Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 ...>...>>... 562
Comment poster un commentaire ?


PINK FLOYD
PULSE


Le 02 Juin 2018 par KON'HAR LE MIRIFIQUE


Live ultime du groupe: tout est parfait, le son, la tracklist, les musiciens, l'ambiance générale... Tout! Même le digipack... J'irais même jusqu'à dire que c'est le meilleur Live de Rock progressif de tous les temps car je n'en ai jamais entendu d'Alan Parsons Project... Pour moi il est incroyable.





PINK FLOYD
A MOMENTARY LAPSE OF REASON


Le 02 Juin 2018 par KON'HAR LE MIRIFIQUE


Je ne sais pas si on peut apprécier cet album lorsqu'on ne l'a pas découvert à l'époque...m'enfin... Comme l'explique bien powerbeauf à part les titres "synthétiques" et chiants, et aussi Dogs of War qui est passable, ce disque est une tuerie Pop Rock. Bref, c'est plutôt celui ci que je conseillerais pour découvrir le Floyd car à la fois accessible et assez génial (One Slip, Sorrow, Learning, etc...). Le suivant étant trop plat... Qui connait la reprise énorme de New Machine version Antimatter?





A-HA
HUNTING HIGH AND LOW


Le 02 Juin 2018 par NONO

@MR TINKERTRAIN : "Je voudrais retourner en cette fabuleuse année pour les redécouvrir sur les ondes..." Entièrement OK avec toi, et personnellement je ne pourrais pas mieux dire !!
Je me souviens très bien de l'automne 1985, quand Take On Me passait en boucle, avec d'autres titres comme "Nikita" d'Elton John, "Part-time lover" de Stevie Wonder, "Captain of her heart" de Survivor ou encore "Close to me" des Cure !! Il y avait aussi Renaud avec "Miss Maggie" qui a trusté les ondes dès décembre 1985 / janvier 1986.... Mes souvenirs de CM1 !
J'ai adoré les années 80, culturellement, jusqu'en 1986 grosso-modo, après j'ai des moins bons souvenirs avec l'arrivée du "New-Beat" et de la House à partir de 1987/1988.





The SMITHS
THE QUEEN IS DEAD


Le 02 Juin 2018 par JOJO


Groupe pour étudiants " intellos " à l'époque, Morrissey donne l'impression de chanter faux.
Bon c'est vrai les musiciens jouent assez bien.
Des lignes de chant assez difficiles à écouter, des refrains parfois pas très mélodieux du tout, au final quitte à écouter de la bonne pop anglaise autant toujours en revenir aux Beatles & aux Kinks, non ?





PINK FLOYD
PULSE


Le 02 Juin 2018 par JOJO


Mon DVD ambianceur lors des repas.
Pulse idéal à mettre en fond lors des repas (Pink Floyd en général tout le monde aime) sur le grand écran car très belle mise en scène, plein de lumières & de beaux solos de guitare (beaucoup écoutent Pink Floyd pour ça quand même), son évidemment & tracklisting parfaits.
Après niveau musical rien ne vaut les versions studio mais quand même Pulse a sa petite utilité.





A-HA
HUNTING HIGH AND LOW


Le 02 Juin 2018 par MR TINKERTRAIN


Ces mecs sont un peu l'alpha et l'omega de la Pop pour moi. Bien plus que Madonna et Michel Jacquesson au même moment. Peut-être car leur musique est celle d'un groupe et donc plus riche. En tout cas avec du recul, je me rends compte qu'ils ont été beaucoup critiqués car c'était des beaux gosses mais on a toujours soigneusement oublié de dire que c'étaient des mélodistes hors pairs. Je voudrais retourner en cette fabuleuse année pour les redécouvrir sur les ondes...





Bruce SPRINGSTEEN
MTV PLUGGED


Le 02 Juin 2018 par GILLES


Merci pour cette chronique surprise ; elle me donne l'envie de le réécouter , alors qu'il prend la poussière depuis une bonne dizaine d'année , tout comme ses deux copains " human touch " et " lucky town " : peut-être que ces albums ont toujours pâti de l'effet trahison vis-à-vis du E Street.....................





STING
THE DREAM OF THE BLUE TURTLES


Le 02 Juin 2018 par MR TINKERTRAIN


Un album de Sting à emmener sur une ile déserte? Celui-ci sans hésitation. A écouter au moins une fois dans sa vie. 1985 une putain d'année dans mon éducation musicale en fait...





RUSH
POWER WINDOWS


Le 02 Juin 2018 par MR TINKERTRAIN


Et puis crotte, Ruch sortait un de ces putains d'albums dont les synthés peuvent (peut être) paraitre kitsch aujourd'hui, mais dont les compos sont une leçon de Rock pour tout le monde. Et puis Marathon...quel titre!





The CULT
LOVE


Le 02 Juin 2018 par MR TINKERTRAIN


La même année que le Brother in Arms des "Dans la Dèche" sortait aussi ce chef d’œuvre du Rock. Indispensable à toute bonne CDthèque.





DIRE STRAITS
BROTHERS IN ARMS


Le 02 Juin 2018 par MR TINKERTRAIN


4/5 oui. Car pour moi c'est un album essentiel dans ma vie. Ce qui me gène: le single Money for nothing (dont l'intro est quand même géniale), et l'autre "Walk of Life" qui a super mal vieilli, mais tous les autres titres sont bons! Ce qui fait un excellent album de 7 titres. Un album mid tempo et triste. Et puis la chanson titre quoi...A une époque, le solo de fin (qui est un des plus grands solo du Monde pour moi mais peut être que pour moi) me refilait la larme à l’œil tellement c'est fort...





FLEET FOXES
CRACK-UP


Le 02 Juin 2018 par FREDO


Chef-d’œuvre pour moi.
Je l'ai écouté en boucle pendant des mois, captivé. Cet album n'est pas juste une collection de chansons, mais un tout, un ensemble d'une parfaite élégance. Impossible d'enlever un titre, l'équilibre se romprait. Je suis fasciné par l'ambiance qui nimbe cet album : la plénitude, des sentiments élevés de joie côtoie la mélancolie la plus charbonneuse.
L'album n'est pas difficile d'accès, il demande juste à l'auditeur d'accepter qu'une chanson n'est pas juste un jingle publicitaire. Il signifie également que le temps des gazouillis est révolu. L'album ne casse rien, il ne casse surtout pas les trois pauvres nageoires au poisson-scie. Au contraire il lui donne de ravissantes ailes translucides pour qu'il atteigne, dans le vent et le froid, de grands et beaux nuages gris.





DIRE STRAITS
BROTHERS IN ARMS


Le 02 Juin 2018 par VIV


Entièrement d'accord avec Nono. Your latest trick me gonfle à souhait, enfin, cette version studio de l'album. Je trouve la version live (on the night) qui passait à la radio en '93 bien plus intéressante et remplie de feeling. J'aime beaucoup également le final instrumental planant de "why worry" tout en longueur, bien que la chanson ne soit pas extraordinaire à mon gout. Ce final sauve le morceau et clôt la face du vinyle tout en beauté. Pour le reste de l'album, c'est pas mauvais mais bien trop fade et trop lisse avec le recul, ca manque de gras et de chaleur.





UNDERWORLD
DUBNOBASSWITHMYHEADMAN


Le 02 Juin 2018 par VIV


Comment ai-je pu passer à côté de ce chef d'oeuvre qui a près de 25 balais ?
Très plaisant à découvrir en 2018.
J'aime beaucoup "beaucoup fish", mais là ça ne joue pas dans la même cour...
Envoûtant à souhait et énergique. Impossible de ne pas penser aux Chemical Brothers sur certains titres.





NOIR DéSIR
VEUILLEZ RENDRE L'âME à QUI ELLE APPARTIENT


Le 02 Juin 2018 par ARTHOFZAFT


Je ne savais rien d'eux la première fois que je les ai vus en concert. C'était au tout début de l'année 89 à Nancy, dans une toute petite salle "Le caveau des Dominicains", sorte de cave tunneloïde basse de plafond. Et ce que j'ai vu ce soir là a été à la fois sauvage et carré, maîtrisé et plein d'une envie communicative de faire trembler les murs. Il y avait ce violon électrique qui s'envolait, ce chanteur habité, qui sautait et frappait le plafond, cette batterie qui donnait aux corps des spectateurs des envies de bouger complètement incontrolables. Le calme et la démence alternaient et c'était comme une exstase permanente de surprises. J'étais sorti de là certain d'avoir vécu une expérience unique. Cantat chantait le plus souvent en français, mais pas comme les autres. Il avait un phrasé, un regard qui portait ses mots, une théâtralité innée. J'ai vu une bête de scène. Un leader, comme le rock ici n'en avait jamais connu. J'ai entendu du rock en français, et à aucun moment je n'ai vu des singes savants qui régurgitent leurs influences. Logiquement, cet album, qui date de cette époque, contient un peu de tout ce que j'ai vécu ce soir là, en édulcoré. Mais l'essence est bien présente. Si la folie n'atteint jamais celle de la prestation en live dans une petite salle, le son impeccable en studio ne trahit pas l'esprit de Noir Désir. L'écouter assis dans un fauteuil relève toujours de l'épreuve, tant l'envie se fait grande, 10 fois, 20 fois, 50 fois, de se lever, d'aller prendre une autre bière au frigo, et de sauter en montant le son de plus en plus jusqu'à ce que la ville, les voisins, l'espace et pour finir le temps disparaissent dans une spirale de bien-être qui broie le présent jusqu'à me ramener au Caveau des Doms, en 89, avec tous mes frères et l'énergie de mes vingt ans.
Je les ai revus, plus tard, dans une salle cent fois trop grande, avec des lumières bleues qui masquaient la fatigue d'un groupe qui n'avait plus la même envie, forcément. Le violon avait disparu, Bertrand était devenu Cantat, et même si je n'ai jamais douté de sa sincérité, je dois bien avouer que la spontaneité s'était émoussée. J'ai lu ici les commentaires qui regrettent l'engagement du groupe, et franchement ça me fout le cafard ce tic récurrent qui consiste à écrire "bobo" à tort et à travers, comme si ce mot avait un sens alors qu'il ne fait que caractériser l'étroitesse d'esprit et l'intolérance de ceux qui en usent et en abusent comme s'ils s'administraient des doses de plus en plus fortes de conservatisme par crainte de perdre le trop peu qu'ils ont et qui leur suffit. L'épouvantail bobo qu'on plante dans les champs incultes a pour seule ambition d'empêcher de voir germer les idées dont la floraison pourrait bousculer l'ordre des puissants. Pas très rock'n roll ce mot. Alors ça serait pas mal si les bobophobes compulsifs pouvaient argumenter plutôt que se réfugier derrière un vide sémantique. Il n'y a pas de honte à être conservateur, l'égoïsme est humain, je l'admets volontiers... Mais de vous à moi, ne seriez-vous pas davantage en accord avec vos préceptes en commentant les articles du Figaro plutôt que des chroniques d'albums de rock?





Kim WILDE
HERE COME THE ALIENS


Le 01 Juin 2018 par BAKER

J'en aurais sincèrement les larmes aux yeux.... s'il y a bien une raison pour laquelle écrire dans un tel site est et restera à tout jamais important et nécessaire...

Merci messieurs, et pourtant, j'ai donné un brave et total 5/5 en me disant que j'avais mauvais goût, que je l'assumais et que de toutes façons vous aviez tous l'habitude !!! :D :D :D

Il y en a qui sont bouddhistes, désormais (mais c'était déjà latent depuis Cambodia), je suis RickiWildiste :D





A PERFECT CIRCLE
EAT THE ELEPHANT


Le 01 Juin 2018 par AZER


Penchant un peu plus vers Emotive et ses vélléités atmosphériques que des deux premiers albums du combo, Eat The Elephant emprunte également à son grand frère direct sa malheureuse hétérogénéité quant à la qualité intrinsèque de ses morceaux. Si "Dillusioned" et "The Doomed" sont des singles honnêtes et sans surprises, ni déceptions, il est difficile d'en dire autant du titre éponyme et de "Contrarian", qui pêchent par un cruel manque d'inventivité et trainent en longueur sans se renouveller. "So Long, And Thanks..." ainsi que "TalkTalk" font assurément partie des bonnes surprises, le premier empreintant le son de ses guitares à U2, le second se parant d'un refrain assez élégant, assez typique de ce que le groupe proposait sur "Mer de Noms".

Si l'album cultive tout au long de ses pistes une ambiance plutôt vaporeuse, portée par la voix de Maynard (qui signe, comme à son habitude, une excellente performance malgré l'âge commençant à pointer le bout de ses narines), j'ai beaucoup de mal à le considérer comme autre chose qu'un regroupement de morceaux sans agencement particulier tant la qualité des morceaux est fluctuante. La consitance n'a certes jamais été la marque de fabrique du groupe (Mers de Noms et Thirteen Step, bien qu'excellents, possédaient chacun leur lot de déchets) mais elle bât ici sont plein, sans compter un agencement des morceaux des plus particuliers (je me demance toujours quel est l'intérêt de DLB à cet endroit dans la tracklist). Si "Feathers" et "Delicious" sont de bons morceaux, ils se perdent au milieu d'un flot de tentatives assez dispensables de recoller à l'ambiance du titre éponyme (qui n'a de sucroit rien d'extraordinaire).

Autant dire que l'on s'ennuie un peu. Un peu dans la lignée de Puscifer quelque part, une poignée de morceaux sympathiques côtoyant des expérimentations pas toujours nettes et pas franchement ragoutantes. Un album moyen.





DIRE STRAITS
BROTHERS IN ARMS


Le 01 Juin 2018 par NONO

Je dois être bizarre car je suis un des rares à beaucoup aimer "Why Worry", et surtout son final grandiose et planant (ce que justement beaucoup détestent aparemment).
Par contre à l'opposé, je honnis de toutes mes forces "Your latest trick" (que beaucoup semblent aimer), pour moi y a pas plus musak d'ascenseur que ce titre.





PINK FLOYD
THE DARK SIDE OF THE MOON


Le 01 Juin 2018 par EROS


Cher JOJO

Si tu vois un jeune métalleux arborer un t shirt PINK FLOYD, ce n'est pas par hype ou je ne sais quoi. C'est un hommage rendu à un groupe ultra influent pour la scène, tout simplement. Fan de metal prog je sais de quoi je parle !
On pourrait aussi appliquer cette remarque à des groupes comme SLAYER, METALLICA ou la vierge de fer.
Amicalement





DIRE STRAITS
BROTHERS IN ARMS


Le 31 Mai 2018 par LEO


Tout comme JOJO j'ai reçu ce 33t en cadeau (pour moi en 85), à la différence que je n'ai jamais été amateur de la musique du groupe !!! ...et que ça n'a rien fait pour me réconcilier avec DIRE STRAITS, bien au contraire !
Je trouve cet album (et la musique de Knopfler & Co. de manière générale) molle, soporifique et gonflante. qu'elle soit blues, country, pop rock ou même un peu atmosphérique et Jazzy par instant, cette musique et le son du groupe me laisse complètement de marbre (et en musique de fond c'est pire, ça devient irritant). tout ça est on ne peut plus lisse et passe-partout. c'est propre, carré, rien ne dépasse mais qu'est-ce que c'est chiant ! je trouve qu'il ne se passe rien durant toute la durée du disque et en plus beaucoup de morceaux vont bien au delà des cinq minutes pour pas grand chose (le poussif "Why Worry" et l'horripilant "Money For Nothing" atteignant même les 8mn !).
Non, vraiment ce groupe n'est pas fait pour moi mais à vrai dire je pourrais faire la même remarque en ce qui concerne pas mal d'artistes estampillés 'roots rock' comme Bob Dylan, Bruce Springsteen, J.J. Cale et Eric Clapton dont la musique de DIRE STRAITS serait un peu un amalgame (en y ajoutant un zest du Pink Floyd des années 80).







Commentaires :  1 ...<<...<... 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 ...>...>>... 562






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod