants, mais l'ensemble est assez hétérogène et assez barbant. On a souvent envie de faire avance rapide, je préfère de loin les albums aux morceaux plus courts (Stand Up, Aqualung ou A par exemple me semblent bien supérieurs). J'ai un peu la même sensation qu'avec l'album de Yes sorti la même année et considéré lui aussi comme un chef-d'oeuvre, Close To The Edge.





VALD
NQNT 2


Le 12 Janvier 2017 par LOUVOIR


VALD...
Il y aurait des pages et des pages à écrire sur ce mec, tant sa personnalité est difficile à cerner, mais ô combien attachante.

Mais contentons nous ici de dire qu'il est juste un excellent rappeur. Il suffit d'écouter des titres comme "Barème", "Urbanisme", ou "Infanticide" pour s'en convaincre. Pour ce dernier morceau, il est accompagné d'un autre allumé, le trop discret AD.
On est clairement dans un rap "fun", mais pas exempt de réflexion quand on s'intéresse de près aux paroles.

Alors oui, il y a "Bonjour". Il y a "Selfie". Clairement pas ma tasse de thé mais VALD a tout compris au marché et aux nouveaux modes de consommation de la musique, tout simplement. Deux morceaux complètement hors sujet comparé au reste, mais qui font le buzz et qui attire les regards sur le reste.
La plupart des gens attirés par ces morceaux seront déçus du reste et se contenteront de ces deux titres faciles. Quelques autres s'émerveilleront de la qualité des textes et du flow de VALD sur le reste. Et attendront "Agartha" avec impatience!





CAPTAIN BEYOND
CAPTAIN BEYOND


Le 12 Janvier 2017 par BAAZBAAZ


Quelle merveille ce disque... L'une de mes portes d'entrée majeure dans le Hard rock 70s.

La fête est bel et bien terminée. Les années 60 sont loin, les fleurs sont fanées. Les hippies en pattes d'eph' font un mauvais trip, s'égarent dans la nuit et se perdent dans le néant. Mais ils lâchent en guise d'adieu quelques riffs inouïs, aussi rageurs que planants.






The LEMON TWIGS
DO HOLLYWOOD


Le 11 Janvier 2017 par LONG JOHN SILVER

@BAAZBAAZ
Cher et estimé confrère et néanmoins collègue, ton allusion aux Sparks tombe d'autant mieux qu'on entre dans la lignée des fratries pop évoquées dans ma chronique. J'aurai pu citer d'autres modèles (revendiqués) comme Big Star, les Small Faces, les Psychedelic Furs…
Tu soulignes à juste tire que ce disque n'est pas facilement accessible, car foisonnant. Je te rejoins une fois de plus, c'est aussi pourquoi, je n'ai pas envisagé de lui coller une note maximale qui lui pend tout de même au nez. En effet, il faut s'accrocher, mais au bout du compte on goûte de plus en plus facilement à ce collage/plaisir post moderne - soit (oui oui, on est là pour s'amuser), dans l'univers bigarré mais tout de même intelligible des d'Addario.





CAPTAIN BEYOND
CAPTAIN BEYOND


Le 11 Janvier 2017 par LEO


CAPTAIN BEYOND prouvait qu'il y avait une vie après DEEP PURPLE pour ROD EVANS, tout comme NICK SIMPER avait un avenir avec WARHORSE après son éviction du pourpre profond! le hic, c'est qu'aucun de ces 2 groupes ne connaîtra le succès (tout au plus, d'estime.... et encore, bien après la séparation de leurs groupes respectifs!).
Autre point commun: Sufficiently Breathless l'honnête second 33t de CAPTAIN BEYOND, ne sera pas au niveau de ce 1er album tout comme Red Sea, le 2ème effort de WARHORSE, ne vaudra pas l'excellent album éponyme.
Tel est le destin injuste de ces 2 ex-membres de la 1ère formation de DEEP PURPLE.
Pourtant tout démontrait qu'EVANS autant que SIMPER étaient capables de s'adapter à un style de musique bien différent des 3 premiers albums de PURPLE MK1 (à l'inverse des dires de JON LORD, IAN PAICE et surtout RITCHIE BLACKMORE qui ont toujours amoindri l'importance et les capacités de leurs ex-collègues!).
À noter que sur Dawn Explosion, le 3ème album de CAPTAIN BEYOND (paru en 1977), le chanteur n'est plus ROD EVANS mais un certain WILLY DAFFERN qui chantera plus tard avec G-FORCE (sous le nom de WILLIE DEE) en 1979-80 (projet éphémère de GARY MOORE et auteur d'un seul album).








Commentaires :  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 ...>...>>... 490






1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod