Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 ...>...>>... 807
Comment poster un commentaire ?


Mylene FARMER
AINSI SOIT-JE


Le 12 Mars 2021 par FEELGOOD


J'ai toujours trouvé le phénomène Farmer fascinant et il n'y a pas la moindre trace d'ironie dans cette assertion. « Sans contrefaçon » avait cartonné sur les ondes dès sa sortie, à l'automne 87, ce qui était dans l'ordre des choses après le succès des 45 tours précédents (« Libertine » et « Tristana »), tirés de « Cendres de lune ». D'autres chansons connaîtraient le succès, notamment le morceau-titre, très réussi et dégageant une belle émotion, ainsi que le célébrissime « Pourvu qu'elles soient douces » et, dans une moindre mesure, « Sans logique ». « Sans contrefaçon » et « Pourvu qu'elles soient douces » ont tellement été matraquées par les radios (et continuent de l'être par Nostalgie), ces mêmes radios qui font totalement l'impasse sur les chansons plus récentes de l'artiste (que j'avoue ne pas connaître, en étant resté à « Innamoramento »), qu'il m'est devenu impossible d'éprouver le moindre plaisir à leur écoute, alors que je me souviens avoir pas mal dansé là-dessus dans les années 80...
Pour moi, l'intérêt de l'album se situe ailleurs, dans les titres épargnés par le matraquage radiophonique. Des références littéraires sombres (Poe et Baudelaire) apportent un vernis culturel au disque et la reprise de « Déshabillez-moi » permet à Farmer de s'inscrire dans une certaine tradition de la chanson française de qualité. « Jardin de Vienne » et ses références wagnériennes constitue l'une des perles noires méconnues de l'artiste, tout comme « La ronde triste » et son ambiance spleenétique.
Seules certaines sonorités trop datées, notamment les programmations rythmiques, m'empêchent de mettre la note maximale. Sur ce plan, « L'Autre », paru en 1991, me semble plus moelleux, plus naturel, plus chaud, plus équilibré. Plus humain, surtout.
4,5/5.





Jeanette BERGER
LIVE


Le 11 Mars 2021 par NESTOR


Belle découverte. Cela oscille entre Beth Hart et Alannah Myles.
Il y a du charisme et de la maitrise dans sa manière d'interpréter ses chansons.
C'est très Rock et très animal.
A recommander.





PINK FLOYD
ATOM HEART MOTHER


Le 11 Mars 2021 par LE MERLE MOQUEUR


La pochette et les vaches d'aujourd'hui

Une des rares vaches qui semble encore satisfaire l'éleveur, puisqu'elle a la possibilité de brouter l'herbe de la pochette.
Les entrepôts ne sont plus à la taille humaine, ni même à celle des vaches laitières. Les ruminantes d'un sabot lourd déambulent comme des zombies sous des ventilateurs-brumisateurs chargés de procurer de l'air humide. Des wagonnets parcourent sur des rails l'immense bâtiment. Ils sont programmés pour distribuer des rations alimentaires. Les vaches se dirigent régulièrement vers ces rations qui sont renouvelées sans interruption jour et nuit. Les bovidés toutes à leur repas ne prennent pas en compte, semble t-il, de grosses machines qui les enserrent , ce sont des robots de traite automatisés . Un des robots détecte les pis grâce à une caméra intégrée. Les pis sont nettoyés et le robot peut placer ses pots trayeurs. À l'origine une vache produisait 4 litres de lait par jour, pour allaiter son veau. Aujourd'hui une vache produit au plus bas 28 litres par jour.

Vaches incarcérés (pendant cinq ans puis après c'est l'abattoir) elles ne voient jamais le soleil et les prés, esclaves de la traite elles sont reliées à un métaniseur qui fabriquent de l'électricité à partir de leurs bouses qui sont vendues à qui vous savez.

Donc machines à lait, machines à watt puis machines à viande.

Saluons le groupe PINK FLOYD qui avait demandé au photographe STORM THORGERSON "quelque chose de simple" Le photographe pris sa voiture, à la campagne, un pâturage, une vache, une photo et du bon lait pour le Breast Milky.
Pourquoi ce commentaire du Merle ? Parce que " le capitalisme dévore ses critiques" et l'on devient des machines à produire de la musique, des tubes...
Ce constat lors de plusieurs interviews fut martelé par ROGER WATERS qui se voyait devenir machine à produire de la musique.

J'ai toujours aimé ce disque tout en gestation, alors que j'ai souvent douté de Pink Floyd.





BENABAR
INDOCILE HEUREUX


Le 11 Mars 2021 par NONO

@Benny : LOL je vois ce que tu veux dire. Cette tendance "néo-cabaret" gentiment neuneu-pantouflard qui, pour faire mine de tourner le dos à tout e qui est "mondialisé / grosse finance / majors / etc" se met à traiter de sujets aussi universels et grandioses que "le morceau de papier-toilette qui est resté dans ma cuvette" ou "Mme Michu la concierge qui sourit aux habitants de mon immeuble" ou encore le côté "croissants chauds qu'on va cherche à vélo le matin", mélange des tendances directement issues du combo "Amélie Poulain / Mon amant de St Jean". Benabar il adore se vautrer là-dedans : je veux dire, pas le populaire sympa, mais le "populaire con".





CREEPY JOHN THOMAS
BROTHER BAT BONE


Le 11 Mars 2021 par LE KINGBEE

@Bilbo

J'en rougirais presque. Mais Creepy John Thomas demeure le principal responsable de cette petite pépite.





BENABAR
INDOCILE HEUREUX


Le 11 Mars 2021 par BENNY

Quand vient sur le tapis ce genre de disques, j'ai toujours en tête le sketch (hilarant) des Guignols mettant en scène des quidams qui demandent au disquaire d'une grande enseigne "les horaires du train Paris-Nevers" ou "la recette du crumble aux pommes", ce dernier les orientant alors, par exemple, vers "le nouveau Bénabar, piste 8"... :-)





Mylene FARMER
AINSI SOIT-JE


Le 10 Mars 2021 par NONO


C'est marrant, cet album représente une époque pour Mylène qui n'est pas ma préférée dans sa discographie. J'aime infiniment mieux sa période années 90 ("L'autre", "Anamorphosée", "Innamoramento"...) : une période moins connue mais bien meilleure musicalement je trouve : elle se libère de la pop stricte qu'elle faisait dans les années 80.





CREEPY JOHN THOMAS
BROTHER BAT BONE


Le 10 Mars 2021 par BILBO

Super découverte
Une habitude avec ce chroniqueur !





POMME
LES FAILLES


Le 10 Mars 2021 par CLANSMAN57


Un petit bijou!
Waltersmoke a eu le nez fin, la sélection est plus que méritée, ainsi que sa Victoire de la Musique.
C'est une talentueuse multi-instrumentiste qui écrit ses chansons et ses textes toute seule.
Onirique, poétique, sensible.

Bravo mademoiselle!






Mylene FARMER
AINSI SOIT-JE


Le 10 Mars 2021 par BENNY


Alors je récapépète :
Deux méga-tubes (PQSD et Sans Contrefaçon)
Un "juste un tube" (Sans Logique)
Une ballade-de-la-mort-qui-tue (Ainsi soit-je...)
Un "trésor caché" (Allan, mon coup de cœur)
Deux "fillers" à faire pâlir d'envie toutes les Pomme et Yseult de la Terre (La Ronde Triste, Jardin de Vienne)
Trois "curiosités" en ouverture (le poème de Baudelaire mis en musique L'Horloge) et clôture (la reprise de Gréco Déshabillez-moi, l'instrumental animalier The Farmer's Conclusion)
Une pochette mythique
On n'est pas bien, là, mon p'tit Tintin ?





Ben MAZUE
PARADIS


Le 09 Mars 2021 par JOVIAL


Un album plutôt réussi en ce qui concerne les arrangements, notamment le jeu des voix, mais j'ai beaucoup de mal avec sa façon de chanter, entre scansions molles et une voix parfois proche dans la tessiture de celle de Christophe Mae.





Mylene FARMER
AINSI SOIT-JE


Le 09 Mars 2021 par CLANSMAN57


La chanson-titre est effectivement une petite merveille triste.
Cependant, "Jardin De Vienne" a ma préférence, c'est plus que de la musique. Comment rendre une scène macabre enivrante, comment donner un beau visage à la mort?
"Sans Contrefaçon", "Pourvu Qu'Elles Soient Douces", ainsi que la reprise de Juliette Gréco, "Déshabillez-moi", sont moins douloureuses que leurs voisines, elles sont toutefois réussies et constituent de petits havres de paix.
La conclusion expérimentale me convient également. Comment faire une chanson avec les animaux de la ferme et faire en sorte que ça se tienne.
Bref, rien de faible ici.

Spleen et idéal en musique?





MARILLION
CLUTCHING AT STRAWS


Le 09 Mars 2021 par THIERRY RAOULT


La lecture de cette chronique m'a donné envie de réécouter cet album. Je n'ai jamais été fan de Marillion. Cependant, en 1987, un copain m'avait fait une copie sur K7 et j'avais apprécié l'opus. Je viens de le réécouter pour la 1ère fois depuis plus de 30 ans (merci le streaming). Je ne sais pas ce qui m'arrive, je l'écoute en boucle depuis 1 semaine. Tous les morceaux sont bons, sans exception. Bref, album parfait.
Sachez que je suis fan de Transatlantic, depuis 2000 , dont le bassiste est ... Pete Trewavas. Le dernier album (sortie fév.2021) est très bon et m'a aussi donné envie de me pencher sur le passé du bassiste.





INDOCHINE
L'AVENTURIER


Le 09 Mars 2021 par JEAN


J'avais déjà 32 ans en 82 quand ce fabuleux titre "L'aventurier" était sorti. Pour moi, il reste culte. Depuis, j'ai toujours acheté leurs disques. Ils ont toujours des mélodies accrocheuses et j'aime la voix de Nicola. Bref, aucune honte d'aimer Indochine même à mon âge.
Jean





PJ HARVEY
STORIES FROM THE CITY, STORIES FROM THE SEA


Le 09 Mars 2021 par BENNY

Nom di Diou, cette pochette... Très "nouveau riche" (les lunettes, le sac à main doré)... Et dans la fleur de l'âge de son explosive féminité. Cela manque un peu de clavier en comparaison de "To bring you my love", qui reste son "magnum opus" selon moi.





Mike OLDFIELD
CRISES


Le 08 Mars 2021 par NONO


Je trouve cet album trop inégal. Je suis assez d'accord avec toi globalement, "METALPROG84".
J'adore le long titre en face A, mais la face B est en dents de scie. Perso j'aime Moonlight shadow et Foreign Affair. Taurus III est pas mal mais pas extraordinaire, In high places est potable mais la voix d'Anderson n'est vraiment pas à l'honneur ici, dommage ! Et quant à Shadow on the Wall, je n'ai jamais compris l'engouement pour ce titre, moi je le trouve affreux. Donc au final pour moi : album plutôt bon mais loin d'être parfait.





PJ HARVEY
STORIES FROM THE CITY, STORIES FROM THE SEA


Le 07 Mars 2021 par MARTOS


Totalement d'accord avec les commentaires positifs laissés par les différents internautes : mon disque préféré de PJ Harvey (et de loin). Un album peut être plus pop et mainstream que les précédents (ce qui n'est pas un défaut en soi, l'étiquette underground n'est pas forcément un gage de qualité), mais bien meilleur imo (moins ennuyeux que ses productions antérieures et d'un niveau supérieur mélodiquement - enfin, cela n'engage que moi ;-)).





Mike OLDFIELD
CRISES


Le 07 Mars 2021 par METALPROG84


"Crises" est un peu en-deçà de "Five miles out" mais il demeure très bon. Le morceau-titre est excellent, dans la même veine que "Taurus II". La face pop est assez inégale: "In high places" et "Foreign affair" sont des titres un peu fades, malgré de belles voix ( Jon Anderson pour la première et Maggie pour la deuxième). Reste "Moonlight shadow" trop entendu mais qui reste sympa. Le meilleur morceau chanté est pour moi "Shadow on the wall", plus rock. La parenthèse "Taurus 3" passe bien aussi.





Mike OLDFIELD
AMAROK


Le 07 Mars 2021 par METALPROG84


"Amarok" est un très bon album de Mike Oldfield (chronologiquement le dernier à ce niveau d'ailleurs)...mais de là à le qualifier de chef-d'oeuvre, il y a un pas que je ne franchirai pas. Pourquoi ? Car il est (malgré de nombreuses écoutes) parfois un peu décousu et finalement un peu long. En plus, sur la version cd, il n'y a qu'une seule piste: donc si vous voulez zapper ou reprendre l'écoute là ou vous l'avez laisser, c'est très pratique! Je placerai l'album plutôt au niveau de "Incantations" mais en-dessous des 3 premiers quand même.





DISNEY
BLANCHE-NEIGE ET LES SEPT NAINS


Le 07 Mars 2021 par CLANSMAN57


Ouaip, la sorcière a de quoi faire peur lorsqu'on est petit... J'avais le livre illustré, c'est déjà effrayant ainsi.
Pas mon Disney préféré, mais c'est indéniablement un classique, tout comme sa BO.








Commentaires :  1 ...<<...<... 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 ...>...>>... 807






1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod