Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 ...>...>>... 651
Comment poster un commentaire ?


TONIO K
LIFE IN THE FOODCHAIN


Le 28 Juillet 2019 par LE KINGBEE

A vrai dire cet album dantesque marquait en quelque sorte mes débuts sur le site. Je n'avais pas osé à l'époque lui octroyer la note maximum, mais cette galette pourrait se targuer d'un 5 sans qu'il y ait de scandale.
La suite est nettement moins bonne à mon humble avis mais Marco pourrait s'atteler au groupe.
Bien à toi





FATBOY SLIM
YOU'VE COME A LONG WAY, BABY


Le 28 Juillet 2019 par FRANçOIS


Ah, autant la techno en général me hérisse le poil hors contexte du "dancefloor" et de la salle de sport, autant je trouve celui-ci irrésistible ! Il y a les trois hits et leurs clips mortels bien sûr (pistes 1, 2 et 9) mais les autres titres sont également excellents, à part peut-être les deux derniers. Face à Prodigy et aux "frères chimiques", je vote Fatboy sans hésiter, pour son côté hédoniste. Le seul regret à l'écoute de ce disque est de se dire que tout y est samplé, joué "live" ce serait le nirvana !





COCTEAU TWINS
HEAD OVER HEELS


Le 28 Juillet 2019 par FRANçOIS


Mon album favori (avec "Heaven or Las Vegas") de ce groupe fort original mais qui, à l'instar de Mazzy Star (un autre groupe que j'aime beaucoup et dont la chanteuse est également l'un des principaux atouts), d'Iron Maiden ou de... beaucoup d'autres en fait, ne sera pas beaucoup sorti de sa "zone de confort" (pour reprendre l'une de ces horripilantes expression à la mode)...





Johnny HALLYDAY
À PARTIR DE MAINTENANT


Le 28 Juillet 2019 par JEAN CLAUDE


Un album qui aurait pu sortir en 1974 vu que les musiques sonnent 70, Il aurait eu certainement plus de succès!!! ( La poupée qui fait non !!!) no comment.





Johnny HALLYDAY
HAMLET


Le 28 Juillet 2019 par JEAN-MICHEL


Un disque qui est sortie trop tôt en pleine période disco c un bide commercial . Pourtant y a de belle chansons comme Ophélie ou Je l' aimais . Peut être que la maison de disque le voulait ainsi ........





MEGADETH
RUST IN PEACE


Le 28 Juillet 2019 par FRANçOIS


Je dirais de ce "Rust in peace" la même chose qu'un autre disque sorti la même année (1990) mais dans un genre tout à fait différent, le "Violator" de Depeche Mode : quand "toutes les planètes sont alignées", qu'un groupe est au sommet de son art pour aboutir à une quasi-perfection qu'il n'avait jamais atteint auparavant et qu'il n'atteindra plus jamais après...





ANGELE
BROL


Le 27 Juillet 2019 par FRANçOIS

Et surtout et "comme il se doit" en 2019... pas l'ombre d'un musicien de chair et de sang derrière tout ça (ah pardon, je vois "guitare" et "basse" dans le "line-up" mais je doute qu'il s'agisse d'un virtuose...)... C'est quoi un musicien depuis les années 80 ? Un chômeur :-)





Mike OLDFIELD
PLATINUM


Le 27 Juillet 2019 par SGT JAKKU


Platinum où Mike Oldfield découvre les joies de la formation rock, un format d'orchestration qu'il ne lâchera plus avant un long moment mais c'est aussi la vraie intronisation de la batterie dans l'univers Oldfieldien. Car il faut bien l'admettre, celle-ci n'a jamais été bien représentée sur les albums précédents. Elle apparaissait discrètement en fonds de temps à autre sur Ommadawn par exemple ou Incantations mais sonnait plutôt comme du carton. Sur Platinum, Mike la place enfin en avant avec une production digne de ce nom. Disco oblige, la grosse caisse est bien grasse et écrasante.
C'est très surprenant en effet de passer d'Incantations à cet album-ci quoique Mike avait déjà glissé une rythmique disco sur "Incantations-Part One" et le morceau "Guilty" sur le live Exposed. Et c'est sans oublier qu'il avait été très impressionné à l'époque par "Arrival", l'album d'Abba de 76. Faire donc un disque de Pop en béton faisait partie de ses projets. C'est ainsi qu'il se lancera dans une série d'albums mariant à la fois le rock progressif instrumental et les chansons Pop Rock. Platinum, opus surprenant mais logique dans la carrière de l'artiste. Note réelle : 3,5





DEF LEPPARD
HYSTERIA


Le 27 Juillet 2019 par LE MOUNGEPEDOUN


Acheté en vinyle l'été 87 à sa sortie, écouté des dizaines de fois. Dernière écoute ce jour. Que de refrains ridicules et bateaux : 'women ; rocket ; animal; pour somme sugar'. Qui plus est, la prod de Mutt Lange est insipide et tout sauf rock. Au milieu de toute cette guimauve, le seul morceau relativement cohérent et structuré reste 'gods or war', mais ça fait très léger à l'arrivée.





TANGERINE DREAM
RUBYCON


Le 27 Juillet 2019 par LEO


@ FINISHERFRANKY
J'avais pile dix ans en 1975 et je me souviens comme toi parfaitement de l'émission L'Avenir du futur qui a débuté en Janvier de cette année là, par contre il dû y avoir un premier générique (dont je ne me souviens pas) lors des trois premières diffusions (entre Janvier et Mars) car Rubycon fut enregistré en Janvier et ne paru que fin Mars 1975.

Pour ce qui est de Rubycon, c'est sans aucun doute mon album préféré de TANGERINE DREAM (disons, ex-aequo avec Stratosfear pour lequel j'ai autant d'attachement) et j'ai découvert celui-ci par l'entremise de mes cousins (un peu plus agés que moi) qui venaient de l'acquérir peu de temps après sa sortie.
Ces deux suites de 17 minutes sont construites un peu de la même façon car elles débutent de manière atmosphérique, étrange et vaporeuse puis dans leur seconde partie vient se greffer des boucles hypnotiques très réussies crées par les séquencers (à l'inverse de celles bien plus aléatoires du morceau "Phaedra" sur l'album précédent), et pour finir le trio revient en mode ambient et rêveuse. le tout est magnifiquement enchaîné et cohérent dans sa globalité.
C'est bien simple, ces plus de 34 minutes passent à une vitesse folle tellement cette oeuvre est passionnante et réussie. j'ai beau connaître ce 33t par coeur après plus de quarante ans d'écoute, je ne m'en lasserai jamais.
Rubycon est un album complet car il mise autant sur les ambiances mystérieuses et oniriques que sur les séquences les plus envoûtantes, avec un aspect mélodique sous-jacent tout en ne cherchant pas à jouer sur ce tableau là mais bien sur l'exploration musicale la plus vaste possible !
Rubycon est bien un album essentiel de la musique électronique. un MUST !





TANGERINE DREAM
RUBYCON


Le 27 Juillet 2019 par FINISHERFRANKY


Je m'attendais à trouver dans la chronique ou les commentaires la petite référence à l'émission de TV "L'avenir du futur" des années 70 qui avait Rubycon pour musique de générique, mais vous devez tous être plus jeune que moi donc. Ça n'est pas qu'un anecdotique souvenir : cette émission m'a ouvert sur tout autour de mes 15 ans : la science, la condition humaine, la réflexion sur la nature, les origines et j'en passe. Il y une telle connexion esthétique, sensorielle et intellectuelle entre Rubycon, la spirale du décor de l'émission, zoomée dans le générique, mon parcours de vie, et finalement ce que je suis, que je ne pouvait pas ne pas le dire ici.





GENERATION X
GENERATION X


Le 27 Juillet 2019 par SOULEYMANE LE MALIN

A quand une suite de ce band, bien plus énergique qu’Idoll en solo ? J’aimerais avoir les avis de Jasper ou Juan ou du Kingbee sur ce groupe.





TONIO K
LIFE IN THE FOODCHAIN


Le 27 Juillet 2019 par SOULEYMAN LE MALIN


Étonnant que le kingbee n’ait pas attribué la note maximale à cette bombe. Aurons nous le droit à la suite peut être par le bourdon en personne ou Marco Stivell?





JUDAS PRIEST
JUGULATOR


Le 27 Juillet 2019 par CLANSMAN57


"Jugulator" conviendrait mieux aux amateurs de Pantera/Machine Head qu'à ceux du Priest avec Rob ou aux fans du Heavy Metal 80's.
Le groupe a tiré un trait sur son passé, il accepte les sonorités des 90's.
C'est moderne, ça poutre, c'est flippant, méchant.

Je n'en suis pas très client, mais je le trouve pas non plus complètement imbuvable.
Aucunement indispensable, mais pourquoi pas?

It's something else!





Mike OLDFIELD
BOXED


Le 27 Juillet 2019 par SGT JAKKU


Waltersmoke a surtout oublié de parler de "Speak" le meilleur titre du coffret qui justifie l'achat de l'objet... Une pitrerie entre Mike Oldfield et David Bedford, qui ne savent chanter ni l'un, ni l'autre. Rien que ce titre confirme le caractère un peu "foutage de gueule" de Boxed. Quant aux remixes des trois grands albums, ils ne sont pas probants car à vouloir clarifier le son, ils désolidarisent certains instruments du reste de façon pas très judicieuse. Mais surtout ces remixes se révèlent finalement moins bons que les mixages originaux à cause de cette clarification qui réduit l'effet de flou artistique des premières versions. En revanche, pour écouter ces albums différemment et pour étudier le travail des arrangements, l'exercice peut être intéressant.





ANGELE
BROL


Le 27 Juillet 2019 par RICHARD


Quiconque a des ados ne peut échapper à Angèle...
Je rejoins partiellement ton avis François. La Belge est loin d'être inintéressante , ses textes sont bien troussés, mais je n'y peux rien, je trouve l'ensemble lisse et paradoxalement très consensuel.





Nile RODGERS
B-MOVIE MATINEE


Le 27 Juillet 2019 par LEO


Le premier album solo de Nile RODGERS, Adventures In The Land Of The Good Groove était médiocre, son second B-Movie Matinee paru deux ans plus tard est insignifiant, transparent ! bref, inintéressant.
Le guitariste reprend ici la même formule d'une pop-funk synthétique passe-partout comme on en poduisait au kilomètre carré dans les 80's. il n'y a aucune accroche mélodique ou même un simple gimmick instrumental pour sauver les meubles. rien, c'est le vide sidéral.
Sur son 33t paru en 83, j'avais tout de même réussi à sauver deux titres de la pauvreté générale, mais là c'est mission impossible car c'est le néant le plus total. inspiration zéro.
Bien évidemment l'album a fait un flop comme son prédécesseur mais apparemment cela n'a pas gêné NILE RODGERS qui a récidivé en 87 avec son projet nommé Outloud, trio electro-funk composé de lui-même (au chant à la guitare et aux claviers), Philippe Saisse (claviers, vocaux) et Felicia Collins (guitare et chant), mais ceci est une autre histoire.....





ANGELE
BROL


Le 27 Juillet 2019 par SGT JAKKU

Angele, pur produit marketing ? Bien sûr, mais qu'est-ce qui ne l'est pas sur le marché du disque en général ? Pur produit de la bien-pensance et du néo-féminisme applaudi par une presse parisienne en extase, massivement diffusé par des radios en extase elles aussi (à l'instar de clara luciani)? Certainement.
Certains qualifient cela de courageux, c'est en réalité tout le contraire.





Nile RODGERS
ADVENTURES IN THE LAND OF THE GOOD GROOVE


Le 27 Juillet 2019 par LEO


Pour moi, ce Adventures In The Land Of The Good Groove n'est pas plus réussi ni pire que ne l'est Believer paru la même année. leur style reste très proche, avec une prod similaire au 33t de CHIC et où l'on retrouve ces mêmes sonorités synthétiques et de la boîte à rythmes sur le plus gros des titres.
Niveau compos c'est du pareil au même, c'est à dire qu'elles ne sont pas plus inspirées et qu'elles possèdent des structures très répétitives dans lesquelles il ne se passe pas grand chose.
Il y a beau avoir la présence des CHICmen Bernard Edwards, Tony Thompson, Raymond Jones et Rob Sabino, cela n'en fait pas un bon album, d'autant que l'on a bien du mal à distinguer leurs interventions parmi toutes ses sonorités artificielles à la sauce mid-80's.
Il n'y a que sur le funk-rock mid tempo "Rock Bottom" et la ballade "My Love Song For You" où l'on peut entendre de la vraie basse et de la batterie. ce sont d'ailleurs les deux seuls morceaux que je sauverai de ce disque, pourtant ils ne diffèrent pas vraiment des autres titres quand à leur construction très simpliste mais au moins ceux là sont-ils un peu plus réussis que le reste, qui est de mon point de vue fort médiocre !





Mike OLDFIELD
OMMADAWN


Le 27 Juillet 2019 par SGT JAKKU


De tous les grands noms de la musique instrumentale, électronique, acoustique des années 70 et 80, j'ai toujours considéré Mike Oldfield comme le plus doué et Ommadawn en est la preuve concrète. Je n'ai trouvé aucun musicien capable d'obtenir sur un disque une telle densité de thèmes musicaux et de les enchaîner avec autant de fluidité et d'ingéniosité. Les développements, les variations, les ponts, tout se fait avec une incroyable fluidité et surtout tout paraît si musical et naturel. Je suis peut-être un fanboy mais pour moi, il y a Mike Oldfield et les autres (ceci dit, je mettrais aussi à part Vangelis, autre génie de la musique instrumentale).







Commentaires :  1 ...<<...<... 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 ...>...>>... 651






1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod