Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 ...>...>>... 527
Comment poster un commentaire ?


MAîTRE GIMS
MON COEUR AVAIT RAISON


Le 02 Septembre 2017 par LORDI2


Soprano, JUL, Black M, Maître gims ne représente pas la musique rap, c'est plutôt une insulte au genre qu'ils prétendent défendre et aimer. Ils font honte à leur genre musical. Les textes du niveau cm², des leçons de morale sont infligé aux auditeurs de toute nature. j'ai beaucoup de respect pour tous les genres musicaux de la planète. Mais eux représente le ridicule. Le rap est une chose sérieuse . Leur musique est formatée pour que les maisons de disque puissent vendre toujours davantage. Vive le rap américain US! les Français ont beaucoup à apprendre sur les autres pays dans ce domaine musical. par pitié une qualité zéro. c'est le genre d'artiste qui donne envis de détruire son lecteur CD à coup de batte de baseball! zéro.





SUICIDAL TENDENCIES
SUICIDAL TENDENCIES


Le 02 Septembre 2017 par HANS CORE

Ok, mettons... je prends les choses trop à cœur !
Mais je trouve que le monde des rockeurs devient trop aseptisé, ça la fout mal pour une musique de rebelles. Même le monde du Jazz est plus corrosif !
On ne peut plus rien dire de saillant...
Mais bon, c'est comme ça, tout évolue, sans doute.
Sans rancune, vraiment. Il n'y a vraiment rien de personnel envers toi dans mes remarques. En plus j'aime beaucoup le site (il y a même de la musique classique !).
Salut Erwin, bon week-end à toi.


Par Forces Parallèles

C'est cool Hans, des bisous !
Erwin





MAîTRE GIMS
SUBLIMINAL


Le 02 Septembre 2017 par MR TINKERTRAIN

Entierement d'accord avec Lordi40. La radio française glorifie le ridicule. Et ce depuis 10 ans déjà. Mais maintenant ca atteint des sommets de mauvais gout avec bon nombre de radios djeun's qui foutent de la chiasse étiquetée rap, où vulgarités machistes et vrais fausses voix synthétiques font bon ménage. La jeunesse en première ligne de cette hécatombe anti-critique et pro-violence et ordurière. Y a t il un CSA radio?
A la liste citée par Lordi18 j'ajouterais Iam, qui ont toujours eu des textes qui déchirent. Et pour l'album de Gims, plutôt bouffer de la merde ou du Mc Do que d'écouter ça.





MAD SEASON
ABOVE


Le 02 Septembre 2017 par CLANSMAN57


Journée idéale pour réécouter ce disque aujourd'hui: il pleut.
La chronique m'aura donné envie de le remettre.

Je ne savais pas ce que représentait la pochette, j'aurais appris quelque chose... bien que ça brise un peu le mystère autour.

"Above" est de l'excellent Rock empoisonné, il faut aimer les émotions torturées cependant.
Et il sonne bien mieux que plein de trucs actuels.








MAîTRE GIMS
SUBLIMINAL


Le 02 Septembre 2017 par LLORDI2


La radio francaise est une boîte à cauchemar. Gims, l'homme qui represente le rap à l'état brut? Il fait surtout honte à son propre style. Le rap n'est pas Gims, contrairement à Jul et à Soprano ainsi qu'à Black m. Beastie Boys, Public Enemy, Pharcyde : ça, c'est le véritable rap. Si la radio francaise arrêtait de glorifier le ridicule de la musique (passage supprimé parce qu'inutilement politique, ce qui n'est pas la ligne éditoriale de Forces parallèles).
La musique à la radio me terrifie. Glorifier les bêtises, c'est usant.





Bob DYLAN
SLOW TRAIN COMING


Le 02 Septembre 2017 par IEN


Certainement celui que j'écoute le plus de Dylan. Le son de l'album et particulièrement la guitare sont excellents, dommage de ne pas parler plus du travail de MK pour cet album, j'imagine pourtant qu'il a été plus que simple guitariste soliste car le son est très proche des deux premiers Dire Straits.

Il n'y a que "Gonna change my way of thinking" qui est un peu moyenne.





The ROLLING STONES
BEGGARS' BANQUET


Le 02 Septembre 2017 par SEIJITSU


Y a-t'il un album à sauver dans "l'âge d'or" blues rock des ROLLING STONES ? Let It Bleed et Sticky Fingers ayant de quoi briser le mythe par leur mollesse et leur songwriting discutable (Exile On Main Street est bien au dessus mais beaucoup trop long pour être réellement réussi).

Cependant, Beggars' Banquet pourrait presque faire figure de miracle. Bénéficiant de l'élan mélodique de leur précédent opus psychédélique, il est nettement plus accrocheur tout en possédant cette approche blues / country qui m'aura pourtant causé des cauchemars.
Seulement, quand les chansons sont bonnes, peu importe le genre pratiqué, la qualité est indiscutable. "No Expectations" et "Factory Girl" ? Du très bon country-rock et ce n'est pas courant que je dise ça. Et Jagger aura beau chanter comme un pied, cela ne changera rien à la force mélodique de l'ensemble. Au point qu'on atteint des sommets sur le mythique "Sympathy For The Devil" et surtout "Street Fighting Man" qui est un des meilleurs singles parus à la fin des 60s. Mention spéciale au lancinant "Jigsaw Puzzle" (un reste psyché du disque de Brian Jones) et "Salt Of The Earth" dont les chœurs gospel sont délicieux.

Tout ce que je n'ai pas cité est clairement oubliable. C'est bien pour cette raison que je suis incapable de considérer Beggars' Banquet comme un grand album. Mais si je devais retenir une seule œuvre des STONES, ça serait, sans hésitation, celle-ci.





SUICIDAL TENDENCIES
SUICIDAL TENDENCIES


Le 02 Septembre 2017 par HANS CORE

Merci Edwin, pour ton soutien pas du tout ironique et vraiment sincère. Concernant Muir sur scène, il m'a toujours fait penser à un pythécantrope en rut victime d'une extinction de voix, ce qui en fait un showman d'exception, je suis vraiment bien d'accord avec toi. Quant à la proximité que j'ai pu avoir avec lui, elle se résume, bien heureusement, à la lecture de ses trop nombreuses interviews dans la presse Metal d'il y a une vingtaine d'années. Cela fût bien suffisant : je n'aime pas les animaux velus, et cela m'a amplement permis de me faire une idée sur la mégalomanie de ce type. Peut-être que les échecs successifs de sa carrière l'ont-ils rendus un peu plus humble ? Tant mieux pour lui. N'empêche qu'il a quand même l'air bien ridicule, à 60 ans maintenant (où 70 ans ?), à se trémousser comme le jeune babouin à bandana qu'il n'est plus : tous ces vieux rockeurs foutent vraiment la gerbe (Cf dernier N° de Rolling Stone avec Jaimz et Larz : bientôt 60 ans, et toujours à faire des grimaces comme si ils en avaient 18.)
Tout ça pour dire que c'est pas sérieux, et moi, j'ai justement passé l'âge des enfantillages. Les 3 accords et le solo téléphoné, la moumoute et les varices : non ! C'est décidé, je passe à autre chose. Ouf ! J'ai enfin atteint l'âge adulte ! Et si le malade, finalement, c'était toi ?
Bien à toi, quand même. Et sans rancune, surtout.



Par Forces Parallèles

Coucou Hans,
C'est Erwin, avec un "r" !
Je réponds mais je précise que nous en resterons là, pas par souci d'avoir le dernier mot mais bien pour clore une discussion qui n'a guère d'intérêt pour les autres.
On peut se battre des heures sur les goûts, c'est très sain ! Ce qui ne l'est pas en revanche est d'utiliser des mots insultants sur un ton sérieux pour descendre un artiste.
Je parle de frontman, tu dis "showman" ce qui n'a rien à voir ! Un "pythécanthrope en rut"... A voir, je n'ai pas évoqué ses talents de chanteur, question de goût donc. Mike n'est pas du tout poilu, le comparer à un babouin est malheureux. Il a 54 ans, pas 60 et encore moins 70, et pour le coup, je ne vois pas le rapport, on s'en fout de l'âge, Jerry Lee LEWIS continue de filer des coups de pied à ses pianos à 82 ans.
"Echecs successifs".. Mais de quoi parles-tu ? La carrière de Mike a donné de fort bon résultat, il en vit fort bien.
Mégalomane ? Sans aucun doute... ce n'est pas dangereux tant qu'on parle d'art.
Les gars de Metallica ont tous entre 53 et 55 ans, tu dérailles.

Quand à l'age adulte, j'espère quand à moi ne jamais me prendre au sérieux et ne jamais dépasser vraiment l'âge béni de 14 ans. Et si c'est une maladie, je suis bien heureux de l'avoir.

Tu stresses trop pour rien mon gars. Tu ferais mieux de laisser des commentaires sur la musique que tu aimes, tache d'être positif. Toi aussi tu pourrais être aimable , je t'assure.
Si tu y tiens vraiment, nous poursuivrons cette charmante discussion en privé.

Bien à toi
Erwin





The ROLLING STONES
THEIR SATANIC MAJESTIES REQUEST


Le 02 Septembre 2017 par SEIJITSU


Ça alors, serait-ce bien possible ? Mais oui, il s'agit d'un bon album des ROLLING STONES !

Comment ? Their Satanic Majesties Request n'est pas un disque apprécié ? Il est même considéré comme mauvais par les puristes ? En même temps, ce n'est pas surprenant puisque les STONES ne jouent pas leur habituel blues rock ici, mais du BEATLES ! Du BEATLES très tordu même. Ce qui n'est pas étonnant quand on est un groupe cultivant la sympathie pour le diable (vous avez lu le titre de l'album ? Satan l'habite).

Ce changement de style controversé est justement ce qu'il fallait pour démontrer que les Anglais étaient capables de faire bien plus que du rock bas du front. C'est probablement grâce à ce travestissement pop psychédélique, car leurs capacités mélodiques n'ont jamais été aussi fortes. D'ailleurs, "She’s A Rainbow" est plus Fab Four que nature en plus d'être un chef d’œuvre absolu (mais ça tout le monde le sait). Et puis "2000 Light Years From Home" a vraiment un chouette refrain. On dirait même du shoegaze avec ses nappes de mellotron.

Les Britons n'ont également jamais été aussi aventureux (et ils ne le seront jamais autant par la suite). Parce qu'il y a quand même des passages bien perchés sur ce disque. Au point qu'on frise la blague ("Gomper") ou l'imbuvable (la version longue "Sing This All Together").

Their Satanic Majesties Request n'est clairement pas un sommet (et encore moins un excellent disque). Néanmoins, sa personnalité et la qualité de certaines de ses chansons en font une œuvre à l'aura bien plus fascinante que celles des albums les plus connus des STONES.

A moins qu'il s'agisse d'un disque de Brian Jones...





The ROLLING STONES
EXILE ON MAIN STREET


Le 02 Septembre 2017 par BAYOU


On a le droit de rigoler quand on lit que RAGE AGAINST THE MACHINE ont fait une merveilleuse reprise de "Street Fighting Man"?
Certes c'est très tendance de dézinguer les grands albums surtout avec plus de 40 ans de recul mais il reste des fondamentaux .

1/ Mick TAYLOR est au top

2/ Keith Richards est un peu barré, mais sa rencontre avec Gram Parsons lui ouvre de nouveaux horizons de nouvelles musiques.

3/ Même enregistré en France (et avec tous les potins sur Nellcote dont on se contrefout en écoutant l'album) cet album sonne américain

4/ Les Stones ont eu beaucoup d'autres d'occasion de sortir des bouses, alors quand ils sortent un excellent album on dit merci.





The ROLLING STONES
EXILE ON MAIN STREET


Le 01 Septembre 2017 par SEIJITSU


Ce n'est pas pour me démarquer que je vais dire ça, mais je préfère m'écouter ce Exile On Main Street plutôt que des machins soporifiques tels que Let It Bleed ou Sticky Fingers.

Bien entendu, cet album est surestimé et la chronique de mon collègue ATN décrit bien le pourquoi du comment. En plus, c'est un double album. Donc il faut s'attendre à un disque bourré ras-la-tronche au point qu'on compte plus les morceaux de remplissage que les perles. Et comme il s'agit des STONES, les titres à compter dans la première catégorie sont plus nombreux que chez d'autres.

Mais contrairement à ses prédécesseurs, ce pavé donne envie de bouger. Déjà, grâce au son. Merveilleusement rugueux. On peut sentir la transpiration et les vapeurs de tabac rien qu'en l'écoutant (oui j'invente le concept du disque qu'on peut sentir si je le veux d'abord). Ensuite, grâce aux musiciens qui mettent bien plus du leur qu'auparavant. Pour rien ne gâcher, les arrangements sont volontiers surprenants et punchy (ah ce piano et ces cuivres !).

Évidemment, cela reste trop long (double album oblige). Comme souvent avec les Pierres qui Roulent, ça manque de mélodies mémorables et si on veut quelque chose qui décape, on se tournera plutôt vers RAGE AGAINST THE MACHINE (qui ont fait une merveilleuse reprise de "Street Fighting Man", je ne vous l'ai pas dit ?). Seulement pour une fois, j'ai vraiment la sensation d'entendre un groupe de rock qui s'éclate en studio. Ça ne fait pas un chef-d’œuvre, mais ça change pas mal de choses.





The ROLLING STONES
LET IT BLEED


Le 01 Septembre 2017 par SEIJITSU


Let It Bleed et Sticky Fingers, même combat ? En ce qui me concerne, oui puisqu'ils ont tous les deux le même problème : un titre d'exception surnage au-dessus d'une bouillie de blues rock et de country sans intérêt. Ce morceau génial étant "You Can’t Always Get What You Want". D'ailleurs, il est tellement bon qu'on se demande ce qu'il fiche sur un disque aussi ennuyeux.

Seule exception : Monkey Man. Un rock bien sympatoche où on peut entendre Jagger éructer en guise de final (à moins qu'il ne s’étouffe ?). Gimmie Shelter est également un peu mieux que ce qui arrive juste après. Mais comme un peu mieux que nul, ça veut dire moyen, il n'y a pas de quoi en faire un fromage.

Le reste est à conseiller aux amateurs de rock bouseux (mention spéciale à l'horripilant "Country Honk" qui me rappelle pourquoi la country est une musique ringarde). Les amateurs de rock qui tape et de mélodies faisant mouche iront voir ailleurs.





The ROLLING STONES
STICKY FINGERS


Le 01 Septembre 2017 par SEIJITSU


Bon sang, que ce disque est mou... Comment ce groupe a pu devenir un des principaux symboles du rock avec une musique aussi quelconque et molle du gland ? C'est à n'y rien comprendre. A moins que l'image et la légende aient souvent pris le pas sur la musique (oui, ça doit être ça) ?

Le plus terrible, c'est que les STONES sont un groupe capables de coups de génie. "Can't You Hear Me Knocking" est un chef d’œuvre. Que ce soit dans sa première partie (un de leurs rares refrains imparables, il faut dire) ou dans la seconde avec son brillant solo, ce titre mérite, non, doit figurer sur un best of de la musique de cette période.

Mais est-ce suffisant pour cautionner tout le reste ? Les ballades sont vides et affreuses (pour comparer, écoutez la reprise de "Wild Horses" par les SUNDAYS, elle transforme la mélasse de l'original en une des plus belles choses sur terre). Car terriblement mal interprétées (non, Jagger n'est pas un bon interprète). Quant aux morceaux rock, ils sont d'une banalité à en pleurer.

Le pire, c'est qu'il ne s'agit pas du seul album pénible qu'ils aient pu faire. Et je ne fais pas allusion aux années 1980 en écrivant cela.

Sticky Fingers ? Une énigme.





VARIOUS ARTISTS
DIRTY DANCING


Le 01 Septembre 2017 par CLANSMAN57

Punaise, le premier paragraphe, c'est tout à fait ça...
J'ai une soeur qui a 7 ans de plus que moi et j'ai effectivement dû subir le visionnage forcé des séries citées, sans parler de "Dirty Dancing" que ma soeur a enregistré sur une k7 vidéo.
Je crois que c'est le film que j'ai le plus vu, je n'avais pas trop le choix...
Il me serait impossible de le regarder à nouveau aujourd'hui: overdose.

Elle a également acheté la BO bien sûr...
Et pareil que pour le film: j'ai entendu ces chansons des centaines de fois!

J'aime encore beaucoup "She's Like The Wind" de Patrick Swayze.
Une belle chanson, effectivement nocturne, avec ce qu'il faut d'émotion.
Il chantait bien le bougre.

Le reste, je ne peux vraiment plus...
Il y avait "Flashdance" et "Footloose" aussi...
Bizarrement, ces films sont passés beaucoup moins souvent dans le magnétoscope.
Je pense que Swayze y était pour quelque chose!

Pas de note.





SUICIDAL TENDENCIES
SUICIDAL TENDENCIES


Le 31 Août 2017 par HANS CORE


Je vais peut-être choquer, mais tant pis, j’assume mes propos, concernant ZEPPELIN ET SUICIDAL :
Oui, ZEPPELIN est ridicule et grotesque. Cette insupportable crécelle de Plant, la chemise ouverte jusqu’à son bas ventre flasque, sa chevelure de tata : un vrai beauf ! Oui, Page est à l’avenant, cette espèce du junkie malpropre et libidineux, ses soli prétentieux à rallonge, avec son archet de violon qu’il peut bien se mettre où je pense. Oui, Bonham, cet intellectuel devant l’éternel : buveur, vomisseur, insulteur d’hôtesse de l’air, batteur… Ce groupe, son comportement et sa musique sont une atteinte criminelle au bon goût universel, ainsi que la plupart de ses congénères de l'époque.
Le seul leg de Muir à la postérité sera justement d’avoir clamé cette vérité en ayant « rendu hommage » à Immigrant Song. Le problème, c’est qu’il aura tout fait après son premier album pour imiter METALLICA, médiocre tâcheron disciple de DIAMOND HEAD qui devait déjà tout à LED ZEPPELIN : voilà son crime, voilà la Croix qu’il sera condamné à porter jusqu’à la fin de ses jours. Muir est MAUDIT car il SAVAIT !!!
En conséquence, j'affirme que cet album est le seul vraiment éthique de son groupe, et que le reste fut motivé par l'appât du gain et l'esprit de lucre. Et je n'ai pas, cette fois, employé le mot "merde", bien que je n'en pense pas moins. Ceci dit, éthique ne signifie pas qualitatif, et le HXC de SUICIDAL est tout à fait médiocre, loin de celui d'un MINOR THREAT, par exemple.


Par Forces Parallèles

Coucou Hans,

Toutes les opinions ont le droit de s'exprimer librement. C'est un bel adage ! Toutefois, le nombre de groupes que tu voues aux gémonies et leur importance sont inquiétants. Tu es visiblement tout énervé. La lecture des KE de Maiden par Baazbaaz sur Nime de bon matin sans doute ?

Aussi, je suggère sans plus d'ambages une petite camomille et un suppo "Nopron" pour revigorer tout ça dès ce soir, laisse tomber le sirop "Quietud", il faut définitivement passer au stade supérieur !

Sinon cette descente en flammes qui partait de Suicidal, en passant par Metallica, puis Diamond head, pour se retrouver à Zeppelin, c'était impressionnant ! J'aurai bien rajouté un petit Beatles et un joli Elvis pour terminer tout ça. Classe et concision, tout à la poubelle !

Mike est surement le trou du cul que tu décris, j'imagine que tu le connais bien pour donner de telles informations. Au denier coca que j'ai pris avec lui - Six fours 2007, je sais ça fait un bail ! - il était tout gentil gentil pourtant. Qui plus est, il n'est guère que le plus grand frontman de l'histoire à mon sens. Je suis confus que nos avis divergent quelque peu.

Bien à toi, et tache de mieux dormir !
Erwin





GREEN DAY
REVOLUTION RADIO


Le 31 Août 2017 par BOOMER


Après la parenthèse discutable et dispensable des "uno dos tré" surfant sur ce que faisait le groupe dans les années 1990, je m'attendait enfin à ce que Green Day soit un peu plus surprenant et relève un peu le niveau.

Malheureusement ici, nous sommes plutôt dans la continuité de "21st Century Breakdown". Les morceaux sont inégaux et s'enchainent sans grande cohérence, les influences sont plus que jamais marqué, et Billie Joe chante depuis trop d'années toujours de la même façon, alors qu'il a (encore) largement le talent pour chanter et moduler sa voix différemment.

Cependant, pour qui aime, et surtout pour un jeune qui découvrirait le groupe que récemment ça reste toujours du bon Green Day. Ce genre de musique, la vague grunge et "neo punk" ça marche encore chez les kids et les nostalgiques, même 20-30 ans après !





Bob MARLEY & THE WAILERS
BABYLON BY BUS


Le 31 Août 2017 par SPI


S'il ne faut qu'un seul disque de reggae dans sa collection, c'est celui-là !





ARCADE FIRE
EVERYTHING NOW


Le 30 Août 2017 par SCYD


C'était archi-sûr que cet album allait recevoir de tout sur la tronche.

Arcade Fire a continué d'évoluer dans ce qu'ils avaient annoncé avec Sprawl II, et là pour le coup on y baigne, dans ce jus electro-disco-dance.

J'ai aussi été bien déconcerté au début... Puis, écoute après écoute, les choses se sont révélées... Dans la simplicité apparemment vide de beaucoup de titres se cachent PLEIN de moments d'illumination divine comme eux seuls savent le faire. Des trucs tombés du ciel qui donnent envie de chialer de bonheur par leur beauté simple - justement.

Parce que des mélodies, ils savent encore en pondre. Mais certainement, il en faut des écoutes avant de se laisser emporter...





ACCEPT
THE RISE OF CHAOS


Le 30 Août 2017 par DARK SCHNEIDER


J'ai bien cru que l'on tenait là le nanar Heavy Metal de l'année. Ca me démangeais de lui octroyer un impitoyable 1/5, bon, on laissera ça à "Death Row". ACCEPT a toujours ce savoir faire qui le détache de la masse. Le problème c'est ça aussi : ce "Rise Of Chaos" n'est que du savoir faire, et c'est tout. Un pur album d'usine, sans grande inspiration donc, ce qui transparaissait déjà des interviews de Wolf Hoffman, qui se contentait d'évoquer le fait de vouloir reproduire le son de "Restless And Wild"...
On est en tout cas loin de l'inspiration de "Blind Rage". A croire que le caractère pas facile de Hoffman et Baltes est en train à nouveau de tuer à petit feu le groupe. Hermann Frank a du laisser sa place à Uwe Lullis : et après certains vont râler que le groupe se retrouve en première partie de SABATON ! (en co-headliner pour être plus exact).

Et puis y'a le cas Tornillo également : son manque de coffre était déjà depuis longtemps très perceptible en live, le problème c'est que maintenant ça se ressent aussi sur disque. Heureusement il fait preuve d'un bon feeling sur "Koolaid", mais ce genre de moments sont trop rares.

Déjà que le dernier Live d'ACCEPT était assez raté et se faisait battre à plate couture par les derniers lives d'Udo sortis sous le nom de DIRKSCHNEIDER)... ACCEPT prend le risque de s'enfoncer dans une carrière somnolente. Franchement, c'est leur album qui me plait le moins après "Death Row", même "Predator" a ce petit truc un peu à part et groovy qui me le rend plus attractif.





Sufjan STEVENS
PLANETARIUM


Le 29 Août 2017 par AZER


Plutôt d'accord avec Jovial, de bonnes idées ça et là mais un album assez foireux de manière générale...la faute à un travail de composition bien approximatif; les mélodies sont trop souvent faiblardes et les structures des morceaux linéaires et prévisibles.
Sans parler de cet affreux autotune.

Un album bien surestimé par la critique musicale, comme il en existe tant d'autres.







Commentaires :  1 ...<<...<... 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 ...>...>>... 527






1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod