Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 ...>...>>... 739
Comment poster un commentaire ?


MARILLION
SEASONS END


Le 03 Juin 2020 par KID66


C'est vrai qu'il est formidable cet album ! Il ne ressemble en rien à Clutching At Straws, la rupture n'est pas que vocale, c'est tout l'esprit du groupe qui change sur Season's End. On est à l'aube d'une nouvelle ère qui verra naître beaucoup de superbes choses.

Quelques micro défauts ("Holloway Girl" est assez moyenne, la fin de "Berlin" est honteusement tronquée par un fade-out naze) mais globalement c'est du très haut niveau. Il suffit d'écouter les merveilleuses "Season's End" et "The Space", si ça c'est pas du grand art...
Il manque peut être à ce disque une petite étincelle magique pour égaler les chefs d'oeuvre de l'ère Hogarth (Brave et Marbles donc, est-ce un hasard si il s'agit de concept albums ?) aussi je vais rester sur un gros 4/5 bien dodu.





BLACK MOUNTAIN
IV


Le 03 Juin 2020 par JéRéMY


Un album qui mérite peut-être 4 en raison de deux/trois morceaux légèrement inférieurs, mais je donne la cinquième étoile parce qu'il contient quand même de sacrés monuments.

"Space to Bakersfield" en particulier, putain ce que c'est bon ! Seul bémol, c'est trop court. J'aurais aimé presque 20 minutes comme ça comme pour "Bright Lights" sur l'album In The Future. Ça faisait longtemps que je ne m'étais pas senti happé par un morceau comme ça. Un délice à écouter avec une bière ou de tout autre manière.

"Mothers of the Sun" est un monument aussi. Mais on peut citer comme le dit très bien ATN dans la chronique ("Over & Over") "The Chain", "Constellations", "Florian Saucer Attack", "Defector" ou "Cemetery Breeding".

Le meilleur de Black Mountain pour ma part, un album excellent de.... rock psyché space stoner pop. C'est vrai que c'est difficile de coller une étiquette au groupe.





MARILLION
SEASONS END


Le 03 Juin 2020 par MR TINKERTRAIN


Je rejoins tous les coms précédents, cet album est un chef d œuvre du groupe. Peut-être être même un chef d œuvre de Prog.... Et la voix de Hogarth est tellement plus profonde. Du bonheur !





RADIOHEAD
PABLO HONEY


Le 03 Juin 2020 par CLANSMAN57


Ce n'est pas encore un grand disque et le groupe n'est pas encore l'un des plus influents de l'histoire du Rock.
On sent effectivement les influences citées par Chipstouille, perso, j'y entends pas mal de Shoegaze également.
Radiohead faisait encore du Rock ici, pas le plus personnel qui soit, d'ailleurs, les groupes qui peuvent prétendre avoir trouvé une formule bien à eux dès le premier jet ne sont pas très nombreux, même les autres plus grands.

"Creep" est devenu un monument du Rock des 90's, voire du Rock tout court, à juste titre, c'est le meilleur titre du disque.
A côté, on trouve tout de même des chansons très réussies et on sent que le groupe n'est pas composé de manchots, ce qui se confirmera davantage par la suite.
A mon sens, 1/3 du disque est plombé par des chansons moyennes, ou du moins, elles ne me captivent pas tellement.
"Vegetable", "Prove Yourself", "I Can't", "Lurgee", soit 4 titres consécutifs.

"Pablo Honey" reste une carte de visite sympathique, souvent trop négligé à tort.






MARILLION
SEASONS END


Le 02 Juin 2020 par METALPROG84


Excellent de bout en bout (à part "Hollywood girl" un cran inférieure), Seasons end ne déçoit pas, malgré le changement de chanteur. La voix de Steve Hogarth est un peu moins expressive que celle de Fish, mais elle se marie très bien avec la musique du groupe. Cet album est dans la même veine que Clutching at Straws, en moins torturé et moins pessimiste, et plus fluide aussi.
Un des albums majeurs du groupe.





PINK FLOYD
WISH YOU WERE HERE


Le 02 Juin 2020 par METALPROG84


Un des meilleurs albums du groupe (il fait d'ailleurs presque l'unanimité). J'avoue que de "Meddle" à "The wall", j'ai du mal à trouver lequel je préfère. "Welcome to the machine" est légèrement inférieure, mais les 3 autres titres sont vraiment excellents (même chacune des 9 parties de "Shine on..."). Un album culte pour moi.





GONG
CAMEMBERT éLECTRIQUE


Le 02 Juin 2020 par FRANçOIS

Pour rebondir sur ce débat, au-delà de la "créativité" (sujette à subjectivité), c'est de qualité instrumentale et de "musicalité" dont je voulais parler dans mon post initial. Les petits gars de Radiohead (ou d'autres) auraient-ils les qualités pour pouvoir réaliser les disques de rock psyché ou progressif de ces années 60-70 ? Je ne le pense pas. Cela tient au format (pop Vs. jams instrumentales, longs morceaux à tiroirs) et à l'emprise de la technologie, qui fait que tout est plus "carré" de nos jours, "sous contrôle", y'a moins d'artisanat et de feeling que dans ces lointaines années. Après, qu'il y ait de tels groupes de nos jours, sur des scènes confidentielles, c'est fort possible. On touche alors là à un autre problème de notre temps, à savoir que les médias ne font pas (ou moins bien) leur boulot en ne mettant pas en lumière ces groupes par seul souci de rentabilité financière.





GONG
CAMEMBERT éLECTRIQUE


Le 02 Juin 2020 par MORMEGIL

@ Alex F : Si vous ne trouvez pas de musiciens créatifs actuelement, c'est que vous ne les cherchez pas. La différence entre "avant" et "maintenant" ? Simple : il était beaucoup plus facile de paraître créatif à une époque où tout était encore à faire, où les évolutions technologiques sonores permettaient de faire avancer cette créativité à grands pas, et où on n'était pas submergé par une surabondance d'artistes.





The DRESDEN DOLLS
THE DRESDEN DOLLS


Le 02 Juin 2020 par RICHARD


Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce premier opus dans les univers sombres à sa sortie n'est pas passé inaperçu. J'avais bien accroché et j'accroche toujours d'ailleurs à ces ambiances Cabaret Décadent. Le parti pris stylistique est original. La voix de Palmer ne manque pas de coffre et rappelle parfois celle d'une Siouxsie énervée. Moins moite et malsain qu'un Rozz Williams et une Gitane Demone, ce duo avait démocratisé avec malice un style peu exposé de cette sphère. Le reste de sa disco m'a beaucoup moins parlé. La faute peut-être à une sensation de redite dans laquelle les deux compères se seraient enfermés.





Frank ZAPPA
ROXY & ELSEWHERE


Le 02 Juin 2020 par JéRôME IS CHROME


Il y a de bonnes trouvailles sur ce live comme "Cheepnis", l'hommage aux films d'horreur à petit budget, ou encore "Be-bop Tango" et son jazz tentaculaire. Les Mothers qui accompagnent Zappa sont au taquet pour improviser des gimmicks ingénieux. Il y a quand même un peu trop de blabla entre et pendant les morceaux, ce qui requiert une concentration accrue pour comprendre les morceaux. Par chance, ces concerts ont été filmés et publiés en vidéo des décennies plus tard, permettant de mieux appréhender le délire créatif du guitariste et de sa bande.





SANTANA
AMIGOS


Le 01 Juin 2020 par LE MERLE MOQUEUR


Oui j'aime la musique de Santana...

mais avec Amigos c'était la deuxième fois que je n'accrochais pas. Un sirupeux trop commercial à mon humble avis. J'espère ne pas me faire lyncher.(la première fois c'était avec Illuminations, donc préférable de lire et d'apprécier celles d'Arthur le poète)

Des déceptions avec Santana il y en aura beaucoup d'autres mais heureusement pas uniquement.
La preuve j'apprécie Milagro, dans le temps c'est loin de Welcome mais Santana comme un Phénix semble toujours renaitre de ses cendres, mais jamais semblable là encore heureusement.





KRAFTWERK
RADIO-AKTIVITäT


Le 01 Juin 2020 par LEO


On peut dire sans trop se tromper que Radio-Activity est sans doute la première immersion réelle de KRAFTWERK dans l'électro-pop sur presque tout un album (ce que ne faisait qu'effleurer le morceau-titre "Autobahn" sur l'album précédent), cependant ce cinquième 33 tours possède deux visages bien distincts car il propose pour moitié des morceaux avec un format 'pop', et de l'autre apparaissent des titres expérimentaux avec pas mal de bruitages et qui servent en grande partie de transition entre deux morceaux.
Pour les compos 'classiques' on a le fameux "Radioactivity", le lent "Radioland", le sympa "Airwaves", l'excellent "Antenna" (qui servi de face B au single "Radioactivity") et enfin l'instrumental assez dispensable "Ohm Sweet Ohm", qui tout compte fait n'est pas désagréable pour refermer l'album sur une petite note humoristique.
Les titres qui font office d'interlude ou de prélude comme c'est le cas pour "Geiger Counter" (qui se fond dans "Radioactivity"), ne durent globalement pas bien longtemps. 0:39 pour le plus court, jusqu'à 2:15 pour le plus long, cependant "Radio Stars" fait exception à la règle car celui-ci fait 3:35 et manque de bol, il est effectivement très monotone comme le fait remarquer ARP2600.
Ces sept pistes ne sont pas franchement passionnantes à vrai dire, néanmoins certaines sont tout de même assez réussies et c'est d'elles en partie, que ce cinquième album de KRAFTWERK possède une ambiance tout à fait unique dans la discographie du quatuor (dont ce sera le premier enregistrement pour le second percussionniste Karl Bartos, qui a intégré la formation au début de l'année 75).
Personnellement, je trouve qu'il n'y a pas assez de morceaux mélodiques sur ce disque et un peu trop d'expérimentations pas toujours justifiées, d'autant que si l'on additionne ces sept pistes de transition, on obtient un total supérieur à dix minutes qui auraient pu être occupé à la place par deux ou trois compos plus mémorables.
Cela faisait bien longtemps que je n'avais écouté l'album Radio-Activity et la chose qui m'a frappé à la réécoute, c'est une certaine similitude avec l'album Dazzle Ships d'Orchestral Manoeuvres in the Dark (paru en 83) qui s'est pas mal inspiré du concept de ce cinquième 33 tours des Allemands.
Un autre grand pas en avant pour KRAFTWERK, cependant à titre tout à fait personnel je ne lui attribuerai pas de note supérieure à 3/5 de par son caractère un peu austère.





SANTANA
SHANGO


Le 31 Mai 2020 par METALPROG84


Album mi-figue mi-raisin de Santana. Les très bons "Nueva York" et "Body Surf" côtoient les très moyens "Night hunting time" et "Let me inside". Parmi les réussites, il y a également "The Nile" et "What does It Takes?". "Hold On" et "Nowhere to Run" sont plutôt agréables à écouter mais c'est quand même assez commercial (surtout "Hold On") et quelque peu indigne de Santana. Le reste est correct mais pas mémorable non plus.
Un album inférieur à "Marathon" et "Zebop!" mais meilleur que "Beyond apparences".





The GATHERING
HOME


Le 31 Mai 2020 par CLANSMAN57

@MAGNU:
Oui, maintenant que tu le dis, il me semble bien avoir lu aussi que le père des deux frères est décédé pendant l'enregistrement et ça donne effectivement tout son sens à ce joli final.
Je ne l'interprétais pas ainsi, car ça m'était sorti de l'esprit, mais ça doit être ça, en effet.
C'est un bel hommage:)





MEAT LOAF
BAT OUT OF HELL II: BACK INTO HELL


Le 31 Mai 2020 par METALPROG84


Ben moi, je vais à l'encontre de tous...ou presque: je préfère celui-ci au premier que je trouve vraiment surcoté. Les titres sont tous très bons, mais pourquoi certains sont-ils si longs et donc répétitifs ? C'est vraiment dommage, sinon j'aurai mis 5/5.





Bruce SPRINGSTEEN
TUNNEL OF LOVE


Le 31 Mai 2020 par METALPROG84


Springsteen est en baisse d'inspiration dans ce disque. Le problème n'est pas qu'il soit aussi intimiste, mais qu'il manque quand même quelque chose. Cela dit, c'est loin d'être mauvais, mais je m'ennuie un peu à l'écoute de certaines compos comme "Walk Like a Man", "Two Faces" ou "One Step Up" par exemple : c'est un peu plat, trop lisse.
Un disque mineur du boss (je préfère les suivants: "Human Touch" et "Lucky Town", bien qu'ils ne soient pas irréprochables non plus).





JUSTICE



Le 31 Mai 2020 par FRANçOIS


"Les Chemical Brothers, c'est du hard-rock. Mais les gens sont perdus dès qu'il ne s'agit pas de quatre malabars hirsutes qui boivent des bières."
Cette citation de Björk (que je vous livre de mémoire, mais l'idée est là), plutôt pertinente, pourrait également s'appliquer à Justice. Ce disque est effectivement le "Homework" des années 2000 mais en plus étouffant encore. J'aime beaucoup le titre d'ouverture "Genesis", également "D.A.N.C.E" malgré son côté putassier mais l'ensemble est trop uniforme, ce même son hyper compressé et "cut & cup" recopié quasi tout le disque finit par lasser. Dans un genre voisin (mais sans ces excès), je conseillerais le "Smash" du Français Jackson (influence évidente) sorti deux ans plus tôt.





SOEN
LYKAIA


Le 31 Mai 2020 par RéPLICANT


La pochette est superbe !
Sinon, Soen maitrise son sujet, ses influences. Aucune faute de goût, son impeccable, des musiciens qui assurent. Pas à dire, j'aime de plus en plus les groupes suédois. All Traps on Earth m'avait déjà fait une excellente impression.
Je mets 1 pour le son, 1 pour la qualité des compositions, 1 pour les textes et 1 pour les mélodies. Il manque le 1 de l'originalité mais l'originalité parfois on s'en tamponne le coquillard





The GATHERING
HOME


Le 31 Mai 2020 par MAGNU


Comme je l'écrivais il y a une paire d'année "Home", tu es le plus beau et le plus émouvant !

@ CLANSMAN57 : ha ces sons de cloches en guise de final...Elles pourraient sonner des heures durant, c'est superbe.

Entièrement d'accord avec toi, ça me fout la larme à l’œil à chaque fois... Je crois avoir lu à l'époque que c'est dédié au père des frangins Rutten, décédé pendant l’enregistrement.

Et j'en profite pour remonter ma note à 5 ;)





The GATHERING
IF-THEN-ELSE


Le 31 Mai 2020 par MAGNU


L'album est décousu, c'est vrai, la faute à leur label de l'époque qui les pressait,à déclaré le groupe. Et J'ajouterai qu'il ne doit pas être facile de sortir un successeur à HTMAP.

Je retiendrai en premier l'enchainement "Analog Park"-"Herbal Movement" dans l'esprit de l'album précédent et qui est pour moi la grosse réussite de l’album.

J'ajoute bien sur bien sur les merveilles pop "Saturnine" et"Amity".

J'aime beaucoup aussi l'opener bien métal "Rollercoaster" avec ses guitares bien grasses, quasi stoner, je trouve.

D'ailleurs, parlons-en des guitares... Bien trop sous-estimé ce rené Rutten, je trouve.

Ça vaut bien un 4 quand même mais du coup, les deux suivants remontent à 5 ainsi que HTMAP.








Commentaires :  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 ...>...>>... 739






1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod