Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 ...>...>>... 534
Comment poster un commentaire ?


Marina KAYE
EXPLICIT


Le 01 Novembre 2017 par ADRI


Ça fait quand même plaisir de voir que de jeunes artistes français sont capables de faire de telles merveilles. Tout l'album n'est pas parfait mais le talent de Marina est palpable de bout en bout. Je suis devenu accro à "Something" depuis ma tentative de suicide, c'est le genre de morceaux à la fois mature et simple, mélancolique et bouleversant qui rappelle qu'il existe de belle choses dans la vie. Une chanteuse pas assez reconnue, surtout quand il y a des peignes culs comme jul qui ont le droit de torturer la musique impunément et qui ont du succès pour ça.





Piotr TCHAÏKOVSKI
CONCERTO POUR PIANO N°1 (NIKOLAïEVA)


Le 01 Novembre 2017 par CLANSMAN57


Une oeuvre vraiment intense, avec un premier mouvement monstrueux qui donnera du fil à retordre lors de la phase d'assimilation.
En effet, il ne cesse de se mouvoir pour offrir à l'auditeur des climats variés, après l'élan romantique et passionné du premier thème qui est assez trompeur au final.
Le compositeur souffrait de son homosexualité (parfois malsaine, car ayant des vues sur son neveu) et les parties les plus sombres semblent décrire le malaise qu'il pouvait ressentir.

L'Andantino Semplice nous recouvre l'esprit d'une beauté sensible, diantre que c'est splendide...
Très certainement à ranger parmi les mouvements lents les plus réussis du répertoire Classique.

Le final plein d'élan positif termine l'oeuvre sur une note plus enjouée et dans cette veine accrocheuse propre au compositeur.
En effet, Tchaïkovski était vraiment doué pour trouver la mélodie qui tue, celle qui reste en tête, contrairement à d'autres compositeurs (sans vouloir leur porter préjudice).

Par ailleurs, il est étonnant que son admission parmi les plus grands se soit faite aussi tardivement...
J'ai pu lire que c'est à cause d'une exposition trop grande de ses sentiments, souvent dominés par la mélancolie ou encore le fatalisme.
Nul doute que c'était un véritable génie qui en aura influencé plus d'un.





Johnny HALLYDAY
INSOLITUDES


Le 01 Novembre 2017 par MUNDT


C'était une époque où les pochettes avaient de la gueule.., itou pour la photo intérieure. Et ce plaisir de contempler, toucher un bel objet, se prolonge dés que le diamant se pose sur les premiers sillons. Pour sa première réalisation, Johnny fait fort. Il signe " Toute la musique que j'aime " et 4 autres compos dont la superbe " Prison des orphelins " . Sur " Le sorcier , le maudit " les guitares s'entremêlent à loisir pour un autre sommet de ce disque. " Soupçons " est assez décevant, Johnny n'arrive pas à transcender ce morceau du King. Puis la face B, à part " J'ai besoin d'un ami " n'offre que du bonheur, du solide , du lourd. " La solitude " est splendide avec au milieu un break où les cuivres et les chœurs vous font hérisser l'échine. Puis il y a " Moraya " morceau dédié à la cocaïne , avec des guitares qui cognent et relancent le chant halluciné du Grand (.. et tu coules dans mes veines en feu d'enfer qui me brûle le sang.. ). " Le droit de vivre " , compo de Johnny, termine le disque. C' est un bon morceau traitant du racisme et de l'intolérance, aux guitares omniprésentes. Musiciens au top, Johnny au top, album au top ! Sans 2 morceaux " hors sujet" les 5 étoiles seraient pertinentes.





HAWKWIND
THE EARTH RITUAL PREVIEW


Le 31 Octobre 2017 par YANN 77


Excellent, je viens de le découvrir via la réédition de "The chronicle of the black sword" qui le contient en bonus, et effectivement, quel dommage que cet album n'ait pas vu le jour, ces quatre morceaux sont superbes, j'ai particulièrement accroché à "Green finned demon" mais les 3 autres ne sont pas en reste !!!





The WAR ON DRUGS
A DEEPER UNDERSTANDING


Le 31 Octobre 2017 par HANNIBAL LECTEUR


Une bonne surprise, cet album qu'on n'attendait plus. Très agréable dès la première écoute, il tient mieux la route que son prédécesseur et fait moins de remplissage.
Un problème néanmoins me tarabuste... Cet album ressemble tellement au précédent que j'ai parfois l'impression d'écouter Lost In The Dream avec un son un peu plus étoffé ! C'est particulièrement flagrant sur la face B ("Nothing To Find", c'est juste "Red Eyes" en plus lent...). Du coup, difficile de lui donner une très bonne note.





Les RAMONEURS DE MENHIRS
BREIZH ANOK


Le 30 Octobre 2017 par JOVIAL

Content que ma chronique ait au moins servi à quelque chose :)
Non, j'ai acheté le CD et le son ne me revient pas. Je le trouve vraiment moins bon que les albums précédents. Mes oreilles déconneraient-elles ?

Merci pour ton commentaire en tous cas !
D'ar c'hentañ tro !





Carla BRUNI
FRENCH TOUCH


Le 30 Octobre 2017 par BORAHKRETH

Je ne me prononcerai pas sur l'album, mais j'ai bien ri pour la chronique !





SCORPIONS
BLACKOUT


Le 29 Octobre 2017 par CéDRIC


ce blackout est un album magistral tout les titres sont de véritables classiques un incontournable du hard rock des 80s





Wolfgang Amadeus MOZART
CONCERTO POUR PIANO N°19 (GRIMAUD)


Le 28 Octobre 2017 par CLANSMAN57

J'ai oublié de préciser que ce changement de tonalité inattendu qui se ressent plus qu'il ne s'entend est très présent chez Schubert.





Gustav HOLST
THE PLANETS (OP.32) - A SOMERSET RHAPSODY (OP.21)


Le 28 Octobre 2017 par CLANSMAN57


Un poème symphonique ambitieux et novateur.
Je ne mets pas la note maximale à cause de "Venus" qui n'arrive définitivement pas à retenir mon attention...

Pour le reste, c'est vraiment excellent.





Wolfgang Amadeus MOZART
CONCERTO POUR PIANO N°23 (PERAHIA)


Le 28 Octobre 2017 par CLANSMAN57


Une oeuvre dotée de la légèreté Mozartienne habituelle, ce n'est jamais trop chargé.
Il est vrai que l'Adagio est splendide, doté d'une beauté douloureuse, c'est le seul mouvement en mode mineur.
Les extrémités sont terriblement belles aussi.





Wolfgang Amadeus MOZART
CONCERTO POUR PIANO N°19 (GRIMAUD)


Le 28 Octobre 2017 par CLANSMAN57


Dans le livret, ils décrivent la musique de Mozart comme étant d'une légèreté aérienne, dotée d'une belle grâce.
Le choix de ces termes est on ne peut plus juste, je n'ai jamais entendu une musique qui permette à ce point à l'esprit de s'élever vers les cieux jusqu'à pouvoir apercevoir un royaume céleste peuplé de chérubins très vifs.

L'ensemble de l'oeuvre est très gaie.
Cependant, l'Allegretto passe subitement à des couleurs plus pâles... je m'en rends rarement compte à l'oreille en fait, ce changement de tonalité exerce une sorte de pression intérieure qui me permet de le saisir.





SIMPLE MINDS
BLACK & WHITE 050505


Le 28 Octobre 2017 par THIERRY RAOULT


Cet album m'a réconcilié avec Simple Minds. Très bon CD. Comme le chronique, je dis également que le premier titre et le dernier sont magnifiques. J'ai des coups de coeur également pour "Stranger", "Jeweller" et "Kiss the ground".
A écouter si on veut écouter le vrai retour des Minds dans les année 2000.





Ludwig Van BEETHOVEN
CONCERTO POUR PIANO N°5 EMPEREUR (KLEMPERER)


Le 28 Octobre 2017 par CLANSMAN57


Une partition qui demeure immortelle, éternellement jeune et belle.
Elle met en musique les offrandes les plus merveilleuses de la vie.

Quelques pointes de mélancolie sont brièvement perceptibles durant l'Allegro qui est monstrueux de maîtrise.
L'Adagio met en scène une légère mélancolie lumineuse tout le long, le piano et l'orchestre se mêlent pour un très grand moment de sensibilité et l'Allegro final transmet une belle puissance avec son thème principal, idéal pour se remettre dans le cours de la vie de bon pied !





Robert PLANT
LULLABY AND THE CEASELESS ROAR


Le 28 Octobre 2017 par GOLGOTH 68


Un album vraiment trop mou avec quand même un caractère soporifique. Je ne sais rien en retenir et finalement je m'aperçois que je ne l'écoute pratiquement jamais





Robert PLANT
CARRY FIRE


Le 28 Octobre 2017 par GOLGOTH 68


Je préfère clairement cet album à son prédécesseur auquel je n'ai jamais vraiment accroché.

Toujours cette voix formidable qui certes a évolué depuis LED ZEPPELIN mais qui sait toujours m'emporter.






HANS ZIMMER/BENJAMIN WALLFISCH
BLADE RUNNER 2049


Le 28 Octobre 2017 par MANIAC BLUES

La musique n'est certainement pas l'élément le plus problématique de cette suite, bien qu'elle soit assez lourde dans l'ensemble. On est quand même loin de la richesse de la bo de Vangelis.

C'est plus le film dans son ensemble que je trouve décevant. Comme devant la plupart des films de Denis Villeneuve, je reste frustré: l'idée de base, pourtant prometteuse, se transforme en un scénario tiré par les cheveux qui rapidement ennuie; les séquences, sous prétexte de créer une atmosphère, traînent en longueur et peinent à dégager quoi que ce soit; la mise en scène, élégante à certains moments, est minée par de nombreuses scènes dignes d'une série B cheap; les décors vides sont hantés par des personnages transparents qui se complaisent dans des monologues interminables. A de nombreux égards, ce Blade Runner me rappelle 'Inception': beaucoup de technique, du design, beaucoup de blabla, quelques belles trouvailles visuelles, des acteurs qui prennent la pose plus qu'ils ne jouent... Mais l'image, en définitive, s'avère d'une grande pauvreté...





Felix MENDELSSOHN
SONGE D'UNE NUIT D'éTé (KLEMPERER)


Le 28 Octobre 2017 par CLANSMAN57


Merveilleux enregistrement, ultra féérique.
Lorsque l'envie me prend de me promener dans une forêt enchantée habitée par des elfes, je me mets cette musique de scène.
Les quelques parties chantées de l'oeuvre sont fantastiques!

Diapason d'Or pour une oeuvre majeure du compositeur.





PINK FLOYD
THE DARK SIDE OF THE MOON


Le 28 Octobre 2017 par AZER


"Pink Floyd est le seul groupe avec les Stones, dont donner un avis négatif n'est soi-disant "pas permis"

Tu voulais dire les BEATLES, n'est-ce pas ? Les STONES parus lors des années 80 sont honnis, à juste titre, par une grande partie des mélomanes, sans parler des gens qui n'ont jamais supporté les singeries de Jagger, et ils sont beaucoup.

"D'ailleurs je suis certain que beaucoup de fans ne savent même pas (ou plus) pourquoi ils sont gagas de "Dark Side"... ils répondront automatiquement: "Mais-toi-qui-ne-connais-rien-à-l'art-tu-n'as-pas-le-droit-de-critiquer-une-oeuvre-culte" !"

Si tu remontes les commentaires tu retrouveras un commentaire d'Oncle Viande qui me semble parfaitement synthétiser les principaux arguments que l'on pourrait avancer pour critiquer cet album; un côté propret, frileux et un peu complaisant qui sera prompt à ennuyer le mélomane élitiste amateur d'expériences avant-gardistes un brin prétentieuses.

Si il est communément admis une caractéristique à cet album c'est son universalité, autant dans ses thèmes que dans son style et son approche technique; DSOTM est parfaitement calibré, au point d'en devenir un archétype, celui de l'album de Rock Progressif commercial. Aucune fausse note, aucune approximation, le son est léché, les compositions mathématiquement déroulées.

DSOTM est album qui s'adresse à un esprit cartésien, en proposant une partition ne laissant aucune place au hasard. Dès lors, l'on est soi séduit par son aspect cristallin et étincelant, soit ennuyé par son côté aseptisé.

Personnellement je penche plutôt du premier côté, mais le point de vue inverse me paraît tout à fait concevable. En revanche, il m'apparaît peu judicieux de partir en croisade contre la sacro-sainte doxa Pink Floydienne, pour la bonne et simple raison que cette dernière est inexistante.





HANS ZIMMER/BENJAMIN WALLFISCH
BLADE RUNNER 2049


Le 27 Octobre 2017 par JEFF KANJI


Très belle kro pour un film qui ne l'est pas moins. Je regrette en revanche que VANGELIS n'ait pas pris part au projet car l'évidence irréelle de ses thèmes peut parfois manquer, mais il faut reconnaître que l travail synthétique effectué par le duo de compositeurs et du plus bel effet ("Sea Wall" effectivement). La musique ne se suffit pas à elle-même tant le film est brillant mais plonger dans cette BO.O. c'est ne retrouver l'essence.

Et dire que je commençais à plus blairer Hans ZIMMER...







Commentaires :  1 ...<<...<... 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 ...>...>>... 534






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod