Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 ...>...>>... 703
Comment poster un commentaire ?


The DOORS
STRANGE DAYS


Le 25 Janvier 2020 par FRED


Tiens, seulement 3 commentaires pour ce disque ?
Il est au moins aussi bon que le premier, et constitue peut-être bien le meilleur album de ce groupe.
Ce qui marque, c'est l'originalité de la musique proposée. Cette originalité perdure en 2020, alors que 95% de la musique de cette époque sonne aujourd'hui abominablement datée et, pour tout dire, irrémédiablement périmée.
Ce n'est pas le cas de ce disque, dont l'étrange aura de charme mystérieux est toujours en mesure d'enchanter l'auditeur qui saura prendre le temps de s'y arrêter et de le savourer comme il se doit.





William SHELLER
AILLEURS


Le 25 Janvier 2020 par GOLGOTH 68


Un disque qui n'est pas facile d'accès contrairement à son prédécesseur. Avec des mélodies, une orchestration et une production vraiment très travaillées.







William SHELLER
ALBION


Le 25 Janvier 2020 par GOLGOTH 68


Après un très bon "Ailleurs", virage à 180° pour William Sheller qui range les archets et sort les guitares et la saturation
Mais les mélodies sont toujours présentes, riches et prenantes et se marient très bien avec sa voix plutôt légère.

Le remake d'Escalibur est un beau pied-de-nez...

La note maximale sans aucune hésitation.

Pour l'anecdote, un ami qui passe à la maison quand j'écoutais cet album et qui connait bien mes gouts pour le metal et des groupes pas forcément très grand public, m'a dit "tiens, le chanteur a la voix de William Sheller" et a réalisé après que c'etait lui...





Pierre BACHELET
BACHELET


Le 25 Janvier 2020 par RICHARD

Souvenirs, souvenirs...de cet album, je ne connais que les deux " tubes". Comme beaucoup d'élèves de primaire de l'époque, je pense, nous avions fait en chant de fin d'année En l'An 2001. Bachelet, pour moi, ce sont ces moments. Des chansons populaires dans son sens le plus noble, des mélodies simples et touchantes. Moi, ceci me suffit amplement.





The JESUS AND MARY CHAIN
AUTOMATIC


Le 25 Janvier 2020 par PARESSEUSE


Automatic est un excellent album. Je le trouve meilleur que Psychocandy, et moins bon que le suivant, Honey's Dead. Darklands m'avait décu à l'époque, et encore aujourd'hui je le trouve moyen...
Pas d'accord avec toi Sujitsu quand tu dis que c'est un album sans réel sommet. Head On, bien sûr, mais aussi Half Way to Crazy (bien Pixiesque lui-aussi, comme une bonne part de l'album... Doolitle parait en 89 également, on peut parler d'un putain d'alignement de planètes... je crois apercevoir dans mon téléscope les House of Love et les Stone Roses là haut en orbite...), Blues from a gun, Coast to Coast, Uv Ray aussi... C'est l'Indie Pop qui fait bouger! Alors ok, sur la fin il s'essoufle un peu, mais c'est bon pour calmer le jeu et laisser le temps de redescendre. Et elle sera longue la descente, jusqu'à Honey's Dead, refourgué par mon dealer après une longue période d'abstinence (3 ans à trembler c'est difficile à supporter, et j'aurais pu décrocher sans ce concert d'avril 92 à l'Elysée Montmartre, durant lequel j'ai replongé, comme une connasse pas préparée). Mais quelle claque!!! Pis merde, aucun regret!!!





The DOORS
STRANGE DAYS


Le 24 Janvier 2020 par CHRIS06


Malgré des critiques élogieuses je n'ai jamais pu adhérer à cette ensemble. Très loin du chef d'œuvre qu'est le premier opus, les compos sont ici plus posées, moins spontanées, je dirai même assez plates. Rien ne décolle jamais : C'est l'ennui totale.Je passe.





ELOY
COLOURS


Le 24 Janvier 2020 par LEO


Depuis Silent Cries And Mighty Echoes, ELOY est enfin parvenu à écrire des morceaux plus convaincants et concis et la formation a encore resserré son propos sur Colours qui confirme la tendance ! cela dit la concision n'est pas un mal dans le cas d'ELOY, qui dans le passé avait plutôt tendance à faire traîner inutilement ses compos. ici au moins le groupe va à l'essentiel (y compris dans les morceaux de 6 à 7 minutes), pourtant le pâlot "Horizons" en ouverture ne présage pas forcément de ce qui va suivre. effectivement tout comme ALEX F, je trouve un fort lien de parenté entre ce morceau et "I Robot" du Alan Parsons Project. même genre de rythmique métronomique, claviers hypnotiques et choeurs aériens. gentillet mais pas bien palpitant.
Heureusement, les plus directs mais contrastés "Illuminations" et "Giant" remettent les pendules à l'heure avec des riffs de guitare incisifs et des parties de claviers chatoyantes.
"Impressions" est plus posé et m'évoque par instant le Jethro Tull de Broadsword & The Beast avec ses quelques passages de flute traversière (étonnement non crédité dans le livret ou même sur le site du groupe !).
"Child Migration" revient à quelque chose de plus musclé mais également tout en clair-obscur, ce qui fait que l'on ne voit pas du tout ses plus de 7mn passer.
Contrairement à WALTERSMOKE, je trouve l'énergique "Gallery" tout à fait réussi avec son petit côté Uriah Heep de derrière les fagots et c'est pour moi l'un des titres les plus concluant de cet album.
"Silhouette" revient à une compo de plus de 7mn qui sait être tout autant atmosphérique qu'entraînante et qui comme la majeure partie des titres de cet album, se situe quelque part entre du rock progressif, du pop-rock et un son un peu plus hard, sans que l'on n'y trouve à redire tant le mélange des genres est bien amené et naturel.
Colours se referme comme il avait commencé, c'est à dire de façon assez mitigée car "Sunset" est un instrumental plutôt anecdotique il faut bien le dire ! mais qu'importe, puisqu'entre les deux se trouve le coeur de l'album avec six morceaux de belle facture.
Tout comme YANN 77, je note cette cuvée 1980 d'un bon 4,5/5 mais cependant arrondi à 4 à cause de "Horizons" et "Sunset".





JETHRO TULL
AQUALUNG


Le 24 Janvier 2020 par METALPROG84


Pour moi le meilleur sans hésiter: seuls "Thick as a brick" et "Heavy horses" sont à ce niveau ou presque (je trouve par exemple "Benefit" ou "Minstrel in the gallery" bien inférieurs).
Tous les titres sont très bons ou excellents et assez variés en plus: on passe de titres folk comme "Mother goose", "Cheap day return" ou "Sliptream" à des titres très rock comme "Locotive breath" ou "Cross-eyed Mary".
Désolé, mais je ne vois pas de faiblesses sur Aqualung, à part un son daté (mais c'est ce qui fait son charme en même temps).





Alanis MORISSETTE
SUPPOSED FORMER INFATUATION JUNKIE


Le 23 Janvier 2020 par MR TINKERTRAIN


Quand on enlève les 3 ou 4 titres passables (et l’horripilante 5e piste), on a un chef d'oeuvre de pop rock aux mélodies sublimées par le coffre de mauricette.





Michel DELPECH
QUAND J'ETAIS CHANTEUR


Le 23 Janvier 2020 par CLANSMAN57

C'est bien "Mais s'il fallait la tirer d'n'importe où..."
Je m'imprime les paroles lorsqu'elles ne sont pas dans le livret et c'était, comme souvent, mal recopié sur le net...Grrrr!!!

Je pensais que c'était une maladresse de la part de Michel.
Désolé:)





Michel DELPECH
QUAND J'ETAIS CHANTEUR


Le 23 Janvier 2020 par FRANçOIS

Ah, tout s'explique... Je me disais aussi, ça colle pas au personnage et à l'idée que je m'en fais (même si je n'ai pas creusé plus la question que ça, au demeurant)... :-)





Michel DELPECH
QUAND J'ETAIS CHANTEUR


Le 23 Janvier 2020 par CLANSMAN57

Hahaha! En fait, il parle d'une fille qui se met dans des situations improbables et il serait prêt à la "tirer" de celles-ci.
C'est un peu formulé maladroitement je trouve:)
Un peu comme "Denver, le dernier dinosaure, c'est mon ami et bien plus encore."
Aujourd'hui, ça prend un autre sens lol!





Jean-louis AUBERT
PLATRE ET CIMENT (AUBERT'N'KO)


Le 23 Janvier 2020 par NONO

Moi je préfère JL Aubert à Téléphone, artistiquement.
Je trouve les chansons d'Aubert plus fines, plus subtiles, plus mélodieuses.
Faut aussi reconnaître que ce sont 2 époques très éloignées, on ne fait pas la musique à 40 / 50 ans qu'on faisait à 15 / 20 ans !





Michel DELPECH
QUAND J'ETAIS CHANTEUR


Le 23 Janvier 2020 par MARCO STIVELL

Il y a une petite confusion avec la prononciation je pense :

"S'il fallait la tirer d(e)'n'importe où, je pense que je serai au rendez-vous" (rapport avec le fait qu'elle veut se jeter dans le lac ou commettre un hold-up, dans les deux vers chantés juste avant).

DELPECH n'est quand même pas au niveau d'un rappeur vulgaire, qui n'aurait d'ailleurs pas été aussi fleuri pour exprimer une telle chose !! :)





Michel DELPECH
QUAND J'ETAIS CHANTEUR


Le 22 Janvier 2020 par FRANçOIS

"Mais s'il fallait la tirer n'importe où/Je crois bien que je serai au rendez-vous"

NON, il a écrit et chanté ça, Delpech ???!! Ouch, wock'N'woll !





Jean-louis AUBERT
PLATRE ET CIMENT (AUBERT'N'KO)


Le 22 Janvier 2020 par GOLGOTH 68

Quand, j'ai vu la note, je l'ai trouvé plutôt sévère et puis je me suis rappelé que je n'ai pas racheté en CD, le disque que j'avais en vinyle.

Je me rappelle de "Les Plages" mais qui ressemble trop à "Les Dunes" de l'album "Un autre Monde", de la chanson titre que je n'ai jamais comprise et de "Juste Une Illusion" qui est plutôt agréable et qui pourrait au final être mon avis sur cet album que je ne vais pas noter car pas écouté depuis longtemps.





William SHELLER
UNIVERS


Le 22 Janvier 2020 par GOLGOTH 68


J'aime bien cet album mais je trouve qu'il a un peu le cul entre 2 chaises (voire plusieurs) et même si les arrangements orientés classique dominent, il y manque une cohérence dans le style des différentes chansons.

J'aime beaucoup "L'empire de Tohol" (qui de mémoire a été écrite en partie par Ph. Druillet et serait donc plus SF années 70 que Tolkien pour le background).

"Le Nouveau Monde" est également une bien belle réussite.





HIA / BIOSPHERE
POLAR SEQUENCES


Le 22 Janvier 2020 par STREETCLEANER


Excellent, en effet, avec des atmosphères sombres finement travaillées (une petite préférence pour les premiers titres mais tout est vraiment bon).





Michel DELPECH
QUAND J'ETAIS CHANTEUR


Le 22 Janvier 2020 par CLANSMAN57

Je ne peux m'empêcher de sourire durant le refrain de "La fille avec des baskets" surtout pendant cette partie: "Mais s'il fallait la tirer n'importe où/Je crois bien que je serai au rendez-vous".

Sinon, c'est une belle chanson:)





Tony BANKS
A CURIOUS FEELING


Le 22 Janvier 2020 par METALPROG84


Un disque intéressant pour l'ambiance qu'il dégage. Il peut paraitre un peu fade au premier abord, ça ne décolle pas souvent (à part les magnifiques solos de "After the lie" et "You"), la voix est aussi assez neutre mais la recette fonctionne "curieusement" plutôt bien au final. Je trouve malgré tout les premiers albums de S. Hackett et M. Rutherford légèrement supérieurs.
Un disque qui porte bien son nom (note réelle: 3.5/5).







Commentaires :  1 ...<<...<... 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 ...>...>>... 703






1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod