Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 ...>...>>... 703
Comment poster un commentaire ?


ELOY
PLANETS


Le 27 Janvier 2020 par LEO


Si pour moi Silent Cries And Mighty Echoes et Colours représentaient ELOY à son sommet, Planets et son successeur Time To Turn sont de mon point de vue un petit cran en dessous, la faute à des compos un peu trop linéaires et similaires ou carrément moins convaincantes.
Déjà, la courte "Introduction" atmosphérique aux synthés dans laquelle il ne se passe rien est plutôt inutile. elle aurait pu être éliminée d'office ou raccourcie de moitié et intégrée au titre suivant car elle n'apporte rien en elle-même.
"On The Verge Of Darkening Light", "Point Of No Return" et le plus long "Mysterious Monolith" sont de bonnes compos qui installent un climat tout à la fois enveloppant (par ses parties de synhé) et robuste (de par sa rythmique bien appuyé et ses riffs de guitare tranchants).
Par contre je ne suis pas très emballé par "Queen Of The Night" qui met l'accent sur le côté symphonique, chose qui ne me dérange pas du tout chez Yes par exemple (albums: Time And A Word et Magnification) mais qui est pour moi bien moins probant chez ELOY à mon avis.
L'instrumental "At The Gates Of Dawn" est plus rêveur mais aussi très dispensable et fait un peu office de bouche-trou.
"Sphinx" renoue avec le côté efficace des trois premiers morceaux (je ne compte pas l'intro !), quand au final "Carried By Cosmic Winds", celui-ci me fait un peu penser à du Alan Parsons Project avec ses choeurs vocodérisés et sa section finale qui incorpore de nouveau une section de cordes (qui cette fois me semble mieux intégrée que précédemment).
À l'arrivée, je suis moins enthousiasmé par Planets que par ses deux prédécesseurs malgré de bons moments.
J'en retiens principalement "On The Verge Of Darkening Light", "Point Of No Return", "Mysterious Monolith" et "Sphinx". un bon 3,5/5 arrondi à 3/5





Popa CHUBBY
IT'S A MIGHTY HARD ROAD


Le 27 Janvier 2020 par LE KINGBEE

@ Bayou

Cher collègue tu as bien cerné le personnage. Avec son allure de rappeur, on se fait une idée du tatoué rien qu'avec son pseudo, une variante argotique de "avoir une érection".

Ah il a fait brièvement partie des Voidoids de Richard Hell qui a du le virer rapidos.





The DOORS
STRANGE DAYS


Le 27 Janvier 2020 par LE KINGBEE

@ Fred

Je comprend tes arguments, mais il y existe encore des trucs fin 60's début 70's qui valent le coup. Souvent dans le répertoire de seconds couteaux.

Autrement pour ce qui est du Blues, je suis plus partagé avec ton affirmation: sans les anglais, le Blues noir serait tomber dans l'oubli. Vingt ans plus tard sans Stevie Ray Vaughan même chose.

Maintenant ce qui est curieux c'est qu'on trouve des musiciens noirs qui jouent comme les blancs des années 70's 80's du Blues à la limite du Hard, le plus bel exemple étant Buddy Guy quand il vient en Europe.
Et d'un autre coté des blancs parfois sapé en hobo, ou worker qui jouent du Country Blues plus rural que les noirs des années 40's, 50's.

Bien à tou et au plaisir de te relire.





DIRE STRAITS
COMMUNIQUé


Le 27 Janvier 2020 par LE KINGBEE

Non Nono, c'est encore chez nous, comme bien souvent, qu'on a eu un train de retard





NICO
THE MARBLE INDEX


Le 27 Janvier 2020 par ALEXIS


A chaque fois que j'écoute cet album, j'ai tous les poils de mon corps qui se hérissent sans vraiment de rythme. C'est incroyable.





DIRE STRAITS
ON EVERY STREET


Le 27 Janvier 2020 par NONO


Personnellement, j'ose avouer que d'une certaine manière, je préfère cet album au précédent (Brotherts in arms).
Pas de gros tube ici mais une constance en qualité du début à la fin. Alors que pour moi, l'album B.I.A. est plus inégal : on a 2 gros rocks au milieu de mid-tempos ou ballades plus "pastels" disons souvent à la limite du soporifique ... et en plus pas tous réussis.
Je trouve que "BIA" est un peu ennuyeux sur la longueur, alors que On every Street maintient mieux l'attention. Son côté plus "roots", plus countrisant, me plaît aussi.





The DOORS
STRANGE DAYS


Le 27 Janvier 2020 par FRED

Au Kingbee.
Oui ! Je suis outrancier, et le chiffrage de 95% est, sans doute, à l'avenant.
Néanmoins, je dois avouer que, dans ma prime jeunesse, j'étais un gros fan de la "musique blanche fin 60's-début 70's d'inspiration noire", du style TEN YEARS AFTER et consorts, le Blues électrique blanc et ses avatars, pour simplifier. Ce sont des disques que je ne peux aujourd'hui plus écouter : je les trouve trop simplistes, trop copiés sur d'autres artistes, périmés. Désolé. Bon, j'aime le premier ZEP, le 1er B. SABBATH, mais c'est à peu près tout, je crois. Le Blues blanc m'ennuie en ce qu'il est vide à plusieurs titres : musicalement il doit tout au Noirs, sociologiquement, il n'a aucune valeur : il est l'œuvre de fils de petits bourgeois blancs urbains de classe moyenne sans Histoire, sans références culturelles propres. C'est un peu le symbole de l'acculturation de nos sociétés occidentales, et je trouve ça assez triste, et surtout cela se ressent dans la musique pratiquée : elle est dénuée de sincérité et d'authenticité. A mon sens, bien entendu…





Popa CHUBBY
IT'S A MIGHTY HARD ROAD


Le 27 Janvier 2020 par BAYOU


Tout à fait d'accord avec la chronique.
Chubby est une véritable caricature, et surtout il fait énormément de mal au blues-rock.
Quand je vois que beaucoup de musiciens peinent à remplir une salle, alors que lui et ses clowneries cartonnent en France ! ! ! !
Un mec qui n'a rien à dire, qui enchaîne les gimmicks les plus éculés.

A FUIR





NICO
THE MARBLE INDEX


Le 27 Janvier 2020 par RICHARD


Album d'où se dégage effectivement une tristesse sombre et inquiétante. La présence de Cale n'y est peut-être pas étrangère. Un classique qui à l'image du premier Black Sabbath entre autres pose les premières pierres de la fondation Gothique.





DIRE STRAITS
COMMUNIQUé


Le 27 Janvier 2020 par NONO

@Le Kingbee : Effectivement, j'avais entendu ce truc, comme quoi le premier album a mis beaucoup de temps à être connu et à décoller... ne serait-ce qu' en Angleterre ! Donc dans les autres pays, le retard n'en a été que plus long ! (si cela rejoint ce que tu veux dire).





GENERATION X
VALLEY OF THE DOLLS


Le 26 Janvier 2020 par LE KINGBEE

Puisqu'un lecteur avait demandé mon avis avant la parution de cette chronique, disons que je partage l'avis de Leo et Nono.
J'ai une préférence pour la Vallée des Poupées. Les morceaux sont plus fouillés et la guitare produit enfin ses effets.

Souvent en accord avec l'Ami Nosferatu, je pense que mon cher collègue chroniqueur voit dans Gen X une sorte de groupe Punky de bac à sable. La personalité d'Idol n'y étant probablement pas étrangère.

Bien cordialement à tous





The DOORS
STRANGE DAYS


Le 26 Janvier 2020 par LE KINGBEE

@ Fred

J'aime assez ce disque, au même titre que le premier et "L.A. Woman".

J'interviens juste sur votre affirmation annonçant que 95% de la production de l'époque serait aujourd'hui datée.
Je pense que votre chiffrage est excessif et même outrancier. La période 66 /70 contient de nombreux albums de référence et ce quelque soit le registre (Soul, Blues, Rock, Gros Son). Il suffit parfois de découvrir et surtout d'écouter sans à priori.

Bien cordialement





DIRE STRAITS
COMMUNIQUé


Le 26 Janvier 2020 par LE KINGBEE

@ Nono

Désolé de remettre ton affirmation en question.
Dire Straits apparait chez nous pour la 1ère fois dans l'emission TV du dimanche midi Chorus présentée par Antoine de Caunes.
Il faudra attendre plus de 10 mois pour que le premier disque rentre dans les charts et à la radio.
Bien à toi





JETHRO TULL
STORMWATCH


Le 26 Janvier 2020 par METALPROG84


Un de mes préférés du groupe. Pas de titre vraiment faible sur cet album assez varié. Des titres très calmes comme les magnifiques "Home", "Dun Ringill" et "Elegy" côtoient des morceaux très rock comme "Dark ages" et "Something's on the move" pour prendre ceux que je préfère. Je ne mets pas 5 étoiles car je trouve que "Warm sporran" et "Old ghosts", bien que corrects, sont un ton en-dessous du reste.
Un très bon album malgré tout, aussi bon que "Heavy horses".





DIRE STRAITS
ON EVERY STREET


Le 26 Janvier 2020 par BAAZBAAZ


Finalement, je l'aime bien ce disque. On avait grandi en attendant la suite de "Brothers In Arms", et après un léger choc culturel on avait digéré et assimilé les excellents NOTTING HILLBILLIES... Mais "On Every Street" fut une sorte de douche froide, rendue plus glaciale encore par l'arrivée sur le marché de choses bien plus excitantes au tournant de la décennie.

Des années plus tard, avec un soupçon de nostalgie pour une époque où l'on pouvait se permettre de faire la fine bouche tant les grands albums étaient nombreux, il faut admettre que ce disque est plutôt bon. C'est certainement le moins intéressant du groupe, et c'est clairement un adieu aux rutilantes 80s. Mais je m'aperçois que j'ai dorénavant envie de le réécouter de temps à autre, et ça c'est un signe qui ne trompe pas.





DIRE STRAITS
COMMUNIQUé


Le 26 Janvier 2020 par NONO


@Clansman57 : Mon album préféré d'eux avec Love Over Gold.
Hélas, Communiqué n'a pas eu la reconnaissance qu'il méritait, car arrivant juste après le ras-de-marée que fut le premier album.
Pourtant, par certains cotés, je préfère l'album Communiqué au précédent.





TéLéPHONE
CRACHE TON VENIN


Le 26 Janvier 2020 par FRED


J'ai "usé" la K7 durant ma prime adolescence, celle sur la pochette de laquelle le groupe est "à poil", surtout la bassiste d'ailleurs, les autres je m'en foutais (en plus ils sont vachement mal gaulés, à part le batteur, force est de le constater). Sex and Rock n' Roll !
C'est donc un album un peu spécial pour moi.
Même sans cela, je crois que c'est leur meilleur du groupe : fraîcheur, solidité musicale quand même après un premier album un peu immature, espèce d'énergie Rock juvénile bien canalisée et déjà "pro", soupoudrée d'esprit Punk : 4+1 ( point spécial bonus "madeleine de Proust) = 5/5.
Mention spéciale au guitariste soliste (Bertignac ?), déjà très intéressant, ainsi qu'à la cohésion d'un groupe que l'on sent soudé. Cet élément va d'ailleurs disparaître assez vite et c'est fou comment cela va se ressentir sur leur musique, jusqu'à la catastrophe de 1984 (1er album solo d'Aubert ? Presque, non ?).
Une remarque : je suis le premier à "poster" sur ce disque. C'est pas normal : écoutez-le ! La musique n'a pas vieilli, contrairement à plein de truc de l'époque (en Hard, par exemple). Et puis, rien que pour les épaules et les hanches de la bassiste…





DIRE STRAITS
COMMUNIQUé


Le 26 Janvier 2020 par CLANSMAN57


Excellent, zen, intemporel.
Rien de torturé, ça change un peu pour un groupe assez "jeune"(Mark Knopfler a déjà 30 ans).
Ce que j'aime chez ce groupe, c'est que je n'ai pas l'impression d'écouter de la musique juvénile, c'est vraiment adulte.
Et je pense sincèrement que Mark est un guitariste rare.
Identité, feeling et technique, le mec il a tout.
J'en connais pas des masses qui combinent toutes ces qualités.
C'est limite chaud d'en réécouter d'autres ensuite...










Emily REMLER
FIREFLY


Le 25 Janvier 2020 par LE MERLE MOQUEUR


Rien à dire j'avais une demande qui est passée à la farce et attrape, normal pour un moqueur mais qui avec cette brillante guitariste était sérieux. L'hommage en chroniques d'Erwin pour cette jeune musicienne me laisse satisfait. Pour tout ce qu'elle a réalisé musicalement 5.





ELOY
COLOURS


Le 25 Janvier 2020 par ALEX F

Près d'un an après mon premier commentaire, je trouve cet album toujours très bon, et même encore meilleur. Je ne m'en lasse pas. Leur meilleur album, malgré des défauts. Comme le souligne LEO, le premier et le dernier morceau sont corrects sans plus, mais le reste est vraiment bon, voire excellent.







Commentaires :  1 ...<<...<... 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 ...>...>>... 703






1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod