Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 ...>...>>... 505
Comment poster un commentaire ?


Ibrahim MAALOUF
KALTHOUM


Le 31 Mars 2017 par MARCO STIVELL

Cher Borahkreth,
Merci pour votre commentaire, en toute bonne foi je n'ai que vaguement entendu parler de cette polémique et très récemment.
Cette chronique était en attente depuis des mois et elle a été complétée sans trop tenir compte de l'actualité de l'artiste depuis le début de cette année. Ayant eu du mal à la mener à terme (il n'y a qu'à voir le délai qui la sépare de l'autre volet Red & Black Light !), je l'ai laissée telle quelle.

Le fait qu'elle soit publiée est comme un soulagement, mais il est vrai qu'avec l'évolution du contexte, cette phrase peut du coup être mal placée et je m'en excuse, cela devra m'amener à en modifier une ou deux autres par la même occasion, je verrai cela rapidement !

Bien à vous.





Jean-jacques GOLDMAN
TRACES


Le 31 Mars 2017 par THIERRY RAOULT


C'est marrant. Pour ma part, c'est mon 1er CD Goldman (nous sommes en 88). Je n'ai pas acheté l'album "Entre gris clair et gris foncé", mais j'ai une copie sur K7. J'adore l'album. Et je suis tout content d'avoir une partie des titres sur un CD.

"Famille": je n'aimais pas sur l'album "Non homologué", là, je l'adore. Depuis, c'est une de mes chansons préférées.

Sur les 12 titres, j'en mets 3 de côté: "C'est ta chance" (je n'accroche pas - sur le même thème, je préfère "l'Aziza" de Balavoine), "Il changeait la vie" (texte intéressant mais musique casse-pied) et "Medley" (je n'aime pas les medleys, je préfère les titres joués en intégralité).

Ah oui, il manque "Là-bas". C'est très dommage.

"Peur de rien blues" et "Puisque tu pars" sont grandioses.





Ibrahim MAALOUF
KALTHOUM


Le 31 Mars 2017 par BORAHKRETH

Je n'ai pas encore écouté Kalthoum, je repousse l'écoute depuis perpète, mais ça va venir, tellement Red & Black Light est un de mes disque préféré des dernières années.

En revanche, la phrase "Entre-temps, l'artiste à la belle gueule d'Arabe - ça sonne comme dans "belle gueule de Latino" ou "d'acteur américain", c'est fait exprès et il faut mentionner les canons actuels - fascine plein de français et surtout de françaises" laisse un goût bizarre en bouche. Après, je connais les délais de publication, et il est fort possible que l'auteur ne soit même pas au courant de tout ce bazar.

Mais vu ses démêlés judiciaires récents avec la justice concernant une adolescente (je vous laisse chercher, ça fait bizarre)... Cela ne change rien à sa musique d'ailleurs, que j'apprécie toujours autant, mais ça égratigne assez fortement son capital sympathie, qui était un des plus élevés parmi les musiciens de notre époque (en-dessous de Townsend selon mes critères, tout de même), une personnalité admirable et adorable... jusqu'ici. Capital sympathie qui au passage se retrouve d'autant plus égratigné vu sa ligne de défense, et sa façon de sponsoriser sur les réseaux sociaux un communiqué au ton très étrange et pas franchement empreint de rédemption.





Jean-jacques GOLDMAN
TRACES


Le 31 Mars 2017 par BALDRICK


La playlist est intéressante, mais ce live est trop court et trop décousu. Ce parti pris a beau être assumé (cf le titre), difficile de ne pas être déçu. Et pourtant, compte-tenu du contexte (JJG au top, avec un double album studio canon sous le bras), il y avait de quoi sortir un double, voire un triple live d'anthologie. Rageant, mais pas mauvais non plus, dans l'absolu.





TOTO
MINDFIELDS


Le 30 Mars 2017 par NONO


Je trouve que cet album est très sous-estimé et c'est bien dommage.
Personnellement, Mindfields fait partie de mes albums préférés du groupe.
Pour moi, si ce disque est varié, ce n'est absolument pas parcequ "inégal", mais par sa richesse de styles, qui cohabitent parfaitement. En fait, le seul titre que je n'aime pas (mais vraiment pas!) est "High price of hate", monstrueusement long et ennuyeux.
Le reste est frais, spontané, incroyablement riche en arrangements astucieux, avec une production exceptionnelle. Et sans exagérer, on peut facilement dire que des titres comme "After you're gone", "Caught in the balance", "No love", "Cruel" ou "Better world" font partie des meilleurs titres du groupe tout album confondu.
Un must !
Note exacte : 4.5/5 à cause de "High price of hate".





Steve ROACH
MYSTIC CHORDS & SACRED SPACES (VOLUME 2)


Le 30 Mars 2017 par NORTHMATHR


Le CD 3 ("Recent Future") est un régal, plus aéré que les autres, mon préféré avec le premier ("Mystic chords"). On ne décroche jamais ; et même si la piste interminable de la fin est assez ardue, le tout pris dans son ensemble sonne comme une forme absolue de l'Ambient en général.
Je ne mettrais cependant pas 5/5 à cette deuxième partie du quadriptyque, simplement parce que dans le genre "titre fleuve" (le dernier morceau "Piece Of Infinity"), STEVE ROACH a fait vraiment mieux. Je pense à "Immersion One", "Ascension of Shadows" ou "The Dream Circle".





SIMPLE MINDS
NEW GOLD DREAM (81-82-83-84)


Le 30 Mars 2017 par NONO

Oui les autres morceaux que tu cites sont aussi excellents, je le reconnais volontiers.
En fait j'ai du mal à isoler un titre meilleur qu'un autre ici. J'adore Glittering Prize, peut-être parce qu'il a la mélodie la plus facilement mémorisable...
Quoi qu'il en soit mes morceaux favoris de Simple Minds (tous album confondus) sont probablement "Waterfront" et 'Let there be love".





SIMPLE MINDS
NEW GOLD DREAM (81-82-83-84)


Le 30 Mars 2017 par MARTOS


A Nono: tu veux dire que Glittering prize est le meilleur morceau du disque ;-) ? Rien que comparé à someone somewhere in summertime, il est un cran en dessous. Alors par rapport à Big sleep et New gold dream, n'en parlons pas...
Après les goûts et les couleurs...





SIMPLE MINDS
NEW GOLD DREAM (81-82-83-84)


Le 29 Mars 2017 par NONO


@MARTOS : "Glittering Prize plombe un peu le disque ??".... Allons !... C'est comme dire que "Stairway to heaven" plombe un peu l'album Led Zeppelin IV ! LOL





DEEP PURPLE
MADE IN JAPAN


Le 28 Mars 2017 par CHRIS06


C'est probablement un des meilleurs live qu'il m'ait été donné d'écouter.
Cela provient de la grande qualité de prise de son, étonnant quand l'on pense que l'album date déjà de 72 (presque 50 ans !).
On est ici sur de la grande musique où des virtuoses se battent en duel sur chaque morceau.
Les seules choses qui m'empêchent de mettre un 5 sont les deux grosses longueurs de l'album, à savoir la bouillie Space trucking (ils étaient forcement défoncés) et le trop (beaucoup trop) long solo de batterie de the mule (Drôle d'idée de le faire, ca marchait déjà pas avec led zepp).

Mais bon foncez quand même, c'est que du bon !





SIMPLE MINDS
NEW GOLD DREAM (81-82-83-84)


Le 28 Mars 2017 par MARTOS


Tout à fait d'accord avec Leo : c'est peut-être le dernier (très) bon album de Simple Minds (Sparkle In The Rain comporte quelques bonnes compositions mais est malgré tout inégal). Ce qui plombe un peu ce disque sont les singles Promised you a miracle et glittering prize. Le reste est d'un bon niveau mais me paraît inférieur à ce que le groupe a fait dans le passé (en particulier sur l'excellent Empires and dance).





David SYLVIAN
ALCHEMY: AN INDEX OF POSSIBILITIES


Le 28 Mars 2017 par MARTOS


Bizarrement, le morceau que je préfère d'Alchemy est le dernier (les interventions de Kenny Wheeler et de Robert Fripp n'y sont pas étrangères). Le très bon Word With The shaman me fait penser un peu au premier morceau de l'album Canaxis de Holger Czukay.
A noter que la version remasterisée comporte deux morceaux supplémentaires: le superbe The stigmata of childhood (Kin) et le plus dispensable A brief conversation ending in divorce.





SKY FERREIRA
NIGHT TIME, MY TIME


Le 27 Mars 2017 par AZER


Un bon album dans l'ensemble, Sky Ferreira, en plus d'être plutôt facile à regarder (blamez l'impuissance de la gent masculine !), possède une voix puissante et sensuelle, malgré une production parfois légèrement envahissante. La plupart des morceaux sont des plus addictifs: "Boys", "Omanko", "I Blame Myself", autant de chansons qui viendront se fixer dans votre cerveau, et ce malgré leur simplicité presque décomplexée. A ce titre l'album est des plus réussis, il s'apprécie dès la première écoute avec un plaisir non feint.

Il est néanmoins loin d'être parfait; certains morceaux font preuve de mauvais gout ("24 Hours", "Nobody Asked Me"et "Heavy Metal Heart" font étalage de refrains trop faciles pour être honnêtes; le parallèle à Katy PERRY n'est pas usurpé), d'autre part l'album manque un peu trop de profondeur pour être véritablement excellent; n'en espérez pas plus qu'une pop-rock synthétique à la GARBAGE sympathique et immédiate. Un disque rafraichissant.





FIRST AID KIT
THE LION'S ROAR


Le 26 Mars 2017 par MR LARSEN


Surfer sur Forces Parallèles a parfois du bon, tant la base regorge de groupes et d'albums intéressants, tous styles confondus. Me plongeant dans les dédales du folk, le 5 étoiles de Marco Stivell sur cet album de First Aid Kit (groupe inconnu pour ma part jusqu'alors) m'interpelle et me pousse donc à l'écoute. Et la bonne surprise est au rendez-vous, les soeurettes scandinaves proposant un folk de bonne facture (le terme éthéré me paraît très approprié) qui a ce quelque chose de très 70's allié en même temps à une dimension très contemporaine et quasi "tubesque". Bref, c'est une réussite. Et ça passe en boucle à la maison. Donc pour ça, merci.





WHEN THE LIGHT DIES
WAILING OF THE LEONIDS


Le 26 Mars 2017 par HEART OF STEELE

Très heureux de voir un groupe actuel de Post Rock chroniqué par un collègue. Son laïus écrit m'a donné envie de découvrir ce groupe, notamment l'allusion à cette ambiance SF décrite. L'écoute sur leur bandcamp est plus qu'agréable et qualitativement,c'est du très bon. Et les musiciens assurent leur besogne avec professionnalisme. A découvrir.





Jean-michel JARRE
EN ATTENDANT COUSTEAU


Le 25 Mars 2017 par LEO


Tout à fait d'accord avec MARTOS!
S'il y a bien un seul intérêt à ce disque... et à JEAN-MICHEL JARRE de manière générale (si l'on veut être mauvaise langue comme moi), c'est son dernier morceau fleuve (de près de 47mn) qui donne son nom à l'album.
Mis à part Oxygène en 76 (que je trouve sympathique... une fois tous les 10 ans, faut pas pousser!), je n'ai jamais aimé la musique de JMJ, la trouvant peu originale, bien trop facile et par trop calquée sur ses homologues Teutons de l'époque mais version racoleuse et en 1000 fois moins bien (une sorte de sous-TANGERINE DREAM ou de KLAUS SCHULZE du pauvre en quelque sorte!).
Là sur la longue suite "En Attendant Cousteau", JEAN-MICHEL oublie pour une fois qu'il est JARRE et propose de l'ambient pur jus dans la lignée d'un "Thursday Afternoon" d'ENO.
Je n'aurais jamais imaginé que JMJ puisse faire de la musique ambient de qualité comme ici. sur le papier ça pourrait passer pour un gag et pourtant, miracle... ça fonctionne parfaitement!!!
On flotte, on se laisse immerger dans les profondeurs abyssales et on arrive à oublier totalement qu'il s'agit d'un disque de JEAN-MICHEL JARRE. une gageure!
Effectivement, comme l'a justement écrit MARTOS, on aurait pu aimer que JMJ poursuive dans cette direction musicale.
Le reste de l'album est mauvais mais ce morceau vaut bien à lui seul un bon 4/5.





Jean-michel JARRE
EN ATTENDANT COUSTEAU


Le 25 Mars 2017 par NONO


"En attendant Cousteau", c'est un album que j'aime beaucoup. Ce disque n'a pas eu un gros succès à sa sortie, et est un peu "oublié", un peu "à part" il faut bien l'admettre.
Pourtant les morceaux qu'il contient sont de grande qualité.
Ce disque est peut-être le plus cinématographique de JMJ. Le milieu aquatique est clairement présent dans cette oeuvre !
J'aime tous les morceaux, mon préféré est la partie 2. Mais je n'aime pas trop la partie 3 (mélodie trop "évidente" pour moi). La partie 1 est très entraînante, et la partie 4 : idéale pour une longue sieste, mais c'est magnifique.
Donc pour moi ce disque est de très bonne qualité, mais il a du mal a s'intégrer dans le reste de la discographie de JMJ, c'est un disque vraiment à part.





Jean-michel JARRE
EN ATTENDANT COUSTEAU


Le 24 Mars 2017 par MARTOS


Bonne chronique. J'ai toutefois une opinion diamétralement opposée sur cet album. Les trois premiers titres représentent à mon sens le pire de ce que peut faire JMJ. Mais alors le dernier morceau...c'est de l'ambient de très haut vol. En effet, le thème développé par Jarre est extrêmement prenant, retranscrivant à merveille les profondeurs et l'immensité de l'océan. Plus fort encore, le morceau ne semble pas être répétitif...tout en l'étant paradoxalement.
Quel dommage que l'artiste français n'ait pas poursuivi dans cette voie !







Steve ROACH
MYSTIC CHORDS & SACRED SPACES (VOLUME 2)


Le 24 Mars 2017 par MARTOS


C'est vrai que le second CD est le plus dur à "s'enquiller" en raison de sa très grande linéarité. Néanmoins, une écoute répétée de l'album au casque a fini par me convaincre. Je trouve d'ailleurs que quand Roach fait du "Eno", il surclasse sans problème ce dernier (opinion hautement subjective s'il en est ;-)).
En fait, l'intérêt de ce deuxième volume des Mystic Chords réside surtout dans le premier disque, dont aucun titre n'est à jeter, l'ensemble formant un tout indissociable.





Johnny HALLYDAY
LES BRAS EN CROIX


Le 23 Mars 2017 par UNCLE SAM

C'est terrible !
Dans le mauvais sens du terme.







Commentaires :  1 ...<<...<... 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 ...>...>>... 505






1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod