Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 ...>...>>... 534
Comment poster un commentaire ?


PINK FLOYD
THE DARK SIDE OF THE MOON


Le 27 Octobre 2017 par NONO

Pink Floyd est le seul groupe avec les Stones, dont donner un avis négatif n'est soi-disant "pas permis". Pour tous les autres groupes et artistes, dire "j'aime pas", est un avis accepté comme un autre. Alors que pour Pink Floyd, dire "j'aime pas" c'est interprété pour beaucoup comme une attaque personnelle, c'est toucher à la "vache sacrée". D'ailleurs je suis certain que beaucoup de fans ne savent même pas (ou plus) pourquoi ils sont gagas de "Dark Side"... ils répondront automatiquement: "Mais-toi-qui-ne-connais-rien-à-l'art-tu-n'as-pas-le-droit-de-critiquer-une-oeuvre-culte" !





SIMPLE MINDS
BIG MUSIC


Le 25 Octobre 2017 par REALMEAN


Du Simple Minds en pilotage automatique. Les Ecossais jouent les prolongations marketing, au lieu de tenter quelque chose de nouveau. La new-wave originelle tire désormais vers la techno, mais le son manque cruellement de personnalité. On parvient néanmoins à ressentir encore quelques frissons, au détour des accents vocaux de Jim Kerr qui sans faire preuve du panache d'autrefois gardent tout de même leur singularité, avec cette indéfinissable frontière entre textures de velours et rocailleuse.
A noter que l'édition Deluxe de "Big Music" embarque 6 titres supplémentaires (dont une reprise de 'Blindfolded'), qui n'ont rien à envier à ceux du support original - et qui auraient même pu en remplacer certains, avantageusement : bien étrange que la production n'ait pas été plus clairvoyante, à moins qu'il ne s'agisse d'une livrée plus tardive et insuffisamment étoffée pour la création d'un nouvel album.





Les RAMONEURS DE MENHIRS
BREIZH ANOK


Le 25 Octobre 2017 par CAROLUS


Je viens de l'écouter hier soir et je tiens à remercier le chroniqueur. Car vu la critique, lue il y a quelques semaines, je ne m'attendais à pas grand chose et j'ai donc été agréablement surpris.
Pour aller droit au but, je le préfère à celui d'avant.
Je le trouve bien plus punk que les autres et en même temps le bagad fait monter d'un cran le côté trad. C'est peut-être pas aussi fort que sur scène, mais ça envoie bien quand même. Le premier titre est un sacré bon début.
Sur le chant, je le trouve au contraire plus à l'aise que sur l'opus précédent.
Quant à la production tu as du avoir un problème de compression sur ton mp3, parce qu'en CD il n'y a aucun soucis !
Je te rejoins sur le fait de nous refaire Bella Ciao et Oy oy oy. Ils ont du vouloir faire péter le bagad dessus mais effectivement ça n'apporte pas grand chose.
Mais je préfère que les ramoneurs fassent du ramoneurs et qu'ils le fassent bien plutôt que de les voir essayer de faire du neuf pour faire du neuf et mal le faire. Je pense que quelqu'un qui ne connaitrait pas le groupe et serait prédisposé à aimer son style accrocherait avec ce disque ; c'est bien l'essentiel.
De plus, et pour finir, il m'a semblé en l'écoutant que le groupe se détachait assez nettement de sa filiation bérurière (mis à part porcherie bien-sûr), notamment dans le jeu de Loran.





MEGADETH
RUST IN PEACE


Le 25 Octobre 2017 par CLANSMAN57

Je me demande si je n'ai pas été influencé par les notes des chroniques sur NIME pour mettre moi-même 5 étoiles là bas...
Au départ, je possédais la version remastérisée qui me refilait un beau mal de crâne à la fin.
En lisant certains avis, la version d'origine était bien meilleure, j'ai donc décidé d'investir dans celle-ci.
C'est effectivement plus supportable et je donne raison aux gens qui conseillent de se procurer la version initiale.

Cependant, tout comme DS l'évoque dans son commentaire ci-dessous, je n'y trouve que trois chansons réellement excellentes: celles qu'il mentionne.
Le reste n'est pas aussi marquant, j'ai du mal à les imprimer dans ma tête.
A l'inverse d'un Metallica qui aura su composer des chansons mémorables (et mémorisables).
C'est un souci récurrent chez le groupe, à mon avis.
A l'inverse,"Youthanasia", qui est leur Black Album à eux, prouve que Mustaine et sa bande peuvent composer des chansons qui restent en tête.
"Peace Sells...But Who's Buying?" est également plus accrocheur et possède une belle ambiance.
Je trouve qu'il est davantage fourni en mélodies, ça aide forcément.
Pour moi, ces deux albums sont les exceptions du groupe sur ce point.

Sur "Rust In Peace", les duels de guitare sont un peu trop envahissants à mon goût.
J'ai cette impression d'esprit revanchard sur Metallica: il faut faire plus technique et balancer plus de soli impressionnants pour mettre une branlée aux anciens camarades de Mustaine.
"Faire plus, pour faire mieux qu'eux" semble être le slogan.

Bref, je préfère largement Metallica(1983-1991) pour les raisons suivantes:
je retiens chaque note, les chansons sont plus ambitieuses, mieux construites, James chante mieux, Kirk me saoule pas et propose des soli autrement plus efficaces et anthologiques, quoiqu'on puisse dire de lui aujourd'hui.
Le nombre de riffs mythiques chez ce groupe, on ne les compte plus.

Par ailleurs, "Master Of Puppets", "...And Justice For All" et le "Black Album" sont la preuve réelle que les Four Horsemen n'ont absolument pas besoin de Mustaine pour réaliser des chansons excellentes.
Et si le rouquin revanchard est crédité sur certains titres de "Kill Em All" et de "Ride The Lightning", je me dis qu'il n'était pas seul non plus.
Les chansons longues et alambiquées doivent être à la base une envie de James, de Lars et de Cliff.
Aucune trace de ce type de chanson sur les albums de Megadeth.
Je ne pense pas qu'ils soient capables de composer des chansons pareilles, ils se perdraient sans doute.

Pas de note, je ne saurais pas en mettre une.








GENESIS
INVISIBLE TOUCH


Le 25 Octobre 2017 par NONO

@Claismans57 : Je suis bien d'accord avec toi sur l'usurpation de l'adjectif "commercial" quand on parle musique. ce terme est de plus en plus mis à toutes les sauces. A l'origine, on se comprend bien : il s'agit du coté trop "racoleur" et en même temps trop "formaté" d'une musique efficace mais sans surprise. On le constate clairement quand par exemple dans un album on a LE tube (souvent en titre d'ouverture) et 9 autres titres nettement moins bons. Maintenant, le problème est que le mot "commercial" est aussi utilisé par tous ceux qui affectionnent l'art pour l'art (il faudrait de préférence que ça soit le plus inaccessible voire absurde, sinon ça deviendrait "commercial" puisque compréhensible), et là on tombe dans une espèce de prétention, d'élitisme stupide. Ainsi pour certains, dès qu'une mélodie est mémorisable, ou un morceau bien ficelé, c'est "commercial" (!)
On a enfin ceux qui disent qu'un disque est "commercial" tout simplement parce qu'il s'est bien vendu. Dans ce cas si une oeuvre se vend bien s'est tout simplement parce que les gens aiment, et non pas à cause d'une espèce de "condescendance commerciale" des artistes envers leur public !





GENESIS
INVISIBLE TOUCH


Le 24 Octobre 2017 par CLANSMAN57


A mon avis, c'est pas donné à tout le monde de pouvoir composer des titres longs et cohérents tels que "Tonight, Tonight, Tonight" et le dyptique "Domino".
Genesis, c'est avant tout de la composition très bien faite et super soignée.
Une marque de fabrique du groupe.

L'oeuvre est marquée du sceau 80's, mais personnellement, j'ai entendu des disques de cette période qui me paraissent bien plus datés que celui-ci.
Je pense que chacun aura sa propre définition du terme "daté", de même que pour une "production au top".
L'un aimera le son qui sort de ses enceintes, l'autre grimacera.
Exemple: "And Justice For All..." de Metallica est souvent critiqué à cause de sa production.
Je ne verrais pas ce disque avec un son différent, je l'adore comme tel, il correspond aux compositions d'après mes oreilles.
Bientôt, chacun pourra modifier le son du disque qu'il achète afin qu'il lui convienne.
Il faut un peu s'ouvrir de ce côté je pense, ça serait emmerdant que chaque disque sonne "comme on le souhaite", c'est un choix artistique et c'est à l'auditeur de faire un petit effort d'adaptation.

Pour en revenir aux chansons, elles sont clairement abordables, cependant le groupe ne laisse pas tomber la sophistication pour autant, il y a sur chaque titre de l'expérimentation, les musiciens ne tournent pas le dos à la créativité selon moi.
A certaines reprises, je pense à Saga, un autre groupe qui a su mêler efficacité et sophistication sur certains de ses albums, avec un joli résultat.
Genesis est néanmoins moins fun que le groupe Canadien sur ce disque.

Commercial... plus ça va, plus le sens de ce terme m'échappe (tout comme les étiquettes qui sont chères au mélomane et qui l'empêchent d'aller voir ailleurs. "Allez, Mc Do tous les jours et si on en a marre, on va au Mc Do de la ville d'à côté, soyons fous!").
Le petit groupe d'amis qui joue dans un bar et qui au terme de son concert accepte de l'argent venant du tenancier fait déjà du business.
On pourrait également citer Albert le clodo qui joue de la guitare dans la rue en espérant recevoir quelques pièces pour s'acheter un sandwich ou des cigarettes.
Et que dire de Mozart qui composait sur commande parfois...
Même le groupe de Brutal Death qui signe chez une major fait du business, il sait que certaines personnes aiment ça et qu'il va vendre.

Bref, "The Invisible Touch" n'est pas un chef d'oeuvre et je ne lui demande pas d'en être un.
C'est simplement un disque accessible qui s'écoute bien en ce qui me concerne, concocté par des musiciens qui refusaient de faire du surplace.
Les deux titres cités dans le premier paragraphe de mon commentaire valent largement le détour!






GENESIS
INVISIBLE TOUCH


Le 24 Octobre 2017 par LEO


Effectivement, l'album Invisible Touch est vraiment le nadir de la discographie de GENESIS. même le moyen Abacab, l'album éponyme de 1983 et le médiocre We Can’t Dance sont plus intéressants que ce navet. C'est dire l'ampleur des dégats !
GENESIS n'a plus rien à dire en 1986 et cet album en est la confirmation évidente.





MIAMI NIGHTS 1984
TURBULENCE


Le 24 Octobre 2017 par PERTURBATEUR


Excellent album, quoique je préfère le précédent qui est à mon sens plus inspiré.





GENESIS
INVISIBLE TOUCH


Le 24 Octobre 2017 par THIERRY


L'album de 1986 sera le plus gros succès commercial du groupe. Pas moins de 5 singles trouveront le chemin des charts mondiaux. Belle performance pour un groupe qui a déjà de la bouteille à l'époque. Les fans de la première époque vont pouvoir maudire leur groupe chéri jusqu'à la fin des temps. Le lyrisme symphonique n'est plus d'actualité, les compos se sont bien simplifiées, la théâtralité, l'expressionnisme musicale ne sont plus qu'un lointain souvenir... GENESIS n'est pas KING CRIMSON. Leur musique a pour but de plaire à un public très large. Alors oui, les tubes sont plaisants : "invible touch", "land of confusion", "tonight x3". C'est bien sympathique tout ça, mais où est passé l'ambition musicale du groupe ? A vouloir plaire à tout prix, GENESIS a créé une musique sans aspérité, sans caractère, passe partout en quelque sorte. Je serais musicien à leur niveau (très élevé), je ne serais pas satisfait de ce que j'ai réalisé. Et que dire du reste "in too deep", "throwing it all away" passable, ni bon ni mauvais, on sait que ça n'agacera ni n'émerveillera personne!!! La daube intersidérale "anything she does" on dirait une musique de jeu T.V. Il faut l'entendre pour le croire. "domino" et "the brazilian" bien que plus aventureux, l'aspect très synthétique rend l'écoute difficile et désolé pour eux mais ce qui était à la mode dans les 80's (synthés, batterie triggé, production clinique...) n'a aucun charme aujourd'hui.

Un album alimentaire ni plus ni moins avec deux, trois tubes bien ficelés et c'est tout.





ECHO AND THE BUNNYMEN
OCEAN RAIN


Le 24 Octobre 2017 par NOSFERATU

Bonne chro, l'album romantique de mon adolescence tourmentée. Je les ai toujours préférés aux CURE. Ils avaient un côté "doorsien" prononcé. Quant à U2, le pire de la bande, ce n'était que du "rock" pompier dit "héroique" à l'époque.





ECHO AND THE BUNNYMEN
OCEAN RAIN


Le 24 Octobre 2017 par BUNNYMEN


AAaahh cet album ! Pochette magnifique pour un contenu qui l'est tout autant.
Comme d'habitude, 100% confiance avec ce groupe.





Antonio VIVALDI
STABAT MATER RV 621 (SPIVAKOV)


Le 24 Octobre 2017 par CLANSMAN57


Il y a quelque chose de divin dans la musique de Vivaldi.
Ses mélodies me touchent et je trouve ses compositions parfaites(du moins, celles que je connais).

Je ne connais pas cette version du "Stabat Mater", j'ai celle de l'Ensemble 415 dirigé par Chiara Banchini et chantée par le contre ténor Andreas Scholl.
Ce dernier possède une voix splendide... qui fera rire les plus virils, car très pure, presque féminine.
Me concernant, c'est certainement une des plus belles voix que j'ai pu entendre de ma vie.

L'oeuvre n'est certes pas aussi longue que celle de Pergolesi, ni aussi riche, mais qu'elle est belle bon sang!
Je la trouve plus sombre en fait, représentant mieux la Vierge qui pleure la mort de son enfant.
Le fait de répéter les trois mouvements initiaux ne me dérange absolument pas, les variations se dévoilent au fil des écoutes et apportent un je ne sais quoi de plus désespéré encore.

Je mets la note maximale pour le "Stabat Mater" de Vivaldi et pour celui de Pergolesi aussi, bien que ce dernier se rapproche plus d'un opéra que de la musique sacrée (reproche que les critiques de l'époque faisaient à son égard).





Yann Fañch KEMENER
ENEZ EUSA (AVEC D. SQUIBAN)


Le 19 Octobre 2017 par FRED


Magnifique.
La voix se marie au piano pour un voyage unique, minéral.
Y-F KEMENER est un artiste essentiel, indispensable.
Sa carrière le démontre, et en particulier ses derniers disques, avec A. Ripoche, qui marient musique traditionnelle bretonne et musique baroque dans un style unique, chatoyant et foisonnant.
Et ce disque ! Quelle beauté...





SHEILA
ÉCOUTE CE DISQUE


Le 19 Octobre 2017 par LE KINGBEE

4 étoiles ... Damned!
A combien d'étoiles les disques de Brassens, Brel, Bécaud, Ferrat, Reggiani et consorts auront-ils le droit? :-))





Yann Fañch KEMENER
ENEZ EUSA (AVEC D. SQUIBAN)


Le 19 Octobre 2017 par JOVIAL


Un must, beau à pleurer !





Patti SMITH
WAVE


Le 17 Octobre 2017 par DINICED


On sent une volonté de toucher plus de monde sur ce disque je trouve. La personne qui découvre Patti Smith suite à sa réputation de marraine du Punk avec ce disque risque d’être surprise non ? Trop bon quand même, j’adore Frederick, Dancing Barefoot, Citizen Ship et Broken Flag.
Les quatre premiers albums, c’est vraiment un sans-faute. Après ça devient plus poétique et moins fougueux. Faut profiter de ces quatre premiers albums !





Francis CABREL
HORS SAISON


Le 17 Octobre 2017 par VIV


C'est l'automne : le temps est venu de s'écouter un petit "octobre", ou si le coeur vous en dit, d'un "hors saison" qui reste avec les années qui passent, un très bon album qui va de pair avec son prédécesseur.
En plus de nous raconter de belles histoires sur la nature, les cailloux, les rivières, la lune et le temps qui passe ; cette folk teintée de blues dans l'esprit est très agréable à écouter.
Les arrangements, tous instruments confondus sont subtils et agréables, dont la batterie de Manu Katché et son jeu de cymbales reconnaissable entre mille.
Sur le très mélodique "presque rien" le père Francis nous fait preuve de la maîtrise de sa très jolie voix quand il montre dans les aigus. Et je suis prêt à mettre ma main à couper qu'il n'y a pas d'auto tune ou autre effet pas vraiment naturel , c'est pas le genre de la maison.
3.5 sur 5





David GILMOUR
LIVE AT POMPEII


Le 17 Octobre 2017 par AIGLE BLANC

Je viens donner une précision de taille : lors du premier live à Pompei, on sait que le public était absent, mais s'est-on posé la question de savoir comment le matos de Pink Floyd avait pu être branché alors que le site de Pompéi n'est pas pourvu en branchement électrique ?
Comme la ville la plus proche était à plusieurs kilomètres de là, il a fallu trouver des cables de plusieurs kilomètres pour sonoriser le matos du groupe.
Je trouve cela hallucinant. Le groupe n'était pas à l'origine de ce live stratosphérique, mais c'était un rêve qu'avait fait le réalisateur et qu'il a voulu concrétiser par un vrai tournage dans les ruines de Pompéi.





ALICE COOPER
PARANORMAL


Le 17 Octobre 2017 par CREEPING MESSIAH

@ Long John Silver
Sorry brother, J'avais pas compris. Du coup, je suis encore plus d'accord avec toi!





David GILMOUR
LIVE AT POMPEII


Le 15 Octobre 2017 par A.T.N.


C'est tout lisse, c'est plat, c'est produit de façon archi propre, limite musique de supermarché, on est très très loin de l'esprit originel de Pompeii 1972...







Commentaires :  1 ...<<...<... 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 ...>...>>... 534






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod