Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 ...>...>>... 512
Comment poster un commentaire ?


Al DI MEOLA
ELEGANT GYPSY


Le 28 Juillet 2017 par GURTU


Enfin ! Le grand Al chroniqué sur ce formidable site.

Vite, la suite cher Teemo...





RAINBOW
RITCHIE BLACKMORE'S RAINBOW


Le 27 Juillet 2017 par CLANSMAN57


Plus je l'écoute, plus de l'aime.
Il faut dire que "Rising" lui fait pas mal d'ombre, notamment à cause d'un line up largement supérieur.

Sur Nime, j'écrivais que si ce premier jet avait été doté de cette fameuse dream team, j'aurais mis 4 étoiles au lieu de 3.
Mais comme aucun morceau n'est à zapper (même s'ils ne sont pas tous du même niveau), je lui accorde finalement cette étoile supplémentaire.

Tant pis si c'est les musiciens d'Elf qui jouent ici.
Ils ne sont certes pas du niveau de la relève, mais j'ai envie de me montrer moins sévère avec eux aujourd'hui.
Ils ne sont pas si mauvais que ça en fin de compte.







Al DI MEOLA
ELEGANT GYPSY


Le 27 Juillet 2017 par CLANSMAN57

J'adore les éléments latins dans cette musique.
J'ai un peu plus de mal avec les parties plus électriques et virtuoses par contre qui me font penser à du Metal Prog.

A réécouter plus tard.





BLACK SABBATH
TECHNICAL ECSTASY


Le 27 Juillet 2017 par CLANSMAN57


Je me réécoute le Sabb ces derniers temps.
J'avais laissé un commentaire très négatif sur Nime au sujet de "Technical Ecstacy".

Mon avis n'a que très peu évolué, c'est clairement pour moi le moins bon de la période Ozzy.

Je trouve que ça manque de bons riffs... l'aura noire n'est plus trop présente. C'est bien de changer, mais j'aime lorsque le changement s'opère dans la qualité.

Peut-être que "Dirty Women" trouve un peu plus grâce à mes oreilles depuis la dernière fois, mais c'est vrai que son final s'éternise malheureusement.
Elle contient au moins de bons riffs.

Et "She's Gone" me plait toujours autant.





Johnny HALLYDAY
PAS FACILE


Le 26 Juillet 2017 par YNGWIE-COOPER


Je devais avoir 14/15ans quand j'ai découvert cet album, je l'ai tout de suite adoré et 30 ans plus tard c'est toujours le cas, je ne saurais dire pourquoi. C'est quand même très loin d'être le pire Johnny de l'époque.





The WRECKERS
STAND STILL, LOOK PRETTY


Le 25 Juillet 2017 par CLANSMAN57

Lecture de la chronique, direction YT.
Ecoute de "My, Oh My", "Leave The Pieces", "Lay Me Down", "Cigarettes"(bientôt 2 mois sans) et "Stand Still, Look Pretty".

Verdict: c'est vraiment pas mal du tout.






EURYTHMICS
IN THE GARDEN


Le 25 Juillet 2017 par NONO


@Leo : Je partage à 100% ton avis. Ce disque est mon favori du combo, peut-être même le seul que j'apprécie en tant qu'album. Et le titre "Belinda" est une merveille absolue : s'il y a un titre vraiment exceptionnel de Eurythmics que je retiens, et totalement intemporel de surcroît, c'est bien celui-là.
"In the garden" est probablement l'album qui sonne comme un vrai groupe et non pas une simple voix posée sur du 100% synthétique. On dirait un peu du Cure des débuts ! Après ce disque malheureusement sans succès et totalement oublié, Eurythmics empruntera une voie assez tristement absurde : celle d'évoluer vers le pire en pire.





RAINBOW
RISING


Le 24 Juillet 2017 par CLANSMAN57


Une très chouette nouvelle chronique qui rend parfaitement honneur à ce monstre de la Musique.

Parfaite pour convertir les derniers réticents!





Alain BASHUNG
PLAY BLESSURES


Le 24 Juillet 2017 par VIEUX CON


Un album malaisé et froid à écouter en perdition au fond des chiottes. "C'est Comment Qu'on Freine" est à éviter à mettre dans les oreilles de la gueuse amoureuse. On emprunte un couloir mal éclairé par des néons pâlots en direction du "Lavabo" lorsque grince une porte de "J'Envisage". "Trompé D'Erection", avec son entrain rockabilly, tourne dans le tragicomique pitoyable. Tournée manège, dans le tourbillon d'eau libéré par une chasse ! "Play Blessure", derrière son apparence de calembour par le titre, est un album malade et nihiliste (sortie douze années avant le fameux "The Downward Spiral" de Nine Inch Niles que l'on pourrait comparer), dégageant une beauté certaine attirante mais dangereuse en cas d'abus sur la santé mentale. Cet album sent le mégot froid, le sous-vêtement porté durant des jours après des absorptions de sueurs froides aux odeurs d'angoisses et de surdoses alcool diverses. Il n'y a qu'à écouter comment chante Alain Bashung, avec sa voix de corbeau ivre parfois. Esthétiquement, au son, l'album sonne toujours incroyablement moderne aujourd'hui. Un choc qui a dû laisser un goût âcre dans le gosier de beaucoup d'auditeur sans doute il y a trente cinq ...





BLUE ÖYSTER CULT
HEAVEN FORBID


Le 23 Juillet 2017 par GOLGOTH 68


Ce n'est clairement pas le disque indispensable du groupe mais 10 ans après "Imaginos", on ne pensait plus qu'ils sortiraient un nouvel album même si de mémoire, le groupe avait joué "Harvest Moon" en concert en 1995.

Ca démarrage sur les chapeaux de roues avec "See You in Black", ça atteint le sommet avec "Harvest Moon" et après, c'est globalement sans grans intérêt ni originalité (sans être mauvais). Remontée avec "Live For me" quand même.

PS : Sauf erreur de ma part, j'ai commenté tous les albums de ce groupe génial présents sur le site. Merci à vous tous chroniqueurs de vous y être attelés et que les lecteurs amateurs de hard rock qui ne connaitraient pas ce groupe, s'y mettent sans hésitation!





BLUE ÖYSTER CULT
TYRANY AND MUTATION


Le 23 Juillet 2017 par GOLGOTH 68


Deuxième opus de BÖC et un grand opus. Les 3 derniers titres sont vraiment très bons avec des mélodies accrocheuses et lune voix calme et apaisé au contraire du début de l'album plutôt hard rock...

"7 Screaming Diz-busters" en studio ou en live, j'ai toujours eu un peu de mal à accrocher.





BLUE ÖYSTER CULT
BLUE ÖYSTER CULT


Le 23 Juillet 2017 par GOLGOTH 68


Comme j'ai écouté le live "On your feet or on your knees" avant d'écouter cet album studio, j'ai toujours été plutôt déçu par cet album tant les version studios sont en deçà des version live. (En plus, la production sans relief). Mais les graines d'un grand groupe sont déjà présentes... L'essai sera transformé dès l'album suivant





BLUE ÖYSTER CULT
AGENTS OF FORTUNE


Le 23 Juillet 2017 par GOLGOTH 68


"The Revenge Of Vera Gemini" est un morceau énorme dans un disque qui contient de nombreuses pépites avec des directions variées entre hard, rock, pop et des mêmes des relents disco...

Un des meilleurs albums studio du groupe pour moi





PORNO FOR PYROS
GOOD GOD'S URGE


Le 23 Juillet 2017 par LORDI2


J'ai été surpris par la qualité de ce deuxième album. Perry Farrell s'en sort bien. La séparation des deux génies de Jane's addiction était une erreur de jeunesse . qui relève de l'orgueil humain mais aussi d'égoïsme de la part des deux artistes. La mauvaise ambiance dans l'entreprise Jane's addiction était une histoire d'argent et la drogue n'arrangeait en rien l'humeur des artistes, Dave Navarro et Perry Farrell se disputaient le trésor récolté comme des sales gosses qui refusent de partager. une amitié brisée pour une chose aussi commune que l'argent que c'est dommage, lorsque l'on s'intéresse aux Jane's Addiction de très près ! Un seul unique album en 1995 avec Dave Navarro qui brillait chez les Red Hot chili peppers avec des jeux de guitares qui aurait pu figurer sur un futur Jane's addiction. dans le red hot chili peppers de 1995 on retrouve certains fragments de Jane's Addiction grâce à Navarro qui impose son jeu de guitare personnel. Perry de son côté reste ce chanteur talentueux. Les fragments dispersés des deux génies de Jane's addiction vivent à travers deux groupes. RED HOT CHILI PEPPERS pour Navarro et PORNO FOR PYROS avec Perry. Ces groupes ne sont que l'ombre de ce qu'était Jane's addiction comme des fantômes du passé. Et le deuxième porno for Pyros est le meilleur de la courte discographie de porno for pyros!





Johnny HALLYDAY
SANG POUR SANG


Le 23 Juillet 2017 par VIEUX CON


Ce que je déteste de Johnny, vient déjà de cette pochette (et la suivante de "A La Vie A La Mort" n'arrange pas la situation), quand on le voit vouloir paraître jeune, chevelure teintée, mais qu'il a l'air d'un ancien forain tenant un pauvre troquet, où hurle un jukebox qui compile des gloires du passé pleurées par des idolâtres accoudés au zinc du bar. Et quand Madame Christine Boutin, le genre de belle mère dont on n'osait pas embrasser pour cause d'haleine supposée chargée, a dit adorer ce disque lors d'un journal télévisé, ça n'empressait pas d'écouter. La raison, aussi, est que Johnny s'est rabaissé à une variétarisation écoeurante et moi, j'ai pris depuis longtemps une autre route.





Tori AMOS
LITTLE EARTHQUAKES


Le 23 Juillet 2017 par MARTOS


Peut être le meilleur album de la "Cornflake girl", du moins son plus homogène. En effet, toutes les mélodies sont superbes et la voix de Tori "diablement" enchanteresse. Mention spéciale tout de même à Winter, China, Tear In Your Hand et... Little Earthquakes.





Johnny HALLYDAY
ÇA NE CHANGE PAS UN HOMME


Le 23 Juillet 2017 par VIEUX CON


L'Idole des "vieunes" aborde bien la décennie des années 90 avec cet album. Quand même, Art Mengo, c'est bien mieux que de l'Obispo. "Ca Ne Change Pas Un Homme", quelle chanson ! On sent bien la douleur dans "La Guitare Fait Mal". "Une Journée" flirte (trop?) musicalement avec "La Grange" de ZZ Top, mais elle reste bien entraînante. Quant à "Tien An Men", chanson écrite par une toute jeune asiatique, rend un bel hommage à l'insurrection étudiante face à un régime politique chinois intransigeant ...





SWANS
WHITE LIGHT FROM THE MOUTH OF INFINITY


Le 22 Juillet 2017 par MARTOS


Un excellent album de Swans, qui ne contient aucun morceau faible (même si Power and Sacrifice a tendance à me lasser au fil des écoutes). Néanmoins, ce léger et subjectif défaut mis à part, le reste est de haute volée. Si il fallait absolument mettre en exergue certains titres, ce serait You Know Nothing, Love Will Save You, Will We Survive, Song For The Sun ou encore Miracle Of Love.





Jean-michel JARRE
OXYGèNE


Le 22 Juillet 2017 par VIEUX CON


Une de mes premières expériences musicales. Sans réellement traumatiser, la pochette était assez marquante, intriguante, au point que je croyais que la Terre dissimulait vraiment un crâne humain. J'étais tout petit. Un classique de la musique électronique avec des parties parfois menaçantes, un passage où des sonorités percussives porteraient à croire que l'on tape sur des fesses nues (sur la face B du 33 tours) de quelqu'un. Sans oublier le hit polaire, "Oxygène Partie 4" à écouter dans un bon appartement chaud.





TEXAS
SOUTHSIDE


Le 22 Juillet 2017 par VIEUX CON

Aaaah Sharleen ! Si je devais racheter un album de Texas, ma préférence irait probablement sur l'album suivant, "Mother's Heaven". "Everyday Now" est quand même bon. Je me rappelle assez mal des autres chansons hormis celles sorties en singles et l'instrumental "Southside". "I Don't Want A Lover", t'écouterais ça dans une bonne station service toute propre en mâchant un sandwich sans goût à faire descendre avec un Perrier payé cher et qui fait roter. Je l'accorde, cela n'est pas très gospel ni blues comme point de vue ...







Commentaires :  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 ...>...>>... 512






1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod