Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 ...>...>>... 527
Comment poster un commentaire ?


David BOWIE
LODGER


Le 20 Septembre 2017 par NONO


Bowie, dans ses pérégrinations inventives et ses associations hasardeuses de plusieurs styles en une seule chanson, nous invente ici le rock chinois !! Si, si ! Ecoutez "Red Sails" ! On a une guitare saturée et une batterie bien rentre-dedans d'une part, et d'autre part une mélodie jouée par un instrument au son très asiatique (on l'entend surtout dans les 2 premières minutes). Incroyable! Et ça fonctionne à merveille ! Je ne connais pas tous les albums de Bowie mais je suis sûr qu'il a aussi inventé le "hard-gospel", le "menuet punk" ou le "fado reggae", qui sait ?.... LOL





MANO NEGRA
PATCHANKA


Le 20 Septembre 2017 par CHRIS


Ce premier album de la Mano est a mon avis la mise en page de la carriere discographique du groupe.
Un album heteroclite et avant gardiste, on est quand meme a la moitie des annees 80.
Une epoque ou la creativite et l originalite supplante la reussite commercial.
La mano negra reste un groupe atypique, souvent imite jamais egale.
Patchanka est direct, un peu immature mais plaisant a ecoute.





LOUISE ATTAQUE
COMME ON A DIT


Le 20 Septembre 2017 par CHRIS


Les annees passent et je reprends plaisir a ecoute cet album dont la production n a pas vieilli.
Cet album est l antithese du premier.





The WHO
QUADROPHENIA


Le 19 Septembre 2017 par GOLGOTH 68


Pour moi, c'est le meilleur album des Who. Des mélodies, de la variété dans les thèmes musicaux et beaucoup d'émotion dans la voix de Roger Daltrey.





Peter GABRIEL
SO


Le 19 Septembre 2017 par NONO


Peter Gabriel possède un tel génie créatif que, même avec la plus commerciale des productions, ce Monsieur arrive à rester original.
On a ici de la création à l'état pur, cuisinée avec des sons "80", ce qui est un exploit, et ce qui ferme le caquet de tous les détracteurs de ces années, avec le poncif maudit "ça date des années 80 donc c'est du réchauffé commercial...".
Ici, Peter arrive à être à la fois accessible en restant original.
Il n'y a que deux titres moins bons je trouve : "Sledgehammer" que je n'ai jamais vraiment aimé : trop pompeux, trop "big band" et trop facile pour du Peter Gabriel, et "Big Time" qui est assez indigeste et trop bruyant !
Tout le reste est magnifique.
Mes titres préférés ? Certainement : "Red rain", "In your eyes" et "That voice again".

Note réelle : 4.5/5





ZZ TOP
TRES HOMBRES


Le 18 Septembre 2017 par NONO


Mon album préféré avec le premier , Tejas, Deguello, Recycler et La Futura.





MINAMI DEUTSCH
MINAMI DEUTSCH


Le 18 Septembre 2017 par ANTOINE

hello !

Minami Deutsch en concert à Paris le samedi 14 octobre prochain à l'Olympic Café !
peut-être plus convaincant sur scène qu'en album ;)

à plus !

Antoine





ZZ TOP
TRES HOMBRES


Le 17 Septembre 2017 par CLANSMAN57

@ Thierry Raoult:

Je pense que t'es bien parti pour apprécier le Zz Top des années 70!
Tu devrais bien prendre ton pied si tu continues d'explorer l'âge d'or de ce fabuleux groupe.

++





ZZ TOP
TRES HOMBRES


Le 17 Septembre 2017 par THIERRY RAOULT


Je ne suis pas un fan de ZZ TOP car je les ai découvert dans les années 80 avec leurs tubes à la radio. J'aimais bien les riffs mais je n'ai jamais accroché à ce son avec du synthé où la guitare est en retrait.
J'écoute "Tres Hombre" et je découvre un très bon disque, des morceaux très rock et blues avec les 3 instruments de base, rien de plus. J'adore!





NEKTAR
REMEMBER THE FUTURE


Le 17 Septembre 2017 par LE KINGBEE

Cher Progfan, "Rien n'est aussi désespérant que de ne pas trouver une nouvelle raison d'espérer" (Machiavel).
Tout vient à point qui sait attendre. Autrement le groupe Nektar reste l'auteur d'albums intéressants et la chronique d'un Live pourrait bientôt venir grossir leur discographie. No panic!





EIFFEL
ABRICOTINE


Le 17 Septembre 2017 par MR G


Premier album de ce groupe qui allait devenir une valeur sure du rock made in France ! Pour ce premier album ce n'est pas vraiment le cas, c'est vraiment un album de jeunesse avec tous les petits défauts qui font son charme dont la voix difficile à supporter parfois ! Les textes ne sont pas encore au niveau de ce que le groupe écrira par la suite ! Musicalement , c'est bon sans être excellent ! Un album avec quelques bons morceaux dont "Si demain" et le très bon "J'ai poussé trop vite" ! Juste un bon moment à passer avant du très bon !





The BEACH BOYS
SURFER GIRL


Le 16 Septembre 2017 par SGT JAKKU


Cette chronique signée Erwin, comme celles des autres albums des Beach Boys par le même monsieur pose un vrai problème : faut-il confier la discographie des garçons de plage à un non-admirateur du groupe ? Evidemment, la question inverse peut aussi se poser mais quand même ! Réduire "In my room" à une "mièvrerie" est impardonnable (je dirais même ridicule) ! La construction et la superposition des harmonies vocales sur les refrains sont un coup de maître. Un exercice jamais entendu pour l'époque et si moderne de par le thème de la chanson ! Le premier trip introspectif de la Teenage Music. Ce n'était certainement pas à la portée de tous les groupes et artistes anglosaxons du début des 60's.
"Surfer Girl" (pour la chanson, Brian a été inspiré par "When you wish upon a star" qu'il entendit à la radio dans sa voiture, puis il fredonnât le couplet de son futur hit) est sans contestation le premier bijou du quintet, pas un chef-d'oeuvre comme le seront "All Summer Long" ou "Today" mais on s'en rapproche.
C'est aussi le premier album qui révèle au grand jour le génie de Brian Wilson et sa capacité à produire des classiques de la pop adolescente ainsi que sa maîtrise en tant que producteur, arrangeur alors qu'il n'a aucune formation musicale ("musique trop facile" ? faut pas pousser !).
Certes, il y a quelques faiblesses, quelques titres sans intérêt (n'oublions pas qu'ils sont post-ados et s'adressent aux ados de l'époque) mais il y a également "Summer Dreams", "Little Deuce Coupe", autres trésors de leur discographie. Aimer "Pet sounds" et lui donner un 5/5 tout en dédaignant les albums précédents qui, pourtant chacun à leur tour, ont balisé l'itinéraire vers le chef-d'oeuvre de 1966 que l'on connaît est absurde.


Par Forces Parallèles

Cher Sgt Jakku,

rétablissons une réalité : je suis fan des Beach Boys !

Pour le reste, nous n'avons juste pas la même opinion. Je ne suis d'ailleurs pas un grand fan de Pet Sounds auquel je pense que j'aurai mis entre 3 et 4, mais certainement pas le 5 que le gotha des critiques mondiaux se plaît à lui donner... Je n'aime pas Abbey Road non plus remarque, ce qui me vaut - très brièvement - les pires reproches de mes chers amis pirates Silver et ATN !

Tu es fan du king et je me souviens avoir lu par ta plume des défenses de ses BO parmi les pires. Je comprends parfaitement ton attachement à ce que que je traduis parfois par "mièvre"... Je suis comme toi, cela ne m'empêche pas d'aimer pour autant. Mais je dois faire preuve de recul pour recommander ou pas les oeuvres chroniquées aux générations des années 2000. Cette période des BB n'est guère flamboyante de ce point de vue !

Mais si tu souhaites venir nous aider sur cette digne époque, le génial Kingbee et moi même croulons sous les groupes, il y a du taf !

Bien à toi, cher Sgt Jakku !
Erwin






ECHO AND THE BUNNYMEN
CROCODILES


Le 16 Septembre 2017 par LEO


Crocodiles a toujours été mon disque favori de ECHO AND THE BUNNYMEN.
Ce Post-punk teinté de neo-psydédélisme (à l'instar de leurs collègues de THE TEARDROP EXPLODES) est plus ou moins rock ou pop suivant les morceaux, et l'ambiance est sombre et parfois mélancolique mais toujours contrastée et sait rester énergique lorsqu'il le faut.
Toutes les compos sont d'égale qualité, ce qui en fait le 33t le plus homogène du groupe.
La présence des excellents "Do It Clean" et "Read It In Books" sur la version US de l'album (qui comporte donc 12 titres au lieu de 10), ne bouleverse en rien cet équilibre et vient même renforcer cette formidable cohésion d'ensemble (preuve que la formation était déjà parfaitement au point et débordait d'idées dès ce 1er album).
"Stars Are Stars", "Monkeys", "Rescue" et "Pictures On My Wall" sont sans doute mes morceaux favoris si je devais en détacher quelques titres, mais vraiment tout l'album reste toujours aussi brillant et captivant 37 ans après sa parution initiale (c'est là que l'on se dit que l'on a pris un sacré coup de vieux !).





NEKTAR
REMEMBER THE FUTURE


Le 16 Septembre 2017 par PROGFAN

Enfin! c'était à désespérer. Les deux premiers disques sont eux aussi excellents offrant au passage une autre image du Rock Prog 70. Le Live à New York mériterait lui aussi quelques lignes.
Un groupe qui sort des sempiternels Yes, Floyd et consorts.





MATCHING MOLE
MATCHING MOLE


Le 14 Septembre 2017 par IEN


Une merveille, je ne m'en lasse pas.
Le premier titre est très classique ( et très beau ) mais dès le deuxième ça devient beaucoup plus expérimental.





MATCHING MOLE
MATCHING MOLE


Le 14 Septembre 2017 par RIKKIT


Mon album de prog préféré.

Wyatt qui tente de se libérer de cette chape jazz, en laissant la pop dominer (celle-ci ayant toujours existée au sein de Soft Machine), mais qui se fait finalement rattraper par ses aspirations fusion. Un album fou de jazz-rock, avec Phil Miller qui brille royalement à la six cordes.

Un chef d'oeuvre, parfaitement infatigable. Je préfère à Soft Machine.





ANATHEMA
ETERNITY


Le 14 Septembre 2017 par CLANSMAN57


Le premier Anathema que je me suis procuré.
Je l'ai trouvé soporifique à un tel point que ça ne m'a pas donné envie de me pencher sur leurs autres méfaits.
Si un ami ne m'avait pas fait écouter quelques titres du "Alternative 4", je pense que je n'aurais pas continué l'aventure avec les Anglais.

Avec le Metal, lorsque j'ai pris de l'âge, certains groupes ont vraiment fini par m'ennuyer.
"Eternity", ainsi que "The Silent Enigma" n'ont pas cessé de se dévoiler et se sont terriblement bonifiés, jusqu'à les trouver impeccables.

Je pense que j'étais un peu trop jeune pour les apprécier à leur juste valeur à l'époque, il y a une dizaine d'années de ça.
Ces disques sont terriblement difficiles d'accès au final...

"Eternity" me prend vraiment à la gorge désormais.
C'est un véritable torrent d'émotions qu'il est bien difficile de dompter.
Ces gens étaient des génies qui, malgré leur jeune âge, arrivaient à transporter l'auditeur vers des cieux envahis par des nuages noirs paradoxalement confortables.

La gorge se noue donc et je ressens un spleen vraiment profond dans la cage thoracique lorsque je l'écoute, mais mince... quelle maturité dans la composition et dans la création d'atmosphères!

Je ne pense pas qu'on soit encore capable d'accoucher de telles oeuvres aujourd'hui.

Dans les années 90, certains groupes de Metal puisaient leurs ressources ailleurs que dans le Metal et ils arrivaient à faire quelque chose d'énorme en mélangeant toutes leurs influences, tout en sonnant de manière personnelle.

"Eternity" est merveilleux.
Ce n'est pas le Paradis, ni l'Enfer qui sont retranscrits ici, mais bel et bien le Purgatoire.












ANGE
À PROPOS DE...


Le 14 Septembre 2017 par MAGNU


Rien à sauver à part "A jeun" et la magnifique réinterprétation du "Bal des Laze"





ANATHEMA
THE SILENT ENIGMA


Le 11 Septembre 2017 par CLANSMAN57


Il est magnifique celui-ci.
Pendant longtemps, je lui trouvais des longueurs.
Plus le temps passe, plus je le trouve parfait, les longueurs se sont effacées, comme par magie.

Lorsqu'on sait qu'ils étaient encore pratiquement minots, il y a de quoi être frappé par une telle maîtrise de la noirceur.

On pourrait presque considérer cette musique comme une alternative à un Pink Floyd en beaucoup plus torturé... avec du Cure dedans, peut-être du Joy Division également et bien entendu du Celtic Frost.

C'est un trip comme on en trouve rarement.
On plane dans un ailleurs certes sans lumière, mais en ces temps automnaux avancés, il n'y a rien de meilleur pour ressentir ces émotions très fortes.

A ranger aux côtés du "Gothic" de Paradise Lost, "Forest Of Equilibrium" de Cathedral et le "Turn Loose The Swans" de My Dying Bride".

Masterpiece.





SPACE ART
SPACE ART


Le 11 Septembre 2017 par DEJAVU


Pour la petite anecdote, Space Art a vu le jour dans les studios Ferber, Dominique Perrier & Roger Rizzitelli étaient les musiciens accompagnant Christophe en studio et sur scène.







Commentaires :  1 ...<<...<... 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 ...>...>>... 527






1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod