Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 ...>...>>... 789
Comment poster un commentaire ?


BLIND FAITH
BLIND FAITH


Le 27 Décembre 2020 par LOL


Musicalement, c'est une grosse bouse, cet album. Son sec et bourbeux, on dirait qu'ils ont enregistré ça dans une cave mal sonorisée ; les éternelles lamentations de Winwood que je déteste par dessus tout ; le pseudo bon batteur Ginger Berker qui tape du marteau plus qu'il ne joue d'un instrument de musique ; le sur-sacralisé Clapton dont chaque note jouée fait bander tout le monde (surestimé à mort).
Le résultat, c'est quoi ? Un sous-Traffic mixé à un sous-sous-Cream ou un sous-pseudo-hard rock-blues bourbeux (et je ne pardonne pas car au début des années 60 on trouve des choses bien mieux enregistrées, ces super-groupe ayant déjà les moyens de livrer un travail correct, ils n'étaient pas des débutants).
Franchement, pour tirer quelque chose de ce ratage, il faut se forcer ou alors être comme eux sous influence de belle poudre blanche et de pilule-miracle qui te font voir la musique.





TRICKY
MAXINQUAYE


Le 27 Décembre 2020 par CLANSMAN57


Moi non plus je n'accroche pas trop, à part avec "Overcome" qui ouvre très bien le bal.
Le reste m'est souvent pénible.
C'est une oeuvre culte du genre, d'après ce qu'on peut lire un peu partout.
Je passe mon tour.







Mylene FARMER
HISTOIRES DE


Le 27 Décembre 2020 par MILLE HAINES

Que d'histoires pour ces... "Histoires de" ! C'est sûr qu'elle l'a bordée de nouilles, cette "poupée de cire, poupée de son", certes pas dénuée d'un petit talent (certains textes sont plutôt bien troussés, notamment "A quoi je sers..." ou "Allan", hélas absents ici) mais surtout bien aidée par ceux qui l'ont façonnée (Boutonnat bien sûr, mais aussi l'impresario Bertrand Le Page, l'ingé-son Thierry Rogen...) et par le fait d'avoir été là au bon moment : les années 80, où l'on vendait du disque par palettes (aujourd'hui elle est disque d'or avec 50000 ventes...), où montrer son "luc" (et l'autre côté) dans des clips (luxueux) était encore provoc'. Une évolution qui n'est pas "sans logique", c'est même "dans l'air" "du temps". Mais faut pas "rêver", ni avoir de "regrets", ça ne va pas aller en s'arrangeant et "à force de" tirer sur la corde, viendra "un jour ou l'autre" le moment de lui "rendre son amour". "Puisque" "l'amour n'est rien" et les "histoires de fesses" finissent mal. En général...





BLIND FAITH
BLIND FAITH


Le 27 Décembre 2020 par BAKER

Ce n'est pas tant l'âge du modèle qui me gêne sur cette pochette, que la hideur du résultat. La lumière, la coupe de cheveux, la pose, le découpage (OMG), la mise en scène, rien ne va.


Musicalement, c'est autre chose. Et c'est bien ce qui importe le plus.





Mylene FARMER
HISTOIRES DE


Le 26 Décembre 2020 par GUILLAUME THE ELDER

Ok, Mylène est artistiquement rincée et cette compil n'est pas très utile ou si peu. On lui préférera "Les Mots".

Mylène Farmer fête l'an prochain ses 60 ans et bon-dieu, cela ne nous rajeunit pas, et re-bon-dieu, que cette Femme aura marqué le paysage musical français et au-delà.

Personnellement, cela remonte à loin puisque j'avais 10 piges quand l'extraterrestre "Maman a Tort" m'est apparu chez Jacky et son "Platine 45". C'était le temps très normé à la télé des Téléphone et U2 et là, devant Mylène, c'était tout bonnement un autre monde, un nouveau champs lexical. Etait-ce génial ou nullissime?? Je ne savais pas, c'était inclassable, entêtant, mystérieusement dérangeant... La suite, on la connait tous.

Re-ok, elle gère son business et je comprends le dégoût et/ou le mépris que certains peuvent éprouver aujourd'hui. C'est une preuve je crois qu'ils l'ont beaucoup aimée. Je suis moi-même nostalgique quand je revois "Live à Bercy" 1996 ; tout y est ..."Whaooo!".

De mon côté, je ne la dénigrerai pas. A mes yeux, elle reste intègre et surtout intouchable et inatteignable, en France en tout cas.

Tant que je ne la verrai pas patauger dans la fange "The Voice" et compagnie, tant que je ne verrai pas un avilissant Tribute album, je lui garderai mon brin de Vénération.





BLIND FAITH
BLIND FAITH


Le 26 Décembre 2020 par LEXTER

Euh, donc si elle a 14 ans (comment le sait-on ?), on flirte quand même avec la pédophilie, non ?
Donc le "coinçage" peut s'expliquer (et même s'appliquer légitimement, du coup)...





GILGAMESH
ANOTHER FINE TUNE YOU'VE GOT ME INTO


Le 26 Décembre 2020 par LE MERLE MOQUEUR


33 ans. Qui sait ce qu'il aurait encore composé ! J'aime ce Gilgameh avec l'apparition de Hug Hopper.





HENRY COW
UNREST


Le 26 Décembre 2020 par LE MERLE MOQUEUR


Heureux de voir une nouvelle chronique sur Henry Cow. La scène Canterbury de 65 à 75 quelle richesse ! Que d'années passées depuis Oncle Viande et sa chronique ! Oui Henry Cow est dans une discothèque en bonne place entre Zappa et Soft Machine.





GILGAMESH
ANOTHER FINE TUNE YOU'VE GOT ME INTO


Le 26 Décembre 2020 par SYLVESTER STALINE

J'ai un peu de mal avec ce genre de musique instrumentale... C'est plaisant, finement composé et joué mais au-delà de certains sons qui ont vieilli (normal), j'ai l'impression d'être devant un flot de notes, sans véritable "pic". Sans doute demande-t-elle une attention accrue.





Mylene FARMER
HISTOIRES DE


Le 26 Décembre 2020 par BAKER


Rien à rajouter à ce qu'a dit Richard.

Ah si : c'est normal que la moitié du 3ème CD soit une moitié du dernier album ? C'est quoi, le gavage des oies ? "Une seconde chance" pour un album qui ne mérite que le plus excrémental des mépris ? De la méthode Coué en barres ? Du jenfoutisme total ? Du cynisme ?

Mon dégoût envers cette "artiste" est désormais aussi grand que mon admiration pour elle pendant ses 15 premières années.





Mylene FARMER
HISTOIRES DE


Le 26 Décembre 2020 par DéCONFIT Né


Elle est forte, la bougresse, pour tenir aussi longtemps avec si peu...
L'absence de live issu des tournées 89 et 96 serait dû à des questions de droit, Univers Sale, son ancienne maison de disque, possédant les droits de sa période 1984-1997.





Mylene FARMER
HISTOIRES DE


Le 25 Décembre 2020 par RICHARD

En lisant la chro de Walter, je ne peux m'empêcher de faire un parallèle avec Indochine. Artistes pop majeurs des années 80, ils ont surfé tout le long de leur carrière chaotique sur une image d'ambiguïté sexuelle relative. Que ce soit Farmer avec Boutonnat ou Sirkis avec Nicolas, ils ont chacun trouvé leur alter ego contrariant respectif qui leur a donné leurs titres les plus beaux. Leur dernier grand album date par un curieux hasard de 1999. Ils possèdent une base de fans solides qui a souvent peu de recul, trouvant chaque nouvelle production catastrophique encore meilleure que les véritables albums culte. Puis pour finir, en chefs d'entreprise plus ou moins cyniques, ils pourraient vendre un coffret avec 453 cassettes avec une face à écoute normale et l'autre avec la bande qui passerait à l'envers...ils trouveraient preneurs... On peut aimer ces artistes comme moi et être en ce jour de Noël profondément désenchanté.





SHAKA PONK
THE GEEKS AND THE JERKIN SOCKS


Le 24 Décembre 2020 par VALEK


La fusion avait fait naufrage fin 90 pour renaître en 2011. La fusion est un genre musical typique des années 90. Personne ne pouvait imaginer qu’un style depuis longtemps enterré pouvait renaître de ses cendres. SHAKA PONK la remise à l’ordre du jour gagnant le cœur du public. Cette musique porte les influences de la Pop mais aussi du Rock ALTERNATIF. Une chanteuse qui laisse des traces nous offrant une bonne piqûre de rappel en nous remémorant les SKUNK ANANSIE.





DEF LEPPARD
HIGH'N''DRY


Le 23 Décembre 2020 par LE MOUNGEPEDOUN


Le seul véritable album valable du combo à mes yeux. Un album qui donne la pêche, avec des compos bétons et une fraîcheur vraiment agréable à l'époque. Même l'encensé Pyromania ne m'a jamais guère convaincu, quant à la suite, ce sera de la soupe sirupeuse au goût de guimauve indigeste. Une fumisterie du hard rock que ce groupe...





ROSE TATTOO
BEAT FROM A SINGLE DRUM


Le 23 Décembre 2020 par ZEPFORCE


A la base, c'est un album solo d'Angry, sorti en Europe sous le nom plus vendeur de ROSE TATTOO.





ROSE TATTOO
PAIN


Le 23 Décembre 2020 par ZEPFORCE


Ce n'est pas Georgie Leach à la basse, mais Steve King.
Sinon, j'accroche pas plus que ça à cet album, je ne l'écoute jamais, le suivant est 100 fois meilleur, pour moi.





DEF LEPPARD
ON THROUGH THE NIGHT


Le 22 Décembre 2020 par LEO


De DEF LEPPARD, je n'aime que leurs deux premiers albums. A partir de Pyromania, le hard des British sonne de plus en plus américanisé et aseptisé et la suite ne m'intéresse pas.
On Through The Night et son successeur High'N''Dry n'ont pourtant rien d'extraordinaire et sonnent comme quelque chose de déjà entendu et un peu convenu avec leur hard à la frontière de UFO, Thin Lizzy & Co., mais on y ressent la fraîcheur et la fougue d'un jeune groupe qui veut tout bouffer sur son passage et là réside justement le charme des débuts de DEF LEPPARD.
"Rock Brigade" et "Hello America" possèdent tous deux un riff simpliste mais entêtant et rehaussé de choeurs poppy qui font toute la différence. Le solo très sympa du premier morceau m'évoque Michael Schenker période UFO, alors que le second titre incorpore quelques notes de synthé en son refrain qui donnent du peps à la compo.
La semi-ballade "Sorrow Is A Woman" n'a rien de particulier mais elle se laisse gentiment écouter et elle a au moins le mérite de ne pas être avachie comme un vulgaire slow-guimauve de Scorpions. c'est déjà ça !
"It Could Be You" et "Rocks Off" sont plus speed et bien dans la lignée de ce que pouvaient proposer des formations estampillées NWOBHM en ce tout début des eighties. Pas très imaginatif mais ça fait le job !
"Satellite" ne m'a jamais interpellé plus que ça. C'est un peu l'autoroute tout au long de ces 4 minutes et des poussières.
"When The Walls Came Tumbling Down" m'évoque de nouveau UFO tant par le chant de Joe Elliott qui rappelle vaguement Phil Mogg que par sa structure qui débute comme une ballade puis se transforme vite en un hard mid-tempo assez tendu, bien dans l'esprit de l'OVNI !
Il est étrange que DEF LEPPARD ait choisi de faire paraître "Wasted" comme premier single avant la sortie de l'album, car j'ai toujours trouvé ce titre anonyme et très passe-partout.
Le hard-glam "It Don't Matter" n'est franchement pas imaginatif pour deux sous, mais il n'est pas désagréable pour autant. Je pourrais faire la même remarque concernant "Answer To The Master".
Paradoxalement, le titre intitulé "Overture" referme l'album ! (c'est original). Celui-ci est un peu plus alambiqué que le reste avec ses différentes sections et ses presque huit minutes au compteur. C'est une compo' intéressante et un peu à part pour finir.
Pour moi, ce premier 33-tours de DEF LEPPARD vaut bien un 3,5/5.





HENRY COW
UNREST


Le 22 Décembre 2020 par JERONIMO


Rien à ajouter quant au descriptif complet de l'oeuvre dans la chronique. (Ré)écoutez ce disque, c'est un pot-pourri d'idées absurdes extrêmement bien construit.

Cela dit, les paroles de "Linguaphonie" me semblent bien être du français, le genre d'exercice de prononciation qu'on trouverait dans un livre d'apprentissage. Voilà ma transcription :
"Lilly, lis un livre puis au lit
Il y a pour moi vingt-cinq chiens dans le train
Cet été c'est vrai qu'il a des fées dans les prés
A ! E ! I ! O ! U !"





AIR
TALKIE WALKIE


Le 21 Décembre 2020 par NOSTALGIC PRO LEVEL

Déjà si loin ...





ROSE TATTOO
SOUTHERN STARS


Le 21 Décembre 2020 par FRED


Après la déception des deux précédents, copies-carbone peu inspirées du premier album, enfin Angry relève le niveau, dans un style plus "mainstream". I Wish est ainsi un classique. Après, vu la diversité de l'ensemble, c'est chacun selon ses goûts.







Commentaires :  1 ...<<...<... 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 ...>...>>... 789






1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod