Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 ...>...>>... 550
Comment poster un commentaire ?


Ted NUGENT
DOUBLE LIVE GONZO!


Le 05 Mars 2018 par LE KINGBEE


Un Incontournable de la fin seventies. Probablement l'un des 10 meilleurs Live de la décennie. Excellente chronique qui donne envie de réécouter ce pur moment de rage plein de quiétude.





The ROLLING STONES
TATTOO YOU


Le 04 Mars 2018 par FEELGOOD

Nono, loin de moi l'envie de t'infliger un "sermon"... Je me suis contenté de réagir à ton commentaire, de façon posée et argumentée et regrette que tu te focalises plus sur le nombre de lignes que sur le fond. Il est vrai que lorsqu'un sujet me passionne, j'ai du mal à m'arrêter, d'où ces 40 lignes... En ce qui concerne les vieux groupes, il faut distinguer leur répertoire scénique, souvent figé ( cela est aussi valable pour Kiss, Alice Cooper ou Black Sabbath) de leur production discographique autrement plus riche et variée, en particulier celle des Stones, qui couvre six décennies. Je ne pense sincèrement pas que les Stones aient fait comme si on était encore dans les sixties. Le groupe a longtemps été pris entre le conservatisme de Richards et le goût, parfois discutable, de Jagger pour les nouvelles tendances musicales. Pour en revenir à ce Tatoo You, et je conçois parfaitement qu'on puisse le détester -aucun problème- , il n'en est pas moins très varié, qu'il s'agisse des morceaux rock comme Start Me Up, du blues Black Limousine, du funk rock de Slave, de la chouette ballade Waiting On A Friend ou du néo-psychédélique Heaven.
Cordialement.





DISNEY
LA BELLE ET LA BêTE


Le 04 Mars 2018 par MARCO STIVELL

Merci beaucoup ami Clansman Mosellan pour ce commentaire sincère et qui fait vraiment plaisir.
Ce "chantier Disney" ne s'adresse pas à tout le monde, il y a mille et unes façons beaucoup plus terre-à-terre (et négatives) de mentionner les studios.
Le choix a été vite fait : la passion des films et des notes qui les accompagnent, le vécu car l'un ne va pas sans l'autre si on a grandi avec, vous l'avez très bien dit !
Et puis j'aime assez l'idée que c'est peut-être la seule manière de parler de quelque chose qui s'étend sur plusieurs décennies (bientôt huit complètes, au moins pour les films d'animation), avec un degré de succès plus ou moins égal, et qui n'est pas près de s'arrêter.
Merci pour votre fidélité. Bien cordialement.





PERTURBATOR
THE UNCANNY VALLEY


Le 04 Mars 2018 par DINICED


Je découvre "Perturbator" avec cet album et je suis assez emballé, ce qui n'est pas peu dire. Musique électronique, succube sexy sur fond rose, logo tube néon publicitaire, c'était bien mal barré pour le Metalhead que je suis...
Ancien guitariste de Black Metal ? Bon, corde sensible oblige, je saute la barrière des préjugés.
Je suis moins fan de "Femme Fatale" et "She Moves Like A Knife" mais le reste me plaît beaucoup, surtout "Neo Tokyo" et "Sentient".
En festival avec "Napalm Death", "Dehuman" et "Cannibal Corpse", ça par contre, je sais pas si je suis prêt pour le mélange ^^.
Chouette découverte.





The ROLLING STONES
TATTOO YOU


Le 03 Mars 2018 par NONO

Bon, OK... J'ai tempéré ma critique sur "Tatoo you" par un commentaire plus porteur (pour l'album "Beggars banquet"), non pas pour me justifier mais pour recadrer mon sentiment vis-à-vis du groupe, en mentionnant tout de même certains points positifs.
A peine ai-je eu le temps d'envoyer mon nouveau post, que je reçois indirectement un sermon de Mr. Feelgood (40 lignes 1/2 exactement !) comme quoi mon avis serait discutable.
OK, j'entends... je ne prétends pas avoir le "goût universel"; ceci dit l'exception confirme la règle, je maintiens droit dans mes bottes qu'il y a certains groupes (dont les Sones), "intouchables". C'est comme critiquer le veau d'or : impossible. C'est quand même terrible...





The ROLLING STONES
BEGGARS' BANQUET


Le 03 Mars 2018 par NONO


@ARTHOFZAFT : En fait, dans mon post précédent sur les Stones (pour l'album "Tattoo You") je voulais direque, selon mon impression, le groupe a capitalisé pendant des dizaines d'années après un certain lot de très bons crus. Et ce "Beggars Banquet" effectivement est un de leur TRES bons cru. Et comme tu le dis bien, les Stones étaient à ce moment en phase avec leur époque. Let It Bleed, Beggars Banquet, Sticky fingers, Exile On Main Street, Some Girls.... OK c'est du grand classique, personne ne me dira le contraire. Mais ce que je trouve édifiant (et pas forcément dans le bon sens du terme), c'est qu'ils continuent à se croire, en 2018, dans les sixties, sans avoir à mon avis suffisamment cherché à se renouveler au fil des décennies. On fait toujours cette comparaison avec les Beatles, mais eux se renouvelaient complètement d'album en album. Les Stones, c'est un peu "t'en connais une, tu les connais toutes", et ce de 1965 à 2018....
Allez... 4/5 pour ce disque.





The ROLLING STONES
TATTOO YOU


Le 03 Mars 2018 par FEELGOOD

J'ai déjà donné mon avis argumenté sur ce Tatoo You mais me permets de réagir aux propos de Nono. J'ai d'autant plus de mal à comprendre son soulagement initial («  Enfin quelqu'un qui avoue ne pas être fan des Stones ! ») que ce groupe a toujours été abondamment critiqué, souvent avec une extrême virulence, tant par les critiques (si mes souvenirs sont exacts, celui du Point définissait, en 1981, le contenu de Tatoo You comme étant de la « musique de croulants ») que par le « grand public » (il suffit pour s'en convaincre d'aller lire les commentaires de certains internautes chaque fois qu'un magazine en ligne publie un article sur les Pierres). Les Stones n'ont jamais été un groupe « intouchable » et n'ont jamais fait l'unanimité.
Quant à comprendre ou ne pas comprendre leur longévité, on baigne effectivement là dans le mystère et l'irrationnel. Fidélité de leur public, désir du groupe de ne pas raccrocher, que ce soit pour des raisons platement financières, égotiques (désir d'être adulé) ou tout simplement par amour de la musique (en cela, ils ont toujours mis en avant leur souhait de continuer jusqu'à la fin, comme les vieux bluesmen qu'ils adorent), il y a un peu de tout cela. Interrogé en 1972 par l'animateur télé Dick Cavett sur l'éventualité de continuer à se produire sur scène à soixante ans, Jagger (âgé alors de 29 ans) répondit sans aucune hésitation par l'affirmative, provoquant l'hilarité de certains spectateurs qui pensaient sûrement qu'il plaisantait. Or, il insista bien sur le fait qu'il ne voyait aucune raison de ne pas continuer de monter sur scène passé soixante/soixante-dix ans, rappelant au passage que c'est ce que faisait Marlene Dietrich.
Que les Stones ne soient pas des virtuoses (à l'exception de Mick Taylor), c'est un fait. On parle cependant là de rock et ni le Kiss originel, ni les Kinks, ni Aerosmith, ni les Stooges, ni le Velvet (et ne parlons pas des Beatles) n'étaient constitués de « musicos hors-pair »...  La grande force du duo Jagger/Richards fut sa capacité à composer des titres simples mais mémorables.
Que le jeu de Richards se soit dégradé, c'est indéniable et on peut aussi déplorer sa tendance à recycler les mêmes riffs depuis environ 35 ans. Des tas de vieux groupes se répètent ou donnent l'impression de tourner en rond, AC/DC par exemple. Il importe donc de distinguer les prestations scéniques (toujours honorables) de ces artistes de leur travail en studio.
Je note aussi l'ironie du reproche adressé au groupe : «  Les Stones, c'est rock, rock, rock, rock et re-rock ». D'abord parce qu'à une époque, certains leur reprochaient justement de trop s'éloigner du rock, cf. leur période « chansons » du milieu des sixties plus ou moins parallèle à leur intermède psychédélique et, plus tard, leurs tentatives disco/funk et reggae... Certains critiques encensèrent d'ailleurs Tatoo You parce qu'il marquait un apparent retour au rock, du moins sur sa face A. Rappelons aussi qu'à leurs débuts, il se considéraient plus comme un groupe de blues et de rythm n' blues que de rock. Sans parler de la passion de Watts, batteur brillant au jeu singulier, pour le jazz...
Surtout, on ne peut déclarer péremptoirement que le groupe n'a jamais changé de style. Il suffit d'écouter successivement leur premier effort (The Rolling Stones, paru en 1964), Aftermath (1966), Their Satanic Majesties Request (1967), Let It Bleed (1969), Goat's Head Soup (1973), Black And Blue (1976), Some Girls (1978), Voodoo Lounge (1994) pour s'en convaincre. Quel rapport entre Lady Jane, Gimme Shelter, Hot Stuff, When The Whip Comes Down et Miss You ?
Je conçois parfaitement qu'on puisse détester les Stones (ou Iggy Pop, ou les Beatles). Il n'en demeure pas moins que certains reproches adressés au groupe me paraissent fort injustes ou discutables.





OMD
LIVE AT THE THEATRE ROYAL DRURY


Le 03 Mars 2018 par NONO


Il me tarde d'écouter ce live, étant grand fan d'OMD depuis toujours, et particulièrement pour leur 1ère période. C'est vrai par ailleurs que leur 1er album n'est pas si bon que ça, mais l'avantage est que les versions "live" permettent souvent de redécouvrir les chansons sous un nouvel angle, comme si ça leur donnait une "seconde vie" (sans doute d'où le terme "live" !). Et il y a de belles choses ici : Stanlow, Statues, Bunker Soldiers, Souvenir ....





WEEZER
PACIFIC DAYDREAM


Le 03 Mars 2018 par AZER


J'admets ne vraiment rien avoir compris à ce Weezer. Enfin, je n'ai surtout pas compris d'où sortent ces effets électro-pop inbuvables et complêtement hors de propos. Très sincèrement, remplacez Rivers Cuomo par Miley Cyrus et l'illusion serait parfaite; j'aurais tout simplement cru entendre son nouvel album.

Weezer n'est certainement pas le groupe le plus ambitieux du monde, la plupart de leur albums exploitent une veine pop rock légèrement saturée mais globalement très facile et raffraichissante. Il y a néanmoins certaines limites à ne pas franchir, de peur de ressembler très rapidement à une énième itération des orduriers IMAGINE DRAGONS.

Cet album mérite une sanction.






The ROLLING STONES
BEGGARS' BANQUET


Le 03 Mars 2018 par ARTHOFZAFT


Les Stones n'ont jamais fait preuve d'une grande originalité artistique.
Beggar's Banquet a ceci de remarquable qu'il est, à mon avis, le premier, et peut-être également le dernier, de leurs albums totalement en phase avec son époque. Cette fois les Stones ne sont pas de simples suiveurs, et j'imagine sans mal la joie du gosse qui découvre cet album en 68. Sympathy for the Devil est un morceau déconcertant, hypnothique, addictif, qui déborde d'une énergie qui dépasse la musique et fait pousser les cheveux. No Expectations c'est le blues du feu de camp qui invite au partage, qui cimente les communautés de l'au-delà des portes de la perception, qui fait du bien physiquement. Jagger chante comme s'il était là dans la pièce ou sur la plage... on entre dans la Trip-Machine qui a du sens, qui lie le passé au présent et trace les contours de l'avenir tel qu'on le désire. Prenez votre billets pour les trois titres qui suivent, et notez au passage que Jigsaw-Puzzle, avec sa ligne de basse psychédélique, tout doucement vous agite dans votre rêve et vous prépare au réveil brutal de la face B qui s'ouvre avec un Street Fighting Man qu'on écoute mieux un pavé à la main... Ce sens du timing est l'ingrédient indispensable des grands albums. Et bien que n'étant pas un grand admirateur des Stones, je dois bien sur ce coup là leur écrire toute mon admiration. Prodigal Son rameute les fourmis dans les membres avant de voir tout le monde se lever autour du feu de camp, parce que Stray Cat Blues rassemble et décuple les énergies. C'est l'heure de partir pour la fête, ou de casser le monde, et sans regret on laisse la Factory Girl dans ses vieux habits. Les retardataires se retournent pour respirer le Sel de la Terre et le feu meurt sur la plage. Dans la nuit les braises de Beggar's Banquet continuent de se consumer. Pour se rallumer le temps d'un Let It Bleed hypnothique. Et puis c'est tout. Pour ma part j'arrête là.





The ROLLING STONES
TATTOO YOU


Le 03 Mars 2018 par NONO

@Latimus : Enfin quelqu'un qui avoue ne pas être fan des Stones ! Moi non plus figure-toi (même si cela relève du blasphème pour beaucoup !). Désolé mais je n'arrive toujours pas à comprendre leur longévité, et puis merde, individuellement même s'ils assurent ce sont loin d'être des musicos hors-pair (je veux dire : proportionnellement à leur succès!).
Les Stones, c'est rock, rock, rock, rock et re-rock depuis presque 60 ans, toujours les même plans de guitare ou presque, toujours les mêmes membres ou presque, aucun renouvellement de style ou presque, toujours le même Mick Jagger avec ses déhanchements et sa voix criarde, qu'on ne peut pas critiquer car vous comprenez, c'est une "ICONE" ! Pff....





Iggy POP
INSTINCT


Le 03 Mars 2018 par NONO

S'il y a un artiste qui me rebute, mais vraiment, c'est bien IGGY POP. Je ne sais pas, sa tronche peut-être, de vieux aux cheveux longs décolorés, désolé mais parfois l'apparence d'un artiste compte autant que son art. Et là c'est mal barré. Un peu comme le packaging, avant le contenu.
Mais, mais... je ne perds pas espoir.
Je connais déjà ses contributions avec Bowie qui sont souvent magistrales.
Iggy Pop est tellement connu qu'il doit y avoir au moins un excellent album indispensable !
Lequel ? Merci de m'indiquer.





Yannick NOAH
HOMMAGE


Le 03 Mars 2018 par NONO

Ben... le problème est que Mr Noah s'imagine reggae-man juste parce qu'il a des dreadlocks et de belles idées herbo-universalistes. Mais ça suffit pas, faut savoir jouer de la musique aussi, LOL





The ROLLING STONES
TATTOO YOU


Le 02 Mars 2018 par LATIMUS


Je dois avoir un problème avec cet album... Je l'avais acheté car soldé et j'aimais bien sa pochette... Mais rien à faire, je l'écoute encore et encore et je n'arrive pas à accrocher, je m'ennuie à mourir ! Trois morceaux arrivent cependant à me sortir (légèrement) de ma torpeur : "Start me up" (malgré tout surestimé), "Hang Fire" (pas trop mal foutu) et "Waiting on a Friend" (relativement touchant). Le reste, c'est le calme plat. Peut-être un jour arriverai-je à rentrer dedans (c'est rare mais cela m'est arrivé pour une poignée d'albums que j'ai fini par apprécier, par comprendre, au bout de multiples écoutes...). Et en plus la production est horrible. En fait, contrairement à l'avis général, je trouve Emotional Rescue bien meilleur (c'est le premier album des Stones que j'ai connu).
J'ai du mal avec les Stones, et au moins quand je les écoute, avec leurs guitares brouillonnes, j'en arrive presque à penser que je suis un guitariste pas trop mauvais (je suis très brouillon également mais c'est à cause de mon faible niveau technique). Mais attention, sur toute leur carrière, ils ont tout de même composé de sacrés morceaux (mais pas sur Tattoo You)...





DISNEY
LA BELLE ET LA BêTE


Le 02 Mars 2018 par CLANSMAN57


C'est original, ce travail titanesque sur l'univers de Walt Disney.
Il me semble que FP est le seul site qui mette ces musiques à l'honneur et c'est super.

C'est sûrement celui que je préfère (parmi ceux que je connais), j'ai dû regarder la k7 vidéo un nombre incalculable de fois avec mon petit frère.
La musique est marquante, le dessin animé l'est tout autant.

J'aime beaucoup le paragraphe qui met en valeur la beauté de Belle et je suis entièrement de l'avis de Marco: c'est la plus jolie princesse de l'univers Disney.
De plus, son personnage est particulièrement attachant, impossible de ne pas succomber à l'aura qu'il dégage.

Je me remémore avec un plaisir non dissimulé l'innocence d'un âge qui ne reviendra pas et qui est peut-être le plus beau d'entre tous.
Qu'il est jouissif de pouvoir palper en cet instant un souvenir un peu trop longtemps enfoui, se manifestant soudainement sans crier gare, aucunement drapé d'un voile de poussière.
Le temps est incapable de souiller ces merveilles protégées par des gardiens bienveillants.

Bref, merci de nous faire revivre cette magie à travers ces mots et de nous ramener dans l'univers de ce magnifique conte, partagé entre ombres et lumières.







Ted NUGENT
CAT SCRATCH FEVER


Le 02 Mars 2018 par TONIO


Moi j'oublie que c'est un gros con lorsque j'écoute ce disque, les compos pètent le feu, Nugent est un putain de bon guitariste très instinctif. Du pur rock qui fleurte avec le hard, du rock qui transpire le blues électrique, des riffs "coups de pied au cul", cet album est un concentré d'énergie et de feeling. 2 ou 3 titres qui traînent un peu la patte (moi je zappe toujours l'instru), mais rien de dramatique, Nugent est un coyote, un chien fou à l'inspiration animale. Totalement à l'image de la pochette quoi. Un coup de poing pour les amateurs de rock débridé !





CHVRCHES
THE BONES OF WHAT YOU BELIEVE


Le 02 Mars 2018 par KID66


Mes collègues ont raison, ce disque est une pépite. La voix de Lauren est enchanteresse, les compos rutilantes... C'est un peu kitch, un peu excessif, mais jamais de mauvais gout. Le songwritting est extrêmement solide, non vraiment je ne trouve quasiment rien à redire sur cette galette totalement addictive. Même pas besoin d'être fan des 80's, les influences sont visibles mais le tout sonne moderne et les mélodies donneraient la banane à n'importe quel mélancolique clinophile. C'est rafraichissant.

"Gun", "Tether" et son final explosif, "Lies" (mon chouchou), "Under The Tide" (la voix masculine apporte de la variété, c'est chouette), "Recover" et l'im-pa-rable "Night Sky" forment le ventre dur du disque. J'aime beaucoup également les très belles "The Mother We Share" et "By The Throat". Seul écart : l'inutile et inspide "Lungs" mais on fermera les yeux ;) (oui là je n'en ai fermé qu'un seul) (hihihi)





Ted NUGENT
TED NUGENT


Le 02 Mars 2018 par LEO


Ce premier album en solo de TED NUGENT est bon mais un peu surestimé pour ma part.
Je trouve déjà que "Stranglehold" se traine trop en longueur. plus de 8 minutes c'est beaucoup trop pour ce genre de compo monolitique (même si elle est sympa).
L'excellent "Stormtroopin'" reprend à peu de choses prêt le même genre de riff que sur le titre précédent, cependant la cadence est plus rapide et le morceau bien plus court avec ses 3m10s au compteur. j'aime !
"Hey Baby" est bien plus proche du Rhythm & Blues avec son tempo chaloupé et sa partie d'orgue. une très chouette compo signée Derek St. Holmes.
"Just What The Doctor Ordered" est plus Rock dans l'esprit et balance bien mais elle ne m'a jamais passioné plus que ça. je pourrais dire la même chose en ce qui concerne "Snakeskin Cowboys" qui n'est pas un mauvais morceau en-soi mais qui ne m'excite pas plus que ça.
Le furibard "Motor City Madhouse" est bien Hard et anticipe certaines futures compos du guitariste telles que "Wang Dang Sweet Poontang".
On retrouve sur "Where Have You Been All My Life" le côté 'Groovy' qui caractérisait "Hey Baby". j'apprécie cet aspect là dans la musique de NUGENT, même s'il se fait plus rare.
TED se la joue 'Jazzy' dans "You Make Me Feel Right At Home". une curiosité, sans plus.
"Queen Of The Forest" revient à un rock basique assez classique. un bon titre pour terminer l'album.
Il n'y a réellement aucun mauvais morceau sur ce disque mais comme j'ai toujours préféré l'album Cat Scratch Fever dans sa globalité, une note de 4/5 me paraît juste.






Ted NUGENT
TED NUGENT


Le 02 Mars 2018 par FINISHERFRANKY


Il est loin le temps béni de ma découverte de cet incroyable Stranglehold vers 1979 au lycée; certes avec du retard mais, hé ho, en 1975 je jouais aux petites voitures. Et autour de 1979-80, tout ces trucs, de Sabbath à Maiden naissant c'était de l'actualité de ceux qu'on qualifiait dédaigneusement de hardos. Le retard était pardonné quand on entrait dans le cercle. A cette époque je ne savais quel trou du cul était Ted Nugent. C'était bien. Malheureusement à un âge vénérable et à cause de YouTube, mon rêve d'ado s'est brisé. C'est triste de vieillir. Je ne mets pas 5 étoiles parce que certains titres me gênent un peu : Hey Baby, You Make Me Feel, Queen Of The Forest. Je mettrai 5 étoiles à Scream Dream, plus excitant, plus catchy...et peut-être que parce que pour ce coup là j'ai connu le plaisir de sa sortie.





Huey LEWIS AND THE NEWS
PICTURE THIS


Le 02 Mars 2018 par NONO

Huey Lew is & The News : un de mes groupes rock vraiment favoris, qui n'a malheureusement jamais été vraiment connu en France (à part" Power of love", mais tout le monde associe cette chanson à la B.O. de Retour vers le furtur, sans même savoir qui est le groupe. Leur mixture de rockn'roll / blues et hard FM est absolument unique. Ce que j'adore le plus chez eux, c'est leur musique à la fois très simple, incroyablement énergique et surtout très positive. Quand j'écoute Huey Lewis & The News ça me met forcément de bonne humeur.
Huey Lewis en personne a avoué que, "même si les musiciens du groupe ne sont pas les meilleurs du monde, la symbiose du groupe ainsi que le son qui en émane sont incroyables, quand le groupe joue tout semble couler de source". Et pour cela, je pense qu'il a absolument raison.







Commentaires :  1 ...<<...<... 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 ...>...>>... 550






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod