Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 ...>...>>... 573
Comment poster un commentaire ?


Johann JOHANNSSON
PREMIER CONTACT (ARRIVAL)


Le 23 Juillet 2018 par MR TINKERTRAIN


Prout Pzaaaaa Bvvvv Laaaaaaa Prout Laaaaaaaa. Gieu Gieu Gieu Gieu Laaaaa. Comprendra qui écoutera... Bref, ca va bien 5 minutes mais je comprends pas qu'on puisse mettre un tel disque en sélection. Une BO qui est loin de se suffire à elle même et assez risible en fait. 2 car fallait oser et tout n'est pas à jeter.





RADIOHEAD
HAIL TO THE THIEF


Le 22 Juillet 2018 par KID66


Bin en fait ouais je suis assez d'accord. Il y a de bonnes choses ici ("Sit Down, Stand Up", "Sail To The Moon", "There There" par exemple), l'ensemble est assez varié, chaque chanson a sa petite identité. Mais il y a aussi des passages chiants et globalement on s'ennuie un peu et on a pas trop envie d'y revenir.





MORCHEEBA
DIVE DEEP


Le 20 Juillet 2018 par ANTI POULPE


A part un seul titre sur la fin qui fait redite, cet album sans Skye Edwards est assez génial. Et puis on s'en branle si elle est pas là, les chanteurs et chanteuses présents assurent grave pour ce Trip Hop de grande qualité, easy listening ET superbement produit.





RADIOHEAD
HAIL TO THE THIEF


Le 20 Juillet 2018 par DIGGING HANOUNA


Un album d'un tel groupe vers lequel on a pas envie de revenir ne peut pas avoir la moyenne. Même si la qualité est souvent au rendez vous malgré tout, on s'ennuie ferme la plupart du temps.





JETHRO TULL
A


Le 20 Juillet 2018 par ALEX F


Très bon album. L'apport de Jobson fonctionne bien, surtout le violon sur le titre "Uniform". J'aime vraiment beaucoup ce morceau d'ailleurs, notamment grâce à sa fin instrumentale digne du meilleur jazz rock fusion. Les nouveaux musiciens sont en effet des virtuoses, que ce soit Jobson aux claviers et au violon, ou Craney à la batterie, ça envoie du lourd comme on dit. Un album assez démonstratif du coup, mais rarement voire jamais au détriment de la musicalité, bien au contraire. La note : un bon 4.





The SISTERS OF MERCY
VISION THING


Le 19 Juillet 2018 par MARTOS


Souvent considéré comme le vilain petit canard de leur discographie, cet album des Sisters of Mercy est pourtant loin d'être une catastrophe. Il est vrai qu'en s'éloignant du style gothique qui a fait sa renommée, Andrew Eldritch s'est mis beaucoup de fans à dos. Toutefois, il convient de noter que d'une part, les deux précédents opus - "First and Last and Always" et "Floodland" -, étaient déjà bien différents l'un de l'autre, et que, d'autre part, Eldritch a toujours refusé d'étiqueter la musique des Sisters dans le style gothique. Pour ces deux raisons, l'orientation plus heavy-rock prise dans "Vision Thing" n'est pas si malvenue que cela, et ce d'autant plus que l'album est un bon cru.
En effet, ce troisième disque des "Soeurs de la Miséricorde" est composé de morceaux très efficaces, plus axés sur les guitares que sur les synthés. Parmi eux, on peut citer l'excellent "Ribbons" (peut-être la meilleure piste de l'album), "Doctor Jeep", la plage titre mais aussi le très rock and roll "Detonation Boulevard". Par ailleurs, le côté gothique caractéristique des Sisters n'est pas totalement absent de "Vision Thing" (le titre "More" est, de ce point de vue, particulièrement révélateur).
Pour conclure, le dernier album studio de la bande à Eldritch est un disque équilibré, qui ne contient pas de morceaux faibles, et qui ne fait en tout état de cause pas pâle figure par rapport à ses glorieux aînés.





Phil COLLINS
HELLO, I MUST BE GOING !


Le 19 Juillet 2018 par NONO


De cet album je connais essentiellement "I don't care anymore"... Impresionnant comme Phil crache ses tripes dans ce morceau ! On sent vraiment qu'il traversait une période sentimentale houleuse à l'époque ! (ce qui était réellement le cas, puisqu'il venait de divorcer apparemment). Et c'est impressionnant également le nombre de chansons inspirées plus ou moins de cette détresse émotionnelle, que ce soit dans sa carrière solo ("In the air tonight", "The roof is leaking") ou même dans Genesis ("Behind the lines / guide vocal", "Please don't ask"....)
Pour revenir au sujet de cet album présent, je ne le connais pas bien (ne l'ayant écouté en entier 1 seule fois). J'ai un souvenir plaisant... mais pas impérissable. Allez... un petit 3/5





TALKING HEADS
STOP MAKING SENSE


Le 19 Juillet 2018 par LEO


En tant que tel je ne trouve pas très passionnant le CD de Stop Making Sense, et encore moins le 33t d'origine qui ne contenait que neuf morceaux sur les vingt et un interprétés ce 14 Décembre 1983 au Pantages Theatre à Hollywood.
En effet, entre le double album live The Name Of This Band Is Talking Heads et Stop Making Sense, n'est sorti qu'un seul album en studio du groupe (le très moyen Speaking In Tongues dont ce second disque en public propose pas moins de 6 titres sur les neuf !). Stop Making Sense m'a donc toujours paru très prématuré et un peu inutile dans la carrière des TALKING HEADS.
En revanche le film qui a été tiré de ce show est très intéressant car l'image donne une toute autre perspective à ce concert d'autant plus que la mise en scène est réellement brillante !!! c'est pourquoi je conseillerai plutôt le DVD que le CD, d'autant plus que l'on y trouve trois compos supplémentaires ("Cities" plus "Big Business" enchaînée à "I zimbra") qui apparaissent curieusement en bonus alors que ces titres étaient incorporés au montage final du film lors de sa parution en VHS (mais pas de sa diffusion en salle... pour rendre la chose encore un peu plus compliquée !). dommage que celà n'ait pas été rectifié pour le DVD.
Concernant les morceaux choisis, j'avoue que je ne suis pas fan des titres extraits de Speaking In Tongues, cependant ils s'intègrent parfaitement dans ce contexte filmé et participent pleinement à l'atmosphère enjouée.
David Byrne a choisi de faire figurer deux morceaux ("What A Day That Was", et le sus-mentionné "Big Business") de son album solo The Catherine Wheel paru en 1981, qui ne font pas tâche parmi les titres du groupe.
Je ne dirais pas tout à fait la même chose de "Genius Of Love", compo poussive du Tom Tom Club (alias Tina Weymouth et Chris Frantz) qui vient casser un peu l'ambiance et qui n'apporte pas grand chose (mais je soupçonne la section rythmique d'avoir insisté pour faire figurer un de leur titre si Byrne incluait les siens...!).
Reste deux morceaux ("Big Blue Plymouth (Eyes Wide Open)" autre compo solo de Byrne et "Houses In Motion") qui furent captés ce soir là mais jamais inclus dans le film projeté en salle ni dans aucun support commercialisé jusqu'à présent (vinyl, CD, VHS, Laserdisc, DVD ou Blu-ray).
ma note: 3 pour le CD et 5 pour le DVD.






IQ
EVER


Le 19 Juillet 2018 par BAKER


Belle chronique pour un bel album.

Pour les fans, et les très rares fans de prog qui comme votre serviteur ne l'auraient pas encore acheté (en CD, CD remaster, vinyl), Ever ressort en septembre/octobre dans une version définitive avec toutes les démos et, pour la première fois pour un album studio de IQ, en version 5.1.





MOONSPELL
1755


Le 18 Juillet 2018 par ROTOFILS DE PUTE


Clairement un bon album mais aussi clairement chiant à la longue. Et le fait de rien comprendre au portugais gâche un peu plus le plaisir. Du gothique avec des poils bien gras et des passages symphos déplacés.





TRUST
A LIVE


Le 18 Juillet 2018 par THIERRY RAOULT


Pochette étrange, Bernie en bas avec son miciro, serait-ce Nono en haut avec la bandoulière de sa guitare, mais sans la tête?
Côté musique, très bonnes versions de "L'élite", "Instinct de mort" et "Préfabriqués".
Les titres issus d"'Europe & Haines" sont bons. Mais il manque "Lutter sans cesse" et "Guerre civile" que j'apprécie bcp.
Les deux reprises en anglais ne sont pas indispensables. Bon, ce sont deux titres très courts.
Aucune trace des albums "Marche ou crève", "Idéal" et "Rock n Roll": dommage.
Un live énergique et agréable à écouter.





The SISTERS OF MERCY
FLOODLAND


Le 18 Juillet 2018 par CLANSMAN57

D'accord, je te remercie!
Si le sujet de la batterie programmée t'intéresse, j'ai laissé le mot de Josh Silver sur la rubrique "Questions/Réponses" pour "October Rust".
Je te demandais, car personne ne semble vouloir y croire... et il me semble que les dires de Silver sont pourtant clairs, mais bon.
J'aurais bien aimé une confirmation sûre, dommage qu'elle ne soit pas dans ce livre.

Merci beaucoup pour cet échange!

++





Neil YOUNG
RAGGED GLORY


Le 18 Juillet 2018 par LE MOUNGEPEDOUN


Un des disques les plus heavy du loner qui tourne la page des années 80 (période où le bonhomme a souffert musicalement tant la tendance était à l'opposé de son univers...); À noter que sur sa dernière tournée française de 2016, pas mal de titres de ce disque étaient encore joués sur scène et le charme opérait toujours.





The SISTERS OF MERCY
FLOODLAND


Le 18 Juillet 2018 par CLANSMAN57

Au fait, est ce qu'il y a des éléments dans ce livre concernant la batterie soit disant programmée sur "October Rust", "World Coming Down" et "Life Is Killing Me"?
J'avais déjà posé la question de l'autre côté il y a quelques années et j'avais trouvé une réponse de Josh Silver à ce sujet sur le net, qui avouait que Johnny Kelly avait seulement joué sur "Dead Again".

Désolé pour les messages qui commencent à devenir nombreux sur cette page.


Par Forces Parallèles

Le bouquin, aux éditions Camion Blanc, est dispo sur le net; l'essentiel du livre est en consultation libre (sauf erreur de ma part) avec books.google. Mais je sais pas si tu retrouveras ce qui t'intéresse... pour ma part je n'en sais rien du tout n'ayant pas chroniqué ce groupe et ayant donc fait des recherches limitées aux influences (essentiellement sur les sites US à l'époque).




The SISTERS OF MERCY
FLOODLAND


Le 18 Juillet 2018 par CLANSMAN57

Oui, ça se tient au niveau des influences citées dans ce livre (que je ne connais pas).
Mine de rien, il était terriblement ouvert et ses influences, très différentes et nombreuses, donnaient naissance à quelque chose de très cohérent et de personnel... c'est, à mon avis, pas si fréquent, surtout dans le milieu Metal (bien qu'il en sorte largement).
C'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles je le considère comme l'un des plus grands compositeurs de notre temps.

Je te comprends, pas de souci!
J'aimerais bien pouvoir revenir en arrière tiens... au jour où des amis sont allés au Rock Am Ring et qu'ils ont posé avec le Géant Vert!!
J'aurais dû aller avec pour lui demander si c'est un gros mytho ou pas, lol!

++







The SISTERS OF MERCY
FLOODLAND


Le 18 Juillet 2018 par CLANSMAN57

Tiens, j'ai retrouvé le mag avec cette interview, il s'agit du Hard Rock n° 26 ( 38 francs haha), été 97 (Spécial Type O).
On y voit Peter sur la couverture avec une française qui a gagné un concours pour passer une session photo avec lui.

Je recopie certains passages:

Philippe Lageat:
"Pourquoi faites-vous quasi systématiquement des reprises sur scène?"

Peter Steele:
"Juste pour dire que ces groupes font partie de nos influences.
Peut-être pour montrer également que nous sommes capables de jouer d'autres styles de musique que du Type O.
C'est une espèce d'hommage car je ne perdrais certainement pas mon temps à jouer des lignes de basse de groupes dont je me fous complètement.
Notre musique a des influences très contrastées:
de Laibach à Devo, de Black Sabbath aux Cocteau Twins, des Beatles à AC/DC..."

Et un autre extrait plus loin qui revient à ce que je disais en premier lieu:

Philippe Lageat:
" Les 12 et 13 juillet, vous participez au Festival de Dour en Belgique, aux côtés des Sisters Of Mercy..."

Peter Steele:
"Oui, je suis très impatient. Je connaissais ce groupe de nom, avant de former Type O, mais pas sa musique.
C'est à force d'entendre les fans nous comparer à eux que je me suis décidé à acheter un de leurs disques.
Idem pour Laibach. Beaucoup de gens trouvaient des similitudes entre notre premier album "Slow Deep And Hard" et leur musique. Je regrette juste de n'avoir pu connaître ces groupes plus tôt.
"Floodland" est l'album que je préfère des Sisters.
Très chouette pour danser... Pour baiser aussi (rires).
On peut s'en servir de pas mal de façons!"

++


Par Forces Parallèles

Merci.

Dans le livre "SOUL ON FIRE - La vie et l’œuvre de Peter Steele, de Jeff Wagner, la soeur de Steele (Patricia Rowan) dit ceci : "suivant son élan naturel qui le poussait à aller de l'avant, Peter assimilait de nouvelles influences dans sa musique de Type O Negative. Ses goûts étaient très variés quand il se mit à l'écriture de Bloody Kisses, début 1992. A une base de metal, pop, hard rock et hardcore, il ajoutait une musique éthérée de groupes tels que Lycia et Cocteau Twins, de formations de rock gothique telles que The Cure et Sisters of Mercy, et le tourbillon hypnotique du shoegaze des pionniers de Slowdive et de My Bloody Valentine. Il était depuis longtemps fan de groupes new wave des années 80 tels que Gary Numan et OMD" ... "Sal révèle que "moi, Peter et Kenny, et des fois Josh, allions le week-end à Alphabet City, et à cette époque, au début des années 90, il y avait une grosse scène Goth sur l'avenue A ... on était tous très influencés par ça".

Tu comprends donc que j'ai de très gros doutes sur l'affirmation de Steele.





The SISTERS OF MERCY
FLOODLAND


Le 18 Juillet 2018 par CLANSMAN57

Hey,

Okay pour "Bloody Kisses", qui est d'ailleurs considéré comme le premier album du genre dans le Metal à côté du "Icon" de Paradise Lost, la même année.
Il y a même déjà des influences gothiques sur le premier album de Carnivore, le précédent groupe de Steele.

Je rapporte juste ce que j'ai pu lire (interview de l'époque "October Rust") et sachant que le monsieur était fan de The Cult, j'y trouve plus de points communs avec ceux-ci, du moins pour "Dreamtime" et "Love".

Après, pourquoi pas?
C'était un sacré loustic!

++


Par Forces Parallèles

The Cult et The Sisters of Mercy (deux groupes britanniques) ont commencé leur carrière au début des années 80, un peu plus tôt je crois pour les Sisters que pour The Cult. Leur premier album est sorti à la même époque, 84-85. Tous deux sont souvent qualifiés de goth ou post-punk, disons un rock assez semblable, exception faite de la voix. Steele pouvait-il s'intéresser à l'un sans connaître l'autre ? ça me semble difficile à croire. En tout cas, oui, Steele était un sacré drôle de gars et j'écoute toujours certains Type O Negative avec plaisir, ils ressortent régulièrement de mes tours à CDs.
Et merci pour tes remarques !





TALKING HEADS
THE NAME OF THIS BAND IS TALKING HEADS


Le 18 Juillet 2018 par LEO


Ce double album en public résume très bien la première partie de carrière des TALKING HEADS, d'autant plus sur sa réédition en CD passablement fournie en bonus.
Cette set-list fort judicieuse et bien enrichie aurait cependant pu être légèrement modifiée en remplaçant trois titres qui font doublon sur les deux disques (en l'occurrence "Psycho Killer", "Stay Hungry" et "Drugs"), par "Uh-Oh Love Comes To Town", "No Compassion", "Thank You For Sending Me An Angel", "The Good Thing", "Paper" ou "Electric Guitar" qui furent joués en concert à un moment ou un autre entre 1977 et 1979.
Contrairement à WALTERSMOKE, ce sont les titres extraits de Remain In Light qui m'emballent le moins dans ce contexte particulier. autant je trouve les compos séduisantes et très convaincantes dans l'album studio en question, autant transposés en live les titres perdent de leur impact et le rendu est bien pâlichon par rapport aux originaux à mon humble avis.
Il suffit d'écouter "Once In A Lifetime", "Houses In Motion" et surtout le maladroit "Born Under Punches (The Heat Goes On)" qui se traine péniblement durant huit minutes, pour se rendre compte que l'afro-funk des TALKING HEADS a bien du mal à groover et qu'il s'est autant rigidifié que ramolli. Busta Jones a beau être présent pour seconder Tina Weymouth à la basse, celà ne suffit pas pour rendre justice aux morceaux. il faut dire que la plupart des titres de Remain In Light comportaient pas mal de bidouillages et autres collages en studio (avec parfois un empilement de parties de basses, guitares et percussions) qu'il eut été bien difficile à reproduire sur scène même entouré de musiciens additionnels.
Seuls "Crosseyed And Painless" et "The Great Curve" s'en tirent un peu mieux, cependant je préfère de très loin leurs pendants en studio.
À noter que l'introduction d'un peu plus d'1mn de "Crosseyed And Painless" (exclusive à la version en concert) a été enlevée sur la réédition en CD par rapport au 33t original. on se demande bien pourquoi.... !





The SISTERS OF MERCY
FLOODLAND


Le 18 Juillet 2018 par CLANSMAN57

Juste une petite anecdote au sujet de l'influence des Sisters Of Mercy sur Type O Negative.
J'avais pu lire dans une interview que Peter Steele ne connaissait pas les Anglais jusqu'à ce qu'il ait décidé de jeter une oreille à leur musique, car plusieurs personnes lui disaient que leurs chansons avaient des points communs.
Il admettait que c'est vrai, qu'il y a effectivement des ressemblances, après écoute.
Et que (accessoirement) "Floodland" est un chouette disque pour danser... et pour autre chose aussi.

Sinon, je pense qu'il serait intéressant de chroniquer un jour la compilation "Some Girls Wander By Mistake", bien que j'y sois personnellement assez hermétique, elle est tout de même importante dans la disco du groupe, ainsi que pour le genre tout entier.


Par Forces Parallèles

Salut,
Le premier album vraiment gothique de Type O Negative est "Bloody Kisses" de 1993. Mais il existait des prémices de ce style dès leur premier album de 1991. Il suffit d'écouter un titre comme "Unsuccessfully Coping with the Natural Beauty of Infidelity" (et notamment ses dernières minutes) pour se rendre compte à quel point sa musique est proche de celle des Sisters Of Mercy. Il me paraît, quoi qu'en dise le géant vert, très improbable qu'il n'ait pas écouté le rock gothique des Sisters ou de The Fields of the Nephilim.
Cdlt,





WHITESNAKE
THE PURPLE ALBUM


Le 18 Juillet 2018 par KNAPY


Je ne comprends pas la chronique... Vraiment pas.

Cet album est génial, et remet vraiment au gout du jour sans les foutre en l'air les titres de l'époque. Seule Mistreated et You keep on moving sont un peu moins à la hauteur. Mais quel best off du groupe et quels production. Superbe.







Commentaires :  1 ...<<...<... 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 ...>...>>... 573






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod