Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 ...>...>>... 696
Comment poster un commentaire ?


Richard CLAYDERMAN
BALLADE POUR ADELINE


Le 20 Décembre 2019 par FRANçOIS

Je la trouve très bien, moi, cette chronique... :-)
Bon, Lavil, Clayderman, c'est quoi le prochain... Steph' de Monac' ?





Richard CLAYDERMAN
BALLADE POUR ADELINE


Le 20 Décembre 2019 par BAKER

Chère madame,

Il serait totalement stupide de ma part de ne serait-ce que tenter de vous rattraper au vol avec moultes excuses et autres fadaises.

Vous fûtes choquée par ma volubilité syntaxique et ne désirez plus jamais de votre vie lire une chronique signée Baker ? Qu'ainsi soit-il ; à vrai dire je suis parfaitement conscient que mon style, à moins que l'on dise MES styleS, puisse choquer. Pour être honnête, j'espère bien plus faire rire que choquer. D'ailleurs, l'ignoble ultime phrase mérite d'être relue à voix haute avec la voix de Régis Laspalès. Vous verrez, ça passe de suite bien mieux. Ainsi sont les Régis.

Goûts couleurs toussa, je ne puis vous en vouloir, bien au contraire. En revanche, s'il y a un point sur lequel je ne puis vous donner raison, c'est sur une présumée volonté d'éloigner tout auditeur potentiel de ce disque. J'écris TRES EXACTEMENT le contraire en signalant que "L'enfant et la mer" et "Black deal" sont largement dignes d'intérêt MÊME (et SURTOUT) si l'auditeur n'a de Richard Clayderman qu'une vision étroite, un peu plus que celle de votre serviteur qui a écouté ce disque une bonne cinquantaine de fois au cours de sa vie.

Sur ce, je vous accorde l'entière liberté (et il ferait beau voir le contraire !) de cliquer sur "Retour" chaque fois que vous verrez mon pseudo en tête de page. Je vous serais cependant gré de ne pas faire de même pour l'ensemble de FORCES PARALLELES, dont la... force justement (un terme à la mode depuis ce mercredi) est de proposer un éventail extrêmement élargi de styles tant musicaux que syntaxiques.

Et si ma réponse a su trouver chemin vers votre compréhension, madame, je vous serais gré de lire les chroniques de AYA NAKAMURA, CARLA BRUNI ou, pour être bien plus spécifique, "Map of the past" de IT BITES pour comprendre ce qu'il arrive quand je suggère REELLEMENT à un auditeur d'éviter un disque.

Veuillez agréer, madame, l'expression la plus distinguée de mes respectueux sentiments.





Richard CLAYDERMAN
BALLADE POUR ADELINE


Le 20 Décembre 2019 par MéSANGE.

Bonjour,
Puisque vraisemblablement le but du chroniqueur était de nous dissuader d'écouter l'album de Richard Clayderman, bravo, le but est atteint.
Cependant la teneur de la chronique me dissuade aussi de lire Baker, à l'avenir. Je m'explique.
Je m'attendais à une écriture plus digne et plus subtile sur Forces Parallèles (je l'ai trouvée chez d'autres chroniqueurs). Votre mépris, votre vulgarité, votre arrogance m'ont heurtée. Votre façon de vous exprimer me semble totalement irrespectueuse de l'artiste et des lecteurs de Forces Parallèles.
Quant à votre dentiste je ne sais pas s'il recommande la pochette de Ballade à Adeline mais vous devriez peut-être le consulter pour dents acérées.
Vous demandez élégamment si j'en veux encore? Non, je n'en veux plus.
Ami du mauvais goût, au revoir.


Par Forces Parallèles

Chère Madame Mésange,

Je me permet de répondre tout d'abord afin d'excuser la volée de bois vert dont vous risquez prochainement d'être la victime.
Ensuite, je pense qu'il convient de rester sobre face à la critique. Je retiens personnellement les aspects positifs de cette kro, je n'en attendais pas et j'ai du coup écouté les titres recommandés. C'était le but poursuivi par Baker. En tant que redac chef, je me dis que le chroniqueur a bien fait son boulot : bravo !
Moi par exemple, je suis super fan de MANOWAR, groupe qui provoque toujours les risées de la rédaction, et des blagues foireuses. Quelle importance ? La critique est logique mais les goûts sont indiscutables.
Je vous encourage donc à rester lectrice des kros de Baker, il le mérite !
Mes hommages.
Erwin





Philippe LAVIL
ELLE PRéFèRE L'AMOUR EN MER


Le 20 Décembre 2019 par NONO


Moi franchement, Philippe LAVIL...
Bon... j'aime bien "Il tape sur des bambous", mais sinon ...





Philippe LAVIL
ELLE PRéFèRE L'AMOUR EN MER


Le 20 Décembre 2019 par SAGA55

Il déteste ce titre, d'ailleurs il rappelle qu'il faisait toujours la gueule quand il le chantait en tv.





CAMEL
MOONMADNESS


Le 20 Décembre 2019 par EROS


Superbe album, il m'est tombé entre les mains après une longue période PINK FLOYD, le hasard fait parfois très bien les choses. C'est beau, émouvant, un voyage, à travers les années 1970. Magique. Si CULT OF LUNA est un groupe "urbain" CAMEL est lunaire, loin de toute cette agitation.
L'instrumental domine le chant, mais pour ma part c'est tant mieux, je pense que l'inverse aurait été donné des longueurs au disque.





Philippe LAVIL
CALYPSO


Le 20 Décembre 2019 par LE BARON

Je ne connais pas vraiment Philippe LAVIL,mais je voulais juste signaler l'évidente parenté de ce disque (titre, pochette) avec l'album de Robert MITCHUM.





SIOUXSIE AND THE BANSHEES
THE SCREAM


Le 19 Décembre 2019 par RICHARD


Pour le charisme (déjà), la puissance et la sensualité de Siouxsie. Pour le rôle très sous-estimé de Severin. Pour le définitif Switch. Pour un début, il y a pire mais il y a bien mieux. Les Banshees prendront pour moi pleinement leur envol à partir de Kaleidoscope. Ils deviendront un large éventail de recherches sonores et d'émotions.





The HUMAN LEAGUE
CRASH


Le 19 Décembre 2019 par NONO

L'ironie est que si on peut affirmer que Human League a été un des précurseurs majeurs de la synth-pop, je trouve leur oeuvre manquant cruellement de consistance... pour un style qu'ils ont eux-même créé. Ils se sont fait doubler sur leur propre route en quelque sorte !
Ce groupe est à la fois très connu, mais fait aussi un peu figure de "seconde zone" par rapport à d'autres : OMD, Depeche MOde, Ultravox...
Leur carrière aurait pu être meilleure à mon avis, vu comment ils ont démarré sur les "chapeaux de roue" !





JOY DIVISION
UNKNOWN PLEASURES


Le 19 Décembre 2019 par FRANçOIS

Je ne vois pas comment on peut reprocher à ce groupe / disque les ambiances synthétiques des 80's à venir alors qu'il n'en contient pas (de synthé. Le suivant un peu plus, c'est vrai mais on reste loin des Bronski Beat ou de Dead Or Alive, non ?). Ce groupe fait dans le "post-punk", comme bien d'autres à pareille époque, voire un peu avant (PIL, Gang Of Four, Ultravox, Talking Heads, Blondie, B-52's...). Pour ce qui est des synthés, c'est Kraftwerk (dont Ian Curtis était fan), YMO ou Moroder qu'il faut "blâmer".
Je ne suis pas forcément fan de toute cette "new wave" fin 70's-début 80's (versant "guitares" ou versant "claviers"), mais je suis heureux qu'elle ait existé. Sinon, on écouterait éternellement les Stones, Beatles ou le "belouze"...





ELOY
SILENT CRIES AND MIGHTY ECHOES


Le 18 Décembre 2019 par LEO


Voilà, on y est !!! la musique d'ELOY est parvenue à maturation et est devenue bien plus consistante que par le passé.
La vague ressemblance de "Astral Entrance" avec l'intro de "Shine On You Crazy Diamond" ne me gêne pas plus que ça. Du reste, on peut trouver nombre d'intros planantes similaires sur quantité d'albums estampillés 'prog-rock' !
"Master Of Sensation" qui est enchaîné au titre précédent est énergique mais n'oublie pas au passage de varier les ambiances, tout cela en six minutes chrono là où auparavant il aurait fallu dix minutes pour installer un climat. C'est clair, le groupe a parcouru du chemin depuis son dernier album en studio !
Sur "The Apocalypse" ELOY reprend vite ses vieilles habitudes avec un 'epic' de quinze minutes mais cette fois la formation ne s'embourbe plus dans une suite linéaire soporifique comme par le passé. Ici le morceau est contrasté et vivant. Bref, tout ceci est construit intelligemment.
Contrairement à WALTERSMOKE, la section centrale de cette longue suite ne m'évoque pas "I Know What I Like", par contre la partie intitulée "Burning" où figure des choeurs féminins me fait songer au passage nommé "Mother Fore" dans la suite "Atom Heart Mother" !
Le dynamique "Pilot To Paradise" est dans la même lignée que "Master Of Sensation" et jusque là, l'album ne souffre d'aucune faiblesse notable, si ce n'est sur le doucereux "De Labore Solis" qui surgit à cet instant précis, comme pour contredire mes propos précédents. Certes, la compo est loin d'être négligeable avec son climat rêveur mais tout comme le chroniqueur et ALEX F, je trouve qu'elle aurait pu être raccourcie d'une à deux minutes.
"Mighty Echoes" referme le 33t. De façon plus lyrique et symphonique.
Silent Cries And Mighty Echoes (enregistré fin '78 et paru en '79) est un album fort recommandable et est indubitablement la porte d'entrée idéale pour qui serait réfractaire à la musique d'ELOY, car c'est sur celui-ci que la formation a enfin trouvé l'alchimie parfaite entre son ambition progressivo-symphonique et une formule plus dépouillée qui va se développer dans les albums à venir.
Un bon 4,5/5





PERE UBU
THE MODERN DANCE


Le 18 Décembre 2019 par BORIS LE BORGNE


Étonnante absence de commentaires pour un disque tout aussi important que le premier Devo (ou le premier Joy Division pour rester dans le fil de l'actualité...)
Bien sûr, il faut aimer la voix ultrasingulière et riche en octaves de David Thomas, mais une fois "l'obstacle" passé, Père Ubu c'est que du bonheur, comme dirait Morisod.

Personnellement, de cette première période je vénère la compile "Terminal Tower" : ideale pour découvrir le groupe.





EMERSON, LAKE & PALMER
TRILOGY


Le 18 Décembre 2019 par LE MERLE MOQUEUR


Copeland, Ravel plus ELP, un trio gagnant.
Tout est de facture très classique dans ce disque ce qui n'est pas pour me déplaire. Il suffit pour cela de savourer Trilogy, un morceau de roi pour nous menu peuple dont la beauté et l'ahurissante virtuosité nous fait relever la tête afin de contempler les étoiles éclatées au firmament.





David BOWIE
EARTHLING


Le 18 Décembre 2019 par FRANçOIS

@Nono
Arf, moi qui aime assez les musiques "datées" (comme on dit) des années 80-90, je ne pense pas que le Bowie post-2000 soit pour moi, s'il y est revenu à des choses plus "classiques".





JOY DIVISION
UNKNOWN PLEASURES


Le 18 Décembre 2019 par RICHARD

Ce qui entre autre fait le noir pour Joy Division pour moi Carolus, c'est la Manchester abandonnée de la fin des années 70. Après, je partage pleinement l'avis de Jef de la Lune. Le rapport entre les Anglais et les Américains Horror Show ne me saute pas vraiment aux yeux.





JOY DIVISION
UNKNOWN PLEASURES


Le 18 Décembre 2019 par JEF DE LA LUNE


Je veux bien comprendre que l'on n'aime ni cet album, ni JOY DIVISION (ce n'est pas mon cas car j'adore ce groupe depuis mon adolescence) mais je trouve étrange l'argumentation de CAROLUS. Mettre en parallèle JOY et THE CRAMPS (groupe que j'aime beaucoup aussi) est étonnant tellement à mon avis ces deux groupes n'ont rien en commun. L'un pratique un Post-Punk froid et morbide qui allait donner naissance à la Coldwave et ses dérivés tandis que l'autre a créé un style hérité du Rockabilly et du Garage Rock passé à la moulinette Punk, avec une image plutôt trash et fun influencée par le cinéma d'épouvante de série B ou Z. On est plutôt aux opposés non ? Et puis Lux Interior a peu en commun avec Ian Curtis, tout comme Poison Ivy n'a pas grand chose de comparable avec le jeu de guitare de Bernard Albrecht...





David BOWIE
EARTHLING


Le 18 Décembre 2019 par NONO

@François : Moi j'ai beaucoup, beaucoup de mal avec ce disque. Y a des trucs intéressants comme toujours mais bon Dieu cette prod' !! :p
Cet espèce de rythme endiablé dans les 3/4 des titres m'insupporte au plus haut point.
Pour être honnête j'ai du mal avec le Bowie des années 90 : De Tin Machine, à Earthling en passant par 01-Outside... j'arrive vraiment pas.
Je préfère de nouveau à partir de Heathen, et après.





James Newton HOWARD
KING KONG


Le 17 Décembre 2019 par CLANSMAN57

J'aime beaucoup le jeu vidéo moi aussi, malgré ses nombreux ralentissements.
C'est un véritable plaisir de se promener sur cette île hostile.
Un de mes jeux préférés:)





David BOWIE
EARTHLING


Le 17 Décembre 2019 par FRANçOIS

Monsieur "un coup je fais du glam, un coup je fais de la new wave, un coup je fais du disco, un coup je fais de l'indus, un coup je fais de la drum'n'bass..." :-)





David BOWIE
SCARY MONSTERS


Le 16 Décembre 2019 par NONO

@Leo et Richard : ... pour Teenage Wildlife : sans oublier la voix incroyablement ampoulée de notre BOWIE qui en fait vraiment des tonnes sur ce titre (avec des trémolos sans fin dans la voix). Il imite un chanteur d'opéra ou quoi ?
C'est exactement ça : titre pas déplaisant mais d'une longueur injustifiée, et saoûlant !







Commentaires :  1 ...<<...<... 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 ...>...>>... 696






1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod