Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 ...>...>>... 704
Comment poster un commentaire ?


Michel DELPECH
OUBLIEZ TOUT CE QUE JE VOUS AI DIT


Le 09 Février 2020 par BAKER

@LUDO : Le pressage CD n'est pas connu sur le site discogs.com, ce qui est assez rare. Il doit effectivement se revendre sacrément sous le manteau !





The WHO
WHO


Le 09 Février 2020 par X

Bonjour,
Break the News" est signé par son propre fils, Simon...Si c'est le Simon Townsend qui se produit sur scène avec le groupe , il me semble que c'est plutôt son frère ne en 1960 et que gardait qq fois David Bowie qui habitait un moment le même quartier que la famille Townsend.
Merci et bonne soirée





Michel DELPECH
OUBLIEZ TOUT CE QUE JE VOUS AI DIT


Le 09 Février 2020 par LUDO FULCI


Complètement en phase avec la critique ... mais une erreur : l’album a bien été édité en CD (j’en suis détenteur) mais celui-ci est en effet rarissime et très cher sur le marché de l’occasion.





Rory GALLAGHER
AGAINST THE GRAIN


Le 09 Février 2020 par RéPLICANT


Rien que pour " Cross Me Of Your List", je mets 6/5 à l'ensemble de la carrière de l'Irlandais. Sur ce titre, sa guitare, c'est un tapis volant !





BLUE CHEER
VINCEBUS ERUPTUM


Le 09 Février 2020 par CHRIS06


Une rythmique de mammouth quasi hypnotique, un groove à pleurer. Que ce groupe est bon ! Découvert grâce à Forces Parallèles, merci.





ELOY
PERFORMANCE


Le 09 Février 2020 par LEO


La musique contenue dans Performance est effectivement devenue une sorte de croisement entre du neo-prog et de l'AOR malgré le chant franchement peu aguicheur de Frank Bornemann et pas vraiment en phase avec les genres précités.
Quoiqu'il en soit, ce 11ème 33-tours en studio d'ELOY est pour moi un cran au-dessus de la paire précédente : Planets/Time To Turn, grâce à des compos un peu plus enlevées dans l'ensemble (hormis 2 titres bouche-trous).
L'album démarre d'ailleurs très bien avec "In Disguise" et "Shadow And Light", deux compos alertes et fort convaincantes. hélas "Mirador" qui suit est un instrumental sans accroche ni rebondissement ne présentant strictement aucun intérêt !
"Surrender" n'est musicalement pas très éloigné du SAGA de la même époque, mis à part que l'inspiration n'est pas vraiment au rendez-vous sur ce morceau d'ELOY qui peine à captiver.
"Heartbeat" revient à quelque chose de beaucoup plus inspiré et contrairement à WALTERSMOKE, le vocoder ne me gène absolument pas sur ce titre. C'est même ce qui lui donne une couleur distinctive.
L'énergique et sympathique "Fools" met un peu plus les claviers au premier plan. Quant au plus long "A Broken Frame" qui plafonne à 8 minutes, il contient de chouettes soli de guitare dans sa coda.
Clairement pour moi, Performance est un 33-tours plutôt réussi si l'on fait abstraction du superflu "Mirador" et du médiocre "Surrender". Les cinq morceaux restants sont tous d'égale qualité et la prod ne fait pas encore trop marquée par son époque (on est pourtant en 1983). Par contre, dès Metromania, ce sera le cas !
Ce disque fait partie avec Silent Cries And Mighty Echoes et Colours des trois albums que je préfère chez ELOY. Ce sera donc un bon 3,5/5 que j'arrondis généreusement à 4/5.





GRAND FUNK RAILROAD
LIVE ALBUM


Le 09 Février 2020 par GUILLAUME THE ELDER


Je possède non pas ce Live enregistré à l’été 70 mais « Live : The 1971 Tour », tiré de la tournée US susdite mais sorti en 2002. Je me permets néanmoins un commentaire étant donné que la chronique a plus trait au Groupe et à ses prestations Live de l’époque…

Tout d’abord, vous faites un usage abusif du pronom « on » quand vous dites « on n’accroche pas à ce… boogie/blues ». Cet album a été certifié Double Platine. Je l’ai personnellement découvert en 90/91 dans Hard Force magazine « spécial Live ». Il y était chroniqué parmi une trentaine d’albums Live censés faire référence dans le Rock, Hard-Rock, Heavy Metal, Thrash. 30 ans après mon achat, j’écoute toujours avec plaisir ce Live féroce, véloce. Le Groupe puise dans ses 3 premiers albums (Or, Platine, double Platine) un excellent Best-Of Live. « Live Album » est simple à comprendre : 3 Mecs balancent avec énergie et contentement un Gros Rock qui aura fait, et qui fait encore aujourd’hui, un gros paquet d’adeptes.

Je ne comprends pas la double comparaison avec Hendrix… à si, ils sont tous deux des trios... Je ne saisis pas non plus la comparaison avec le Paranoïd du SAB… Ah oui, même titre, mince ! Le Paranoïd de GFR est antérieur à celui du SAB. Quant à la comparaison, je n’ai pas la même écoute que vous : le Paranoïd GFR arrive aisément aux épaules de celui du SAB, voire plus haut encore quand je me sens d’humeur plus agressive que malsaine… Les versions Live du Paranoïd américain sont un sommet du Rock early’70.

Quant à vos interrogations sur l’influence de Grand Funk Railroad sur des groupes comme Monster Magnet, KYUSS et toute la Galaxie Queens Of The Stone Age, c’est peut-être que vous avez loupé un (ou plusieurs) épisode sur l’évolution du Rock US depuis… 50 ans.

Enfin (je garde le meilleur pour la fin), asséner que Grand Funk Railroad a connu le succès « incroyable » parce que la jeunesse américaine était traumatisée par la Guerre du Vietnam… euh, vous êtes sérieux ? Vous avez lu une étude sur le fait que les Fans de GFR étaient des mecs et des filles traumatisés par la Guerre du Vietnam et sont devenus Fans à cause de cela !!? Faut arrêter la Sociologie Comptoir-Ricard-Cacahuètes !

5 très bons albums studios et 2 Live qui tuent à mon goût, des albums et des billets de concert vendus à la pelle, la Réalité est plus simple : Grand Funk Railroad a été un Groupe majeur du Rock en général.





David BOWIE
DAVID BOWIE


Le 09 Février 2020 par RICHARD


Le seul intérêt de la première galette du Londonien réside à l'évidence pour moi dans sa voix.
Soligny dans "Rainbowman", le superbe livre qui retrace les années 1967-1980 parle pour cet album de "brocante sonore". C'est exactement ceci. Bowie glane ici et là des idées, mais ne fait pas (encore) preuve d’originalité. Des chansons à peine sorties que déjà surannées. Impossible d'imaginer la suite à l'écoute de ces morceaux insipides.





INXS
LISTEN LIKE THIEVES


Le 09 Février 2020 par LE VIEUNE

Michael Hutchence aurait eu 60 ans le 22 janvier dernier. Avant que je réalise la coïncidence, je me suis remis à écouter INXS dans les environs de cette date. C'est peut-être l'esprit de Michael Hutchence qui a insufflé l'inspiration, sachant qu'un jour je devins un fan de son groupe ? Je n'en sais rien. "Listen Like Thieves" est l'album qui tourne le plus en ce moment, dans la réexploration de la discographie du groupe australien.





ORBITAL
IN SIDES


Le 08 Février 2020 par FRANçOIS


Plutôt circonspect face à ce disque (et ce groupe, ou duo plutôt) dont j'ai lu beaucoup de bien un peu partout. Même au temps où je m'intéressais à ce style musical et ses grandes figures, je n'étais pas spécialement emballé. Bien en deça des pensionnaires du label WARP, de mon point de vue. Je ne saurais l'expliquer. Trop "guilleret" et "gentillet" peut-être ?





The WEEKND
BLINDING LIGHTS


Le 07 Février 2020 par SGT JAKKU

J'avoue moi aussi ne pas comprendre le succès de la chose. C'est bien moins inventif et riche que "Take On Me" dont The WE s'inspire beaucoup. Se réjouir d'un tel morceau est révélateur de la pauvreté musicale de la pop actuelle.





Miles DAVIS
BITCHES BREW


Le 07 Février 2020 par FRANçOIS


Joué, à sa demande, lors des funérailles de George Marchais en 1997 :-)
Perso, je lui préfère largement "Jack Johnson", "Get up with it" et "Live evil".





The WEEKND
BLINDING LIGHTS


Le 07 Février 2020 par FRANçOIS

Et voila ! Une écoute hier soir, en boucle dans ma FNAC aujourd'hui et je l'ai dans la tête pour un moment, aaaargh ! Reste plus qu'à trouver un autre titre qui le chassera puisque dans ce genre, un clou en chasse un autre. Voila pourquoi je m'en éloigne de plus en plus...





CYMANDE
CYMANDE


Le 07 Février 2020 par THE NEW ANGEL D


Que dire de plus que la chronique? Cymande, c'est plein de groove et c'est planant. Leur musique est un mélange irrésistible de funk, de soul, de reggae et de jazz.

"Dove", c'est la pièce de résistance et les morceaux "bra" et "the message" (avec son petit côté Santana je trouve) font partie des meilleurs moments du disque.

Des classiques, samplés des tonnes de fois des années plus tard dans le hip hop. Tout n'est pas du même niveau mais il n y a rien à jeter dans ce disque.

Un très bon disque.
3.5 que j'arrondis à 4.





TEARS FOR FEARS
THE HURTING


Le 07 Février 2020 par METALPROG84


Premier album de Tears For Fears et premier ovni: à part "Ideas as opiates", "Suffer the children" et "The prisonner" que j'aime moins, tout le reste est vraiment très bon. C'est plus varié aussi que les premiers Depeche Mode, Ultravox ou le premier Talk Talk (pour prendre des groupes du même style à la même période).
Un groupe au fort potentiel qui confirmera par la suite.





SIMPLE MINDS
SONS AND FACINATION / SISTER FEELINGS CALL


Le 07 Février 2020 par METALPROG84


Le meilleur album du groupe? Peut-être bien, car la musique de Simple Minds n'est pas encore commerciale en 1981 (ça commencera à l'être à partir de l'album suivant) et "Sons..." est le plus abouti des 4 premiers albums (même si "Empires and dance" était déjà très intéressant). Quasiment tous les morceaux sont excellents (à part "Love song" qui est moins prenant): il y a effectivement quelque chose de fascinant et d'hypnotisant dans cet album, même s'il est moins immédiat qu'un "New gold dream" ou qu'un "Once upon a time".





The WEEKND
BLINDING LIGHTS


Le 06 Février 2020 par FRANçOIS

Oui, donc rien n'a beaucoup changé depuis les années 80 (en musique parce que pour le reste...)...
Sympa mais un peu vain, comme souvent dans la pop quand il n'y a pas de personnalité derrière. Il aurait pu sortir il y a 7 ans comme dans 4 ans.





The WEEKND
BLINDING LIGHTS


Le 06 Février 2020 par BAKER

Pareil que Slaker. C'est mignon, mais

- brickwallé comme pas permis (bon, ça c'est l'un des principes de base de la synthwave, en tant que fan de Carpenter Brut je la ferme)
- le couplet c'est du a-Ha
- le refrain c'est du du Poets of the Fall
- l'autotune est d'une originalité bouleversante dites donc, je n'en avais pas entendu depuis pfiouuu... au moins dix secondes

Et l'un dans l'autre, c'est correct, évidemment BIEN meilleur que les Billie Eilish et autres Ed Sheeran (qui, en bon artiste intègre, a déserté le folk chialard minimaliste et s'est mis à la complainte électro gitane comme Kendji) qui inondent nos radios.

Là est le souci. Un million de vues. Si a-Ha avait sorti la même chose, ils feraient 230.000 et personne n'en parlerait, surtout pas les radios. Si Poets of the Fall... ah pardon, qui ?

Et on se retrouve avec le même problème que Maitre Gims : si on en vient à se dire que certains titres modernes sont moins nuls que d'autres uniquement parce qu'ils pompent sans vergogne les années 80, c'est qu'il y a un problème.





The WEEKND
BLINDING LIGHTS


Le 06 Février 2020 par LE KINGBEE

Connaissais pas.

Sympa à la 1ère écoute. Un mélange de A-Ah et de Martha & The Muffins.
Sauf qu'au bout de 3 écoutes je trouve ça servile et barbant et je n'aime pas les effets de voix.





The WEEKND
BLINDING LIGHTS


Le 06 Février 2020 par RICHARD

Merci CLANSMAN 57, je me sens moins seul...j'ai moi aussi pensé aux premières notes cultes de synthé du superbe morceau des Norvégiens. Pour le reste, je rejoins la pertinente description de SLAKER.







Commentaires :  1 ...<<...<... 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 ...>...>>... 704






1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod