Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 ...>...>>... 550
Comment poster un commentaire ?


TANGERINE DREAM
STRATOSFEAR


Le 09 Avril 2018 par AIGLE BLANC


Je suis étonné, Dejà vu, que tu reproches à Stratosfear de n'être pas aussi onirique que Phaedra ou Rubycon. Si l'on excepte le titre d'ouverture cet album offre une musique extrêmement onirique. En revanche, c'est la première fois que Tangerine Dream structure quelque peu sa musique en osant quelques canevas, ce qui peut passer pour une musique moins abstraite en effet.
Cependant, Stratosfear développe encore des climats étranges, souvent abstraits, mais dans des formats plus resserrés il est vrai.
Pour ce qui est de la pochette, c'est vrai qu'elle a énormément vieilli. Le designer a sans doute voulu s'inspirer des pochettes de Pink Floyd, sauf qu'il a raté son coup. La plus belle pochette de Tangerine Dream demeure Rubycon, une merveille de beauté onirique, fragile et fugace, intemporelle.





BOUCLE INFINIE
直線移動


Le 09 Avril 2018 par AZER


Sympathique, un peu en deçà du dernier ALGORYTHM, dans un style assez différent néanmoins.





The WEEKND
MY DEAR MELANCHOLY,


Le 09 Avril 2018 par MR LARSEN

N'y aurait-il pas un problème de pochette d'album ? Il me semble reconnaître là le dernier album de BRIGITTE...





TANGERINE DREAM
STRATOSFEAR


Le 08 Avril 2018 par DEJAVU


C'est cet album qui m'a fait décrocher de Tangerine Dream, moi l'amoureux de "Phaedra" et "Rubycon" qui aimait l'atmosphère onirique et minimaliste de ces albums a été profondément déçu par "Stratosfear", meme la pochette est repoussante, je lui mets 1/5 car on ne m'offre pas la possibilité de lui mettre un beau 0, heureusement que l'ami Klaus Schulze, plus inspiré, nous offert 'Moondawn" et "Mirage" à la meme époque.





CHROMA KEY
DEAD AIR FOR RADIOS


Le 07 Avril 2018 par BAKER

Wow.... je suis super touché. Plusieurs années après la fermeture du site ça m'émeut vraiment !

Merci !!!!

(Et merci d'avoir pris le temps d'écouter la démo de Keviiiiiiiiiin, j'ignorais qu'elle était encore trouvable quelque part ^^)





CHROMA KEY
DEAD AIR FOR RADIOS


Le 07 Avril 2018 par BALDRICK


Bon, j'ai réécouté ce disque pour la première fois depuis la fin du précédent millénaire et je reconnais que j'y suis allé sacrément fort (l'eau a eu le temps de couler sous les ponts, depuis). Faut dire aussi qu'une affirmation sur la soi-disant absence d'émotion dans la musique de DREAM THEATER a le don de me faire réagir comme Marty McFly quand on le traite de mauviette...

Avec le recul, l'album n'est pas si mal que ça, mais Kevin a eu les yeux plus gros que le ventre : c'est un claviériste de première bourre doublé d'un musicien aventureux, mais ses limites dans d'autres domaines sont évidentes. Par exemple, sa voix monocorde systématiquement passée au filtre et l'ajout de samples pour cacher la misère, ça peut passer sur 1, 2, voire 3 titres s'ils sont bons, mais ça fait léger comme gimmick.

J'ai aussi écouté la demo de "Space-Dye Vest" dont parlait Baker : il y avait évidemment quelque chose de fascinant dans ce titre dès le départ, mais pour moi, cette chanson surclasse de très loin toutes les compos de Dead Air for Radios, et surtout, c'est l'interprétation de DREAM THEATER qui en fait un titre exceptionnel. Qui sait, peut-être aurais-je un tout autre regard sur cet album si plusieurs morceaux avaient été joués avec James, John 1&2 et Mike ? C'était à l'évidence impensable à l'époque, tant MOORE voulait s'éloigner de DT. OK, mais alors de mon point de vue, il y avait mieux à faire que de sous-employer des gâchettes comme Mark Zonder et Joey Vera.

Au passage, chapeau bas à Mr Baker pour l'extraordinaire aventure Dvdreamscape.net dont j'ai été un fervent lecteur pendant des années :)))





MARILLION
B'SIDES THEMSELVES


Le 06 Avril 2018 par CLANSMAN57


"Charting The Single", "Market Square Heroes" et "Three Boats Down From The Candy" sont quand même bien faibles.
Je suis content qu'elles ne figurent pas sur un album.
La qualité moindre par rapport aux chansons figurant sur "Script For A Jester's Tear" est surprenante.

"Cinderella Search" en revanche, aurait très bien pu remplacer "Emerald Lies" sur "Fugazi" par exemple, c'est une excellente chanson.
"Lady Nina" et "Freaks" possèdent le parfum du mythique "Misplaced Childhood".
Elles sont réussies, mais n'égalent pas la qualité dudit album.

Venons-en au cas "Grendel".
Je pense aussi que c'est à cause de cette chanson que Marillion s'est fait taxer de Genesis du pauvre.
Oh, c'est beaucoup moins complexe que la musique proposée par leur aîné, certaines parties sont effectivement "volées/empruntées" et le solo ressemble étrangement à celui de "The Web".
Fish n'est pas toujours très assuré, je le trouve même un peu envahissant durant ces 19 minutes.
C'est une oeuvre de jeunesse, certes ambitieuse, comportant de jolies passages, mais les musiciens ne font pas encore preuve de maîtrise comme sur certaines pièces futures et leur personnalité n'est pas des plus affirmées, ce qui est normal pour un début.
Pari audacieux qui abouti sur un résultat mitigé.
Des pièces progressives qui affichent une meilleure mine sont légion.

Je ne pense pas que "B'sides Themselves" soit indispensable.













CHROMA KEY
DEAD AIR FOR RADIOS


Le 06 Avril 2018 par BAKER

Pour rebondir sur la question, j'ai mis le disque dans le genre trip-hop car il pourrait plaire aux amateurs du style (je ne connais que très très peu d'ailleurs), mais c'est vrai que ce premier album n'est pas franchement électro, il est assez organique.

Le second album sera d'ailleurs un cas de conscience puisque Kev'Mo décidera de ne plus avoir de bassiste ni batteur, tout en passant des mois à essayer de programmer des rythmiques les plus "vraies" possibles.

Mais bon ça arrive ça arrive ^^





CHROMA KEY
DEAD AIR FOR RADIOS


Le 06 Avril 2018 par LEO


@ BALDRICK

Non ce n'est pas une blague et mis à part 2 titres: "Wait For Sleep" et "Space-dye Vest" je n'aime pas la musique hyper démonstrative et d'épourvue d'émotion de Dream Theater, donc tout s'explique !
Quand à dire que Chroma Key fait de la musique électronique, c'est un peu réducteur !
Certes, les synthés sont présents mais il y a aussi des guitares, de la basse et de la batterie et bien que la majorité des compos ne dépassent pas les 5/6mn on y trouve tout de même une trame un peu progressive au delà des schémas établis par le genre.
Quant à ce qui est bon ou non, c'est une affaire de goût tout à fait subjective !





CHROMA KEY
DEAD AIR FOR RADIOS


Le 06 Avril 2018 par BAKER

Chacun ayant ses goûts et son ressenti, je ne vais évidemment pas "commenter les commentaires", mais il y a un petit détail qui me "chiffonne" concernant le comm de BALDRICK : si tu trouves Space-Dye Vest sublime (je l'adule aussi, c'est même peut-être ma chanson préférée avec LaBrie au chant), il est curieux que tu considères l'album Dead Air comme plus un collage ou des expérimentations que de "vraies" chansons.

En effet, j'ai la chance de posséder la démo originale de Space (pas la démo de Dream Theater hein, celle personnelle de Kevin solo), et dans cette configuration la chanson est on ne peut plus Chroma Key, ne se différenciant quasiment pas des Mouse ou autres SOS.

En tous cas la chro du second album arrive, et, hélas, je vais devoir aussi faire le troisième...





CHROMA KEY
DEAD AIR FOR RADIOS


Le 06 Avril 2018 par BALDRICK


"CHROMA KEY est d'ailleurs infiniment plus intéressant que ne l'a jamais été Dream Theater" !!! Ce qu'il ne faut pas lire... Hé ! Le 1er Avril est déjà passé !

Plus sérieusement, je savais dans quoi je m'engageais en me lançant dans l'écoute de ce disque il y a presque 20 ans, mais... comment dire ? Comment un type qui a écrit une chanson aussi bouleversante que "Space-Dye Vest" peut sortir un disque aussi insipide que celui-ci 4 ans plus tard ? Je n'ai rien contre la musique électronique à condition que les morceaux soient bons. Ce n'est pas le cas ici. Du triturage et de la superposition de couches sonores pour un résultat stérile. Pour vous dire, les seuls titres qui remontent un peu ma note sont "Camera 4" (pour son côté oppressant) et "Hell Mary" (qui a le mérite d'être évocateur). Pour le reste, no comment...





CHROMA KEY
DEAD AIR FOR RADIOS


Le 06 Avril 2018 par LEO


Kevin Moore a bien fait de quitter Dream Theater, il n'aurait pas pu évoluer dans le sens qu'il désirait, ses goûts et choix musicaux semblant aux antipodes de ses ex-collègues.
CHROMA KEY est d'ailleurs infiniment plus intéressant que ne l'a jamais été Dream Theater.
Contrairement à BAKER, je ne pense pas une seule seconde à Massive Attack, Tori Amos, Tony Banks, Jean-Michel Jarre ou Supertramp en écoutant Dead Air For Radios !!!, son album étant pour moi bien plus proche de ce que faisait Steven Wilson à cette époque chez Porcupine Tree et No-Man (voire I.E.M. à certains moments), avec cet aspect sombre et mélancolique assez prononcé tout en ne perdant pas de vue l'aspect mélodique et presque pop par instants.
Toutes les compos sont excellentes et il n'y a guère que les 2 instrumentaux bruitistes qui sont inintéressants.
Sur le pressage Japonais de l'album, on pouvait trouver 2 titres en bonus: une version légèrement différente de "On The Page" intitulé (Different Vocal Version) qui n'apporte pas grand chose de plus par rapport à la version d'origine ainsi qu'un très bon morceau nommé "Chroma Key" qui à mon avis aurait dû faire partie de l'album à la place d'un des instrumentaux.
Kevin Moore refera paraître deux autres disques sous le nom de CHROMA KEY dont You Go Now (2000) dans le même esprit que celui-ci (le plus expérimental Graveyard Mountain Home de 2004 servant de Bande originale de film).





Steve ROACH
IMMERSION : ONE


Le 04 Avril 2018 par NORTHMATHR


Un des tout meilleurs STEVE ROACH et indéniablement le meilleur de la saga "Immersion". La texture sonore et sa consistance n'ont jamais été aussi pures. Le son est vibratoire mais infiniment lisse, l'écho est froid, rembruni mais dégage une lumière, une authentique chaleur intérieure, qui éveille. Ce titre-fleuve est une ténèbre qui réconforte, un Paraclet faisant jour dans cette étendue résonnante et obscure. Tout est dans un équilibre sinusoïdal parfait qui berce doucement notre âme. Effectivement ce qu'il se trouve de mieux pour réfléchir, méditer, se concentrer, rêver, prier...





Peter GABRIEL
IV


Le 04 Avril 2018 par NONO


@111000 : Oui tu as entièrement raison ! En plus d'être fan de Peter Gabriel, je pense que c'est une personne de grand courage car il n'hésite pas à aller au bout de son art, sans céder au succès commercial, et c'est là qu'il fait très fort: tout le monde sait qu'il existe, qu'il continue à faire des disques, en restant malgré tout très discret, comme "en retrait". Il a d'ailleurs eu peu de "tubes" proportionnellement à la longévité de sa carrière : quelques titres sur "So", ainsi que "Solsbury Hill", "Shock the monkey", et quelques duos aussi. Mais l'essentiel de son oeuvre est réservée aux fans purs et durs, qui explorent son oeuvre comme on explore des contrées toujours changeantes, loin de toute parade "commerciale".
Concernant les artistes que tu cites qui ne se sont jamais renouvelés, tu as oublié de citer Madonna (beeuuaark !): on est en 2018 et elle fait toujours de la pop "années 80". J'ai vraiment mal pour elle.





Peter GABRIEL
IV


Le 04 Avril 2018 par NONO


J'ai pendant très longtemps considéré "Melt" (ou "3") comme son meilleur album, mettant celui-ci en second. mais maintenant c'est le contraire. J'ai mis plus de temps à aimer "4" (ou "security", comme on veut), mais une fois que vous avez cet album dans la peau, il ne vous quitte plus ! Du grand, grand art. "Shock the monkey", "I have the touch" et "Kiss of life" sont totalement époustouflantes; "Lay your hands on me" et "Wallflower" sont belles à en chialer.
Ce disque est vraiment celui qu'on emporte sur une île déserte. Quel génie ce Pete Gab' !





MICHAEL ROTHER
FLAMMENDE HERZEN


Le 04 Avril 2018 par JOVIAL


Album léthargique ...





PINK FLOYD
THE WALL


Le 04 Avril 2018 par DARKPOET

Aigle blanc, bonjour
Tu as certainement raison.
Je ne suis pas un fan absolu de Pink Floyd mais de Gilmour et surtout sa technique et son feeling guitaristiques. C'est pour cela que je préfère The Wall à Dark Side… où Rick Wright est plus mis en valeur ; avec ses claviers. J'apprécie d'ailleurs peu d'albums de Floyd, à part Animals. Donc désolé pour ce raccourci "Pro The Wall" ou "pro Dark side" Ceci dit je trouve Dark Side… extrèmement surestimé. Histoire de goût





RAINBOW
THE BEST OF RAINBOW


Le 04 Avril 2018 par LEO


Tout comme GILLES, je n'aime pas cette compilation mais pas forcément parce que je n'apprécie pas la période post-Dio (bien que je n'en sois pas fan pour autant!), simplement je la trouve complètement incongrue à ce stade de la carrière de RAINBOW même si je comprends bien que Polydor a voulu capitaliser sur l'impact des derniers singles à succès du groupe.
Donc pour moi, ce Best Of est prématuré et complètement inutile et d'autre part il est mal fichu avec cette alternance de morceaux provenant de différentes époques (et chanteurs) qui s'accordent peu harmonieusement. il eût été plus judicieux de compiler tous ces titres chronologiquement pour une meilleure clarté et fluidité.
Enfin, la pochette est assez trompeuse. S'il n'y avait le nom du groupe inscrit sur la pochette, on aurait plutôt l'impression d'avoir affaire à une compile de Pink Floyd mais pas de RAINBOW !
Si un néophyte devait se procurer une compilation du groupe, autant choisir The Very Best Of Rainbow parue en 1997 et qui couvre dans l'ordre chronologique la période Polydor de 1975 à 1983 en 1 seul CD et pour autant de titres !
Sinon, le must en matière de double compilation chez RAINBOW serait de mon point de vue Catch The Rainbow: The Anthology (2003) qui fait le même boulot que la précédente mais en plus exhaustif (soit, 28 titres).





PINK FLOYD
THE WALL


Le 03 Avril 2018 par AIGLE BLANC

Merci Darkpoet pour ton commentaire. Cependant, je me permets de réagir à tes propos quand tu évoques les pro Dark Side Of The Moon et les pro The Wall comme s'il n'y avait aucune autre alternative.
Fan de Pink Floyd, il s'avère que les deux albums que j'aime le moins (The Wall ne figure pas dans ma discothèque personnelle) sont Dark Side ... et The Wall. Alors, je me pose une question, docteur. Suis-je vraiment irrécupérable ? :)





Joe SATRIANI
THE EXTREMIST


Le 03 Avril 2018 par HEART OF STEELE


En plein essor de groupes géniaux dans les 90's, il est un album de Guitar Hero à découvrir, celui-ci bien sûr. Devenu depuis une des BO de mes roads movie estivaux, cet album est d'une efficacité redoutable. Il donne envie de headbanguer et possède un parfum de surf en Floride qui le rend attachant et très surprenant. Par contre galère pour trouver cet album sur FP...il n'est pas avec les autres Satriani







Commentaires :  1 ...<<...<... 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 ...>...>>... 550






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod