Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 ...>...>>... 598
Comment poster un commentaire ?


SLADE
ALIVE !


Le 16 Novembre 2018 par FINISHERFRANKY


Comme j'ai déjà pu l'écrire sur l'autre côté de la Force, ce disque est l’un de ceux qui m’ont fait plonger dans le Rock. Fin des années 70, dans un lot acheté par une tante j'avais trouvé à côté d'un gros magnéto à bandes le Status Quo "Live", "Black And Blue" des Stones, Un Sweet avec le légendaire "Ballroom Blitz" ....et cet "Alive!" de Slade à la pochette toute rouge fascinante.
En fait j'avais été piqué par le rock déjà en 1972 ou 1973 à l’âge de 10 ans par le single "Cum on Feel The Noize" qui passait à la radio et .... acheté aussi par une autre tante. Merci la famille. Pour ce SLADE "Alive!", je me souviens parfaitement ( parce que j'en ai toujours l'enregistrement sur cassette) d’une émission spéciale début 80 par un certain Jean-Noël Coghe sur Radio France Fréquence Nord qui racontait les conditions d’enregistrement de ce live d’anthologie face au fan-club du groupe; d’où cette ambiance un peu vide, on sent qu’ils ne sont pas nombreux devant la scène. Longtemps le single "Cum On Feel The Noize" et cet "Alive!" seront restés mes seules références du groupe, biaisant mon image du groupe car quand YouTube est arrivé et m’a montré la réalité quasi burlesque de ce groupe de glam j’ai pas mal déchanté. J’ai compris très tardivement pourquoi on voit Jimmy Lea jouer du violon sur la pochette du 45 tours Cum On Feel The Noize. Difficile d’oublier maintenant cette déception quand j’écoute cet "Alive!" qui reste un ovni hard rock inouï, d’une puissance incroyable avec ce Get Down And Get With It hurlé par Holder à me faire mal à mes propres cordes vocales. Avec la reprise hystérique de Born To Be Wild voilà deux titres au milieu d’une poignée d’autres qui auront été les étincelles de ma vie d’amateur de rock.





GRAND FUNK RAILROAD
LIVE ALBUM


Le 16 Novembre 2018 par MARTYR

Ah ouais ? monsieur en sait plus que moi ? pourtant c'est bizarre on me connait pas ... pour être sûr de dire ça il faut qu'il sache plus que tout le monde, c'est qui ? le messie ? il a la science infuse ?
Il raconte des conneries en tout cas c'est sûr alors qu'il en sait dit-il plus que moi, allez envoyez moi une liste j'attends !
En tout cas je vous ai connu bien plus sympa autrefois
je vois pas en quoi on peut me traiter de debile, j'ai jamais attaqué personne j'ai juste été énervé sur le fait qu'il classe ça comme vieillot, si c'est digne de quelqu'un de plus cultivé que moi, c'est me traiter de débile mental !!!!!!!!!!!!!
merci pour l'insulte.


Par Forces Parallèles

J'ai validé ton commentaire car je comprends bien que, comme nous, la musique est ta passion; toutefois il faut garder toujours à l'esprit que si la musique nous semble une des choses les plus importantes au monde elle est, en même temps (pour reprendre une expression à la mode), pas essentielle à notre survie au quotidien. Il faut donc mesure et raison garder. Ton commentaire est quelque peu agressif : "commentaire à côté de ses pompes", "chroniqueur qui sort de nulle part", "encore un djeun"... tu as le droit de contester une chronique, cela peut être même intéressant si c'est bien fait et argumenté; mais voilà, l'avis de Nosferatu ne vaut pas moins que le tien et tu ne pourras contester qu'il possède une érudition évidente; bref, il sait de quoi il parle, je t'invite à parcourir ses chroniques pour t'en faire une idée. Encore une fois, tu peux ne pas être d'accord et la discorde n'est pas une mauvaise chose si elle s'appuie sur des arguments plutôt que des procès d'intention ou des raisonnements ad hominem. Donc il n'est pas utile d'être agressif, on ne bloque aucun commentaire à part si celui-ci contient des insultes ou est sans rapport avec la chronique. Voilà, je te propose d'en rester là.
Cdlt,
Streetcleaner.





Agnes OBEL
PHILARMONICS


Le 15 Novembre 2018 par CLANSMAN57


"Philharmonics", c'est la traversée d'une forêt aux couleurs automnales.
Les rivières s'écoulent tendrement, tandis que la renarde et ses petits s'y abreuvent.
Leurs queues rousses tournoient gaiement, en rythme avec le chant du moineau invisible.
Les feuilles mortes, suspendues dans le ciel, dansent avec le vent.
Une fois le bal terminé, les cavalières éphémères garnissent le sol, les plus chanceuses glissent sur la bande liquide, emportées vers un destin inconnu.

Gravé dans l'écorce d'un vieux chêne, le prénom "Louretta" résonne dans les bois, tel un souvenir douloureux.
A peine plus loin, le lac prend des allures fantomatiques, la brume s'est installée à la surface.
Partiellement dissimulé, un château en ruine, dévoré par les plantes rampantes, accentue le sinistre de cette scène...
Les rames frappent l'eau brutalement, la barque et son hôte cherchent à fuir ces visions.

Les ombres et le brouillard ne peuvent pas atteindre le sommet de la colline, havre de paix pour le fugitif, enfin libéré de l'étreinte glacée du spleen automnal.
A son pied, des chevaux échappés de leur enclos profitent de leur moment de liberté.
La neige recouvre rapidement les souvenirs aux couleurs tristes.














Yves SIMON
AU PAYS DES MERVEILLES DE JULIET


Le 15 Novembre 2018 par LONG JOHN SILVER

Excellent "1er" disque en effet, Yves Simon poursuivra sur cette lancée poético/pop/folk en ajoutant ça et là des éléments soul ou rock puis synth pop. Ce qui frappe, c'est la qualité des chansons. En revanche je trouve que "Au pays des merveilles de Juliet" reste une petite merveille (justement), encore aujourd'hui. Le choeur chante un texte absurde, haut perché. C'est une de mes préférées de Yves Simon, toutes périodes confondues, un de ses plus grands classiques. Car il en compte un certain nombre de classiques justement. "Diabolo menthe", certes, pas ma favorite, loin de là. Pêle-Mêle : "J'ai rêvé New York", "Les Gauloises bleues", "Macadam à 4 voies", "Zelda", "L'Abyssinie", "Raconte toi", etc.
Belle chronique, merci beaucoup.





ZZ TOP
RIO GRANDE MUD


Le 15 Novembre 2018 par |^|~|@|_-//\-|_|


L'album est bon mais il faut être sourd pour pas remarquer que la batterie a un son beaucoup plus moderne qu'à l'époque il y a eu du bidouillage lors d'une des réédition cd, et on se le confirme en écoutant des version vinyle ou version cd qui reprennent le mixage original, ce qui déjà n'est pas honnête parce que c'est noté nulle par sur la pochette qu'il y a eu un remixage, et puis ça dénature tout.





METALLICA
KILL 'EM ALL


Le 15 Novembre 2018 par ADXBBR


Alors là, je tombe des nues ! Quelle chronique cruelle ! La vraie question est : quand l'auteur a découvert cet album ? car pour tous ceux qui étaient présents en 1984 (en France s'entend !!), ils ont découvert une alternative que la NWOBHM toute puissante, et elle venait des US. Pour la première fois, la saleté du punk se combinait avec la puissance des rythmiques du metal européen, et le speed était dépassé, non en rapidité, mais par une implacable machine à riff, tous plus rapides les uns que les autres. Personnellement, je me rappelle encore le début de "Hit the lights" et le déferlement de notes qui a suivi. Je me demandais encore quand cela allait s’arrêter. Et puis vint "The four horsemen" (dont j'ignorai le vrai nom "the mechanix" du banni). Quelle épopée, quelle aventure ! un morceau aussi lourd, un mélange de Black Sabbath et de Iron Maiden. C'était incompréhensible. Arrive enfin, mon morceau préféré de Metallica avec "from whom the bell tolls", toutes périodes confondues : "Motorbreath". Rien que dans le titre on entend l'hommage à la bande à Lemmy. Et on enchaîne avec cette intro tellement vicieuse de "Jump in the fire". Nous en sommes au 4eme morceau et on sait déjà que tous les refrains nous poursuivrons toute notre vie. L'instrumental n'est pas l'exercice que je préfère. Alors on bouge son popotin car le rythme est entraînant mais cela reste un exercice difficile surtout à prédominance de la basse. Fin de la première face (désolé à l'époque c’était vinyl ou vinyl). Pour être tout à fait sûr, on laisse la platine reprendre au début. Bah non, on avait bien tout compris la première fois. Je crois même que c'était encore plus puissant car on s'attendait aux coups qui arrivaient. Alors on a peur. Car il y a la face B à ingurgiter (parce que à l'époque, c'était vinyl ou vinyl). Commencer par "Whiplash" en pleine gueule. Et là on se dit : ho mon Dieu ou vont-il s'arrêter ? "Phantom Lord" Geezer sort de ces corps, "No remorse" et "Seek and destroy" deux compos que j'écoute toujours 34 ans plus tard et que le groupe joue toujours sur scène (34 ans !!) pour finir sur un "Metal Militia" qui m'a toujours gêné par son côté martial.

En conclusion, regardez le tracklisting qui est parfait, la puissance des chansons, les paroles peut-être un brin naïves mais qui seront affinées par la suite et prendront tout leur sens. On ne s'ennuie pas et pourtant le groupe prend son temps pour développer ses morceaux. Pour la première fois, je trouvais une alternative à la scène anglaise (Iron Maiden, Saxon, Motorhead, Def Leppard). Et bordel, ils n'avaient que 20 ans, (l'acné de Kirk sur les photos promotionnelles !)

Alors, non, je ne me retrouve pas du tout dans le commentaire de Saskatchewan. Pour moi Metallica a touché son acmé avec cette album même si j'ai le même amour pour "Ride the lightning", moins bon toutefois (sauf "From whom the bell tolls" forcément). J'espère ne pas passer pour un vieux con, que je suis probablement, mais la maîtrise technique du groupe sur le black album ne vaudra jamais pour moi l'urgence, la puissance, la rapidité de "Kill 'em all". J'espère que la version remasterisée balayera les dernières réticences. Mais personnellement, je le garde ainsi et ne changerais rien

Un très grand album (d'autant plus qu'à l'époque c’était vinyl ou vinyl)





GRAND FUNK RAILROAD
LIVE ALBUM


Le 15 Novembre 2018 par PSEUDO N°


"vieillot et très daté" un commentaire à côté de ses pompes de la part d'un chroniqueur qui sort de nulle part et qu'on voit jamais pour ce type de musique sur ce site, franchement un argument pareil pour un chroniqueur de Nighftall autant rien mettre, j'aurai cru FP plus strict que ça pour la sélection des chroniqueurs.
On peut pas commenter un ancien album live sur le fait qu'il est justement ancien.
Encore un djeun pour qui plus c'est neuf plus c'est proche de la vérité suprême alors qu'on vit une époque parmi les pires qui soient en tout point de vue dont la musique.


Par Forces Parallèles

Vous racontez n'importe quoi sans savoir. Le chroniqueur que vous incriminez est l'un de nos meilleurs dans le domaine du Punk. Vous pensiez qu'il était jeune... Vous vous trompez sur toute la ligne !! Il en sait plus que vous en tout cas, je puis vous l'assurer !




MC SOLAAR
PROSE COMBAT


Le 14 Novembre 2018 par RICHARD


Superbe album en tout point.
Rythmes et rimes au diapason.
MC SOLAAR n'est pas qu'un participant au concert annuel des Enfoirés...





SNOOP DOGG
MALICE N WONDERLAND


Le 14 Novembre 2018 par JUNIOR


J'ai un souvenir de cet album, mon coloc de l'époque l'avait acheté en se disant "c'est snoop dogg, ça passera dans tous les cas" sur un coup de tête. Bah je me suis bien foutu de lui, quand on voit ce que ça a donné. grosse phase de nullité pour notre snoop





JUDAS PRIEST
TURBO


Le 14 Novembre 2018 par CéDRIC


ce turbo est vraiment une tuerie rob halford toujours en voix kk downing et glenn tipton font de l`excellent travail avec des riffs en acier une section rythmique solide et efficace des titres comme turbo lover , locked in , out in the cold et wild nights hot and crazy days sont pour moi des classiques du groupe





SQUAREPUSHER
HARD NORMAL DADDY


Le 14 Novembre 2018 par FRANçOIS


Assez d'accord avec cette chronique, je ne conserve cet album que pour un seul morceau (mais quel morceau !), "Beep Street", que je trouve carrément génial avec un coté Aphex Twin très marqué.





Steven WILSON
TO THE BONE


Le 13 Novembre 2018 par MAGNU


De toute l’œuvre de Steven Wilson, cet album est pour moi le haut du panier, la parfaite synthèse, le parfait équilibre de toute ses influences. C'est le seul album du bonhomme que j'écoute d'une seule traite avec 'Insurgentes' qui n'a portant rien à voir.





DIR EN GREY
THE INSULATED WORLD


Le 13 Novembre 2018 par POSI


Des opinions intéressantes.
J'ai également trouvé cet album assez passable et décevant après le meilleur du groupe ("Arche"), marque je le crains d'un certain déclin artistique tant "Arche" était déjà moins aventureux que ses deux prédécesseurs mais compensait par l'accroche et la qualité d'écriture.






DIR EN GREY
THE INSULATED WORLD


Le 13 Novembre 2018 par BAKER

Bonjour BORAHKRETH,

Pas exactement, je n'ai pas dit que c'était de la M... (bien que Dum Spiro soit vraiment TRES TRES difficile d'accès), mais qu'on n'en attendait plus rien, pas de nouveautés, de surprises, car pour moi DeG c'est avant tout une poignée de premiers albums où absolument tout pouvait arriver, un bol à surprises cassé pendant Vulgar. Effectivement Uroboros possède quelques très beaux passages, mais il n'avait pas autant de sonorités surprenantes qu'Arche, qui est d'ailleurs lui aussi très difficile de prime abord.

Je m'attaquerai l'année prochaine à l'intégralité du groupe en ordre chronologique :)





TOTO
ISOLATION


Le 13 Novembre 2018 par NONO

@ SGTJAKKU : J'ai bien aimé ton dernier paragraphe, auquel je souscris pleinement ! J'ajouterais, en plus, concernant la kitcherie typique "80s" : le gant en cuir avec les doigts qui passent au travers !! LOL Il suffit de regarder un clip de Billy Idol pour s'en convaincre.
Pour les femmes il y avait : la crinière javellisée, le maquillage "à la truelle" violet/rose, les boucles d'oreilles triangles, les badges en pagaille et surtout les innombrables bracelets/colliers, à en faire verdir des sapins de Noel !! Oh... et j'allais oublier : la moue typique faussement désabusée, qui était compensée par un poing en l'air (ganté) au moment où retentit un coup de caisse claire "reverbée" Poum-Tchâââ !!





SNOOP DOGG
R&G (RHYTHM & GANGSTA): THE MASTERPIECE


Le 13 Novembre 2018 par JUNIOR


Allez; juste pour l'omniprésence qualitative de Charlie Wilson et le featuring avec Justin Timberlake... le reste c'est moyen





SNOOP DOGG
DOGGYSTYLE


Le 13 Novembre 2018 par JUNIOR


La pléthore de chroniques d'albums de Snoop dogg me rappelle à quel point celui ci était bon... un retour dans le passé qui rajeunit pas!





Mike OLDFIELD
THE MILLENNIUM BELL


Le 13 Novembre 2018 par METALPROG84


Le moins bon album de M. Oldfield à mon sens. A part 3/4 titres corrects (et encore pas très bons non plus), le reste est très très moyen (le technoide "The millennium bell" est catastrophique je trouve...). Même "Tr3s lunas" est meilleur, c'est dire ! Un petit 2/5.





Ian GILLAN
CLEAR AIR TURBULENCE


Le 13 Novembre 2018 par FKMSDLFK

@Heros : Non, Colosseum II c'est vraiment du jazz rock, c-à-d un groupe ayant certaines connaissance réel en jazz et ayant adopté un son plus rock et non pas un groupe de rock qui veut se la jouer plus syncopé pour faire différent.





GRAND FUNK RAILROAD
LIVE ALBUM


Le 13 Novembre 2018 par JEF DE LA LUNE


C'est pas du rock "intello" à la VELVET UNDERGROUND certes et c'est parfois aussi subtil qu'un discours de TED NUGENT par exemple mais bon "Inside Looking Out" déjà ça groove pas mal quand même. Ce live est plus une débauche d'énergie que l'on prend comme un plaisir coupable plus qu'une démonstration de songwritting, moi j'aime bien l'écouter de temps en temps, à fort volume bien entendu.







Commentaires :  1 ...<<...<... 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 ...>...>>... 598






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod