Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 ...>...>>... 573
Comment poster un commentaire ?


VALD
XEU


Le 07 Août 2018 par GLADIUS

Hello Louvoir, premièrement c'est un plaisir d'avoir tes commentaires sur le site, merci de nous suivre régulièrement!

VALD est un artiste que j'écoute depuis son premier son, en 480p sur dailymotion. Je n'arrive pas à avoir la même affection pour lui qu'à l'époque. Elle s’effondre au fil des projets qu'il entreprend d'ailleurs. Je vais prochainement chroniquer les deux mixtapes qu'il avait sortis à l'époque, où il avait un capital sympathie bien supérieur à celui que je trouve sur Xeu.

Voilà tout! Après je ne peux pas cracher sur l'album parce qu'il n'est pas mauvais.

Au plaisir.





VALD
XEU


Le 07 Août 2018 par LOUVOIR


J'ai pas l'habitude de m'arrêter sur la note, mais là, après la lecture de la chronique plutôt positive, je me demande pourquoi une note si basse ?

Pour moi, avec cet album, VALD passe vraiment un cap. Il s'agit de sa meilleure sortie pour une simple et bonne raison : le rappeur d'Aulnais abandonne enfin les morceaux "déconne". Pas de "Bonjour", pas de "Lezardman" ou autre "Selfie" qui venaient régulièrement polluer un ensemble de morceaux plus sérieux. Et VALD est excellent quand il s'agit d'écrire des morceaux sérieux. La preuve ici : il n'y a aucun mauvais morceau. Pour une fois.

Même le morceaux en featuring avec SOFIANE où les paroles ne semblent pas avoir beaucoup de sens est un délire réussi!
Chaque invité amène d'ailleurs sur cet album quelque chose en plus (contrairement à DAMSO sur "Agartha"). SIRIUS apporte son flow rapide pour conclure un morceau menacé par le manque d'originalité. SUIK’ON BLAZE AD c'est juste celui qu'on attend toujours avec impatience quand on écoute un album de VALD, ces deux sont tellement complémentaires que c'en est perturbant. Et pour finir SOFIANE donne une excuse à VALD pour pousser son couplet de défoncé qu'il voulait déclamer.

On retrouve tout au long du disque un VALD un peu désabusé, voir dépressif mais toujours révolté et surtout déterminé à s'en sortir et faire son bonhomme de chemin.

Les meilleurs titres ? Piochez les yeux fermés dans "Seum", "Chépakichui", "Résidus", "Désaccordé", "Gris", "Réflexions basses", "Trophée".

Si je devais faire un seul reproche à cet album, c'est qu'il ne comporte aucun titre du calibre de "Megadose". Mais on a là un album plus homogène que le précédent et dans l'ensemble meilleur.

4,5 arrondi à 5!





MÖTLEY CRÜE
TOO FAST FOR LOVE


Le 06 Août 2018 par RINGO


Chronique divertissante et bien écrite ! Espérons que d'autres albums du Crüe suivront.





KIMBEROSE
CHAPTER ONE


Le 06 Août 2018 par LE KINGBEE

Bonjour Gladius,
Effectivement en comparaison avec ton pré carré, Kimberose sonne beaucoup plus vintage. Mais si la sonorité peut parfois évoquer Nicole Willis ou Sharon Jones (en moins Funk), je ne peux m'empêcher d'y trouver quelques touches à la Beyonce.

Cependant, après deux mois d'écoute, il y a un caractère répétitif sur certaines mélodies qui nuit quelque peu à l'album.

Mais globalement c'est une bonne surprise, Kimberly Rose chante de manière crédible pour une française, la partie instrumentale privilégie sobriété et vintage.

Bien à toi, cher collègue.





KIMBEROSE
CHAPTER ONE


Le 06 Août 2018 par GLADIUS

C'est marrant, en voyant la pochette je ne m'attendais pas du tout à ce genre de musique!
Découverte sympathique. Merci à toi !





MÖTLEY CRÜE
TOO FAST FOR LOVE


Le 06 Août 2018 par JASPER LEE POP


Pamela, viens chez moi, j'ai une MAP (Une Machine à Pain, ce truc que les ménages ont acheté en masse il y a dix ans et qui n'a servi que trois fois) à la maison!

Je le concède, je suis assez extrémiste lorsqu'il s'agit du Crüe, sûrement parce que le groupe lui-même ne fait pas dans la dentelle. C'est un plaisir coupable chez moi et à l'instar de KISS (qui ont quand même autrement plus de talent), je déteste les aimer ou j'aime les détester, c'est selon. Côté fan inavoué, je me pose donc en effet là, tu m'as démasqué. La faute au prétentieux Sixx et au crétin Neil, le plus mauvais chanteur de sa génération (au coude à coude avec Pearcy de chez Ratt qui a au moins un timbre intéressant sur disque). Et puis parce que leur concert au Zénith lors de la tournée Theatre of Pain était une bonne blague.
J'ai longtemps tiqué à l'écoute de la production de Too Fast For Love qui n'était rien d'autre qu'une démo pour démarcher le Whisky à Gogo. Y voir associer les noms de Michael Wagener (pour le mix) et de Roy Thomas Baker (pour la "supervision" de la production de la sortie officielle sur Elektra) laisse pantois. Aujourd'hui, ce son crado me plaît davantage, cela dit. Ça donne un côté petite frappe qui va bien à ces premières compos percutantes et qui se perdra totalement avec la grosse prod de Werman sur Shout. Si tu as la main (le crochet?) bien trop lourde sur la notation, je te rejoins en revanche totalement sur le classement en Référence, Too Fast est l'acte de naissance du Hair metal US.





Emilie SIMON
THE BIG MACHINE


Le 06 Août 2018 par KAMILL711


Je suis complètement sous le charme de cet album. Il est certes différent de ses autres albums, la voix d'Emilie Simon est parfois méconnaissable, mais magique !
Après bientôt une décennie d'écoutes régulières, je ne m'en lasse pas!





JOY DIVISION
UNKNOWN PLEASURES


Le 06 Août 2018 par CLANSMAN57


Je ne sais pas combien de temps ils prenaient pour composer leurs chansons, mais lorsque j'écoute, il découle une impression de grande aise pour tisser ces ambiances très sombres.

Albrecht est effectivement un guitariste talentueux qui ne se cantonne pas à une seule manière de jouer, il trouve toujours le petit truc pour transcender les chansons, déjà très bonnes à la base.
Une base qui n'est autre que ces lignes de basse efficaces qui ressortent bien, ainsi que ce batteur qui sait exactement quand il faut se faire violence.

Et bien sûr, n'oublions pas Ian Curtis qui était un chanteur d'exception, une sorte de crooner ténébreux et torturé qui savait toucher son auditoire.
Ces messieurs étaient très complémentaires, comme si un seul homme s'exprimait.

A noter que "Unknown Pleasures" est un poil plus abordable que le terrible "Closer", mais je mentirais si je disais que j'ai crié à la jouissance dès la première écoute.








Neil YOUNG
HARVEST


Le 06 Août 2018 par CLANSMAN57


Je viens de m'amuser à compter le nombre d'albums studio de Neil Young!
31 disques, punaise!
J'en connais que deux, haha!

Bref, "Harvest" est magnifique, il est facile de s'imaginer un poor lonesome cowboy qui se dirige vers le soleil couchant sur sa belle monture, perdu dans ses pensées.

J'aime beaucoup la ligne de basse de "Words", lors de ses parties lentes.
Impeccable, avec ce piano qui lui répond pour tisser un beau climat mélancolique.

Un best seller qui mérite d'en être un.





ARENA
DOUBLE VISION


Le 06 Août 2018 par BAKER

John 'Fish' Carson (même si je ne suis pas trop d'accord avec cette appellation) a sorti en 1999 un album solo qui s'est fait copieusement démolir. Pas d'autres nouvelles.

Paul 'Fwashwaight' Wrightson semble être devenu le chanteur de Blind Ego, le side project du guitariste de RPWL.





MÖTLEY CRÜE
TOO FAST FOR LOVE


Le 06 Août 2018 par BAKER

Je tiens à signaler que l'anecdote concernant mon exemplaire de TFFL donné grâcieusement par un marchand de disques est absolument véridique, évidemment, sinon ce ne serait pas drôle ! :p





ARENA
DOUBLE VISION


Le 05 Août 2018 par GILLES

Prété par un ami, écouté une fois et au revoir. Cela faisait quelques temps que j'avais décroché d'Arena, et ce n'est pas cet album qui va me faire revenir. Comme le disait quelqu'un sur ce site, ce n'est tout simplement pas le même groupe qu'il y a 20 ans : inutile d'insister, je retourne à ces bons vieux premiers albums ( meme The cry ) et laisse ce groupe continuer sa route.


ps : si quelqu'un a des nouvelles de Paul Wrightson et John Carson ......
ps 2 : pas de note pour moi, c'est juste que je n'écoute pas cette musique .





Kate BUSH
THE DREAMING


Le 04 Août 2018 par NONO


@Axel F : entièrement d'accord. Sans doûte l'album le plus osé et le plus génial de Kate, mais ceci étant, 2 morceaux me saoulent littéralement, rien n'y fait : "Leave it open" et "Sat in your lap". Par ailleurs j'ai mis beaucoup de temps à apprivoiser "Get out of my house" (ces rugissements vers la fin, mon Dieu !....) mais l'ensemble est assez bien fagoté. Elle aime bien gueuler, notre Kate, dans cet album ! Certains titres sont pas mal mais gâchés par des éclats de voix bizarres ("Pull out the pin", "Houdini"...)
Après, j'adore "There goes a tenner", "Suspended in gaffa", "Houdini" et la chanson-titre. Allez... 3.5/5





LAIBACH
OPUS DEI


Le 04 Août 2018 par MARTOS


Opus Dei est, sans conteste, un très bon album de Laibach.

L'intérêt de ce disque est multiple. Il est musical tout d'abord. En effet, l'album comporte des titres diversifiés et de qualité. On trouve ainsi des reprises de standards internationaux, qui, bien que décalées, sont de franches réussites. Par exemple, Leben Heibt Leben et Opus Dei sont des adaptations d'un tube du groupe Opus (Life is life), totalement revisité sous la forme d'hymnes patriotiques. Geburt Einer Nation est une version réarrangée du célèbre One vision de Queen, tandis que How The West Was Won emprunte une partie de sa mélodie à Princes Of The Universe du même groupe. A côté de ces titres, on trouve également l'excellent et surpuissant Trans-national, qui pourrait presque être qualifié de version industrielle du mythique Trans-Europe Express de Kraftwerk. Enfin, les 5 derniers titres d'Opus Dei sont de mon point de vue le sommet de l'album. Si The Great Seal est encore assimilable à un hymne martial, à partir de Herz-Felde, l'auditeur bascule dans une autre dimension. Les derniers morceaux sont en effet beaucoup plus "ambient" et expérimentaux, entrecoupés pour certains d'entre eux par des samples vocaux surprenants.

Par ailleurs, l'autre intérêt de ce disque réside dans le message qui sous-tend ce dernier. Si, au premier abord, la musique de Laibach revêt un aspect "totalitaire" qui peut susciter de sérieuses interrogations quand à l'idéologie des musiciens, le fond est, en réalité, beaucoup plus complexe. Il est à mon avis très difficile de ne pas voir le côté parodique et pince-sans-rire du groupe. Les clips ridicules d'Opus Dei et de Geburt Einer Nation sont de ce point de vue particulièrement révélateurs. Les interviews des slovènes, en particulier celle diffusée dans la fameuse émission de Michel Denisot où a été conviée la Mano Negra, vont également dans ce sens.

Pour conclure, Opus Dei est une réussite indéniable, à la fois d'un point de vue formel, mélodique mais également conceptuel.





Derek SMALLS
SMALLS CHANGE


Le 04 Août 2018 par JASPER LEE POP

Je suis un fan absolu de Spinal Tap, cette pochade irrésistible qui touchait tellement juste qu'elle avait mis certains cadors du hard rock/heavy metal sacrément mal à l'aise en leur tendant un miroir si peu déformant. Mais les plaisanteries les meilleures sont aussi les plus courtes. C'est ce qu'on dû penser David St. Hubbins et Nigel Tufnel, les deux acolytes de Smalls qui avaient pourtant déjà poussé le gag Spinal Tap trop loin avec albums et tournées à la clef. Derek Smalls/Harry Shearer se retrouve donc seul pour nous livrer un concept album sur les ravages de la vieillesse. On rit un peu et puis on trouve le temps très long à l'écoute de la voix pénible de notre ami bassiste et du pompeux de la musique (oui, je sais, c'est pour rire...). Interminable.





Kate BUSH
THE DREAMING


Le 04 Août 2018 par ALEX F


"Génial !", "Insupportable !", voilà à peu près ce qui me vient en tête quand j'écoute cet album, car selon humeur, on sera tour à tour émerveillé devant tant de créativité, ou agacé par cet amoncellement de pistes dans tous les sens (merci le Fairlight !)... En résumé, certains jours je mets 5 étoiles, et d'autres, 3. Du coup, ça nous donne 4 de moyenne.





Kate BUSH
NEVER FOR EVER


Le 04 Août 2018 par ALEX F


Un bel album, peut-être légèrement moins bon que "Lionheart" en ce qui me concerne, car "Violin" m'irrite parfois et "The Wedding List" m'ennuie un peu. Pour le reste c'est du tout bon, tout particulièrement "Egypt" et son ambiance magique, notamment grâce aux sonorités "vintage" du moog, et surtout le beau et sombre "Breathing" qui est sans doute mon morceau préféré de la chanteuse.





Kate BUSH
LIONHEART


Le 04 Août 2018 par ALEX F


Ah voilà un album consistant, bien meilleur que le premier. Bizarrement, il n'est pas tellement apprécié, souvent considéré comme mineur, je n'ai jamais compris pourquoi. Et pourtant, c'est peut-être mon Kate Bush préféré. J'aime tout particulièrement le morceau "Fullhouse". En bref, 4 étoiles bien méritées.





Kate BUSH
THE KICK INSIDE


Le 04 Août 2018 par ALEX F


Cet album est assez inégal pour moi. Il y a du très haut niveau, mais aussi des choses assez dispensables, notamment issues de démos enregistrées en 1975, me semble-t-il. D'ailleurs le chant de Kate Bush est assez différent sur ces démos, pas autant dans les suraigus. 3 étoiles grand max.





GENESIS
A TRICK OF THE TAIL


Le 03 Août 2018 par NONO


Excellent album qui fait partie de mes 4 préférés du groupe avec "Wind & Wuthering", "Selling England by the pound" et "Duke".
Concernant "The lamb lies down on Broadway", je reconnais un énorme travail pour cet album mais c'est tellement long, alambiqué et imposant que j'ai jamais vraiment pu l'apprivoiser.
Personnellement je trouve que l'âge d'or créatif de Genesis se situe entre "Selling..." et "Duke". Avant "Selling" j'ai un peu de mal : Foxtrot et Nursery Cryme que beaucoup adorent, je trouve ces 2 albums trop bancals et "tatonnants" pour être totalement convaincants. Et après "Duke" ...ben, c'est Abacab et donc une belle douche froide ! Après je saute directement jusqu'à "We can't dance" que j'aime assez.







Commentaires :  1 ...<<...<... 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 ...>...>>... 573






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod