Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 ...>...>>... 573
Comment poster un commentaire ?


KANSAS
DRASTIC MEASURES


Le 03 Août 2018 par LE MOUNGEPEDOUN


Superbe album de Rock FM avec des titres et des riffs que j'écoute avec toujours un grand plaisir depuis + de 30 ans. Disque vraiment agréable tel un bon rafraîchissement en ces temps de canicule prononcée.





ARENA
DOUBLE VISION


Le 03 Août 2018 par DFOU

Bonjour,

Après avoir assisté, en mai, au concert d'Arena à la Maroquinerie, salle de 500 places remplie aux trois-quarts, je ne comprends pas qu'un tel groupe, qui plus est au vu de sa prestation en live, n'arrive pas à remplir au moins un Zénith. Alors, manque de courage de l'organisateur de la tournée ou réelle absence de public en France ?





RAINBOW
LONG LIVE ROCK'N'ROLL


Le 03 Août 2018 par LONG JOHN SILVER

@ Magnu
Tout le plaisir est pour moi ! Et merci pour tes commentaires. :)





Patrick BRUEL
ALORS REGARDE


Le 03 Août 2018 par BAKER

Ah ah !
En fait, j'avoue que la dernière phrase était simplement une licence poétique à deux zlotys pour faire mon Joe Dassin de Prisunic, mais votre phrase m'a mis un bon coup dans le groin... TRENTE ANS !

"Putain, trente ans !"

J'ai l'impression que c'était encore, pas hier, mais disons avant-avant-hier.

Maintenant, on a Vianney. Je devrais pourtant savoir, qu'il y a eu évolution ! :)

Merci pour la précision et ce voyage en nostalgie :)





Patrick BRUEL
ALORS REGARDE


Le 03 Août 2018 par MUNDT

Si ce disque est sorti en 1989, alors cela fait 30 ans (à 1 année près)… Une éternité !





RAINBOW
RISING


Le 03 Août 2018 par MAGNU


L'album que ma grande sœur m'a offert à ma grande communion, en 1977 !

Je l'ai écouté des dizaines de milliers de fois, j'ai rêvé des journées entières devant cette pochette, j'ai passé "A Light in The Black"en 45 tours pour que ça aille plus vite car le speed métal n’existait pas encore, j'ai cassé des raquettes de badminton à mimer Ritchie Blackmore sur "Stargazer", cassé les aiguille à tricoter de ma mère à imiter Cozy Powell, je l'ai mis sur cassette pour l'écouter sans retourner la face...
"Tarot Woman", "Stargazer", "A Light in The Black"... chefs-d'oeuvre.... le reste de l'album n'est pas du même acabit mais on s'en fout !

Quand il m'arrive de l'écouter, ce sont tous ces souvenirs qui me reviennent. Je l’emmènerai toujours sur une île déserte.





RAINBOW
LONG LIVE ROCK'N'ROLL


Le 03 Août 2018 par MAGNU


Je trouve cet album quand même un bon ton en dessous de "Rising" : "Kill The King", bien que réussi, est déjà sorti ultérieurement dans sa meilleure version sur "On Stage". Il y a le très réussi "Lady of the Lake". Et surtout, le chef d’œuvre "Gates of Babylon", digne de "Stargazer", avec sans doute une des plus belles partitions de toute la carrière de R. Blackmore et une de ses meilleures compositions.

Le reste fait franchement remplissage à côté, si on excepte le morceau-titre de l'album, le pompon étant atteint avec l'insupportable mièvrerie "Rainbow Eyes". 40 ans que je pratique cet album et je n'ai jamais pu encaisser ce titre. Désolé ;)

Je note cet album entre 3 et 3.5, surtout grâce à "Gates of Babylon".

Sinon, çà me fait vraiment plaisir de lire ces chroniques très bien documentées qui me redonnent envie de me replonger dans les albums et passer de belles soirées. Merci M. LONG JOHN SILVER !





Kate BUSH
HOUNDS OF LOVE


Le 02 Août 2018 par LEO


Après les 2 chef d'oeuvres d'affilée Never For Ever et The Dreaming, pour moi KATE BUSH marque le pas avec Hounds Of Love.
Je sais très bien que cet album est hautement considéré dans la presse musicale et chez les fans de la Dame (et les non-fans également), mais désolé, pour moi cette cuvée 84-85 est très loin de valoir les albums précédents ! globalement il n'y a plus la magie ou la folie qui prédominait jusque là et de mon point de vue, les compos sont moins abouties que par le passé.
Reste un savoir-faire indiscutable en matière de mise en son et d'arrangements, mais comme justement on est pile au beau milieu des années 80 et que je ne suis pas friand des productions parues à cette période, celle-ci n'échappe pas à la règle et n'est pas particulièrement flatteuse à mes oreilles (elle est même plutôt très marquée par les travers de l'époque).
Pour moi les quatre titres extraits en single ("Running Up That Hill", "Hounds Of Love", "The Big Sky" et "Cloudbusting") n'ont rien de particulier ou de transcendant. bien sur ils sont loin d'être mauvais mais leur structure est très linéaire tout du long et souffre du même syndrome que sur les albums de Peter Gabriel à partir de So. tout ça sonne très lisse et l'enrobage est sans doute agréable pour qui apprécie les mid-80's, mais personnellement je trouve les compos assez creuses et les sonorités assez quelconques, pour ne pas dire moches (en particulier, les parties de batterie qui sonnent la plupart du temps comme une boite à rythmes, si ce n'en est pas tout bonnement une !). dans un style assez similaire à ces quatre morceaux, je préfère nettement "Experiment IV" qui paraîtra en single en 1986 (et se retrouvera peu après sur la compilation The Whole Story).
En revanche, j'aime beaucoup le touchant "Mother Stands For Comfort" (en dépit de sa rythmique raide assez ingrate), la jolie ballade "And Dream Of Sheep" et l'étrange et hypnotique "Under Ice" plus le barré "Waking The Witch" que je trouve plutôt sympa et réussi (celui-ci m'évoque un peu les délires que l'on pouvait trouver sur The Dreaming). "The Morning Fog" sans être renversant, est lui aussi à mon goût.
Par contre "Watching You Without Me" m'ennuie prodigieusement, le Celtique "Jig Of Life" me porte sur les nerfs et je trouve "Hello Earth" plutôt mal fichu avec son choeur (par ailleurs superbe) en plein milieu qui vient rompre par deux fois l'ambiance.
Mon jugement est certainement assez sévère envers cet album mais c'est vraiment ce que j'ai toujours ressenti à son écoute.





PAIN OF SALVATION
IN THE PASSING LIGHT OF DAY


Le 02 Août 2018 par AAZ


Je retrouve le pain of salvation que j’Adore ! ( j’ai jamais reussi a apprécier les épisodes « road salt »). Exellente chronique d’un album quand même bien « metal », mais qui aurait plus eu sa place sur nightall, pas moyen de la mettre sur les 2 sites ?





AYREON
ACTUAL FANTASY


Le 01 Août 2018 par GILLES


Et bien finalement, au bout de tout ce temps, c'est celui que je mets le plus souvent sur la platine, bien plus que les incontournables concept albums dont je me dis "plus tard, plus tard, j'ai pas le temps" !





Ozzy OSBOURNE
NO MORE TEARS


Le 01 Août 2018 par FRED


Complètement d'accord avec la chronique.
Ce disque, très quelconque, est symptomatique de la fin d'une époque (le Hair Metal).
NIRVANA arrive, et va envoyer valdinguer la baraque .





Ozzy OSBOURNE
NO MORE TEARS


Le 01 Août 2018 par MR TINKERTRAIN


Il ne faut pas croire tout ce qu'on lit sur le net. Ce n'est pas NIRVANA qui est emblématique du début des 90's mais cet album qui regorge de vrais riffs bouchers. Une ode a l'ampli Marshall, l'apologie du headbanging, la démesure totale du True Metal. NIRVANA n'est qu une mouche tentant de bouffer sa propre merde sous ce déluge d'inspiration metallique. LE Disque qui rend addict au riff.





SLOWDIVE
SLOWDIVE


Le 31 Juillet 2018 par DIGGING HANOUNA


Sans ce son surproduit et "spatialisé" à outrance, j'aurais facilement mis 4/5 car on a ici de la grande qualité. Mais seulement 3/5 pour la fatigue que provoque l'écoute de ce disque. Je préfère nettement SoVIIB (School of Seven Bells) dans le genre.





Jorja SMITH
LOST & FOUND


Le 31 Juillet 2018 par CHARLIZE THERION

Oui quelle voix! mais c'est un clone de Sia !!! Mdr





OINGO BOINGO
ONLY A LAD


Le 30 Juillet 2018 par LEO


Ce premier album d'OINGO BOINGO (enregistré fin '80-début '81) est clairement sous influence XTC !
Le chant exubérant et l'intonation de Danny Elfman fait plus que songer à Andy Partridge, il suffit d'écouter le titre d'ouverture "Little Girls" pour le constater. la musique sautillante et énergique évoque également pas mal le quatuor de Swindon, pour autant on est très loin du plagiat car les deux formations ont une identité bien distincte. n'empêche, OINGO BOINGO ne dépareillait pas en ce début des 80's aux côtés d'XTC, The Police, The Beat & co.
Contrairement à BAKER, je trouve la face B (à partir du titre 6) plus réussie que la face A, hormis "Little Girls" et "Capitalism" que j'aime beaucoup également.
Only A Lad est un très bon disque mais pas exceptionnel car pour moi le groupe n'a pas encore pleinement trouvé son identité (chose faite avec l'album suivant, l'excellent Nothing To Fear).





OINGO BOINGO
FORBIDDEN ZONE


Le 30 Juillet 2018 par LEO


Définitivement pas mon trip ce Forbidden Zone !
Cette bande originale de film (enregistrée en 1978 et 1979 sous le nom The Mystic Knights of the Oingo Boingo) est bien trop barrée et de toute façon ce genre de délire Zappaïen ne m'a jamais attiré. je n'en retiens tout au plus que la première plage-titre.
Les vrais débuts d'OINGO BOINGO en tant que formation 'rock' arrivent avec l'E.P. éponyme en 1980.





L.A. GUNS
THE MISSING PEACE


Le 30 Juillet 2018 par FRENCHXAV


Excellent opus des L.A. GUNS, ça faisait longtemps qu'ils n' avaient pas dégainé pareille cartouche ! Alors ok, ça réinvente pas le hard U.S. mais punaise, ce que ça fait bien le job ! Si vous êtes client des trois premiers albums de ce groupe, foncez sur cette dernière offrande sévèrement bornée, vous ne le regretterez absolument pas, c'est d'la bonne !
Morceaux favoris : " Speed ", " The Flood's The Fault Of The Rain ", " Don't Bring a Knife To a Gunfight ", " Gave It All Away ".





TRUST
SOULAGEZ-VOUS DANS LES URNES


Le 30 Juillet 2018 par DARK SCHNEIDER

Le medley n'est pas un montage studio. C'est Phil Lageat de Rock Hard qui a propagé cette fausse rumeur pour je ne sais quel raison, il semblait avoir des comptes à régler... Je le disais déjà dans ma chro sur Nime. Tout ceux qui ont assisté à ce concert (ce qui est mon cas) le savent. En revanche il s'agit bien d'un live qui a subi quelques retouches en studio car les oublis de paroles de Bernie ont été réparé. Sinon je ne comprends pas non plus le laïus sur Antisocial vu que c'est le classique ultime du groupe qui ne peut que figurer sur tous les lives et qui a le mérite de n'être jamais joué de la même façon.





Joe JACKSON
LIVE 1980 / 86


Le 29 Juillet 2018 par JENLAIN


Tout devait concourir à faire de ce recueil live un ratage! Couvrant 6 ans de la carrière de ce grand bonhomme dont l'éclectisme musical est une raison d'être, il englobe différents styles du plus rock au plus swing, différentes formations du quartet rock au big band jazz, différentes prestations donc différentes prises de son... Malgré tout, ça sonne. Et ça sonne même très bien! Les interprétations sont irréprochables, l'envie est toujours là, les styles magnifiés et les musiciens transcendés, jamais l'aspect chronologique ne vient perturber l'impression générale. Ce live n'avait qu'un seul défaut quand je l'ai acheté en vinyl dans les 80's, ne pas être quadruple et comporter l'intégrale de l'EXCELLENTE prestation au Nakano Sun Plaza de Tokyo (désormais disponible officiellement) dont est extraite l'indispensable "You Can’t Get What You Want" qui est pour moi aussi LA pépite du monsieur (même si pour cette tournée, Graham Maby n'était malheureusement pas de la partie...)! Un indispensable!!!





The SLEDGE
ON THE VERGE OF NOTHING


Le 29 Juillet 2018 par HANNIBAL LECTEUR


Du très bon stoner, ma foi ! Parfois un peu répétitif, mais c'est le genre qui veut ça.







Commentaires :  1 ...<<...<... 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 ...>...>>... 573






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod