Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 ...>...>>... 615
Comment poster un commentaire ?


Stevie Ray VAUGHAN
SOUL TO SOUL


Le 19 Janvier 2019 par CLANSMAN57


Petite baisse de régime après les deux missiles précédents, malgré l'arrivée du claviériste qui apporte une richesse supplémentaire.

Mes préférences penchent vers l'instrumental "Say What" qui ouvre le bal, le standard "Look At Little Sister" avec son piano et son saxophone, le catchy "Change It" et l'excellent "Empty Arms".
La reprise de Earl King, à savoir "Come On (part III)", me fait furieusement penser à "Pride And Joy".
Le guitariste s'est certainement servi de ce titre pour composer son tube, mais je préfère largement son travail, bien que le titre en lui-même ne soit pas désagréable.
J'allais oublier le très joli "Life Without You" dans le lot des réussites.

Sympathique!





Stevie Ray VAUGHAN
COULDN'T STAND THE WEATHER


Le 19 Janvier 2019 par CLANSMAN57


Il est tout aussi excellent que le premier opus.
L'entrée en matière envoie avec la courte instrumentale "Scuttle Buttin", le morceau titre est mythique, "The Things (That) I Used To Do" incarne le Blues lent de la plus belle des manières, idem pour "Tin Pan Alley" qui s'étend sur 9 min (on peut utiliser le terme spirituel), etc...
Je n'aime pas Hendrix, "Voodo Child" me devient plus qu'agréable entre les doigts de Vaughan.

La très grande classe.





Stevie Ray VAUGHAN
TEXAS FLOOD


Le 19 Janvier 2019 par CLANSMAN57


Je ne suis pas un dingo de Blues, mais Stevie Ray Vaughan, j'adore.
Guitariste exceptionnel bourré de feeling, jamais je n'entends une note superflue ou mal placée.
Cet homme incarnait le Blues dans toute sa splendeur.
La section rythmique assurée par Shannon et Layton groove impeccablement, impossible de ne pas se laisser entraîner.
Ils sont toujours justes et n'ont pas besoin d'en faire des tonnes...

"Texas Flood" compte pas mal de grandes chansons, même si elles ne sont pas toutes de sa composition: "Pride And Joy" et "Mary Had A Little Lamb" font partie des chansons qui me hantent depuis une quinzaine d'années.
L'éponyme est grandiose, "Love Struck Baby" est l'ouverture parfaite, tandis que "Lenny" referme le livre avec brio.








Michel SARDOU
LE PRIVILèGE


Le 19 Janvier 2019 par MARCO STIVELL

Oui, vive "Marie-Jeanne" !!
Premier titre que j'ai entendu de Michel SARDOU à l'époque, et dont je garde le souvenir.
Les paroles sont excellentes, et puis cette voix, dans la montée du refrain, pfiou...
Ma préférée avec "Chanteur de Jazz" !





The VAUGHAN BROTHERS
FAMILY STYLE


Le 19 Janvier 2019 par CLANSMAN57


"Family Style" est plaisant dans l'ensemble, mais il est vrai qu'il en découle une impression de facilité, et que la déception peut être de mise lorsqu'on sait de quoi Stevie était capable.
Je ne connais pas du tout les travaux du frère en solo.

Un bon petit disque sans prétention.









Ina FORSMAN
BEEN MEANING TO TELL YOU


Le 18 Janvier 2019 par LE KINGBEE

Bonjour Zejak,

Il n'y a rien de définitif dans ma phrase. Je me suis probablement mal exprimé mais l'emploi du mot "guère" me semble nuancer ma ... sentence.
Je précise que je ne connais le black métal que de nom :-))

Bien à toi





Ina FORSMAN
BEEN MEANING TO TELL YOU


Le 18 Janvier 2019 par GRANDDUC

Oui, je dirais même dans le métal en général (même si je n'adhère pas à tout, mais Sentenced, Nightwish, Stratovarius, la liste est pléthorique) mais aussi folk (Tenhi), klezmer et cie (Alamaailman Vasarat), je pense qu'en matière de qualité et concomitamment à la faible population, il a offert bien plus que la France.





Hubert Felix THIEFAINE
HOMO PLEBIS ULTIMAE TOUR


Le 18 Janvier 2019 par METALPROG84


Excellent live de Thiefaine, un de plus! Le premier titre, inédit, est très bon malgré ses 10 minutes. Pas mal de titres se sont encore bonifiés par rapport aux versions studio: certains ont gagné en puissance ("Sweet amanite..." ou "113ème cigarette..."), d'autres en interprétaion ("Confession d'un never been" ou "L'étranger dans la glace" par exemple). 9 morceaux de "Suppléments de mensonge" quand même, c'est beaucoup mais comme l'album est super, çà s'intègre très bien au reste.
Seule "Solexine Et Ganja" est un peu en retrait (mais je n'ai jamais trop aimé ce titre) et "Mathématiques souterraines" a été déjà mieux interprété à mon sens.
Note réelle: 4.5/5 arrondie à 5






Ina FORSMAN
BEEN MEANING TO TELL YOU


Le 18 Janvier 2019 par RICHARD

@ ZEJACK peut-être faut il l'entendre simplement sur un plan succès populaire et reconnaissance grand public.
Parce que oui Children of Bodom a marqué son époque, mais dans la sphère restreinte du metal et je ne parle même pas de Two Witches ou Masquerade qui sont des groupes qui comptent (pour moi) dans la sphère goth, donc encore plus rikiki...
Autrement, la chronique me donne bien envie quand même de découvrir cette artiste.





Ina FORSMAN
BEEN MEANING TO TELL YOU


Le 18 Janvier 2019 par ZEJACK

"La Finlande n’a guère laissé de traces marquantes en matière de musique."

Le genre de phrase définitive qui me fait tiquer.


Tout dépend du point de vue et du genre. Pour contre exemple: le black metal.





RAJNA
OFFERING


Le 18 Janvier 2019 par CLANSMAN57


Après réécoute, quelques éléments de mon précédent commentaire me gênent un tantinet.
Le duo nous emmène donc en Grèce, il nous fait également visiter la Turquie et Chypre, d'après ce que j'ai pu lire.

Concernant les influences musicales, celle de Dead Can Dance est évidente. Je n'avais cependant jamais remarqué celle des Cocteau Twins, par exemple avec "The Dance Of Cleomene", sur laquelle le groupe joue avec une batterie programmée, une basse et une guitare.
Le très beau final,"Quiet Hour", comprend également une instrumentation plus "rock" (attention: ça reste très éthéré!!)
"Never Land" se rapproche encore plus de l'univers particulier des écossais, c'est impossible de ne pas y songer.

J'ai aussi réécouté "Black Tears" et bien que le voyage soit long (80 minutes au compteur), je le trouve finalement excellent de bout en bout.
Leur passé est plus sombre que "Offering" et moins évident.

Donc au final, ces chansons valent la note maximale pour moi, car le trip se manifeste largement!





VAN HALEN
DIVER DOWN


Le 17 Janvier 2019 par FREDJ


Diver Down aurait pu être un très bon EP … mais il est vendu comme un album … Si on décortique ce disque on se rend compte qu’il est constitué de 12 morceaux : 4 reprises, 4 courtes instrus et 4 nouveaux titres. Autant dire que pour un « vrai » album (surtout après les tueries Women&Children First et Fair Warning) c’est franchement léger. Néanmoins, le groupe est encore au sommet de son art, de ce fait tout ça tient la route : les 4 reprises sont sympas (surtout pretty woman), les 4 inédits sont excellents (little guitars en tête) et par contre les 4 instrus sont moyens. Une petite pause avant le monument MCMLXXXIV :)





ANTHRAX
FOR ALL KINGS


Le 17 Janvier 2019 par FREDJ


Un album trop sage, presque générique, on a parfois l’impression que le groupe lui-même s’ennuie sur ce disque !
Pourtant l’ensemble tient bien la route, pour moi seuls 3 morceaux sont franchement pas terribles (suzerain, all of them thieves et this battle chose us). Le meilleur morceau est incontestablement blood eagle wings avec sa progression en 2 temps et son ambiance malsaine (et son clip dégueulasse !). Je retiens aussi Evil Twin qui parle d’un sujet grave, particulièrement pour nous en France …
Un album agréable mais réalisé sans conviction.





RAJNA
OFFERING


Le 17 Janvier 2019 par CLANSMAN57


En ce qui me concerne, Rajna est une plutôt bonne alternative à Dead Can Dance.
Le duo franco-tibétain propose une musique inspirée par l'Asie, ce qui change un peu des autres musiciens officiant dans ce style.
En tout cas, c'est ce qui me semble, je n'ai que "Black Tears" (une compilation) en plus de celui-ci.

A propos de cet "Offering", Rajna explore davantage la mythologie grecque, ils coupent donc les ponts avec l'Asie, l'ambiance change un peu.
Et pour ma part, j'adhère totalement à ce disque, ce qui n'est pas le cas de la compilation pré-citée, car je retrouve les bémols cités par le chroniqueur sur certaines de ces chansons, à savoir le manque de variation qui nuit à l'hypnose que cette musique se doit d'apporter.







BLUE ÖYSTER CULT
SOME ENCHANTED EVENING


Le 17 Janvier 2019 par MAGNU


Je profite de lire la chro pour ressortir et noter cet album. Alors oui, il fait décousu de par ses 7 titres qui ne reflètent pas les setlist de l'époque, mais l'interprétation est excellente je trouve, et le son bien meilleur que sur On your Feet même si on y perd en unité. Le succès aidant, le groupe devait avoir plus de moyens.

La version Deluxe propose des titres supplémentaires, à l interprétation et au son de la même qualité (même source) non retenus à l'époque pour ne pas faire doublon avec le 1er live.

Franchement un très bon live, même si je préfère "On your Feet..." pour le côté légendaire








AEROSMITH
PERMANENT VACATION


Le 17 Janvier 2019 par LEO


Après les mésestimés Rock In A Hard Place et Done With Mirrors, AEROSMITH semble faire l'unanimité en 87 avec ce neuvième 33t en studio, mais ce n'est pas le cas en ce qui me concerne !
En effet, je n'ai jamais été emballé par la majorité des compos de Permanent Vacation qui propose des morceaux bien moins bruts de décoffrage par rapport aux albums précédents.
Pourtant "Heart's Done Time"et "Magic Touch" qui ouvrent l'album sont plutôt enthousiasmants mais pour moi ça se gâte à partir du peu palpitant "Rag Doll" avec sa section de cuivres encombrante mais qui fait aussi tout le gimmick du morceau qui ne repose que là dessus malheureusement.
"Simoriah" est un rock assez lambda mais au moins il n'est pas désagréable comme cette horreur de "Dude (Looks Like A Lady)" qui contient tous les tics de production de cette fin des années 80 (avec re-section de cuivres à l'appui).
Le shuffle "St. John" est correct mais sans plus, quand au bluesy "Hangman Jury" avec ses plus de cinq minutes au compteur, il m'ennuie au plus haut point.
Heureusement que l'énergique et groovy "Girl Keeps Coming Apart" déboule juste après car voilà un titre réjouissant dans laquelle la section de cuivres est utilisée à bon escient et qui vient ajouter du mordant à cette compo ou AEROSMITH rencontre James Brown !
Par contre je zappe direct la guimauverie "Angel" tout comme le morceau-titre avec ses steel drums incongrus.
"I'm Down" la cover des Fab-Four a la pêche et est convaincante même si elle reste anecdotique.
"The Movie" qui referme l'album est un instrumental atmosphérique sympathique mais pas à s’en relever la nuit non plus ! (faut pas pousser).
Au final, beaucoup de morceaux (12) sur ce disque mais très peu qui me satisfassent !
J'en retiens avant tout "Heart's Done Time", "Magic Touch", "Simoriah", "Girl Keeps Coming Apart" et à la rigueur la reprise des Beatles. "St. John" et "The Movie" se laissent écouter mais je n'en suis pas fan pour autant.
Voilà, pour moi ce sera juste un petit 3/5.





Francis CABREL
PHOTOS DE VOYAGES


Le 17 Janvier 2019 par NONO

Je me suis toujours demandé quelle est la signification exacte de la chanson "Encore et encore". Je pense qu'il s'agit d'une femme esseulée, suite à une séparation récente, qui imagine que son mec va revenir à chaque fois qu'elle entend un bruit spécial chez elle, ou aux abords de chez elle. Elle est tellement terrifiée par le silence et la solitude que chaque petit bruit qu'elle entend lui provoque soit une frayeur soit un espoir. Mais il y a une ambiguité tout de même : soit cette femme est tellement obsédée par son mec qu'elle interprète "chaque bruit de portière" comme un espoir de retour, ou bien est-elle terrifiée à l'idée que son mec violent revienne lui causer du tort, d'où ce sentiment de terreur nuit après nuit ?
Quelqu'un sait ?
En tout cas cette chanson met en exergue la force de l'imagination sur le réel, notamment l'emprise négative d'une obsession amoureuse.





GEORGIO
XX5


Le 16 Janvier 2019 par RICHARD


Entièrement d'accord avec la chronique. Y'a du bon, voire parfois du très bon, mais j'ai l'impression que ça patine un peu, de pas grand chose, mais suffisamment pour ne pas avoir la claque reçue avec " Héra".





TWO DOOR CINEMA CLUB
TOURIST HISTORY


Le 16 Janvier 2019 par BORAHKRETH


Je sais pas ce que ça vaut sur la longueur, et les deux derniers morceaux sont légèrement (vraiment légèrement) en-dessous du reste, mais je lâche un 5/5 totalement subjectif après seulement une écoute tant ça enchaîne les tubes et à quel point ça me fout la patate.

Personnellement ça fait une éternité que j'ai pas écouté un truc comme ça qui donne le sourire et donne envie de bouger et de danser, chanter la vie (Edouard BAER, si tu nous entends)... LE remède à la dépression hivernale.

Mais à voir sur la longueur...





CREEDENCE CLEARWATER REVIVAL
MARDI GRAS


Le 16 Janvier 2019 par NUNUCHE2004


Voiàa ce qui se passait à cause des exigences absurdes de certaines maisons de disque de l'époque. Obligation de sortir 2 albums par an (ou plus) (dire que maintenant les groupe sortent tous les 3-5 ans). Ça donne donc un groupe qui a déjà tout donné en l'espace de même pas 3 ans et qui est à bout d'inspiration, d’énergie, bref ils sont lessivé, et comme le succès est plus au rendez vous, ils abandonnent. ça en a foutu en l'air des groupes à potentiel intéressant, et bizarrement les meilleurs groupe n'étaient apparemment pas soumis à ce genre de règles, tiens donc.







Commentaires :  1 ...<<...<... 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 ...>...>>... 615






1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod