Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 ...>...>>... 651
Comment poster un commentaire ?


METALLICA
KILL 'EM ALL


Le 19 Juillet 2019 par FRANçOIS


Le meilleur du groupe à mon sens, "rage adolescente", c'est bien ça et qui me rappelle la mienne (d'adolescence, pas de rage...), avant sophistication et complexification jusqu'à l'extrême de leur musique (And Justice For All... / Black Album). Mon disque de thrash préféré avec le "Rust In Peace" de Megadeth... même si je n'ai écouté que ces deux groupes dans ce genre musical que je n'affectionne pas vraiment.





METALLICA
METALLICA


Le 19 Juillet 2019 par LE MOUNGEPEDOUN


Je n'ai jamais aimé cet album car la cassure est trop forte avec l'esprit et la musique des 4 premiers LP. Major company, Bob Rock le producteur à la mode de l'époque, titres au top 50 et starisation des musicos, trop pour moi avant d'autres futurs albums plus dispensables les uns que les autres. A l'image d'un Maiden, pour moi Metallica en studio restera à jamais un groupe des années 80. Voilà.





METALLICA
LOAD


Le 19 Juillet 2019 par CLANSMAN57


Ce que j'aime sur cet album, c'est le côté "djeuns cool" qui ressort de certaines chansons, comme sur "Ain't My Bitch", "2X4", "Hero Of The Day", "Ronnie" ou encore "Wasting My Hate".
On pourrait presque les imaginer avec les doigts en V, une image qui change du Metallica plus sombre d'avant.

Quelques chansons sont en trop, je n'ai jamais accroché à "Poor Twisted Me" et "Ronnie" me plait pas tant que ça.
"The Outlaw Torn" est assez atypique, c'est une conclusion surprenante et réussie.
"Bleeding Me" reste ma favorite ici.

Par ailleurs, lorsqu'on écoute les reprises réalisées sur le premier cd de "Garage Inc", j'aime penser qu'ils expliquent par ce biais le changement opéré sur "Load" et "Reload".
"Vous comprenez, on s'est ouvert entre temps... comparez avec les reprises du second cd, plus anciennes, ça n'a plus grand chose à voir avec nos jeunes années.
Vous comprenez mieux "Load" et "Reload" maintenant? Non? Ok."

Je n'ai pas gardé ce disque, il ne m'est pas indispensable, mais c'est loin d'être un ratage.
Il demeure intéressant, Metallica est un groupe qui fait ce qu'il veut, au grand dam de certains de ses fans.
Après "Load", ça sera souvent pour le pire, mais on ne peut pas dire qu'il font tout le temps la même chose, à l'exception de "Death Magnetic" qui semble vouloir renouer avec l'esprit de "...And Justice For All" sans y parvenir.









The KINKS
MUSWELL HILLBILLIES


Le 19 Juillet 2019 par BAAZBAAZ


Les KINKS jouent aux bouseux américains et ressemblent à THE BAND. Autant dire que ça devient très ennuyeux, sauf quand les mélodies anglaises affleurent, comme dans le joli "Alcohol". Dans l'ensemble c'est assez laid ("Have a Cup of Tea"...).

Ce groupe a écrit certaines des plus extraordinaires chansons des années 60 (ou de l'histoire du rock...), mais aucun album parfait. Avec celui-ci débute une période contestable et médiocre, que l'on peut juger avec sympathie mais où l'on sent que l'inspiration est chancelante.






METALLICA
METALLICA


Le 19 Juillet 2019 par CLANSMAN57


J'ai l'impression qu'en vieillissant, je l'aime toujours davantage.
J'aime absolument tout là-dessus, comme avec les précédents.
Certaines chansons sont terriblement plombantes, il est possible que ce soit l'opus le plus profond du groupe, le plus émotionnel.
La voix de James, chargée d'amertume, y est sans doute pour quelque chose.
Je pense plus précisément à "The Unforgiven", "Nothing Else Matters", "The God That Failed" et "My Friend Of Misery".
La plus connue du lot m'a achevé lors de la dernière réécoute.
C'est terriblement beau et l'orchestration est loin d'être too much, ce qui n'est pas pour me déplaire.
Il s'agit d'une des plus belles chansons soft de la part d'un groupe de Metal.

Par ailleurs, j'apprécie beaucoup le groove métallique de "Don't Tread On Me" et son super refrain catchy, l'oriental et sombre "Wherever I May Roam" (irrésistible!), "Through The Never", le titre que l'on pourrait encore qualifier de Thrash Metal à la rigueur et le puissant "Of Wolf And Man".
Soit ceux qu'on aime oublier...
La face B me plait encore plus en fait.

C'est du solide, ça reste ambitieux malgré un certain "assagissement" et le son est énorme.
Le dernier chef d'oeuvre de ce grand groupe qu'est Metallica.








Elton JOHN
BLUE MOVES


Le 19 Juillet 2019 par RUDY


Maintenant qu'Elton arrive au bout il est plus aisé de faire une sorte de bilan discographique. Blue Moves est victime de deux facteurs. Le premier est d'être né durant la fameuse période fast... Concept qui ne veut rien dire tellement des albums comme Made in England ou the diving board auraient pu y figurer. L'autre est cette comparaison de format. Être un double album l'oblige à un triste parallèle avec Goodbye Yellow Brick Road... Cette notion ne veut rien dire à moins d'y inclure Song from the west coast ou the Big Picture réédités en double vinyles...

Donc prenons cet album pour ce qu'il est intrinsèquement. C'est à dire un concept album avec une introduction et un final. Cet album n'est pas un Elton John mais bien un Elton John Band album tant le groupe y imprègne son empreinte musicale. Beaucoup de titres sont co-signés. Apportant un son et un style à la frontière du rock progressif. Cas unique chez EJ.

L'album est parsemé de passage instrumentaux expérimentaux et ça cest genial. Ce n'est pas forcément très réussi mais si le coup avait été signé Genesis nous aurions crié Oh Genie !!!

Lalbum fût bien défendu sur scène durant la longue carrière live du compositeur et souvent dans une version dépouillé uniquement avec Ray Cooper :Crazy Water, Tonight et Sorry seems to be the hardest word. Mais aussi Idol ( escapade jazz ), chameleon, Bite your lip...Et le monument oublié One Horse Town qui bénéficie de la patte de l'excellent James Newton Howard.

À écouter en vinyle pour bénéficier du mixage d'origine excellemment produit. Rien à voir avec le catastrophique CD.

Un très bon album très riche qui ne s apprivoise qu'après plusieurs écoutes.





CHIC
TONGUE IN CHIC


Le 18 Juillet 2019 par LEO


Si CHIC n'eut pas que des succès de 1977 à 1981, la formation fut tout de même impériale dès son premier album éponyme jusqu'à Take It Off inclus. Hélas, tout a une fin puisqu'à partir de 1982 l'inspiration va sacrément décliner.
Est-ce dû à un trop grand éparpillement de ses membres principaux, plus préoccupés par leurs productions diverses et leurs projets annexes que par CHIC à cette époque, qui a engendré une baisse de qualité à partir de Tongue In Chic... ?
Quoiqu'il en soit, je me rappelle avoir été pas mal déçu par cet album au moment de sa parution. Pourtant, le 33-tours débute plutôt bien avec "Hangin'", morceau groovy avec l'accent mis sur les cuivres, dans la mouvance des titres funky que l'on trouvait sur Take It Off.
"I Feel Your Love Comin' On" est lui bien plus robotique avec sa partie de basse doublée au synthé (c'est en fait ce dernier que l'on entend principalement). Les synthés sont d'ailleurs bien proéminents et ils assurent ici le rôle attribué aux cordes autrefois, les cuivres n'intervenant pratiquement pas sur ce titre. Cette compo monolithique et bien raide n'est à vrai dire pas très passionnante et elle a tendance à tourner en rond durant près de six minutes et au final elle aurait pu être raccourcie de moitié.
Ensuite on a "When You Love Someone" (qui refermait la face A à l'époque du vinyl), qui commence comme une ballade plutôt classique et dont le tempo s'accélère soudainement durant ses deux dernières minutes. Il s'agit d'un morceau assez touchant mais pas au point de le trouver renversant pour autant. Sympathique mais sans plus.
Le titre suivant, "Chic (Everybody Say)" renoue avec une section de cordes mais la compo est médiocre et inintéressante au possible. Ce n'est qu'une resucée de "Chic Cheer" & Co. mais en dix fois moins bien.
En revanche, j'aime bien les trois derniers titres de forme plus classique, qui auraient pu se trouver sur Real People ou Take It Off (l'inspiration en moins). La soul/funk très basique de "Hey Fool" et le simpliste "City Lights" pourront paraître un peu quelconques après la sophistication et les sommets des albums précédents mais au final je trouve ces deux compos très agréables à l'écoute, tout comme la ballade "Sharing Love" qui tire son épingle du jeu sans en avoir l'air.
À l'arrivée, il n'y a vraiment que "I Feel Your Love Comin' On" et "Chic (Everybody Say)" qui ne me parlent pas, mais je reste quand même mitigé sur "When You Love Someone".
Finalement, les titres que je préfère sont "Hangin'", "Hey Fool", "Sharing Love" et "City Lights", cependant on est vraiment très loin de la formidable créativité des années passées et CHIC commence à tourner en rond à partir d'ici.
Pour moi, ce ne sera qu'un petit 3/5.





METALLICA
...AND JUSTICE FOR ALL


Le 18 Juillet 2019 par CLANSMAN57


"Eye Of The Beholder" est une véritable leçon de Thrash Metal façon mid tempo... ces riffs mazette!!!
Mais pourquoi est-elle si souvent passée sous silence?
C'est la définition même d'un riff Thrash.
Même mystère pour la jouissive "The Shortest Straw" et "The Frayed Ends Of Sanity".

James délivre une prestation vocale imparable tout le long, il semble dégoûté et en colère...
Un sentiment d'injustice par rapport à la mort de Cliff?
Difficile de remplacer ce dernier.
Est-il seulement possible de remplacer quelqu'un, peu importe le contexte?
Néanmoins, James, Kirk et Lars s'en sortent très honorablement, le défunt bassiste aurait été fier d'eux.
Ils ont conservé ce sens de la composition ambitieuse et bien faite, ils vont même plus loin encore en délivrant leurs chansons les plus complexes et techniques.

James demeure une machine à riffs, c'est un des meilleurs guitaristes rythmiques dans le Metal et Kirk, comme Fred a pu le souligner sur NIME si ma mémoire est bonne, décoche les meilleurs solos de sa carrière.
Lars est impeccable aussi, il ne m'ennuie jamais sur ce disque, grâce à un jeu bien nerveux, jamais linéaire.
Notons qu'il utilise sa double grosse caisse intelligemment, autrement dit, il évite l'écueil du bourrinage intempestif.
Chacun de ses coups me met en émoi, peu importe sur quoi il frappe.
Et ce son de batterie... Perso, j'adore la production de ce cru.

Ah cette introduction mélancolique sur "To Live Is To Die", vite chassée par la noirceur...
Elle pourrait bien décrire l'état d'esprit des 3 fantastiques.
On entend plutôt bien le petit nouveau lors du break central qui retourne au mode tristounet.
L'intro revient en guise d'outro et se fait à nouveau botter les fesses sévèrement, coupée brutalement par la très violente "Dyers Eve"!
L'effet est saisissant.

La célébrissime "One" me semble contrastée plus ou moins de la même manière.
Mélancolie, noirceur, colère.
Impossible de résister à cette chanson qui demeure l'une des plus énormes du Metal.

J'espère que "...And Justice For All" me procurera cette sensation longtemps encore, même à mes 138 ans passés.

Sombre, torturé, colérique.





The Alan PARSONS PROJECT
VULTURE CULTURE


Le 18 Juillet 2019 par ALEX F


L'album le plus kitsch du groupe. Là vraiment, ils nous ont sorti tous les poncifs de la variété des années 80... Sur certains titres, on pourrait presque entonner la fameuse parodie des Inconnus, "L'amour sans amour, ce n'est plus de l'amour...". Je crois que c'est sur le refrain de "Separate Lives". D'ailleurs, la première écoute fut douloureuse, alors que les couplets sont bons. Après plusieurs écoutes, on s'y fait, et on finit par savourer la chose comme un délire kitsch. Il faut le prendre comme ça ce disque, un bon gros délire kitsch. Et de ce point de vue-là, je dois avouer que je prends un minimum de plaisir à l'écouter. Mais à mon avis, il s'agit tout de même du plus mauvais album du groupe. J'arrondis à 3 étoiles, mais de justesse, parce que je suis sympa !





Laurent VOULZY
CACHé DERRIèRE


Le 18 Juillet 2019 par RICHARD

On ne saurait mieux dire Nono concernant l'évidente qualité de cette galette. J'ose même dire que le temps a fait son affaire et qu'elle revêt un caractère quasi intemporel, le propos et les sonorités n'ayant aucunement vielli.
Elle souffre seulement sans doute d'être cataloguée variété ce qui dans notre pays constitue une faute de goût.





METALLICA
KILL 'EM ALL


Le 18 Juillet 2019 par CLANSMAN57


Rage adolescente couplée à une ambition déjà perceptible.
Ces jeunes gens sont des fans de Heavy Metal, certes, mais on sent une volonté de faire une musique plus puissante, une envie de casser des codes.
Une réaction à ce style musical qu'ils affectionnent.

Kirk et Cliff ne sont pas crédités pour la composition, la majorité est signée par la paire James/Lars, dont quatre avec le Megadave(mais jamais tout seul...)
J'ai toujours apprécié "Motorbreath" écrite par James, ses lignes de chant sont diablement efficaces, ainsi que ses riffs. Et quelle énergie!

J'imagine que "Pulling Teeth" a été composée par Cliff, bien qu'il n'y ait pas d'indication à ce sujet dans le livret.
Que dire, si ce n'est que cet ovni instrumental est tout bonnement excellent?
Par ailleurs, le bougre n'a jamais été aussi audible sur album.
Il saura apporter ce petit plus par la suite et également (du moins, j'aime le penser) cette maturité qui apparaitra une année plus tard.

Du Thrash Metal dans sa première version, "Ride The Lightning" offrira le son définitif à ce style.
C'est un recueil important qui reste très agréable à écouter.

Le meilleur titre, pour moi, c'est "No Remorse".








The CURE
DISINTEGRATION


Le 18 Juillet 2019 par MR TINKERTRAIN


Pas envie d'être objectif avec ce disque. Lorsqu'un jour j'ai entendu Fascination Street et sa putain de ligne de basse, ce groove, j'ai acheté l'album. Je précise que je n'avais aucun Cure alors je vous dit pas la baffe. Même si il y a quelques imperfections (commencer le Cd par un titre hyper lent et moyen...bof), j'affirme que cet album est excellent pour qui voudrait découvrir le groupe! Et pour les autres, c'est carrément jouissif!





Laurent VOULZY
CACHé DERRIèRE


Le 18 Juillet 2019 par NONO


Mon album préféré de Voulzy, juste devant Avril et Bopper en larmes.
Cet album est une orfèvrerie : chaque note est pensée, chaque atmosphère est finement ciselée. J'aime beaucoup ce spleen, ce côté un peu mélancolique et froid, qui sera contrebalancé par l'album suivant, "Avril", plus printanier (d'où le titre, certainement).
Franchement, je préfère les oeuvres de Voulzy sur le tard, que celles du début (jamais été très fan d'un "Grimaud", d'un "Désir désir" ou d'un "Surfing jack"...)





METALLICA
MASTER OF PUPPETS


Le 18 Juillet 2019 par CLANSMAN57


Pour moi, c'est un album parfait de bout en bout.
Je ne partage pas trop la légende balancée sur le net qui voudrait que le précédent et celui-ci soient des jumeaux, juste à cause de l'agencement de certains titres.
Et pourquoi pas "And Justice For All..." dans ce cas?
Lorsque l'un se veut principalement morbide, l'autre est une alliance plus que réussie entre agressivité et mélodie.
Je ne partage pas non plus l'autre légende qui dit que le rouquin revanchard a presque tout fait sur "Kill Em All", "Ride The Lightning" et celui-ci.
Je préfère penser que Cliff Burton a beaucoup apporté à ces compositions sinueuses et que son fantôme plane encore sur le suivant, les trois survivants ont très bien appris la leçon.

C'est méchant et intelligent à la fois, super bien construit et concernant les compositions ambitieuses dans le Metal pur et dur, je ne crois pas avoir entendu mieux que ce que faisait ce groupe durant son âge d'or.
Les riffs sont tous beaux, les solos tuent, Lars assure et Cliff... il suffit d'écouter la partie calme de la splendide"Orion" pour se rendre compte de son talent, ou encore l'introduction de "Damage Inc".
James n'est peut-être pas un chanteur ultra technique, mais c'est pour moi le meilleur dans le genre dit Thrash.
Sa voix est agressive et claire ici, à l'image des chansons et ça change un peu des voix "lyriques"...

Chaque note de cet album reste gravée en tête.
Et je reste sidéré par la maturité de leur musique, de 1984 à 1991.

ÜBER KULT!











DEATH IN JUNE
BUT, WHAT ENDS WHEN THE SYMBOLS SHATTER?


Le 18 Juillet 2019 par POSITRON


Faudra réécrire cette chronique, un jour quand même, ne serait-ce que pour arrêter les sempiternelles comparaisons avec Céline.

"But what ends when the symbols shatter?
And who knows what happens to hearts?"

Que dire de plus ?





CURRENT 93
THUNDER PERFECT MIND


Le 18 Juillet 2019 par POSITRON


Le meilleur C93, ouais. Un peu long mais ne perdez pas courage, l’enchaînement Hitler As Kalki - A Sad Sadness Song, rarement égalé dans le neofolk.





SIOUXSIE AND THE BANSHEES
TINDERBOX


Le 17 Juillet 2019 par LEO

@ RICHARD

Je n'ai jamais aimé "Six Different Ways" tout comme "Kyoto Song", qui sont deux titres que j'ai toujours systématiquement zappé sur The Head On The Door alors que je supporte largement "Swimming Horses" même si je trouve la compo relativement moyenne.





Michel SARDOU
LA VIEILLE


Le 17 Juillet 2019 par LE OUISTITI

La chanson "Je Suis Pour" est tout de même bien une chanson pro-peine de mort, ça ne fait pas vraiment de doute. Il fait référence à l'affaire Ranucci, l'histoire de cette gamine de 8 ans tuée en 1974. Christian Ranucci a été condamné à mort, ce fut le cas en 1976.

Certes on peut imaginer que Sardou joue le rôle du père de la petite fille, qu'il offre sa voix pour exprimer les mots du père meurtri. On peut comprendre le point de vue, sauf que la culpabilité de Ranucci a depuis été remise en cause. C'est tout le problème de la peine de mort, elle implique une certitude absolue de la culpabilité.

Autant dire qu'en 1976, et vu le pedigree des flics et leurs méthodes, cette certitude était difficile à obtenir...






CURRENT 93
NATURE UNVEILED


Le 17 Juillet 2019 par BORIS LE BORGNE


Impossible d'aimer un disque pareil sans aimer souffrir en retour. Mais il en vaut largement la peine, notamment grace à l'osmose entre les incantations de Tibet et les manipulations de Stapleton.

Pour ceux qui savent apprécier le genre, un parfait cauchemar éveillé.





DAFT PUNK
GET LUCKY


Le 17 Juillet 2019 par RICHTER


Faut remettre les pendules à l'heure:

Certes c'est taillé, produit, et calibré pour te marteler, tel Thor, le refrain jusqu'à l'obsession.
Evidemment ça pue la "facilité", quoique tout le monde n'est pas capable de sortir un tel refrain. Mais bon sang quel "TUBE"!!!

Je ne me souviens plus d'un aussi puissant tube depuis.... "Billie Jean".... et ouais!

7/5







Commentaires :  1 ...<<...<... 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 ...>...>>... 651






1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod