Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 ...>...>>... 713
Comment poster un commentaire ?


The CURE
SHOW


Le 04 Mars 2020 par MAGNU

Sur ta chronique, je suis entièrement d’accord avec toi concernant l'apport des 3 guitares sur certains titres, c'est un plus que l'on ne retrouvera pas sur d'autres enregistrements live. Les titres de Wish sonnent très bien ainsi.






The CURE
SHOW


Le 04 Mars 2020 par RICHARD

C'est vrai MAGNU, Smith ou l'art de laisser de côté les titres les plus intéressants. Puis concernant les rééditions, même en invoquant Sainte Rita la patronne des causes désespérées, je ne vois toujours rien venir. A l'image de son éternel album solo, du nouvel album du groupe qui doit, devait être un double, voire un triple. Le plus triste serait de finir cette carrière si atypique par le catastrophique 4:13 Dream.





BLACK SABBATH
BLACK SABBATH


Le 04 Mars 2020 par CLANSMAN57


Admiration totale pour ce premier méfait du Metal.
Limite les larmes aux yeux tellement il me met en transe.
Quatre allumés qui ont changé à jamais l'Histoire de la Musique.

Que d'émotions, que de jouissances!







The CURE
SHOW


Le 04 Mars 2020 par MAGNU


C\'est vrai que ce Live aurait eu une autre gueule avec les titres manquants joués ces 2 soirs là. En gros, manque \"A letter to Elise\" sur le set principal et...11 titres joués en rappel.

(Pour les curieux, la set list complète est disponible sur setlist.fm)

On peut toujours espérer une édition Deluxe ( Come pour Paris) mais ça fait déjà 8 ans qu'on attend celle de "Wish" alors...





The CURE
FAITH


Le 04 Mars 2020 par KIT


Cinq eìtoiles yes! S'ils avaient inclus "Charlotte Sometimes", j'ai toujours trouveì que "Doubt" n'allait nulle part, un brouillon, sans reìelle accroche. Personnellement, je trouve les deux autres albums de la trilogie parfaits de bout en bout. Restent un album, une musique unique, intemporelle, et un songwriter de geìnie : big (...enfin pas encore) bob. Le mec eìtait jeune mais regardait bien la vie en face et son art eìtait vital, profond. C'est quand même la grosse différence avec l'immense majorité des jeunes groupes d'aujourd'hui... aÌ mon humble avis.





JUDAS PRIEST
KILLING MACHINE


Le 04 Mars 2020 par CLANSMAN57


Le Priest que j'aime un tout petit peu moins que les précédents.
Je ne compte pas "Rocka Rolla", bien évidemment.
C'est sûrement leur album le plus varié, ce qui est un bon point, comme un mauvais, car il ne forme pas vraiment un bloc cohérent.
Je n'écoute jamais "Evil Fantasies" que je trouve médiocre, surtout pour un final. Et "Rock Forever", ainsi que "Evening Star" me conviennent un peu moins que le reste.

"Killing Machine" est cependant loin d'être dispensable.
Plus le temps passe et plus je reviens, selon le moment, soit sur le Priest des 70's, soit sur celui d'après.
Si je veux écouter le groupe qui tente des expériences et qui contribue à ce qui va suivre, je me remets ceux des 70's.
C'est assez intéressant.






JUDAS PRIEST
SAD WINGS OF DESTINY


Le 04 Mars 2020 par CLANSMAN57


J'adore ce disque!
C'est l'album sur lequel on entend le mieux les influences du groupe: Led Zeppelin, Deep Purple et Queen en tête.
D'habitude, je n'aime pas trop ça, mais je ne saurais dire pourquoi, ça passe très bien ici.
J'ai pu lire ici ou à côté (je vais pas tout relire hein, je ne sais plus où c'était exactement), que "Prelude" et "Epitaph", c'est un Queen du pauvre.
C'est même pas faux de le mentionner, mais voilà... l'essentiel en musique, c'est que ça nous touche et c'est le cas en ce qui me concerne avec ces deux chansons, aussi impersonnelles qu'elles puissent être.

"Dreamer Deceiver"... bah je disais pendant longtemps "Dream Deceiver", car sur ma jaquette, c'est marqué ainsi.
Erreur d'impression sans doute.
Bref, c'est pas le plus important:)
Pour moi, cette chanson, c'est le pied total...
Cette ambiance mélancolique avec un solo parfaitement construit qui sert à quelque chose...
Et que dire de ce Rob impérial!
Lorsqu'il lâche des aigus, c'est pour refiler le frisson, sans en mettre partout juste pour montrer comment qu'il arrive à monter haut.
Sa suite "Deceiver" me semble un peu détachée de sa première partie, mais j'aime beaucoup aussi... "Dissident Agressor" n'est pas loin du tout.
Et je préfère très nettement le très Deep Purple "Genocide" sur cet album que sur "Unleashed In The East".

C'est de l'excellent Hard Rock qui lorgne déjà vers un son plus dur à quelques reprises.
En fait, un cul n'aura jamais été aussi beau entre deux chaises.






JUDAS PRIEST
SIN AFTER SIN


Le 04 Mars 2020 par CLANSMAN57


"Sin After Sin", c'est un peu comme si des hippies s'étaient mis au Heavy Metal.
De temps à autre, ils font tourner un pétard, pendant le break de "Sinner" par exemple, ou encore pendant l'introduction du très solitaire et magnifique "Here Come The Tears", un des titres que je préfère de ce groupe.
Sur "Last Rose Of Summer", ils planent carrément à 20 000.
J'aurais bien aimé qu'ils fassent tout un album dans cette veine.

"Lest Us Prey/Call For The Priest"... et le Metalhead se mit à headbanger comme jamais il ne l'avait fait auparavant.
Quelle boucherie pour 1977!

"Stained Class" sera encore plus influent et ils gommeront les relents psychédéliques pour laisser plus de place au Metal, mais bon sang, que ce disque est beau, doté d'un charme transitoire du plus bel effet.

"Sin After Sin" est un témoignage d'une époque durant laquelle il restait encore pas mal de matière à former.
Et une direction nouvelle qui n'aura au final pas été souvent empruntée.











JUDAS PRIEST
STAINED CLASS


Le 04 Mars 2020 par CLANSMAN57


"Exciter" et sa violence d'époque sonne indirectement fun de nos jours.
Le riff de "Invader" fera rire les plus jeunes, il ne faudra pas leur en vouloir.
Il y a du "Wrathchild" qui nage dans les roubignoles des Saints en Enfer et "Beyond The Realms Of Death" sera certainement un modèle pour la Vierge aujourd'hui Rouillée ("Remember Tomorrow", "Revelations", "Children Of The Damned"...)
"Savage" évoquera quant à elle les batailles dans la vallée type Manau War.

Pierre angulaire du Heavy Metal, totalement indispensable.






INDOCHINE
L'AVENTURIER


Le 03 Mars 2020 par RICHARD

C'est vrai que même lorsque l'on aime ce groupe, ce sept titres est assez difficile à appréhender. On peut y voir vingt minutes de pop synthétique juvénile et relativement novatrice pour l'époque (ce son de guitare de l'excellent Dominik Shadows quand même) ou vingt minutes de second degré involontaire (?). Des titres comme "Dizzidence Politik" ou "Françoise" peuvent laisser bien perplexe, c'est un fait. Comme l'écriture de Sirkis, mais c'est aussi son charme. Tout dépend je pense de l'idée que l'on se fait du groupe. Mauvais par principe ou excellent par principe. On peut être aussi être centriste le concernant. Je crois en effet que dans la pop française, il n'y a pas plus clivant que les Indochinois. Objectivement, des albums comme Le Baiser, 7000 Danses ou Un Jour dans Notre Vie sont loin d'être inintéressants. Il y a toujours comme une honte à dire du bien d'Indochine, voire même de l'inconscience à l'aimer. L'essentiel, c'est le plaisir que l'on a...même un peu coupable :)...non ?





BLACK SABBATH
SABOTAGE


Le 03 Mars 2020 par KID66


Je me dois de tempérer un peu cet enthousiasme autour de Sabotage, mais promis ce n'est pas pour vous embêter ;) Le groupe est effectivement toujours au sommet en terme de créativité, comme en témoignent le monstrueux "Symptom Of The Universe", "Megalomania" ou encore la perle méconnue "The Thrill Of It All".

Néanmoins le niveau se casse un peu la gueule en fin de course avec notamment le raté "Am I Going Insane" et surtout la longue 'The Writ" que j'ai toujours trouvé totalement poussive. Sabotage est donc pour moi le moins bon album de Black Sabbath depuis l'éponyme, même s'il reste indispensable. 3,5/5.





NEW RIDERS OF THE PURPLE SAGE
POWERGLIDE


Le 03 Mars 2020 par JIPE CHERBOURG

Excellente chronique où on apprend plein de choses et qui donne envie d’écouter le disque.





NEW RIDERS OF THE PURPLE SAGE
POWERGLIDE


Le 03 Mars 2020 par BAYOU


Excellente critique sur ce groupe méconnu chez nous.
C'est vrai que Buddy Cage a apporté un plus et aussi une stabilité.
Bon la pochette est plutôt loupé....





NEW RIDERS OF THE PURPLE SAGE
POWERGLIDE


Le 03 Mars 2020 par JIPE CHERBOURG

Excellente chronique où on apprend plein de choses et qui donne envie d’écouter le disque.





KEANE
HOPES AND FEARS


Le 03 Mars 2020 par RICHARD


Lorsque je veux ma petite dose de pop bien faite, légèrement mélancolique et pas novatrice pour une livre, je réécoute cette galette et plus de 15 ans après sa sortie, ça fonctionne encore !





INDOCHINE
L'AVENTURIER


Le 03 Mars 2020 par PILGRIMWEN

Un album inégal, maladroit mais empreint de bonnes intentions. Très spontané. J'ai un attrait particulier pour INDOCHINE, surtout pour ce premier disque. D'un côté, j'aime. De l'autre, je ne peux qu'admettre l'aspect naïf-guimauve qui se dégage de leur musique. C'est un peu là où le bât blesse quand il s'agit de New-Wave. C'est bon, mais d'un plaisir coupable !





Wes MONTGOMERY
THE INCREDIBLE JAZZ GUITAR OF WES MONTGOMERY


Le 03 Mars 2020 par LE KINGBEE

On peut aussi rajouter Charlie Christian, Joe Pass et Gabor Szabo.

Toujours est-il que la chronique est agréable et donne envie de se repencher sur ce disque.





BLACK SABBATH
SABOTAGE


Le 02 Mars 2020 par MR TINKERTRAIN


@magnu: Découvrir le groupe avec ce disque, c'est l'horreur totale. Il est mal fichu. Le talent de composition du groupe y est totalement en berne. Le Sab n'est alors pas du tout à l'apogée de sa créativité, et les riffs d'Iommi sont nuls à chier. Seule la pochette est géniale... Un disque mineur du Sab'. Une infamie auditive.

Ce commentaire reflète bien sûr le contraire de ce que je pense.





INDOCHINE
PARADIZE


Le 02 Mars 2020 par NONO


@Richard : C'est marrant car pour moi c'est tout le contraire ! Cet album est précisément celui qui m'a fait me réconcilier (un peu) avec Indochine, que j'avais fui après "Le Péril Jaune" (1982), pour moi leur dernier vrai bon album en date !
L'album "3" (1985) m'ayant totalement vacciné du groupe...





BLACK SABBATH
SABOTAGE


Le 02 Mars 2020 par MAGNU


L'album par lequel j'ai découvert Black Sabbath, en 1976 je crois. J'avais une dizaine d' années. Acheté par ma grande sœur, elle ne l'avait pas aimé et l'avait revendu presque aussitôt (Elle écoutait Camel et Genesis à l'époque, ça a du lui faire un choc). Moi je l'avais adoré et je l'ai donc racheté :) Ç'était d'ailleurs un des tous premiers albums que j'ai acheté. Inutile de dire que c'est mon Sab préféré et pas seulement par sa valeur sentimentale car il est absolument parfait. Et j'ai toujours adoré Am I Going Insane avec ses rires démoniaques ainsi que cette pochette affreuse.







Commentaires :  1 ...<<...<... 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 ...>...>>... 713






1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod