Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 ...>...>>... 562
Comment poster un commentaire ?


DREAM THEATER
A CHANGE OF SEASONS


Le 17 Juin 2016 par IEN


Rien que pour la chanson titre ce disque mérite 5 étoiles. C'est le titre de DT que j'ai le plus écouté, je ne m'en lasse pas.
En revanche les reprises sont anecdotiques.





GUNS N' ROSES
SYMPATHY FOR THE DEVIL


Le 16 Juin 2016 par YM

Merci LJS, pour ta réponse bien sincère.
Bon, je reste sur mon opinion concernant ce film, qui reste, à mon sens, un divertissement agréable.
Sinon, mes préférences vont plutôt au cinéma américain des années 40-50-60, mais aussi à des réalisateurs comme K. Loach ou Tavernier, Corneau, Schoendoerffer, Renoir, Carné, Eastwood... assez loin du film en question, donc, qui ne m'avait pourtant pas semblé être une bouse immonde et qui m'avait bien plu.
Amitiés cinéphiles.





MIDNIGHT OIL
BLUE SKY MINING


Le 15 Juin 2016 par JOHN MACCARTNEY


Après la consécration de "Diesel & Dust", le groupe se devait de répondre aux attentes.

D'un point de vue textuel, les Oils sortent enfin de leur cocon ozi en s'attaquant à des sujets mondiaux : la misère dans les villes riches (Bedlam Bridge), la 1ère guerre mondiale (Forgotten Years), la dictature en Birmanie (Mountains of Burma), les pluies acides (River Runs Red), l'universalité entre les peuples (One Country) et la beauté glacée de l'Antarctique (Antarctica). Pour autant, l'Australie est toujours bien présente : mines d'amiante à ciel ouvert (Blue Sky Mine), les nuits étoilées d'une bourgade de l'outback (Stars of Warburton), une course à pied dans le Queensland (King of the Mountain) et... des textes que seul Jim Moginie peut comprendre ("Shakers & Movers").

Musicalement parlant, ça se rapproche un peu de ce que des groupes comme R.E.M et U2, notamment, faisaient. Dire que l'un copiait sur l'autre n'a pas de sens. C'est l'époque qui voulait ça. En tout cas, on retrouve la gniak habituelle du groupe avec "Blue Sky Mine", "Forgotten Years" et "King of the Mountain". Il y a quelques expérimentations intéressantes. Tout d'abord, "Mountains of Burma". On se demande presque ce que ce titre aussi glauque (mais très bon) fait ici. Les effets d'écho utilisés renforcent cet aspect jusqu'à l'excellent solo. La voix de Garrett est presque effrayante. Anedcote : la face B du single "Forgotten Years" contient aussi un titre du même tonneau (sans les échos), "You May Not Be Released". "River Runs Red" offre un autre très bon solo (sur l'intro). La suite l'est un peu moins mais reste correcte. "One Country" est une ballade très étrange dans la carrière du groupe. Mais magnifique. "Antarctica" démontre que tous les membres du groupe savent chanter s'il le faut. Superbe final avec les notes de piano. Dans le rayon 'un peu loupé', on trouve "Stars of Warburton" et "Shakers & Movers". Mélodieuses mais manquant de mordant. Quant à "Bedlam Bridge", son après bridge trop long gâche son potentiel.

Côté musiciens, l'apport de Bones Hillman (basse) aux choeurs a apporté un supplément d'harmonies par sa facilité à monter dans les aigus. Son contrechant sur "One Country" est un modèle du genre. Ses backing vocals sont présentes tout du long, et son jeu dynamique et sinueux se fond parfaitement dans le moule.

Le seul gros reproche que l'on pourrait faire à "Blue Sky Mining", c'est une production un peu trop molle et calibrée qui, du coup, a moins bien vieilli que "D & D". Les versions live que l'on trouve sur le net sont bien plus péchues, notamment celles du mini-concert à New-York, devant les Twin Towers, pour protester contre Exxon Valdez.

3,75/5.





Alain SOUCHON
C'EST DéJà ÇA


Le 15 Juin 2016 par IEN


5 tubes sur 10 titres !
Un album incroyable malgré 2 titres un légèrement en deçà : "Les filles électriques" et "Le fil".

Mes titres favoris : "Sous les jupes des filles" - "Les regrets" - "sans queue ni tête" - " c'est déjà ça"

ps: Il manque "Le zebre" dans la track list ;-)





Alain SOUCHON
C'EST DéJà ÇA


Le 15 Juin 2016 par MR LARSEN


Belle chronique pour ce superbe album de variété française comme on n'en fait plus. Musique et textes font mouche la plupart du temps (irréprochable Big 4 introductif). Mais mes deux gros coups de coeur sont plutôt pour "Les filles électriques" et pour "C'est déjà ça", poétiques à souhait. Un an après l'indispensable "Caché derrière" du compère VOULZY, SOUCHON signe un retour triomphal. Et comme le dit si bien Marco Stivell, c'est mérité.





The LAST SHADOW PUPPETS
Everything you've come to expect


Le 15 Juin 2016 par DR JACK'ILL


Tout à fait d'accord, le premier album était tellement bon... Pas facile de faire mieux, pareil, différent, du coup c'est forcément pour notre oreille, en dessous, à côté, et le rendez-vous est un peu manqué. Si je me repasse encore le premier, sans pouvoir déterminer le morceau qui me plaît le plus, tant je les trouve tous géniaux au fil des écoutes ; j'avoue ne pas trouver sur ce deuxième album de quoi tordre le cou à mon désenchantement. Il faudrait s'abstenir de comparer, l'exercice est impossible!





Scott WALKER
THE DRIFT


Le 15 Juin 2016 par BORAHKRETH

Je suis heureux d'avoir relu les chroniques de SILENT HILL pour le plaisir, car j'ai eu droit à ceci en suggestion. La chronique est très juste, je n'ai pas fini d'écouter l'album, mais c'est incroyablement fascinant et dérangeant à la fois.

Pas de note, mais une curiosité à laquelle je vais m'accrocher.





The FLAMING LIPS
EMBRYONIC


Le 15 Juin 2016 par KID66


Tout amateur des FLAMING LIPS découvrant Embryonic après la doublette Soft Bulletin / Yoshimi ne peut qu'être désarçonné, tant la rupture est franche. L'opus de 2009 est extrêmement froid, très riche, centré sur les ambiances, et pas franchement évident.

L'une de ses principales réussites réside à mon avis dans le son : guitares limite noisy, réverb' de malade, sons de clavier cristallins... Tout concorde à donner à ce disque son côté spatial. Le travail d'ambiance a payé, ça c'est certain, et cette atmosphère fait parfois passer la pilule lors des moments plus faibles.

J'y viens donc, ce disque est hélas trop long et parfois inconsistant. Sur toute la première partie on se laisse aisément prendre au jeu, jusqu'au longuet "Powerless" dirons nous. Pendant la suite l'ennui pointe le bout de son nez à plusieurs reprises. Certaines pistes ambiantes ne sont pas franchement à la hauteur, et globalement Embryonic manque de matière. J'entends par là que plusieurs plages semblent n'être que des ébauches de vrais titres qui auraient pu être très bons. Ca laisse un arrière-gout d'inachevé en somme.

Des réussites incontestables (les cinq premiers titres, "Gemini", le barré "The Ego", "Worm Mountain" selon l'humeur, l'hymne "Watching The Planet" et le magnifique "Silver Trembling Hands"), et des moments de flottements plus ou moins ineptes (le reste), voilà comment est constitué cet Embryonic qui aurait mérité d'être épuré et peaufiné davantage. On passe quand même un bon moment... Et je manque encore de recul.





DREAM THEATER
A CHANGE OF SEASONS


Le 14 Juin 2016 par ANJE


Pour faire mon professeur 'la science', le succès mitigé de Awake a aussi joué sur la frilosité de la maison de disque à produire les albums suivantes de DT.
A Change of Season a été un combat à produire suite à son retrait de Images & Words, et pour Falling Into Infinity le groupe n'était plus du tout la préoccupation du label (plus occupé avec le Grunge), d’où la période de flottement entre Awake et FII.

A noter que c'est le même producteur que I&W qui a produit le morceau, non sans raviver les frictions d'époque.





KISS
GENE SIMMONS


Le 14 Juin 2016 par LEO


"S'ils s'étaient mieux entendus, ç'eût été tellement sympa qu'ils eussent formé un backing-band/groupe accompagnateur pour chaque oeuvre respective, avec la discrétion nécessaire quand ce n'était pas le leur..."
Je suis bien d'accord avec toi sur le fond MARCO STIVELL, mais le principe de ces escapades en solo était justement de permettre à chacun des membres du quatuor de sortir du contexte du groupe qui commençait sérieusement à leur peser (celà faisait 5 ans que la formation existait à ce moment là et les tensions entre les uns et les autres étaient déjà présentes depuis fin '75).
Et puis je ne suis pas certain que ACE aurait été forcément enchanté de participer aux albums de GENE et PETER (assez éloignés de ses influences musicales).
Si l'album de ACE est impeccable et cohérent, on ne peut pas en dire autant de celui de GENE qui part dans tous les sens:
On a du hard-disco avec "Radioactive" et du hard FM avec "Burning Up With Fever" et "Tunnel Of Love".
Dans "See You Tonite" contrairement à MARCO STIVELL, je n'entends pas du tout les EAGLES, mais du George Harrison tout craché! (je suis du même avis que LONG JOHN SILVER).
Sur "True Confessions" c'est presque le ALICE COOPER de Muscle Of Love !
"Living In Sin" c'est du pop-rock lambda plutôt passe-partout. bof !
Après "See You Tonite", "Always Near You" montre clairement que GENE a été traumatisé par les BEATLES, mais ça fonctionne parfaitement! "Nowhere To Hide" qui est accolé au morceau précédent est en fait sa coda avec choeurs gospelisants à la clef.
"Man Of 1000 Faces" est aussi très pop mais avec un côté grandiloquent très prononcé de par ses nombreux cuivres et cordes.
"Mr. Make Believe" ou le retour des FAB-FOUR! décidément, GENE SIMMONS est très doué pour ressusciter le fantôme de John, Paul, George et Ringo !!! et finalement, c'est peut-être là que je le préfère, là où il est le plus naturel et ne cherche pas à câcher ses influences premières sous des tonnes d'effets ou arrangements pompeux.
GENE a choisi de reprendre "See You In Your Dreams" de KISS car il n'aimait pas l'enregistrement initial qui figurait sur l'album Rock And Roll Over. si cette nouvelle version est certes plus réussie que l'originale, le morceau en lui-même ne casse pas des briques. une reprise pas très utile en somme !
Enfin "When You Wish Upon A Star" termine l'album dans la guimauve la plus totale ! une horreur.
Au final, ce 1er album solo de GENE SIMMONS n'est pas mauvais mais il manque clairement d'unité pour être satisfaisant et mise trop sur l'esbrouffe et les invités prestigieux alors que quelque chose de plus intimiste aurait été plus convaincant.





DIRE STRAITS
MONEY FOR NOTHING


Le 13 Juin 2016 par NONO


L'ironie au sujet de cette compilation, est que c'est sensé représenter le "meilleur" de D.S. Alors oui, il y a tous les tubes. Mais le problème est que Dire Straits n'est ABSOLUMENT PAS un groupe à "best-of". C'est un groupe dont les titres doivent être écoutés dans le contexte de leur album respectif d'origine !
Je veux dire : compiler, d'une traite, " Private investigations", "Tunnel of love", "Walk of life" ou "Romeo & Juliet" c'est comme compiler "Money", "Confortably numb", "Learning to fly", "Tme" et "Meddle" dans la même compil chez Pink Floyd ! Il y a des groupes qui ne sont pas taillés pour les best-of !
Et ce best-of, ça fait un peu "10% de produit gratuit en bonus", c'est pour moi un grand bazar avec quelques versions live et quelques remix pour agrémenter, mais pour Dire Straits mieux vaut s'acheter leurs meilleurs albums !





DIRE STRAITS
MONEY FOR NOTHING


Le 13 Juin 2016 par EL PACHENKA

Dire Straits et ce Meilleur De ... Qu'est-ce qu'on a pu me casser les b... Pardon , les oreilles avec cette compilation omniprésente dans les étalages du Leclerc du coin.





Katy PERRY
TEENAGE DREAM


Le 13 Juin 2016 par KID66


Ce que j'aimais bien avec Katy PERRY au moment de Teenage Dream, c'est qu'elle se distinguait de la concurrence en semblant ne pas se prendre vraiment au sérieux (cf par exemple le clip réussi de "California Gurls"). Bon point par les temps qui courent. Second avantage de ce disque, allant de paire avec le premier : il véhicule des sentiments résolument positifs, met de bonne humeur voire fout la patate. Teenage Dream est comme un gros bonbon, on se dit que c'est pour les enfants, on l'apprécie quand il passe, on en reprendrait bien un deuxième mais pas plus.

Alors bien sûr, il a cet arrière gout amer commun à tous les plaisirs coupables, mais il faut bien être honnête avec soi-même, certains titres sont tout à fait sympathiques sur cette galette ("Teenage Dream", "Last Friday Night" et son clip humoristique, "Circle The Drain", "Hummingbird Heartbeat"). Le reste oscille entre l'instant niaiseux bien foutu ("Fireworks", "Pearl") et le ridicule ("Peacock" oh my god).

En résumé, un petit disque de pop dansante, ensoleillée, débile et niaise mais assumée. Il mérite bien la moyenne.





SAGA
WORLDS APART


Le 11 Juin 2016 par CLANSMAN57


Plus Pop, un ami y entend même de la "New Wave", il n'a peut être pas tort.
Le Prog est néanmoins toujours présent, même si le groupe n'est pas intéressé par les longues pièces compliquées.
Preuve que Prog ne veut pas forcément dire long...

"Wind Him Up" est un de mes morceaux préférés du groupe et du genre.

Une étoile en moins, car ce son 80's m'irrite parfois.
Et aussi parce qu'il y a eu "Silent Knight" avant.





SAGA
SAGA


Le 11 Juin 2016 par CLANSMAN57


Excellent ce premier SAGA, ils ont même déjà leur petit truc à eux qui fait qu'on les reconnait aisément.
Pas mal pour une première apparition...
Délire spatial, chant atypique, riffs de guitare personnels, tout comme pour les mélodies, etc...

Rien à jeter, je lui colle la note maximale, car je l'apprécie de plus en plus.






GUNS N' ROSES
SYMPATHY FOR THE DEVIL


Le 10 Juin 2016 par LONG JOHN SILVER

@YM
Merci pour ton commentaire. Je confirme ma piètre opinion sur le film Entretien avec un vampire, selon moi très rococo plutôt que Rock. Marketé.
J'avoue ne pas avoir lu le bouquin dont on dit beaucoup de bien. Slash dans ses mémoires donne une opinion très négative sur le sujet, mais lui a été déçu par l'adaptation d'un roman dont il est fan. Lui le trouve édulcoré.
J'allais souvent au cinéma à l'époque où est sorti ce film, mes goûts sont éclectiques. Je ne suis pas un anti blockbuster acharné. Les saga Star Wars, Indiana Jones, Mad Max ou Seigneur des anneaux m'ont beaucoup plu par exemple. Avec des préférences selon les épisodes, mais je ne suis pas trop difficile.
Parmi mes films préférés, Les enfants du paradis ou Blade Runner sont en bonne position mais je ne crache pas sur Le père Noël est une ordure que j'ai vu à sa sortie aussi. J'adore les films "pop" un peu déjantés comme It's mad mad mad mad world ou Zazie dans le métro. The Party ! Ceux de Truffaut aussi, de Hitchcock, des frères Cohen… de Michel Gondry ! ( Le dernier métro, Frenzy, Fargo, Eternal Sunshine Of A Spotless Mind)
la liste est bien trop longue.
Dans le genre vampire, le Dracula de Coppola m'a nettement plus parlé (et convaincu), j'aime beaucoup le roman épistolaire de Bram Stoker dont il est adapté. Aigle Blanc qui est peut-être le plus cinéphile de nous tous et dont le niveau d'exigence est plus poussé que le mien en terme de cinéphilie te conseillerait le Nosferatu de Herzog avec Klaus Kinski.
Voilà, j'espère avoir répondu à ta question et que ma réponse te conviendra.
Bien à toi
LJS





GUNS N' ROSES
SYMPATHY FOR THE DEVIL


Le 10 Juin 2016 par YM


"Entretien...", un épouvantable navet ?
Franchement, il y a pire.
C'est un film culte des années 90, plutôt Rock dans l'esprit (c'est à souligner, non ?) avec deux acteurs phares de l'époque, il n'y a là rien de honteux.
C'est quoi, tes goûts en la matière, LJS ?
La chanson des GUNS est entendue à la fin du film, pour souligner l'époque contemporaine dans laquelle les vampires se projettent, l'essentiel du film se déroulant au 19ème siècle. C'est l'effet contraste, en somme.
Mais je serais curieux de connaître tes goûts en matière de cinéma, franchement.





Hubert Felix THIEFAINE
ALAMBIC SORTIE SUD


Le 10 Juin 2016 par IEN

C'est justement ce son unique pour un album de hft qui me ffat aimer ce disque.





Hubert Felix THIEFAINE
ALAMBIC SORTIE SUD


Le 09 Juin 2016 par GOLGOTH 68

Pour moi le son daté dessert beaucoup cet album que je n'écoute vraiment pas souvent. Les versions en concert des morceaux leur ont donné une seconde et meilleure vie pour ceux qui ont été repris sur scène... (Pas tant que ça de mémoire).

Pas de note car je n'arrive pas à avoir un avis sur cet album...





KISS
ACE FREHLEY


Le 09 Juin 2016 par LEO


Pour moi ce sera 5/5 car cet album en solo de ACE FREHLEY paru sous la bannière KISS, est tout bonnement excellent et vaut bien l'album éponyme du groupe, Hotter Than Hell, Dressed To Kill ou encore Rock'N'Roll Over (albums du quatuor que j'affectionne bien plus que les 2 volumes d'Alive, Destroyer ou Love Gun, albums bien trop surestimés de mon point de vue).
Tous les morceaux me plaisent sans exception, ce qui n'est pas forcément le cas de l'album de PAUL STANLEY, qui aurait pu être presque aussi réussi que celui de ACE si il n'avait décidé d'inclure son slow guimauve "Hold Me, Touch Me".
Tout juste, pourrait-on regretter l'absence du fabuleux "Rocket Ride" qu'ACE avait refilé à KISS l'année précédente pour la partie studio d'Alive II, mais en aucun cas (contrairement à TOMTOM) je ne trouve que "Rip It Out" lui est inférieur.
Pour les réfractaires à KISS, qu'ils se rassurent, car malgré le logo présent en haut à gauche, il s'agit bien d'un album solo et qui plus est, infiniment supérieur à la majorité des albums du groupe! qui sait, les détracteurs de KISS pourraient bien être conquis par ce 1er album d'ACE FREHLEY !!!









Commentaires :  1 ...<<...<... 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 ...>...>>... 562






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod