Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

Commentaires (8)
Parallhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : A-ha, Duran Duran, Omd
- Membre : Dave Gahan , Yazoo, Martin Gore

DEPECHE MODE - Violator (1990)
Par ERWIN le 31 Juillet 2011          Consultée 4167 fois

L'album à la Rose rouge est considéré , à juste titre, comme l'Everest de la carrière discographique de DEPECHE MODE. En cette année 1990, le groupe atteint un sommet en matière de créativité. Martin Gore, le Pierrot lunaire blond, compose une fournée de titres aussi géniaux qu'inoubliables. Et son camarade de corvée Alan Wilder va se charger d'en tirer la substantifique moelle devant son pupitre de production, aidé en cela par la papatte magique de Mark "Flood" Ellis, producteur de renom. Malgré la préeminence de Gore en terme de composition, l'entité britannique est on ne peut plus démocratique: à Gore les idées, à Wilder le son, à Gahan l'image et à Fletcher la com'... Chacun son rôle, tout ce petit monde mu par un même instinct de survie, une même dynamique motrice va activement participer à l'enfantement de ce splendide "Violator", l'album de l'équilibre.

Car il est splendide! Le rythme bluesy entêtant de "Personnal Jesus" -une chanson qui parle du King ELVIS !- en fait un classique indémodable. Pour la première fois - Enfin la deuxième exactement puisque "pleasure little treasure"...sur Music for the masses fut un coup d'essai-, Martin sort la guitare du placard ou il l'avait judicieusement remisé pendant les 80's et revient à ses premières amours, et avec quel talent ! Certes il n'est ni Gary MOORE, ni Peter Green, mais l'efficacité du titre est aussi indéniable que sa simplicité. Un incontournable du groupe! Et un guitariste qui s'assume enfin! On retrouve l'instrument roi, la Gretsch de Gore sur le deuxième classique de l'album: "Enjoy the silence", avec un petit lick qui instille son emprise sur l'ode dont le rythme et la vidéo resteront dans toutes les mémoires dés la première écoute. Ces deux chansons sont depuis bombardées quotidiennement sur les ondes et reprises par les groupes les plus divers.

Avec cet album, DEPECHE MODE se découvre une facette "Rock" pas si aisément discernable sur leurs oeuvres de jeunesse. Cette composante va devenir une constante de leur musique. L'ère des synthétiseurs New Wave est révolue au profit d'une fusion mêlant toutes les influences des musiciens. Mais ils ne tournent pas le dos pour autant à leur fan base, et les synthés sont en première ligne sur l'ouverture de Violator avec un "World in my eyes" fort réussi, "Halo" reprend les ficelles des premiers succès, gros beat de synthés, omnipotence de la basse, et voix superbement placée de Gahan. Nous avons aussi le très calibré "Policy of truth" destiné aux radios et aux dance floors. Fidêle à son habitude, Martin Gore s'octroie les chants de deux chansons : la première, "Sweetest perfection" est réminiscente des gimmicks du compositeur, lancinante et mélancolique, honnête mais sans génie. "Blue dress", en revanche, est très réussie, la voix douce et toute en nuance de Gore remplit tout l'espace boostée par les percussions que Wilder aura la judicieuse idée d'ajouter. Les voix des deux chanteurs se mêlent jusqu'à l'extrême sur "Waiting for the night", morceau de bravoure engendrant à la fois calme et stress pour une comptine prélude au sommeil. "Clean" parachève en beauté ce majestueux aréopage, avec une basse trés Floydienne... La mélodie est béatement simpliste, et la voix de Gahan en tire le meilleur parti.

Huit millions de copies seront vendus de par le monde, c'est une indéniable réussite, tant d'un point de vue commercial qu'artistique. Violator va devenir un classique de la musique du XXeme siècle. les Dépeche Mode atteignent l'état de grâce sur cet album, leur septième, leur magnus opus.

A lire aussi en NEW-WAVE par ERWIN :


EURYTHMICS
Peace (1999)
The last and best




DEPECHE MODE
Music For The Masses (1987)
Un sommet de synth pop

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
   ARP2600
   BIONIC2802
   SEIJITSU

 
   (4 chroniques)



- David Gahan: Chant
- Martin Gore: Guitare, Chant, Synthés
- Alan Wilder: Synthés, Batterie
- Andrew Flatcher: Basse, Synthés


Non disponible



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod