Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 ...>...>>... 739
Comment poster un commentaire ?


BANDE ORIGINALE DE FILM
PULP FICTION


Le 08 Juillet 2019 par NONO

Me trompe-je ou bien "Misirlou" a été repris dans "Taxi" ? ... ou bien dans un autre film ?
Mais en tout cas ce thème a été repris hors de Pulp Fiction, c'est certain !





BANDE ORIGINALE DE FILM
PULP FICTION


Le 08 Juillet 2019 par CLANSMAN57


"Misirlou", c'est plus qu'une chanson, c'est carrément devenu un thème à lui tout seul grâce à cette BO, LE thème de "Pulp Fiction".
Le disque est varié, mais pas incohérent, une vibe américaine est maintenue tout le long.
Il est aisé de se remémorer certaines scènes du film, les chansons sont incrustées dans ces images marquantes, ou est-ce l'inverse?

L'édition collector comprend 4 chansons supplémentaires et une entrevue de 16 minutes avec Tarantino.
"Since I First Met You" de The Robins, "Rumble" de Link Wray And His Ray Men, "Strawberry Letter 23" (déjà présente sur la BO de Jackie Brown) de Brothers Johnson et "Out Of Limits" de The Marketts.
J'adore celle de Brothers Johnson, les autres sont bonnes, mais pas autant que celles présentes sur l'édition d'origine.
J'aurais bien aimé y retrouver l'ultra sexy "Street Life" de Randy Crawford dans ces bonus!









DEPECHE MODE
VIOLATOR


Le 07 Juillet 2019 par FRANçOIS


Vous vous avancez, CLANSMAN57... Ne serait-ce que tous les amateurs cacochymes de vieille chanson française, de classique, de jazz ou de rock sixties, il y a un paquet de gens pour qui l'histoire de la musique s'arrête dans les années 70 et qui resteront de marbre devant n'importe quel titre de DM... :-)





DEPECHE MODE
VIOLATOR


Le 07 Juillet 2019 par MARTOS


Violator est un excellent disque de Depeche Mode. Les singles qui en sont extraits sont tous très bons (mention spéciale à Enjoy the Silence, Policy of Truth et Personal Jesus), mais les meilleurs titres se trouvent dans le reste de l'album imho. Ainsi, mes deux morceaux préférés sont indéniablement Clean et surtout Blue Dress, malgré le fait qu'il soit extrêmement mésestimé. S'agissant des autres pistes, je retiens principalement l'introduction World in my eyes (très Kraftwerkienne), Halo et Waiting for the night.
Bref, avec Violator, Martin Gore a composé un quasi chef d'œuvre, du même niveau que Music for the Masses en tous les cas.





NTM
SUPRêME NTM


Le 06 Juillet 2019 par RICHARD


Vu hier au Festival de Beauregard à côté de Caen.
Puissance du duo, alchimie incroyable. Les hits de cet album prennent en live une dimension encore plus forte. Ma Benz avec la présence de Kossity, Pose Ton Gun, Seine Saint Denis Style sous la nuit normande avec quelque chose de surréaliste, de magique. La pertinence des mots, la symbiose entre les deux compères, pas une seule ride. Il y a NTM et les...et qui ?....





NINA HAGEN BAND
UNBEHAGEN


Le 06 Juillet 2019 par LEO


Après l'excellence de leur premier album éponyme, le NINA HAGEN BAND va remettre le couvert en 1979 avec leur deuxième et dernier 33t.
En effet, il y eut rapidement des divergences musicales et relationnelles entre Nina Hagen et le reste du groupe, si bien que le bien nommé Unbehagen (mal à l'aise) fut envisagé dès le départ comme l'ultime album de la formation (la chanteuse continuant sa carrière en solo et les musiciens publiant quatre albums entre 1980 et 1984 sous le nom de Spliff).
Les sessions en studio (en Octobre/Novembre 1979) furent également bien différentes de celles de l'année passée, puisque les musiques et le chant furent enregistrés séparément (mis à part sur "Wenn Ich Ein Junge Wär" capté en concert à Saarbrücken en Avril 1979), cela afin d'éviter les éventuelles tensions entre les différentes parties concernées !
À l'arrivée on se retrouve donc avec un album pas aussi cohérent et abouti que le précédent, des compos excellentes côtoyant d'autres bien plus dispensables.
Le hit "African Reggae" fait partie des réussites incontestables de l'album, au même titre que les cauchemardesques "Alptraum" et "Hermann Hiess Er", tout comme l'énergique et réjouissant "Auf'm Rummel" ou la très convaincante reprise de Lene Lovich "Lucky Number" rebaptisée "Wir Leben Immer... Noch" (et que le NINA HAGEN BAND fait sienne, tout comme il l'avait fait avec "TV-Glotzer (White Punks On Dope)" l'année d'avant).
Par contre "Wenn Ich Ein Junge Wär" vient briser l'harmonie des trois premiers titres de la face A. c'est une cover inintéressante d'un titre yé-yé de 1963 chantée à l'origine par la chanteuse/actrice Italienne Rita Pavone (en deux versions: dans sa langue natale et en Allemand). à oublier.
"Fall In Love Mit Mir" (qui donne un peu dans le genre ska/rocksteady sautillant) est tout de même bien mieux et reste sympathique mais pas essentiel pour autant.
Restent les courts et punky "Wau Wau" (dans lequel Nina fait le chien) et "No Way" (pendant instrumental de la cover "My Way", 45t hors album enregistré par le NINA HAGEN BAND à la même époque mais paru en 1980 après le split). dans le genre bruyant et qui bastonne, ça se laisse écouter une fois ou deux mais ça reste tout de même bien anecdotique.
Globalement, les moments forts prennent quand même le pas sur les plus faibles et on sent les musiciens toujours aussi inspirés et en verve. quand à Nina Hagen, elle est toujours aussi en voix que sur l'opus précédent et continue ses acrobaties vocales toutes plus délirantes les unes que les autres. il n'y a que sur l'horrible "Wenn Ich Ein Junge Wär" que son chant est plus perfectible.





Anne VANDERLOVE
LA SIRèNE


Le 05 Juillet 2019 par BAKER

R.I.P. Anne :/

Une de ses dernières joies récentes aura été sa découverte des chroniques de Marco. Non, elle n'était pas oubliée et ne le sera pas plus!





Johnny HALLYDAY
CADILLAC


Le 03 Juillet 2019 par RICHARD

Il y a des chansons comme ça qui mine de rien vous poursuivent durant des décennies. Je n'avais pas d'accroche particulière avec Johnny Hallyday même si je lui reconnaissais un talent scénique indéniable mais "Mirador" fait partie sans conteste de mon "Panthéon" personnel musical. Il s'y dégage une émotion simple qui me touche depuis 1989. Chacun ses petites faiblesses que voulez vous.





Maxime LE FORESTIER
LES JOURS MEILLEURS


Le 03 Juillet 2019 par JIPE CHERBOURG


Absolument et complètement en désaccord avec GEGERS. J’adore cet album (quand bien même je sois guitariste) qui ne ressemble à aucun autre et c’est tant mieux. Le morceau titre est, pour moi, le plus beau composé par Maxime, et je trouve les arrangements sublimes, notamment la fin avec les mouettes qui invite au voyage. Les autres titres sont plus difficiles d’accès, mais ça ne veut pas dire qu’ils sont mauvais. Tellement spéciaux que je comprends qu’on puisse ne pas aimer. Cependant, dire que tout est à jeter... Pour moi, cette critique est excessive. Je ne sais pas quel âge a GEGERS, mais il faut se remettre dans le contexte de l'époque où les claviers avaient mis les guitares au rebus, à moins qu’on s’appelle Dire Straits. Et en 1983, quand j’ai découvert cet album, j’avais pris un plaisir immense que j’ai toujours quand j’y reviens de temps en temps. 4,5/5 pour ma pomme.





PROCOL HARUM
A SALTY DOG


Le 02 Juillet 2019 par DEJAVU


Belle chronique pour un bien bel album, à tous les fans de Procol Harum je conseille le livre de Didier Delinotte "Procol Harum, Marins, Fantômes, Dandys et Vieux Rhum" aux éditions Camion Blanc et j'espère lire très bientôt les chroniques des autres albums de ce groupe.





Johnny HALLYDAY
RIVIèRE... OUVRE TON LIT


Le 02 Juillet 2019 par FRANçOIS

"... à l’idée d'écouter du Johnny"

Joli ! Voulu ? :-)





Johnny HALLYDAY
RIVIèRE... OUVRE TON LIT


Le 01 Juillet 2019 par MAGNU

Sans cette chronique, ça ne me serait jamais venu à l’idée d'écouter du Johnny, et cet album en particulier. Merci, je n'en reviens pas de la qualité de cet album !





KOMINTERN
LE BAL DU RAT MORT


Le 30 Juin 2019 par ZHEUL WORTZ MEKANIK


"Syphilitiques, fous, rois, pantins, ventriloques
Qu'est-ce que ça peut faire à la putain Paris,
Vos âmes et vos corps, vos poisons et vos loques ?
Elle se secouera de vous, hargneux pourris !"

Ah la la bien barje cet album. Du prog qui n'a pas oublié d'être fun !





Mylene FARMER
AVANT QUE L'OMBRE...


Le 29 Juin 2019 par FRANçOIS


Avis plus que partagé, Mme Mireille... :-)





PENDRAGON
THE MASQUERADE OVERTURE


Le 28 Juin 2019 par BORH


Après 2 albums et 3 EP, très FM, dans les années 80 que je qualifierais de mineurs, Pendragon a démarré les 90 sur la bonne voie avec le très bon "The World" et l'encore meilleur "Windows of Life", à une époque où le néo prog était franchement sur la pente descendante. En achetant cet album, je me demandais sérieusement si Pendragon était capable de maintenir son niveau des 2 précédents albums. La réponse est plus que positive puisque "the Masquerade Overture" élève encore plus le niveau.
On est clairement là au sommet du néoprog, et de mon point de vue personne n'a fait aussi bien excepté Marillion dans les années 80.

L'album commence pourtant de façon inquiétante avec la chanson titre, un ersatz d'opéra qui rappelle ce qu'il y a de pire dans le rock progressif, le côté pompeux et prétentieux. Pourtant ce titre n'est absolument représentatif du reste de l'album, dommage qu'il soit présent et en première position, ce qui peut conduire pas mal d'auditeurs à mal juger cet album.

La suite est nettement meilleure. La plupart des titres ont une base couplet-refrain classique mais enrichie de très nombreux éléments progressifs, intros, solos, changements de rythme. Comme dit dans la chronique principale, les 3 meilleurs titres sont Paintbox, the Shadow et the Master of Illusions. Mais les 3 autres, Good as Gold, the Pursuit of Excellence et Guardian of my Souls sont très corrects.

Paintbox est absolument sublime. On démarre sur une structure couplet-pont-refrain x2 classique, avec un son type clavecin/flûte (joué au clavier) qui met parfaitement dans l'ambiance qu'on retrouve sur la pochette. On a ensuite un brake puis un enchainement en feu d'artifice de solos de guitare, de basse et de clavier, et enfin la mélodie principale reprise sur un son beaucoup plus puissant.

The Master of Illusions démarre encore sur une structure classique couplet-pont-refrain x2 sur un rythme très entrainant, qui pourrait rappeler le son FM des premiers albums, mais en mieux. Le rythme change totalement ensuite et on passe à son type Pink Floyd à la fois puissant et planant.

Bon, je vais pas décrire tous les titres en détails, il faut écouter cet album. Je rajouterais juste que l'EP de Good as Gold sorti pour l'album comprend 3 inédits, Bird of Paradise et Midnight Running qui sont très bons, et A Million Miles Away qui est absolument magnifique. Cela montre que Pendragon avait vraiment le feu sacré en cette année 1996.





Mylene FARMER
INNAMORAMENTO


Le 28 Juin 2019 par MIREILLE


Super album de Mylène





Mylene FARMER
AVANT QUE L'OMBRE...


Le 28 Juin 2019 par MIREILLE


C est le dernier album correct de Mylène après c' est la chute ... snif. (avis perso)





Mylene FARMER
Désobéissance


Le 28 Juin 2019 par MIREILLE


Des larmes belle chanson ... Album mieux que certains depuis 10 ans ...





Johnny HALLYDAY
LORADA


Le 28 Juin 2019 par JEAN-JEAN


Album bien réalisé par jj Goldman avec de belles ballades .





Johnny HALLYDAY
CE QUE JE SAIS


Le 28 Juin 2019 par JEAN-JEAN


Dans l 'ensemble l album est correct , de belles chansons et le hard FM "allumer le feu" donne une bonne vente de ce disque .







Commentaires :  1 ...<<...<... 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 ...>...>>... 739






1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod