Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 ...>...>>... 511
Comment poster un commentaire ?


MAGAZINE
THE CORRECT USE OF SOAP


Le 25 Juin 2015 par LEO


Après l'excellent, sombre et consistent Secondhand Daylight, MAGAZINE m'avait pas mal déçu avec ce 3e album plus léger et qui partait un peu en tous sens.

"Because You're Frightened" est trompeur et sonne comme un morceau qui aurait pu se trouver sur le 1er album Real Life, idem en ce qui concerne "Model Worker" mais cette fois-ci avec un aspect un peu plus enjoué. Un bon démarrage en somme, mais dès "I'm a Party" le ton de l'album devient plus light et est presque soporifique sur "You Never Knew Me".

L'entraînant "Philadelphia" est bien plus intéressant et capte l'attention mais le mou et quelconque "I Want to Burn Again" refait aussitôt retomber l'intérêt.
La cover de "Thank You (falettinme Be Mice Elf Agin)" est sympa quoiqu'un peu retenue dans son exécution et je préfère nettement sa version en concert sur Play.
"Sweetheart Contract" est un morceau que j'ai toujours eu envie de zapper tellement il ne m'inspire rien du tout.
Décidément, The Correct Use of Soap est un album en demi-teinte et est comme les montagnes russes tant on alterne entre le bon et le médiocre !

Le funky "Stuck" relève le niveau mais le morceau brille plus par son aspect rythmique que mélodique.
Enfin "A Song from Under the Floorboards" termine l'album sur une note mitigée en ce qui me concerne car je n'ai jamais été transporté par ce morceau même si celui-ci n'a pas vraiment de défaut (et tout comme pour la reprise de Sly & The Family Stone, j'en préfère sa version live sur Play).

Au final, cette 3e livraison de MAGAZINE ne m'apparaît pas comme essentielle contrairement aux 2 premiers albums (et au live qui suivra).
Je ne trouve que la moitié des titres de l'album réussie et ceux-ci ne sont clairement pas au niveau de leurs prédécesseurs.








Danny ELFMAN
THE NIGHTMARE BEFORE CHRISTMAS


Le 25 Juin 2015 par CLANSMAN57


Tout à fait d'accord sur le fait que cette BO s'écoute très bien sans ennui.
Car oui, il s'agit avant tout d'une comédie musicale et non de musiques composées d'après les scènes d'un film afin de leur donner une intensité au moment du visionnage.
Ces BO étendues sur disque ne rendent que trop rarement bien, cet enchaînement de beaux thèmes juxtaposés est sans grand intérêt privé de ses images. Je trouve qu'ils perdent de leur magie...
Autant lors du film, ça peut prendre aux tripes, autant sur disque, ça tombe à plat.

Ici, toute la théâtralité gothique et déjantée du film est très bien restituée en musique pour le plus grand bonheur de nos oreilles et de notre imagination. Il est même tout à fait possible de revisionner le film dans sa tête lors de son écoute, sans louper une seule scène !

Danny Elfman et Tim Burton se sont bien trouvés, ils se complètent parfaitement l'un l'autre. Le monde de l'art permet quelquefois de faire de magnifiques rencontres ! La preuve en est avec cette BO, tout comme pour le film qui sont de petites merveilles.

Pour les personnes intéressées, essayez de vous pencher sur Serenada Schizophrana (2006) de M. Elfman, comportant des pièces plus longues, car non composées à partir d'images. Un véritable challenge pour l'artiste, vraiment très réussi, il faut le reconnaître !





The ROLLING STONES
STICKY FINGERS


Le 24 Juin 2015 par EMMANUEL DIEDHIOU


C'est un bon album. Personnellement, je ne l'écoute pas en entier, il m'ennuie.
Soyons positifs, 6 titres sont 10 sont très bons.

6 étoiles (sur 5) pour (4) Can’t You Hear Me Knocking (titre exceptionnel)

5 étoiles pour (1) Brown Sugar et (6) Bitch.

4 étoiles pour (2) Sway, (3) Wild Horses et (8) Sister Morphine.

3 étoiles pour (9) Dead Flowers.

2 étoiles pour (5) You Gotta Move, (7) I Got The Blues et (10) Moonlight Mile.





Nobuo UEMATSU
FINAL FANTASY PRAY


Le 24 Juin 2015 par CHIPSTOUILLE

Les premiers lecteurs de cette chronique m'excuseront d'une confusion qui date chez moi d'au moins 25 ans. C'est la fantaisie n°3 en ré mineur qu'Ana FARIA avait adaptée en chanson, et non "la marche turque", que je découvre aujourd'hui être en réalité le 3e mouvement de la sonate pour piano n°11 (j'ai d'abord cru à une erreur sur Wikipedia, avant de constater que toutes les sources convergent...)

Les deux oeuvres n'ont que peu de rapport, si ce n'est d'être écrites pour piano et par MOZART.





Jean-jacques GOLDMAN
EN PASSANT


Le 23 Juin 2015 par JEFF KANJI


Excellente chronique de Marco pour un disque qui ne l'est pas moins ! JJG réagit à la grandiloquence et au Rock Wagnérien de "Rouge" avec un opus épuré où l'authenticité sonore est le fil conducteur, tant dans les multiples ambiances tissées par une guitare acoustique omniprésente, que dans les parties vocales de Jean-Jacques, toutes enregistrées au petit matin pour conserver ce grave qui a pu faire défaut au chanteur au début de sa carrière.

"En Passant" est cependant plus difficile d'accès (étrangement d'ailleurs) que son prédécesseur. Moins catchy, la profondeur des textes est tournée vers l'intime avec les non-dits impliqués, celui de "Sache Que Je" reste un modèle du genre. À l'exception de "Juste Quelques Hommes"et "Natacha", moins marquants, c'est une usine à tubes qui se révèle à nous. Gros coup de cœur personnel pour "Les Murailles".





The VERVE
A STORM IN HEAVEN


Le 22 Juin 2015 par MAGNU


Belle découverte, merci pour la chronique. je ne savais pas que The Verve pouvait sonner comme ça.





Melody GARDOT
CURRENCY OF MAN


Le 22 Juin 2015 par BAYOU


Avec ce nouvel album, Melody sort du peloton des "chanteuses à voix" même si on sombre un peu dans la guimauve par instants.
Un répertoire plus exigeant met la chanteuse en valeur.
Le genre d'albums que Beth HART devrait réaliser !





FOO FIGHTERS
THERE IS NOTHING LEFT TO LOSE


Le 22 Juin 2015 par LE OLI'


Ouch ! Chronique très sèche pour cet album... pas un chef d’œuvre hors norme c'est sur, mais génial quand même.
"Breakout" "Gimme Stitches" "Generator" "Next Year" et "Headwire" sont particulièrement efficaces et très "rock alternatif américain" (super en voiture).
Un album dans la continuité de The Colour et à dévorer comme il se doit !





Jean-jacques GOLDMAN
EN PASSANT


Le 22 Juin 2015 par MR LARSEN


Merci pour cette chronique dont j'avais fait la demande. Analyse très juste de cet avant-dernier album solo de l'homme en or, et sans doute mon préféré pour les raisons évoquées. La suite sera moins bonne à mon sens.
4,5/5 (à cause de la batterie et du diptyque Natacha/Les Murailles, qui plombent un peu l'ambiance).





The WHO
WHO ARE YOU


Le 21 Juin 2015 par RIKKIT


Enorme cet album quand même. Sister Disco les gars. J'aime beaucoup l'aspect nian nian et poppy des compos de Entwistle. Un beau dernier album pour Keith Moon.





Steven WILSON
HAND.CANNOT.ERASE


Le 21 Juin 2015 par CLANSMAN57


Je pensais qu'il était impossible que le sieur Wilson soit encore capable de sortir une oeuvre de cette trempe...
Pour cause, je me suis pas précipité dessus à sa sortie...
Le fait de me remémorer que l'artiste devenait irrégulier m'a fait hésiter quelques temps...

Petit récapitulatif: "The Incident" est un beau plantage, "Insurgentes" est juste bon, "Storm Corrosion" m'a donné de l'urticaire et le dernier BLACKFIELD semble être médiocre d'après les critiques (disque que je n'ai pas écouté)... Ce qui prouve bien que le monsieur n'est pas tombé dans un océan de magie. Il est certes très talentueux et fait partie de l'élite contemporaine, mais ça reste un être humain avec ses faiblesses.

"Grace for drowning" fait partie des meilleurs crus de 2011 et son tout aussi excellent successeur, le "Raven...", semblait m'indiquer que la prochaine livraison serait sans aucun doute moyenne, voire mauvaise...

A en lire les critiques très positives dans la presse spécialisée, les deux chroniques sur FP ainsi que les commentaires des internautes sur Amazon, je me suis laissé tenter finalement...

Et grand bien m'en a pris, car il a réussi l'exploit de se surpasser encore, s'habillant d'un revêtement plus moderne que sur les deux précédents disques.
En quelque sorte, un album bilan de toute sa carrière, qui plus est, conceptuel.

Un "beau" concept bien actuel au sujet de ces êtres sensibles ne se sentant plus à leur place parmi leur entourage perdu dans leurs portables et internet ("Home Invasion" couplée à "Regret 9" pour plus de dix minutes de bonheur auditif...) et qui préfèrent s'isoler afin de ne plus souffrir en constatant ce manque d'humanité...
Un fait divers concernant malheureusement de plus en plus de monde...
Notamment les plus sensibles.

"Perfect Life" me tire une larme à chaque écoute...
Cette voix féminine qui narre 6 mois de bonheur dans sa vie.
Elle rappelle que les plus beaux évènements arrivent parfois (rarement) sans qu'on attende quoi que ce soit...
Cette adolescente de 13 ans dont la famille adopte une fille de 3 ans son aînée, cette personne qui lui est étrangère qu'elle considère rapidement comme sa soeur de sang.
Partage de musique, de livres, d'habits, de première cigarette et promenades au crépuscule près des rives afin d'observer les péniches...
6 mois de plénitude auprès d'un être cher... Une belle histoire d'amour.
Puis vient la séparation des parents, la fille adoptive est placée dans une autre famille, la plus jeune a l'impression qu'on lui a enlevé une part d'elle...
On rencontre rarement des personnes desquels nous sommes réellement proches dans la vie, et franchement, ce titre me bouleverse de part sa véracité.
Un morceau simple, sans doute le plus simple de l'oeuvre, tant musicalement que textuellement, mais tellement beau, profond, touchant, bouleversant et.... humain, malgré sa forte consonance électronique. Beau paradoxe!

Ninet Tayeb est superbe sur "Routine", incarnant une mère effectuant les mêmes tâches quotidiennes pour le bien être de ses enfants.
Le solo déchirant mêlé à ses vocalises donne la chair de poule... Un morceau fortement inspiré de KATE BUSH, parait il. J'imagine que ça doit être lors de ce passage poignant.

"Ancestral", le titre le plus foncièrement progressif et complexe lorgne du côté de KING CRIMSON, notamment vers la fin très sombre et torturée avec les flûtes/saxo de Theo Travis bien peu présentes sur ce méfait.

On soulignera aussi le beau travail des backing vocals de Nick Beggs qui rappelle John Wesley sur PORCUPINE TREE, au même poste que ce dernier.

Les choeurs d'enfants apportent un supplément angélique et une part de féminité à une histoire colorée de rose qui évoque la sensibilité d'une jeune femme.

Quelques solis, les plus sensibles, font penser à un autre très grand du rock progressif: Andrew Latimer.

Quant à PORCUPINE TREE, le groupe sera certainement remis en état de fonctionnement un jour ou l'autre, mais je pense que Steven Wilson est aujourd'hui entouré de musiciens qui lui apportent bien plus que ceux de son groupe initial.
Il aura sans doute exploité le potentiel créatif de ses anciens camarades de jeu au maximum. Peut être bien qu'ils sont dans une phase de régénération!

Hand. cannot. erase = Le disque de l'année???
Fort probable...











BLACKFIELD
BLACKFIELD


Le 21 Juin 2015 par CLANSMAN57


Sans aucun doute leur meilleur disque.
Super beau et touchant!

Morceau préféré: "Blackfield", une merveille de Pop sensible.





BLACKFIELD
WELCOME TO MY DNA


Le 21 Juin 2015 par CLANSMAN57

Vous seriez bien aimables de rajouter Mika à ma liste des "artistes" diffusés sur TF1, qui s'en est pas si mal sorti non plus.
Il m'a échappé..





BLACKFIELD
WELCOME TO MY DNA


Le 21 Juin 2015 par CLANSMAN57


Encore un très beau disque de la part de BLACKFIELD!
Certes moins bon que l'intouchable premier jet, voire même encore un poil en dessous du second, mais ça reste d'excellente facture.

L'orchestre symphonique est davantage présent sur celui ci, on pourrait taxer leur musique de "pop symphonique", pour les amoureux des étiquettes...

Il suffit d'avoir regardé "La chanson de l'année" hier soir sur TF1, voire l'alternative sur France 2 diffusée au même moment pour constater que de la bonne Pop, c'est pas si fréquent que ça...

Heureusement que sur France 2, la présentatrice est plutôt bonnasse, que Shy'm y a fait une apparition (plaisir pour les yeux, supplice pour les oreilles), peut être encore la curiosité Conchita à la rigueur (pour sa voix hein..)
Ah tiens, Baptiste Giabiconi m'a bien fait rire avec son play back... Il mimait tellement fort que ça sentait le faux... Même Steve Harris est plus convainquant sans micro lorsqu'il se prête à cet exercice en live.
Preuve supplémentaire, son micro ne fonctionne plus à la fin du morceau (comme par hasard), lorsqu'il parle avec Patrick Sébastien qui doit lui prêter le sien... No comment... De même pour la qualité de sa chanson...

Sur TF1, Selah Sue, Calogero, Alain Chamfort, voire Zazie et Christine and the Queens tiraient peut être (je dis bien peut être) leur épingle du jeu parmi les très médiocres autres "artistes"... (Une nouvelle comédie musicale met en scène la légende du Roi Arthur... Préparez vous...)
Quel choc lorsque la chanson de l'année fut décernée à l'ignoble Kendji Girac...
Selah Sue, c'est peut être pas le truc le plus ultime qui soit, mais qu'elle se fasse devancer par ce dernier, ça fait peur...

Avec tout ça, BLACKFIELD, ça vaut bien ses 4 grosses étoiles. Non mais!








The VERVE
A STORM IN HEAVEN


Le 21 Juin 2015 par AZER


Un immense album, c'est une certitude. On se serait bien gardé de la pique sur PINK FLOYD, mais sinon, il s'agit d'un superbe album, à l'onirisme entêtant et magnifique. A ce titre, "Make It Till' Monday" et "Slide Away" sont de magnifiques pièces d’orfèvrerie.





MIKE & THE MECHANICS
WORD OF MOUTH


Le 20 Juin 2015 par DE PASSAGE


bonjour, j'aime beaucoup cet album '' Get up'' et ''Everybody gets a second chance '' ces singles m'avaient donné envie d'acheté l'album à l époque et pas déçu....''My crime of passion'' génial ! sans doute le morceau que j'ai écouté le plus de cet album. par contre je ne me rappelle pas d'avoir entendu à la radio ''word of mouth '' ..(.bref mon préféré des trois premiers albums)





Sonny LANDRETH
BOUND BY THE BLUES


Le 16 Juin 2015 par JONATHAN


Je pense comme Francky en effet que Chris REA aurait pu être cité : il est aussi très largement sous estimé alors que c'est un des maîtres de la slide .
En ce qui me concerne et en tant que grand amateur de Chris REA et de Sonny je dirais en toute objectivité que Sonny Landreth est peut être légèrement supérieur techniquement, encore que ; en revanche il ne me fait pas vibrer et ne me donne pas la chair de poule comme Chris REA qui à ce niveau n'a pas d'équivalent pour moi. Mais excellente chronique par ailleurs.





DANZIG
DANZIG III : HOW THE GODS KILL


Le 16 Juin 2015 par TONIO


Quel album magnifique ! Et quel chanteur unique en son genre aussi...
J'ai découvert le groupe en achetant par hasard le single "Dirty blak summer", vers 1994/1995 parce que la pochette me plaisait. Les 3 titres qui y sont présents sont superbes, mais pourquoi donc ne pas avoir inclut le moreau "when Death Has No Name" à album ? Cette chanson est vraiment superbe et puissante.

La musique de Danzig est torturée, malsaine quelque part, rampante, elle prend vie à chaque morceau. Mais elle n'est pas non plus définitivement pessimiste, de curieux éclairs de tendresse et d'apaisement bourgeonnent ça et là (hhaaaa, "Sistinas). Danzig joue les équilibriste en permanence, menace de chuter régulièrement dans les abîmes du ridicule, mais non, ça marche. Et ça marche même carrément bien, quel talent !

Quelle belle création que cet album, un style qui ne ressemble quasiment à aucun autre.





Sonny LANDRETH
BOUND BY THE BLUES


Le 16 Juin 2015 par FRANCKY

Certes, mais si vous jetiez un coup d'œil sur sa carrière depuis 2002 vous verriez qu'il est beaucoup moins commercial et qu'il peut se situer au même niveau que COODER et je dis ça en tant que fan des 2. Et sur scène l'impression du même niveau se renforce.





Sonny LANDRETH
BOUND BY THE BLUES


Le 15 Juin 2015 par BAYOU


Je ne suis pas un grand amateur de Chris REA pour tout avouer. Je ne nie pas ses qualités de guitariste et ses nombreux albums, mais dans mon panthéon personnel, il est loin de Cooder, Trucks ou Landreth.

Je n'aime pas trop son jeu de guitare, ce côté soft, voire commercial sur certains CD.







Commentaires :  1 ...<<...<... 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 ...>...>>... 511






1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod