Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 ...>...>>... 665
Comment poster un commentaire ?


DRAB MAJESTY
MODERN MIRROR


Le 01 Octobre 2019 par LEO


Ce troisième album de DRAB MAJESTY est beaucoup moins accrocheur que les deux premiers volets. Pourtant, le duo a effectivement plus misé sur l'aspect synthpop qu'auparavant, mais dans l'ensemble les compos sont ici bien moins mémorables, ce qui est paradoxal !
La nouveauté vient finalement de l'apport du claviériste Mona D comme second chanteur principal.
De mon point de vue, l'album démarre assez mollement avec son titre introductif "A Dialogue" qui n'a rien de particulier avec ses motifs répétitifs, et contrairement à RICHARD, je ne suis pas emballé par l'electro "The Other Side" dont je n'arrive pas à trouver d'accroche mélodique.
Il me faut attendre le troisième morceau, l'entraînant et très poppy "Ellipsis" pour commencer à trouver un intérêt à Modern Mirror mais, malheureusement, dès le titre suivant, le morne "Noise Of The Void", mon intérêt retombe aussitôt !
L'electro-pop "Dolls In The Dark" a des relents de New Order mais c'est bien tout. La compo n'est pas remarquable pour deux sous.
Par contre, l'aguicheur "Oxytocin" est fort sympathique et le plus aérien "Long Division" se laisse écouter agréablement, même si une impression de déjà-entendu pointe à mes oreilles.
Le plus long et excellent "Out Of Sequence" referme cet album assez décevant dont je ne retiens réellement que quatre titres sur les huit ("Ellipsis", "Oxytocin", "Long Division" et "Out Of Sequence"). 22 minutes sur un CD de 42 minutes, ça fait peu !
En allégeant quelque peu sa musique, j'ai l'impression qu'Andrew Clinco (alias Deb Demure) a vidé une partie de la substance de Drab Majesty et que le côté noir, il le réserve dorénavant pour son autre projet, VR Sex.
Affaire à suivre....





STING
MY SONGS


Le 01 Octobre 2019 par FRANçOIS

Ou avec Shaggy ou farmer il y a quelques temps... Pouark !





CRASH TEST DUMMIES
GOD SHUFFLED HIS FEET


Le 01 Octobre 2019 par CLANSMAN57

N'empêche, ça ne doit pas tous les jours être simple pour les gens qui considèrent "Mmm mmm mmm mmm" comme étant leur chanson préférée...
Dans un premier temps, pour un garçon:
"C'est quoi ta chanson préférée?
- Mmm mmm mmm mmm!
- T'as un problème mec?"

Et dans un second temps pour une fille...
"C'est quoi ta chanson préférée?
- Mmm mmm mmm mmm!
- T'es une tite chaudasse toi hein! Allumeuse va!"

Citez une autre chanson, ça vous évitera des problèmes:)






TANGERINE DREAM
ELECTRONIC MEDITATION


Le 01 Octobre 2019 par LEO


D'accord avec BAKER, ce premier album de TANGERINE DREAM est franchement pénible à s'enquiller (d'une traite ou par petits bouts, c'est la même chose !).
Je n'y vois que bruits et divagations, là où d'autres parleraient de recherches et d'expérimentations.
C'est une sorte d'Ummagumma puissance 1000 si l'on veut, mais vu que je n'ai jamais eu d'affinités avec Ummagumma, cet Electronic Meditation avait peu de chance de me parler !
Quoiqu'il en soit, à ce stade embryonnaire (fin'69-début'70) la formation n'est pas encore fixée et il faudra attendre l'arrivée de Christopher Franke pour voir un début d'orientation musicale.
Pour l'instant, le son de TANGERINE DREAM ne fait pas planer mais irrite profondément l'auditeur en attente de quelque chose, qui ne viendra jamais.
Pour moi, c'est zéro pointé sur toute la ligne mais heureusement, le DREAM trouvera assez rapidement sa voie sur ses 33-tours suivants.





MEAT LOAF
BAT OUT OF HELL


Le 01 Octobre 2019 par CLANSMAN57


C'est le seul volet de la trilogie que j'aime.
Et quel album!
On comprend aisément pourquoi il s'est si bien vendu.





MEAT LOAF
BAT OUT OF HELL II: BACK INTO HELL


Le 01 Octobre 2019 par CLANSMAN57


Interminable ce disque.
Du moins, c'est la sensation que j'avais en l'écoutant.
Bref, je n'aime pas, désolé.





PREFAB SPROUT
JORDAN THE COMEBACK


Le 01 Octobre 2019 par SGT JAKKU


Après le succès mérité de Langley Park (pour un groupe semi-indé), les Prefab auraient pu continuer sur cette lancée avec une production similaire ou plus "commerciale" et ce n'est pas le cas. A la place, ils entreprennent un projet plus ambitieux voire un peu casse-gueule : un double album (un quasi double en réalité car il manque 2 titres pour y arriver) vaguement conceptuel. Les gars du label sont moyennement emballés et souhaitent un album plus rétréci mais Paddy McAloon et son manager obtiennent un accord. L'album tiendra sur une seule galette. Deux longues faces contenant une très belle collection de titres majoritairement sophistiqués, pop et audacieux.
N'oublions pas d'évoquer celui qu'on pourrait nommer le "cinquième" Prefab : l'artiste claviériste indé Thomas Dolby, un musicien talentueux lui aussi un peu oublié de l'histoire... Thomas Dolby participe aux arrangements et à la prod des Prefab depuis Steve McQueen et assure ici le rôle du producteur.
Si Jordan ne rencontrera pas le succès escompté (il s'est quand même bien vendu pour ce qu'il est), il gagne l'estime des mélomanes autrefois un brin réticents face aux excès des "choux de bruxelles pré-fabriqués" et se place parmi les albums méconnus les plus inventifs de la décennie et de la discographie du groupe.
Jesters a raison sur le fait que Jordan contient une poignée de bonnes chansons plutôt anecdotiques (en ce qui me concerne : "Moon Dog", "All Lovers", "Michael", "Mercy", "Scarlet Nights") dont les trois dernières affaiblissent un peu le dernier quart du disque mais le reste, original et brillant, fait de ce Jordan un bijou mélodique qui certifie que Paddy McAloon fait partie des grands songwriters aux côtés de Brian Wilson ou Paul Mc Cartney.





STING
MY SONGS


Le 01 Octobre 2019 par SLAKER

J'ai l'impression que Sting a grand besoin d'argent, entre ça et son duo avec Gims...





PREFAB SPROUT
JORDAN THE COMEBACK


Le 30 Septembre 2019 par BAAZBAAZ

Tiens c'est marrant je me souviens qu'en 1990 on entendait "Looking for Atlantis" à la radio... Après vérification, cette chanson n'a jamais été classée dans les charts français. Je me demande comment elle avait pu arriver sur les ondes... Peut-être le distributeur en France ? Ou simplement un type un peu érudit bossant à la radio que j'écoutais...

A l'époque je détestais, et le nom du groupe y était pour beaucoup (comment voulez-vous aimer un groupe dont le nom sonne contient "prout" quand votre seul horizon va de METALLICA à MAIDEN ?). Mais finalement ce n'était pas si mal, dans le genre maniéré. Je préfère ce disque à "Steve Mcqueen", auquel je n'ai jamais rien compris.





PREFAB SPROUT
PROTEST SONGS


Le 30 Septembre 2019 par SGT JAKKU


Jugé non satisfaisant par le label des Prefab, l'album qui aurait pu être leur troisième opus est resté quatre ans dans les tiroirs jusqu'au succès de Langley Park qui précipite CBS à sortir en vitesse le vilain petit canard.
Alors, s'agit-il d'un chef-d'oeuvre maudit, d'une pierre précieuse injustement cachée et enfin rendue au public ? Le genre d'histoires dont les journalistes et mélomanes raffolent ?
Si on est honnête, on comprend un peu les raisons de sa non-commercialisation, ce Protest Songs tenant plus d'une oeuvre réservée aux connaisseurs. Pour un public large, l'album est imparfait : pas assez de titres forts et marquants (un seul, "Life Of Surprises"), une ambiance générale calme et discrète qui pourra paraître très ennuyeuse pour certains. Je dois l'avouer, il m'a fallu du temps pour totalement apprécier l'objet. Il est devenu un de mes albums de chevet de Prefab pour deux raisons :
- il est comme une pièce d'un puzzle enfin complet, entre Steve McQueen (1985) et Langley Park (1988) qui nous permet d'apprécier l'évolution du groupe durant cette période. "Life of Surprises" donne un avant-goût des futurs "Cars & Girls" et "King Of Rock'n'Roll".
- il contient des titres absolument fantastiques que tout amateur de mélodies et de compositions de pop savante se doit de connaître. Je citerai d'abord la première chanson, "The World Awake", accessible, magnifiquement interprétée par le groupe mais à l'écriture si étrange, originale et entêtante. Puis, il y a "Diana", chanson difficile à retenir et à capter aux premières écoutes mais qui délivre tout son génie avec le temps qu'elle en devient une pépite pour les spécialistes en Prefab. En terme de composition, on est sur du très haut niveau.
En conclusion, Protest Songs n'est pas l'album à conseiller pour les débutants en Prefab, mais il est un vrai classique et un indispensable pour les autres.
En tant que grand admirateur du groupe et de ce disque, je mettrai sans hésiter un 5 mais pour rester objectif comme Jesters, ce sera un 4.





Daniel BALAVOINE
LE CHANTEUR


Le 29 Septembre 2019 par DANY B


L'album est vraiment pas mal du tout, avec entre autres "Lucie", mais aussi "Les oiseaux".





Daniel BALAVOINE
UN AUTRE MONDE


Le 29 Septembre 2019 par DANY B


Là aussi c'est un album plutôt bien réussi de Balavoine. "Mon fils ma bataille" , "La vie ne m'apprend rien" (pour lui je pense à l époque ). "Je ne suis pas un héros", belle version de 1980 de Balavoine. Johnny l'avait remise au goût du jour en 1990 à Bercy, plus rock et bien plus mature que sa version de 1979 assez moyenne du reste. Voilà la petite histoire.





Daniel BALAVOINE
VENDEURS DE LARMES


Le 29 Septembre 2019 par DANY B


C'est mon 1er Vinyle dit 33-tours à l époque de Balavoine. Superbe album.





Daniel BALAVOINE
SAUVER L'AMOUR


Le 29 Septembre 2019 par DANY B


Sauvez l'amour est un superbe album de Balavoine. Quand je pense que le 45-tours L Aziza avait pour face B "Tous les cris des SOS"...





Daniel BALAVOINE
DE VOUS à ELLE EN PASSANT PAR MOI


Le 29 Septembre 2019 par DANY B


J 'ai toujours aimé la chanson "Évelyne et moi".





Daniel BALAVOINE
LES AVENTURES DE SIMON ET GUNTHER...


Le 29 Septembre 2019 par DANY B


Lady Marlène est une belle chanson de Balavoine .





COCTEAU TWINS
THE SPANGLE MAKER


Le 29 Septembre 2019 par LEO


Le maxi The Spangle Maker préfigure déjà l'orientation musicale du futur 33t à venir (plus douceureuse et moin sombre), mais de mon point de vue cet EP de trois titres est infiniment plus réussi que ne le sera Treasure quelques mois plus tard, ce dernier possédant un son assez ingrat avec sa boîte à rythmes noyée dans la réverb tout du long, alors qu'ici ce n'est pas encore le cas, excepté sur l'excellent morceau-titre tout en retenue mais dont le final libérateur laisse exploser une caisse claire réverbérée. pour le reste, la rythmique est bien plus discrète. la guitare de Robin Guthrie est fantomatique et mystérieuse et c'est la basse de Simon Raymonde qui mène la danse, tandis que le chant d'Elizabeth Fraser se fait de plus en plus lyrique.
"Pearly-drewdrops' Drops" est le titre qui se rapprocherait le plus des compos de Treasure, avec les multiples parties de chant d'Elizabeth Fraser. c'est en quelque sorte le plus mélodique des trois morceaux ici présents.
Le merveilleux "Pepper-Tree" est sans conteste mon préféré du lot avec son atmosphère vaporeuse. la rytmique métronomique est pourtant bien appuyée mais la basse en arrière-plan se contente de faire un tapis brumeux envoûtant, et par dessus, les vocalises angeliques d'Elizabeth et la guitare cristaline de Robin Guthrie. quelques accords de piano viennent compléter l'ambiance relax et contemplative installée. sublime !





PINK FLOYD
THE DIVISION BELL


Le 29 Septembre 2019 par SGT JAKKU

@NONO : Je trouve la durée du morceau trop longue pour une compo à l'écriture assez classique en définitive. Pour ne pas faire doublon avec "Lost For Words" (classique lui aussi mais moins longuet), je préfère ne pas le retenir dans ma liste. Par contre, les "non-sélectionnés" de Division Bell, je les écoute à part comme un ep.





Elton JOHN
GOODBYE YELLOW BRICK ROAD


Le 29 Septembre 2019 par NONO

@1fané : Dans l'album "Captain Fantastic", c'est "Curtains" qui pour le coup me fait chialer ! Ce morceau est tellement beau et transcendant qu'il a un côté tragique d'une certaine manière.
Ce disque est une véritable orfèvrerie, tant dans les compos que dans la production. "Someone saved my life tonight" aussi est émouvante à souhait.
"Tower of Babel" assure, "Bitter fingers" est sublime....
Il y a juste que "Tell me when the whistle blows" un peu en-deçà je trouve.





AVANTASIA
MOONGLOW


Le 29 Septembre 2019 par PILGRIMWEN

@Baker : il est vrai que Tobias Sammet a réhabilité, à travers son projet de Metal Opera, des musiciens tombés dans l'oubli ou conspués. Michael Kiske a, par exemple, retrouvé une seconde jeunesse grâce à AVANTASIA. Autre exemple : feu Andre Matos, dans une moindre mesure. Et effectivement, récemment Geoff Tate !

Même exploit de la part d'Arjen Anthony Lucassen via STAR ONE, AYREON et cie.

D'ailleurs Tobias Sammet et Arjen Anthony Lucassen ont souvent été présentés comme rivaux par nos chers médias (webzines compris!). Absurde.







Commentaires :  1 ...<<...<... 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 ...>...>>... 665






1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod