Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 ...>...>>... 626
Comment poster un commentaire ?


ANATHEMA
WEATHER SYSTEMS


Le 21 Février 2019 par FISTING MACRON


En ce qui me concerne, le dernier album du groupe vraiment digne d'intérêt. Varié et qui passe comme une lettre à la poste! Le morceau electro est génial.





YES
TALK


Le 21 Février 2019 par SGT JAKKU


Je me souviens avoir emprunté cet album à un ami et l'avoir écouté juste une seule fois et...je l'ai rendu sans commentaires.
Les chansons, si on les prend telles quelles, se tiennent bien, c'est juste que je n'accroche mais alors paaaaas du tout au style américain imposé par Rabin. C'est juste too much. Par exemple, "The Calling" est plutôt chouette mais il est gâché par des vocalises en mode "Survivor".
C'est drôle car cet aspect existait déjà un peu sur 90125 ou sur Big Generator mais Yes parvenait à éviter le cliché du Rock Arena (yeux fermés, poings serrés avec un mulet, remarquez c'était bien leur look dans les années 80^^) et là on nage en plein dedans.
C'est bien dommage car les mélodies sont bien trouvées, inspirées, (Real Love a une super ligne mélodique), c'est juste un détail stylistique qui m'agace et m'empêche d'aimer "Talk".
Du Yes trop "american" à mon goût.





Alain SOUCHON
C'EST DéJà ÇA


Le 19 Février 2019 par MR TINKERTRAIN


Je rebondis au commentaire précédent pour dire qu'il n'y a aucun mauvais titre sur cet album, sauf "Sans queue ni tête" insupportable et débile. Sinon que du bon!





YES
UNION


Le 19 Février 2019 par SGT JAKKU


C'est à partir de cet album que j'ai décroché de Yes et je ne connais donc pas très bien les albums suivants et je compte sur FP pour me guider !
Cet "Union" m'avait pas mal déçu à l'époque et c'est toujours le cas aujourd'hui.
On sent que l'équipe met le paquet sur la forme histoire de compenser un matériau de départ assez faible.
Les gars de Yes essaient de coller à différents genres musicaux tout en faisant de multiples clins d’œil à leur discographie passée et le résultant n'est pas convainquant.
Même Trevor Rabin, le jeunot qui incarne à lui seul le renouveau de Yes, nous livre des morceaux peu inspirés qui tombent dans le cliché du Rock Arena.
L'album est à l'image du titre "Miracle of Life", une excellente introduction suivie de couplets et de refrains totalement insignifiants.
De bonnes idées de riffs, de thèmes, de prod, il y en a plein, disséminés un peu partout, mais ça n'en fait pas un bon disque.





Alain SOUCHON
C'EST DéJà ÇA


Le 19 Février 2019 par CLANSMAN57


"Foule sentimentale" est une des plus belles chansons françaises pour moi.
Son texte est superbe, je m'y retrouve pleinement.
"L'amour à la machine" et "Sous les jupes des filles", avec leurs accents reggae, sont excellentes également sur tous les points et "C'est déjà ça" me plait beaucoup avec son ambiance orientale.

Le reste, je le connais pas, je n'ai qu'une compilation achetée depuis peu, "Collection" qui date de 2001.
Les chansons que je préfère de Souchon s'y retrouvent, j'adhère un peu moins à ses débuts.

Il y a une quinzaine d'années, j'étais allé le voir en concert pas loin de chez moi avec un ami.
A la base, c'était plus pour "rigoler", mais l'envie de se moquer nous est vite passée...
Il nous a mis une bonne claque aux sales gosses que nous étions: "Franchement, c'est pas mal du tout! En plus, il est accompagné de très bons musiciens!".
Nous avions vu ce soir là un homme certes un peu dans son monde, mais indéniablement sympathique, une belle âme entre nonchalance et humour.

5/5 pour l'artiste qu'il est.









Etienne DAHO
L'INVITATION


Le 19 Février 2019 par THIERRY RAOULT


J'apprécie Daho, sans être fan.
J'ai été scotché à l'écoute du "Bd des Capucines": magnifique.
Le reste de l'album est sympa.
Pour ma part, j'aime beau le titre d'ouverture, "L'invitation".
Bon album.





RIVERSIDE
WASTE7AND


Le 19 Février 2019 par REALMEAN


Je suis un inconditionnel de Lunatic Soul, ce qui n'est pas le cas avec Riverside.
Via Lunatic Soul, Mariusz Duda parvient, pour moi, à proposer une musique issue d'une autre genèse: les mélodies s'effacent au profit des ambiances, tout en s'infiltrant insidieusement dans l'oreille, obsédantes, dérangeantes ou oniriques. Il en résulte une musique intemporelle et inusable, que l'on peut réécouter en boucle en y redécouvrant à chaque fois quelque chose de nouveau. Je ne connais que très peu d'artistes qui sont capables de composer de cette façon.
Pour autant, même si le credo de Riverside me semble davantage formaté dans une mouvance métal-prog-rock qui n'est pas spécialement ma tasse de thé, je suis tombé sous le charme de "Wasteland". L'équilibre des styles y est remarquable, les fulgurances hard-rock sont parfaitement intégrées, l'improbable cheminement de la musique entre introspection tourmentée, rêverie atmosphérique, aliénation cérébrale et échappée spirituelle était une gageure qui s'est changée en coup de maître. Un album récemment découvert et rapidement adopté, qui m'invite à reprendre mon exploration du projet polonais - j'étais déjà assez proche de "Eye of the Soundscape", mais en marge du Riverside originel. La frontière me semble à présent moins difficile à franchir.





PINK FLOYD
MORE


Le 19 Février 2019 par REALMEAN


@DEJAVU
Dans la même veine, au rang des oubliés du Floyd, il y a aussi "Obscured by Clouds", BO également. Et également perçu comme manquant quelque peu de structuration, pour avoir été composé sur commande, et non comme un album pleinement autonome. Personnellement je n'y reviens pas très souvent, mais je me demande si je n'ai pas une petite préférence pour "Obscured by Clouds".
///Un album que je ne cesse d'écouter sans jamais me lasser///
... pour moi dans le Floyd, c'est "Animals" :-)





YES
ANDERSON BRUFORD WAKEMAN HOWE


Le 19 Février 2019 par SGT JAKKU


Je suis étonné que Leo n'ait pas été publié sur la page principale pour la chronique qu'il a faite ici.
Je ne serai pas aussi dur^^
J'apprécie bien ce disque qui propose une pop progressive écolo et New Age. Oui, ce n'est pas le Yes qui nous passionne le plus mais musicalement, c'est tout à fait valable.
Je me demande même si je ne préfère cet album au suivant...
Oui, "Order Of The Universe" est assez grotesque. Le petit Jon qui s'énerve et pousse sa gueulante ici me fait à chaque fois pouffer de rire.
Oui, la batterie électronique de Bruford est une faute de goût. Comment un batteur de ce calibre peut-il jouer sur une merde pareille (qui devait en plus coûter un bras à l'époque) ?
Oui, "The Meeting"est cul-cul.
Oui, les sons pouet-pouet trompette ont très mal vieilli. C'est affreux.
Oui, Mr Squire manque terriblement.
Mais rien n'y fait, j'ai beaucoup d'affection pour ce disque et j'aime beaucoup "Teakbois" très amusant et bien foutu et "Quartet" que je trouve mignon, un peu trop sucré mais agréable.





TOTO
PAST TO PRESENT 1977-1990


Le 19 Février 2019 par NONO


Je pense que le problème "Byron", pour Toto en cette année 1990, est surtout son image, sa prestance et le fait qu'il ait été "imposé" au groupe.
Mais... parceque pour moi il y a un "mais", je reconnais volontiers en lui un excellent chanteur !
Cela ne m'aurait pas du tout gêné s'il était arrivé à un autre moment, et d'une manière différente par exemple pour une voix lead dans un album particulier (au même titre que Fredericksen pour Isolation....)
L'album "Fahrenheit" aurait été un album où il aurait excellé en se partageant les titres avec Williams.
Mais (et avec le conditionnel on peut tout faire), ça ne s'est pas passé ainsi et n'est resté qu'un mauvais souvenir.
Je ne vais pas refaire la chronique : cette compilation est un vrai bordel désorganisé, je suis d'accord. Je veux dire... mettre par exemple "Out of love" entre Hold the Line et Georgy Porgy, no comment... Et tout est à l'avenant.
Toto est un groupe qui a connu des sommets mais aussi de profondes galères, et ces années 1989/1990/1991/1992 ont été un beau merdier pour eux, hélas.





AYA NAKAMURA
NAKAMURA


Le 19 Février 2019 par ZEJACK

Je pense ne jamais avoir entendu cette chanteuse (de mon plein gré en tout cas).
Mais la chronique de BAKER donne presque envie d'y jeter une oreille !
Moi je lui mets *****
(A la chronique hein)






Roger WATERS
AMUSED TO DEATH


Le 18 Février 2019 par REALMEAN


En effet, affirmer que cet album est le meilleur de la discographie solo de Roger, c'est être en phase, sans aucun doute, avec la grande majorité des auditeurs du bonhomme. Le cocktail est époustouflant de réussite, avec une ambiance mortifère parfaitement productive, un vocal rocailleux, écorché à souhait, des mélodies imparables, des bruitages et des breaks tombant à point nommé. Une des plus belles descentes aux enfers de l'ami Roger, si l'on peut dire les choses ainsi... C'est rude, mais quel régal : je parviens encore à m'imprégner de l'excellence de cette musique, de sa puissance émotionnelle, même quand je ne suis pas spécialement prédisposé à son état d'esprit. Et puis, pour une fois... Pas de recyclage !
L'ex-frontman des Floyds livre ici un album qui lui ressemble, mais totalement nouveau, plein à ras bord, sans faute de goût, sans moment faible. Un must have ! Can't you see ? It all makes perfect sense.
PS: 'The bravery of being out of range', 2min42s : le pizz par excellence, inoubliable... qui fait mouche à chaque fois que le morceau repasse dans le player.





PINK FLOYD
MORE


Le 18 Février 2019 par DEJAVU


Ce qui m'a frappé à la première écoute de Cirrus Minor, c'est la voix, j'ai eu le sentiment d'entendre Syd Barrett, aujourd'hui si vous écoutez l'album "The Madcap Laughs" et que vous enchainez avec "Cirrus Minor" ce sentiment est encore plus intense... Un album que je ne cesse d'écouter sans jamais me lasser.





RIVERSIDE
WASTE7AND


Le 18 Février 2019 par BAKER

@HEART OF STEELE : D'abord, merci beaucoup pour cette belle fidélité ! :)

Deux petites précisions "techniques". D'une part je n'avais aucun à priori négatif concernant Riverside puisque je connaissais déjà pas mal le groupe, aimant plusieurs de leurs albums, ayant faire un aller-retour Paris (eurk) à l'aveugle dans l'unique espoir de trouver un exemplaire de leur "Reality Dream Box" (trouvée ! :) ) et m'étant esquinté l'audition à force d'écouter à fond Anno Domini.

D'autre part, concernant le contexte de l'écoute, j'écoute toujours TOUS les disques que je chronique plusieurs fois et dans des conditions différentes ;)

Si vous ne connaissez pas, mais avez aimé Waste7and, je vous conseille fortement les deux derniers albums de Lunatic Soul qui en seront un excellent complément. Ravi qu'un disque ait pu autant toucher, peu importe mon impression personnelle :)





AYA NAKAMURA
NAKAMURA


Le 18 Février 2019 par BAKER

Une petite précision : techniquement, nous ne pouvons pas mettre zéro étoile.

Sinon, vous pensez bien que........ ;)





AYA NAKAMURA
NAKAMURA


Le 18 Février 2019 par SGT JAKKU

Mais c'est quoi le délire autour de cet album ?
Je suis donc allé écouter "Djadja" sur le réseau social archi-connu avec des vidéos et c'est absolument fantastique !
312 839 294 nombre de vues !
Une poitrine si serrée, prête à faire exploser le t-shirt de la fille.
Et toussa dans un environnement ma-tu-vu, kipu le fric.
Mais il est grand temps que vous "DEAD" ça, les gars !





Léo FERRE
LéO FERRE CHANTE BAUDELAIRE


Le 17 Février 2019 par CLANSMAN57


C'est magnifique cette association de mots suprêmes avec la musique et la voix de Léo Ferré.
Ces poèmes n'auraient pas pu rêver meilleur habillage que celui-ci, ce musicien a bien compris l'univers de Baudelaire et ses multiples visages.
Il reste fidèle à lui-même, toujours à l'affût d'une illustration sonore différente, bien à propos avec les vers.
Les deux artistes cultivent le sens qui se dévoile au fur et à mesure pour finalement saisir à la gorge, une fois le voile envolé.

C'est simple, je redécouvre ces écrits, ils prennent une autre dimension.
"Le flacon", petite merveille des senteurs passées, est d'une puissance ainsi revêtue... Ces parfums me semblent encore plus réels.
"La servante au grand coeur", dont l'atmosphère macabre rime avec beauté triste, est géniale avec ses choeurs masculins profonds et funèbres... Il n'y avait que Baudelaire pour écrire une splendeur pareille.
Idem pour "La charogne" et son texte répugnant, qui contient pourtant ce je ne sais quoi de beau.
L'horreur et le cynisme sont bien retranscrits musicalement.

"Spleen" nous assène un grand coup dès l'entrée avec ses superbes arrangements et bien sûr, ses mots qui dressent un tableau mélancolique à souhait.
Le jazz ensoleillé de "A une malabaraise" est très séducteur, registre exploité d'une manière plus feutrée sur "Les bijoux" pour accentuer l'érotisme de la scène décrite.
Le recueil se referme sur l'innocence perdue qu'on souhaiterait retrouver avec "Le vert paradis", conclusion on ne peut plus parfaite.
On pourrait continuer ainsi pour chacun de ces poèmes sonores.

Pour moi, c'est un chef d'oeuvre.










Michael JACKSON
THRILLER


Le 17 Février 2019 par RICHARD


" Human Nature ", juste pour savoir si son cœur fonctionne toujours car si on ne ressent rien, c'est qu'il y a vraiment quelque chose qui ne va pas...enfin, je n'imagine même pas cette situation. Pop song parfaite à l'image du reste.





YES
BIG GENERATOR


Le 17 Février 2019 par SGT JAKKU


Difficile de sortir une suite à un album comme 90125 !
Et ça commence plutôt bien avec la magnifique intro vocale de "Rythm of Love" suivi d'un sublime refrain.
Puis, le morceau indus-Cyber-punk arrive, "Big Generator" dont la musique assez déshumanisée cède totalement sa place à la production et l'arrangement. J'imagine que ce morceau tomberait bien à plat exécuté avec une seule guitare acoustique. Mais peu importe, j'adore son aspect futuriste et l'auteur du manga "Gunm" aussi (Alita sur les écrans en ce moment même) car on peut "entendre" la chanson interprétée par Gally en personne !
"Shoot...", je n'ai jamais été très fan de ce titre que je trouve un peu long même s'il est en totale cohérence avec le reste.
"Almost Like Love" sympathique.
"Love Will Find a Way" et son excellent riff "Birdien".
"Final Eyes", très Beatles, cohérent avec le reste.
"I'm Running" assez fou sur les bords histoire de rappeler que Yes, c'est aussi du prog.
"Holy Lamb" même si ça part sans doute d'un bon sentiment, c'est assez mièvre sur les bords. Du Jon quoi !
Pour conclure, je dirais que "Big Generator" est plus sophistiqué, plus futuriste que son prédécesseur mais il est aussi moins immédiat et moins réussi dû à quelques titres pas au niveau. Mais peu importe, j'aime son univers et son ambiance Cyber-Punk et je me dis que ça pourrait d'ailleurs très bien participer à la BO du jeu "CyberPunk 2077" qui va sortir cette année.





AYA NAKAMURA
NAKAMURA


Le 17 Février 2019 par GURTU

Curieux de nature j ai écouté cet artiste (je pouffe!!).
quel horreur.

Et les clips ca releve du pénale.

Cher Baker tu es un excellent chroniqueur mais tu n'as pas le droit de mettre une étoile à cette daube monumentale ,carton jaune!

Pas de note pour moi il n'y a pas de moins l infini.







Commentaires :  1 ...<<...<... 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 ...>...>>... 626






1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod