Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 ...>...>>... 585
Comment poster un commentaire ?


Michael JACKSON
INVINCIBLE


Le 18 Septembre 2018 par THIERRY RAOULT


La chronique m'a incité à le réécouter (merci le streaming). L'album n'est pas aussi catastrophique qu'il me semblait dans mes souvenirs de 2001.
Certes, il aurait gagné à être plus court.
M'enfin j'ai toujours du mal avec le son trop synthétique, moi qui adore les vrais instruments joués par des vraies personnes.





IRON MAIDEN
POWERSLAVE


Le 17 Septembre 2018 par BALDRICK


OK, cet album s'est très bien vendu des 2 côtés de l'Atlantique. OK, il contient 4 monuments dans la discographie de MAIDEN. Pourtant, même après 25 ans d'écoutes répétées, je pense que cet album est une vache sacrée surestimée, du fait de sa pochette; de ces 4 titres et de l'extraordinaire live qui a suivi.

"Aces High", "2 Minutes to Midnight", "Powerslave", "Rime Of The Ancient Mariner" sont des titres grandioses que j'écouterai jusqu'à la fin de mes jours. "Back In The Village" n'est pas mal non plus. Voilà, c'est dit. Mais le reste...

"Losfer Words" est une telle réussite que MAIDEN a cessé de nous servir des instrumentaux pendant un bout de temps... "Flash Of The Blade" et son riff simpliste nous rappellent que les refrains suraigus sont un exercice casse-gueule par excellence. Ne parlons pas de "The Duellists", inspiré par l'entraînement intensif de Bruce à l'escrime, que je trouve nul, répétitif, et sans saveur. Et ce refrain ridicule...

Enfin, je trouve que la production de Martin Birch est beaucoup trop lisse et qu'elle a tendance à brider certains titres qui sont des tueries sur scène. L'exemple le plus frappant est "Powerslave" : tempo excessivement lent, riff joué en palm-mute, et break de batterie au début qui ferait croire que Nicko frappe avec des crayons sur une table... Si vous ne me croyez pas, écoutez la version du "Live After Death", puis la version studio.

Bref, la réputation ne fait pas tout. 3/5.





A FLOCK OF SEAGULLS
LISTEN


Le 17 Septembre 2018 par RICHARD


Si on fait une abstraction totale des délires capillaires de Mike Score, A Flock of Seagulls a des choses à dire (du moins sur les trois premiers albums), et elles ne sont pas inintéressantes, loin de là...
Le quatuor n'a surement pas révolutionné le monde de la musique mais à l'image du superbe " Transfer Affection", j'apprécie cette pop teintée parfois de mélancolie dansante.





Julien CLERC
N°7


Le 16 Septembre 2018 par LEO


Tout comme TERRY je ne suis ni un fan ni un spécialiste de JULIEN CLERC. je connais un peu les dix premières années de sa carrière discographique (en gros jusqu'à l'album Sans Entracte car la suite ne m'intéresse plus du tout) et ce N°7 m'apparaît sans aucun doute comme le haut du panier avec Jaloux en 78. en tout cas il fait partie des albums que j'apprécie le plus de l'artiste avec des titres comme "Souffrir par toi n'est pas souffrir", "Prends ton cœur par la main", "Une journée pour rien", "This Melody", "Elle voulait qu'on l'appelle Venise" et "Juste comme un enfant". un bon 4,5/5





INDOCHINE
HANOï (DVD)


Le 16 Septembre 2018 par DISLO


Ok, autant pour moi alors. :)





FREDERICKS / GOLDMAN / JONES
FREDERICKS/GOLDMAN/JONES


Le 16 Septembre 2018 par VIV


Grand album.
Le trio d'artistes est tres inspiré et ça fait plaisir. Le graal est atteint avec "Nuit" et "tu manques" très poignante où la partie de basse fretless de Pino Palladino est à tomber.
Je retire une étoile pour le manque d'homogénéité de l'album et l'aspect un peu trop synthétique sur certains titres (on est en 1990 mais les sonorités kitch des 80's ne sont pas bien loin...)





KITCHENS OF DISTINCTION
STRANGE FREE WORLD


Le 16 Septembre 2018 par RICHARD


Quelle merveille cet album quand même ! Le premier morceau m'a toujours fait penser au meilleur de The Chameleons.
Tout dans ces titres transpire l'émotion. Des guitares virevoltentes à la voix et aux textes qui prennent littéralement aux tripes, ce petit trésor par trop méconnu ne demande vraiment qu'à être mis un peu plus en lumière. Il le mérite vraiment !
C'est un délicieux shoegaze aux addictives effluves pop.







The CURE
THE TOP


Le 15 Septembre 2018 par RICHARD


Je vais surement à l'encontre de la plupart des avis, mais je trouve que " The Top " est l'un des meilleurs albums de Robert Smith. Il est une superbe porte d'entrée psyché-barrée pour appréhender l'esprit tortueux de Fat Bob.
Cette période 1983-1984 est fascinante. Son groupe, The Glove, son travail avec les Banshees. En un mot, superbe.





Gabriel FAURé
REQUIEM


Le 15 Septembre 2018 par CLANSMAN57


La Mort est dotée d'un beau visage féminin sur ce Requiem.
L'âme du défunt flotte dans une atmosphère légère et douce, malgré la sensation d'incertitude qui pèse lors de l'Introit/Kyrie et l'Offertoire.
Elle se situe dans un lieu empli de mystère le temps de ces deux mouvements.
Le ciel est pâle, le soleil se cache derrière quelques nuages, il est cependant faiblement perceptible.

Le Sanctus se veut très rassurant, les nuages se dissipent et laissent place à la lumière.
Apparaissent alors des anges, accompagnés de leurs harpes, ils effacent les craintes du trépassé à l'aide de leurs notes.
Le choeur féminin et le choeur masculin dialoguent, tandis que les altos tissent une belle mélodie dessous pour un résultat des plus angéliques.
Impossible de ne pas suivre ces petits guides ailés, enivrants au possible.

Au bout du chemin, après quelques pensées reliées à sa vie passée, le défunt pénètre dans le Royaume céleste, une lumière extrêmement vive en émane.
Il est temps de rejoindre les autres âmes posées sur cette herbe très verte, afin de contempler avec elles les luxuriantes faunes et flores du Paradis.
In Paradisum ne pouvait que s'intituler ainsi et offre par ailleurs une conclusion parfaite à cette très belle oeuvre.










IRON MAIDEN
POWERSLAVE


Le 15 Septembre 2018 par STREETCLEANER


J'ai toujours vu Powerslave comme l'album de Heavy Metal. Non seulement à cause de sa pochette fabuleuse et grandiose, ou la qualité de ses compos (même si l'album n'est pas parfait, je lui préfère stricto sensu Somewhere In Time sur ce seul aspect), mais surtout à cause de la puissance de ses sonorités bien plus claires que celles des albums précédents qui sonnaient plus hard-rock. Le milieu des années 80 restera une grande période avec de l'autre côté Defender of the Faith de JUDAS PRIEST et quelques mois plus tard Metal Heart de ACCEPT.
Note réelle : 4.5/5.





IRON MAIDEN
POWERSLAVE


Le 15 Septembre 2018 par SGT JAKKU

Je suis à chaque fois interloqué par la ressemblance entre la pochette de l'album critiqué ici avec celle de "All 'n All" d'Earth, Wind and Fire^^La même fascination pour l'Egypte Antique mais des styles musicaux radicalement différents.





Michael JACKSON
BAD


Le 15 Septembre 2018 par NONO

Je ne sais plus si je l'avais déjà mentionné dans un post précédent, mais peu importe... je n'avais que 6/7 ans à l'époque où Thriller est sorti, mais je me souviens vaguement à quel point cet album précisément a été véritablement la "bande originale" des années 1982/1983 dans le monde entier ! A tel point que la planète semblait tourner autour de cet album, comme "imprégnée" de cet album : matraquage radiophonique comme jamais, clips idem, et tout le show-biz qui va avec. Les tubes de thriller ont vraiment façonné mon enfance en quelque sorte. Jamais ni avant ni après un album aura autant marqué le monde culturel et les esprits pendant quelques années !





Ted NUGENT
PENETRATOR


Le 15 Septembre 2018 par FINISHERFRANKY


Et dire que j'ai eu cet album à l'époque. Comme je ne le retrouve pas dans les quelques vinyls que j'ai gardés je pense que j'ai dû le jeter un jour. Pas étonnant.





Michael JACKSON
BAD


Le 14 Septembre 2018 par MR LARSEN


Biberonné aux classiques de Michael JACKSON et autre QUEEN au milieu des années 1990, j'ai très tôt apprécié le travail du Roi de la Pop, en particulier la triplette incontournable "Thriller"-"Beat It"-"Billie Jean" sur ce qui est désormais le 2e album le plus vendu de tous les temps (enfoirés d'aigles ! ^^). Peut-être ce que Michael a fait de mieux.
Paradoxalement, je lui préfère l'album suivant qu'est ce Bad. Il y a une homogénéité ici que je ne retrouve pas chez son grand frère : une fougue rock, presque rebelle (cf. le clip de "Bad"), traverse cet essai. A l'inverse d'un Thriller à deux faces : une à l'ambiance oppressante et dansante (les titres précédemment cités) ; l'autre à l'atmosphère mièvre (insignifiant "The Girl Is Mine") et où le groove est absent, bien loin d'un Off The Wall à l'étiquette Funk non galvaudée.
Groove qui semble de retour dans ce Bad marqué il est vrai par une production très 80's et moins chaude qu'en 1983, mais rehaussé par une qualité de composition largement supérieure (rien que le tryptique final "Dirty Diana"-"Smooth Criminal"-"Leave Me Alone" vaut l'achat du disque). Allez, j'irai même jusqu'à dire qu'on tient là le meilleur album de MJ, serti de classiques. Dieu que ce mec manque à la musique...


Par Forces Parallèles

Bon, je pense qu'il est temps de remettre les pendules à l'heure quand à cette info sur le best of des Eagles...
Le Eagles a dépassé les ventes de Thriller dans les seuls Etats Unis et sur les seuls chiffres de la RIAA. Cela n'a strictement rien à voir avec le nombre total d'albums vendus dans le vaste monde. Thriller est très très largement devant tous les autres. Pour tout vous dire, il semble impossible qu'il soit un jour rattrapé, surtout vus les chiffres de vente de notre époque et la qualité proposée...

Thriller est de très loin l'album le plus vendu au monde, c'est clair et net.

Bien à vous
Erwin





Patrick BRUEL
BRUEL


Le 14 Septembre 2018 par LONG JOHN SILVER

La référence à Bon Jovi est tout sauf incongrue, vu la présence aux guitares d'Aldo Nova, un contemporain de Jon, responsable de quelques atroc..., horr.. euh machins choses AOR with a little help from Tony Bongiovi, cousin de. :)





Michael JACKSON
BAD


Le 13 Septembre 2018 par NONO

@Long John Silver : Et l'ironie est que visiblement les sessions d'enregistrement de Thriller ne furent pas de tout repos ! En effet, quelques semaines seulement avant la sortie de l'album, MJ n'étant pas du tout satisfait de la production qu'il jugeait très "plate", préféra donc mixer à nouveau tout l'album. Apparemment, selon ce que rapporte Quincy Jones, l'achèvement de l'album Thriller fut un cauchemar, entre course contre la montre et demande de report de date de sortie... les maisons de disques ne plaisantaient pas sur les délais à l'époque !





Michael JACKSON
DANGEROUS


Le 13 Septembre 2018 par IEN


Mon préféré de MJ, j'aime le son de la bar qui claque bien sur tout l'album et le chant très précis et souvent agressif de Michael. Dommage que "Will you be there", "Gone too soon" voir "Keep the faith" viennent allonger l'album.

A noter que la petit voix au début de "In the closet" est celle de Stephaniiiie de Monaco.

Slash joue aussi sur "Give in to me", d'ailleurs je trouve qu'on reconnaît beauocup son jeu sur cette chanson que sur "Black or "White"





Michael JACKSON
BAD


Le 13 Septembre 2018 par LONG JOHN SILVER

Je rejoins Nono au sujet de la prod de Bad qui a terriblement mal vieilli, aujourd'hui le disque en devient quasiment inaudible, pourtant les chansons (hormis l'épouvantable "Liberian Girl", quelle ballade atroce quand on y pense : texte ultra niais et chant horriblement maniéré, toute la future soupe r'n'b est là-dedans) sont plutôt meilleures que sur Thriller. Oui mais la prod de Thriller est effectivement bien plus résistante au temps.
MJ voulait faire mieux, en terme de ventes, avec Bad que Thriller, managé par Frank DiLeo et se planterait de ce point de vue : Bad fit deux fois moins (environ), ce qui reste énorme. Résultat des courses : viré le DiLeo ! De toute façon ce sont les EAGLES qui ont détrôné Thriller de son piédestal, et non, Thriller n'est donc pas le plus grand album de tous les temps, y compris de ce point de vue. Sans parler du point vue artistique, chose trop subjective pour qu'on l'assène.
Quant à Bad, il navigue entre AOR et R'n'B, c'eût pu être un disque de TOTO en encore plus soft et sans mauvais jeu de mot : en lavant plus blanc que blanc.





Michael JACKSON
DANGEROUS


Le 13 Septembre 2018 par LUDOL

Petite erreur dans la chronique, dans le clip « Remember the Time » il ne s’agit pas de Naomi Campbell mais de Iman Bowie


Par Forces Parallèles

Je change cela, merci !!
Bien à toi
Erwin





Michael JACKSON
BAD


Le 13 Septembre 2018 par NONO


Je trouve que ces deux albums (BAD et THRILLER) se complètent parfaitement, en fait.
BAD possède davantage de titres aux mélodies mémorables mais avec une production très synthétisée, très ancrée dans les années 80 et qui a donc assez mal vieilli.
A l'inverse, THRILLER possède de plus "gros" tubes certes, mais beaucoup des autres titres sont moins marquants mélodiquement, cependant avec une meilleure production, davantage west-coast que pop, mettant mieux en valeur le talent des musiciens "guest". Bref : davantage un travail d'enregistrement tel-quel, qu'une production synthétique misant trop sur la technologie.







Commentaires :  1 ...<<...<... 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 ...>...>>... 585






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod