Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 ...>...>>... 789
Comment poster un commentaire ?


Britney SPEARS
FEMME FATALE


Le 06 Janvier 2021 par VALEK


La musique de Britney SPEARS a beaucoup changé, se dirigeant petit à petit vers la techno. Elle a également robotisé sa voix ainsi que ses arrangements. Dans sa discographie, Britney est connue pour dissimuler des pépites dans chacun de ses albums. Au commencement, elle avait atteint son paroxysme. En dix ans de carrière, la chanteuse commence à atteindre ses limites. Dans sa vie, Britney a des hauts et des bas. En vérité, c'est une personne malade mentale qui a fait des crises psychotiques.





RED HOT CHILI PEPPERS
RED HOT CHILI PEPPERS


Le 06 Janvier 2021 par INEX HAHA LELE


Cet album n'est certes pas le meilleur du groupe, mais il reste sympathique. C'est un album nul, mais qui fait légèrement sourire quand on l'entend. Ce n'est pas l'album complètement détestable qu'on n'a même pas envie de continuer après avoir zappé 3 morceaux.
Contrairement à son successeur, il reste dans le même style, et régulier (même trop, toujours les mêmes sons, les mêmes intro). C'est fou ce que le groupe a pu évoluer depuis lors.
L'originalité de cet album (comme des quelques suivants) est le mélange de funk et de punk.





MADONNA
RAY OF LIGHT


Le 05 Janvier 2021 par CHRISTOPHE DIDIER


"Frozen" est magnifique et cet album de 1998 est bien meilleur que ceux du début de cette même décennie, comme Erotica par exemple.





DEEP PURPLE
SLAVES AND MASTERS


Le 05 Janvier 2021 par LE MOUNGEPEDOUN


Avec JL Turner au chant, ici on n'a pas Deep Purple mais du Deep Rainbow pur jus. Morceaux très bien faits et toujours très classe, un remake de 'bent out of shape' ou 'straight between... ' pour situer l'ambiance. Disque à part dans la discographique de ce dinosaure. Mais vraiment très agréable au final.





SONIC YOUTH
EXPERIMENTAL JET SET, TRASH AND NO STAR


Le 05 Janvier 2021 par BORIS LE BORGNE


Moi je l'aime bien ce disque. Loin de le trouver absurde, j'y entends plutôt une belle unité.

Une expérience très intime, en tout cas.






DEEP PURPLE
SLAVES AND MASTERS


Le 05 Janvier 2021 par METALPROG84


Loin d'être mauvais, ce Deep Purple. Les 3 premiers titres sont vraiment enthousiasmants, inspirés et bien pêchus. Le mid-tempo "Truth hurts" est pas mal aussi, rappelant vraiment "Bent out of shape". La ballade "Love conquers all" est sympa, même si elle n'est effectivement pas très originale. L'autre mid-tempo "Fortuneteller" est aussi plutôt réussi, bien qu'on reste toujours dans un style très FM. La dynamique "Too much is not enough" serait un bon titre mais le refrain n'est pas terrible, je trouve. "Wicked ways" clôture l'album de belle manière bien qu'on ne soit pas tout à fait au niveau des premiers morceaux de l'album quand même. Seul "Breakfast in bed" est vraiment dispensable.
Evidemment, il ne faut pas être réfractaire au hard-rock FM mais sinon 8 titres sur 9 oscillent entre le bon et le très bon. Note réelle: 3.5/5.





YES
90125


Le 04 Janvier 2021 par FEELGOOD


Automne 1983... Parmi le flot de nouveautés que diffusent les radios (les tubes de Eurythmics, Culture Club, Bowie, Rod Stewart, M. Jackson, U2, M. Oldfield, D. Summer, H. Hancock, Billy Joel, E. John, Kajagoogoo, The Police, liste non exhaustive mais révélatrice de la vitalité de l'époque), une chanson se distingue du lot : « Owner Of A Lonely Heart » de Yes. Comme beaucoup de gens de ma génération, j'ignorais tout de cette formation née dans les années 60 et du rock dit « progressif ». Pour tout dire, je pensais qu'il s'agissait du premier tube d'un nouveau groupe à tendance New Wave mené par une chanteuse à la voix cristalline (!).
Au début, je trouvais le titre quelque peu irritant (la voix trop aiguë à mon goût) et la production clinquante typique des années 80. Mais je ne pouvais m'empêcher de tendre l'oreille chaque fois qu'une radio diffusait cette chanson : les parties de guitare étaient irrésistibles.
Quelque temps plus tard, la lecture de la chronique de l'album « 90125 » rédigée par l'excellent Hervé Picart, grand défenseur du Hard Rock et du Metal dans les colonnes du regretté Best, m'apprit que ce groupe avait commencé sa carrière en 1968, soit cinq ans avant Kiss et AC/DC ! Je réalisai aussi que la « chanteuse » était un certain Jon Anderson. Quant au nouveau guitariste, il s'agissait d'un dénommé Trevor Rabin.
L'année 1984 fut celle du succès de « Leave It », deuxième 45 tours tiré de « 90125 ». Je débutai prudemment ma découverte de l’œuvre du groupe par deux de ses « classiques » des années 70, « Tales... », puis « Close To The Edge ». Cela n'avait rien à voir avec les deux tubes qui passaient abondamment en radio et ce fut là mon introduction au Prog, dont je n'ai jamais été un inconditionnel, même si j'apprécie certains disques ou artistes emblématiques du genre (et Yes en fait indéniablement partie).
« 90125 » fut l'un de mes cadeaux du Noël 1984, avec le magnifique « Avalon » de Roxy Music. Si l'on met de côté l'instrumental « Cinema » et ce « Hearts » qui conclut l'album, le groupe et Trevor Horn proposent une musique moderniste, fermement ancrée dans l'air du temps (je parle des années 80), à savoir un Rock FM énergique, flirtant parfois avec le Hard FM (« Our Song », « City Of Love ») et ce cocktail s'avère irrésistible. Avec cet album, et pour la seule et unique fois de sa carrière, Yes a touché le très grand public, les amateurs de tubes calibrés, les fans de New Wave (Trevor Horn produira ensuite FGTH) et même les jeunes amateurs de Hard Rock. En fait, les seuls qui firent la grimace furent certains Progueux purs et durs qui ne digérèrent pas d'entendre leur groupe fétiche se prendre pour Toto ou Foreigner...
Pour moi, «  90125 » demeure l'un de ces disques « madeleine de Proust » qui ravivent de vieux souvenirs qu'on croyait enfouis et fait partie intégrante de la bande-son de mon existence.
4,5/5.





SONIC YOUTH
A THOUSAND LEAVES


Le 03 Janvier 2021 par DAVID


"A Thousand Leaves" est l'album le plus "Floydien" de SONIC YOUTH, on se laisse volontiers transporter par ces plages planantes, d'une douceur parfois surprenante. Car, tout expérimental qu'il est, "A Thousand Leaves" n'en oublie pas d'être mélodique, et c'est bien là l'essentiel.
Mention spéciale à la superbe quiétude de "Hits Of Sunshine (for Allen Ginsberg)", suivi d'un "Karen Koltrane" et d'un "Snare, Girl" qui ne le sont pas moins. Probablement le dernier grand album de SONIC YOUTH dans leur discographie, avant le passage à l'an 2000 qui verra SONIC YOUTH s'enfermer dans un train train routinier.





The BEACH BOYS
15 BIG ONES


Le 03 Janvier 2021 par DEJAVU


J'attends, on attend, nous attendons les chroniques des superbes albums "Sunflower", "Surf's Up", "Car and the Passions" et "Holland", bonne année 2021 à toutes et à tous :-)





PROPAGANDA
A SECRET WISH


Le 03 Janvier 2021 par ARP2600

Oui, effectivement, ce sont deux versions de la même chanson. D'ailleurs Jewel et Duel se prononcent de la même façon (à part la première lettre). J'ai une nette préférence pour la version rapide, proche du style de Toyah.





SONIC YOUTH
EXPERIMENTAL JET SET, TRASH AND NO STAR


Le 03 Janvier 2021 par DAVID


Grosse déception que cet album.
Avec "Daydream Nation", "Goo" et "Dirty", SONIC YOUTH avait prouvé qu'il pouvait devenir le meilleur groupe grunge de l'univers, en plus de composer de vraies bonnes chansons, avec intro, couplet, refrains mélodiques, et ce qu'il faut d'expérimentations sonores et bruitistes, pour ne pas ternir la légende.
Cette parenthèse "commerciale" est terminée, et SONIC YOUTH revient à de l'expérimental barré, avec des morceaux qui n'ont ni queue ni tête. Dommage !





Betty DAVIS
BETTY DAVIS


Le 03 Janvier 2021 par PITOU


Le premier morceau nous plonge d'emblée dans un funk-rock énergique avec guitare, basse terrible, batterie, orgue et tout le tremblement. Hélas, plus on avance dans le disque, plus la lassitude pointe son nez, à cause d'un manque de variété (mis à part la dernière piste) et des éructations qui finissent par fatiguer. A consommer avec modération donc (comme tout ce qui est bon, finalement).





MADONNA
RAY OF LIGHT


Le 03 Janvier 2021 par PITOU


Je me demande bien ce qu'on lui trouve, à cet album. Je veux dire "de plus" que les autres disques de la Madonne, qui ne valent déjà quasi-exclusivement que pour leurs singles. Déjà, 13 titres, c'est un peu trop pour un album pop. Par contre, gros coup de cœur pour "Drowned World"/"Substitute For Love", certainement mon titre favori de la Madonna "mature" (c-à-d non dancefloor), avec ses inserts rythmiques épisodiques, ses arpèges de guitare et sa construction générale.





The STONE ROSES
THE STONE ROSES


Le 02 Janvier 2021 par HELHEIM

Qui n’a jamais entendu parler des STONE ROSES ? écrit Looney au début de sa chronique, je réponds - moi - , je n'avais jamais entendu parler des STONES ROSES ni de leur musique avant de lire un commentaire puis la chronique sur FP. Je suis donc parti à la recherche de cet album pour me faire une idée sur la musique de ce groupe décrite comme géniale et indispensable dans la chronique. Serais-je (encore) passé à côté d'une pépite musicale ?

Bon, alors comment dire ? Je ne suis pas réceptif à la musique de ce groupe, rien dans ce qu'il propose n'éveille en moi le moindre intérêt et je comprends mieux pourquoi il était resté un illustre inconnu pour moi.

Je ne vais pas donner de note à cet album, je n'aime pas, c'est tout, d'autres y trouveront certainement des qualités, c'est pas mon cas.





The STONE ROSES
THE STONE ROSES


Le 01 Janvier 2021 par RICHARD


Le groupe le plus surestimé de toute l'histoire de la musique ? Pour l'ultra classique et superbe "I Wanna Be Adored"...que d'ennui pour le reste. Comme quoi mâcher du chewing-gum, porter un K-Way et un Bob, ça ne tient pas sur la longueur.





MOUNTAIN
MOUNTAIN (LESLIE WEST)


Le 01 Janvier 2021 par TOMMY_CALE

Je viens d'apprendre le décès de Leslie par toi, Thierry. Quelle triste nouvelle.
J'ai acquis les albums 'Nantucket Sleighride' et 'Flowers of Evil' récemment en plus, le 22 de ce mois, soit un jour avant sa mort donc. Deux disques que j'écoute beaucoup depuis. Un trés grand guitariste et cette voix énergique et chaleureuse (je pense à Don't Look Around sur Nantucket, et aussi aux Mississippi Queen et Never in My Life sur 'Climbing !' )

RIP, M.West.

Je n'ai jamais écoute cet album par contre, ce que je vais m'empresser de faire. Merci Erwin






MOUNTAIN
MOUNTAIN (LESLIE WEST)


Le 31 Décembre 2020 par THIERRY


On a souvent tendance à oublier l'importance de MOUNTAIN dans l'émergence du mouvement Heavy métal (au sens large du terme) surtout en Europe. Quelle erreur, le Heavy ne se résume pas à BLACK SABBATH même si ce dernier a été déterminant. MOUNTAIN a une approche bien différente, les racines blues sont omniprésentes bien évidemment, le psychédélisme aussi. Leslie West était un grand. Bon guitariste, bon compositeur mais surtout très bon chanteur, j'adore sa voix rocailleuse et chaleureuse. Ce premier essai est déjà très réussi mais les deux suivants "Climbing" et "Nantucket Sleighride" seront encore meilleurs. Deux disques de références absolument géniales.

Un grand merci à Lui pour tout ce qu'il a apporté. RIP l'ami.





DEPECHE MODE
PLAYING THE ANGEL


Le 31 Décembre 2020 par METALPROG84


Très bon Depeche Mode, mais pas tout à fait au niveau de leurs meilleurs albums à cause de quelques titres en-dessous dans le 2ème partie de l'album, "I want it all" et "Damages poeple" notamment. Peut-être trop de morceaux calmes aussi, à partir de "Macrovision", il n'y a que "Lillian" qui bouge un peu!
La moitié de l'album mériterait même la note maximal: les 3 premiers titres, "Precious", "Nothing's impossible" et "Lillian".





Britney SPEARS
BRITNEY


Le 31 Décembre 2020 par VALEK


Le début de Britney SPEARS semblait prometteur, aucune barrière ne pouvait empêcher le chemin de la consécration. Aujourd’hui, elle est attendue comme le messie de la pop à la manière d’un Michael JACKSON. La majorité du peuple a sûrement honte de bouger son cul sur une de ses chansons. La reine de la pop a le sens du rythme, nous proposant toujours des titres accrocheurs.





PJ HARVEY
TO BRING YOU MY LOVE


Le 31 Décembre 2020 par PETER


Grand disque des années 90, assurément. Parfaitement en phase avec Sadistickiller. C'est bien simple, j'aime tous les titres. Et pourtant, ils ne se ressemblent pas. Entre classiques instantanés (C'mon Billy, Down by the water, Send his love to me), déflagrations sonores (Meet ze monsta, Long snake moan. Bon, avec son groupe, ne vous attendez quand même pas à des solos, rires) ou titres au charme plus "souterrain" (Working for the man, I think I'm a mother), la miss fait mouche à chaque fois.







Commentaires :  1 ...<<...<... 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 ...>...>>... 789






1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod