Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 ...>...>>... 715
Comment poster un commentaire ?


JUDAS PRIEST
STAINED CLASS


Le 04 Mars 2020 par CLANSMAN57


"Exciter" et sa violence d'époque sonne indirectement fun de nos jours.
Le riff de "Invader" fera rire les plus jeunes, il ne faudra pas leur en vouloir.
Il y a du "Wrathchild" qui nage dans les roubignoles des Saints en Enfer et "Beyond The Realms Of Death" sera certainement un modèle pour la Vierge aujourd'hui Rouillée ("Remember Tomorrow", "Revelations", "Children Of The Damned"...)
"Savage" évoquera quant à elle les batailles dans la vallée type Manau War.

Pierre angulaire du Heavy Metal, totalement indispensable.






INDOCHINE
L'AVENTURIER


Le 03 Mars 2020 par RICHARD

C'est vrai que même lorsque l'on aime ce groupe, ce sept titres est assez difficile à appréhender. On peut y voir vingt minutes de pop synthétique juvénile et relativement novatrice pour l'époque (ce son de guitare de l'excellent Dominik Shadows quand même) ou vingt minutes de second degré involontaire (?). Des titres comme "Dizzidence Politik" ou "Françoise" peuvent laisser bien perplexe, c'est un fait. Comme l'écriture de Sirkis, mais c'est aussi son charme. Tout dépend je pense de l'idée que l'on se fait du groupe. Mauvais par principe ou excellent par principe. On peut être aussi être centriste le concernant. Je crois en effet que dans la pop française, il n'y a pas plus clivant que les Indochinois. Objectivement, des albums comme Le Baiser, 7000 Danses ou Un Jour dans Notre Vie sont loin d'être inintéressants. Il y a toujours comme une honte à dire du bien d'Indochine, voire même de l'inconscience à l'aimer. L'essentiel, c'est le plaisir que l'on a...même un peu coupable :)...non ?





BLACK SABBATH
SABOTAGE


Le 03 Mars 2020 par KID66


Je me dois de tempérer un peu cet enthousiasme autour de Sabotage, mais promis ce n'est pas pour vous embêter ;) Le groupe est effectivement toujours au sommet en terme de créativité, comme en témoignent le monstrueux "Symptom Of The Universe", "Megalomania" ou encore la perle méconnue "The Thrill Of It All".

Néanmoins le niveau se casse un peu la gueule en fin de course avec notamment le raté "Am I Going Insane" et surtout la longue 'The Writ" que j'ai toujours trouvé totalement poussive. Sabotage est donc pour moi le moins bon album de Black Sabbath depuis l'éponyme, même s'il reste indispensable. 3,5/5.





NEW RIDERS OF THE PURPLE SAGE
POWERGLIDE


Le 03 Mars 2020 par JIPE CHERBOURG

Excellente chronique où on apprend plein de choses et qui donne envie d’écouter le disque.





NEW RIDERS OF THE PURPLE SAGE
POWERGLIDE


Le 03 Mars 2020 par BAYOU


Excellente critique sur ce groupe méconnu chez nous.
C'est vrai que Buddy Cage a apporté un plus et aussi une stabilité.
Bon la pochette est plutôt loupé....





NEW RIDERS OF THE PURPLE SAGE
POWERGLIDE


Le 03 Mars 2020 par JIPE CHERBOURG

Excellente chronique où on apprend plein de choses et qui donne envie d’écouter le disque.





KEANE
HOPES AND FEARS


Le 03 Mars 2020 par RICHARD


Lorsque je veux ma petite dose de pop bien faite, légèrement mélancolique et pas novatrice pour une livre, je réécoute cette galette et plus de 15 ans après sa sortie, ça fonctionne encore !





INDOCHINE
L'AVENTURIER


Le 03 Mars 2020 par PILGRIMWEN

Un album inégal, maladroit mais empreint de bonnes intentions. Très spontané. J'ai un attrait particulier pour INDOCHINE, surtout pour ce premier disque. D'un côté, j'aime. De l'autre, je ne peux qu'admettre l'aspect naïf-guimauve qui se dégage de leur musique. C'est un peu là où le bât blesse quand il s'agit de New-Wave. C'est bon, mais d'un plaisir coupable !





Wes MONTGOMERY
THE INCREDIBLE JAZZ GUITAR OF WES MONTGOMERY


Le 03 Mars 2020 par LE KINGBEE

On peut aussi rajouter Charlie Christian, Joe Pass et Gabor Szabo.

Toujours est-il que la chronique est agréable et donne envie de se repencher sur ce disque.





BLACK SABBATH
SABOTAGE


Le 02 Mars 2020 par MR TINKERTRAIN


@magnu: Découvrir le groupe avec ce disque, c'est l'horreur totale. Il est mal fichu. Le talent de composition du groupe y est totalement en berne. Le Sab n'est alors pas du tout à l'apogée de sa créativité, et les riffs d'Iommi sont nuls à chier. Seule la pochette est géniale... Un disque mineur du Sab'. Une infamie auditive.

Ce commentaire reflète bien sûr le contraire de ce que je pense.





INDOCHINE
PARADIZE


Le 02 Mars 2020 par NONO


@Richard : C'est marrant car pour moi c'est tout le contraire ! Cet album est précisément celui qui m'a fait me réconcilier (un peu) avec Indochine, que j'avais fui après "Le Péril Jaune" (1982), pour moi leur dernier vrai bon album en date !
L'album "3" (1985) m'ayant totalement vacciné du groupe...





BLACK SABBATH
SABOTAGE


Le 02 Mars 2020 par MAGNU


L'album par lequel j'ai découvert Black Sabbath, en 1976 je crois. J'avais une dizaine d' années. Acheté par ma grande sœur, elle ne l'avait pas aimé et l'avait revendu presque aussitôt (Elle écoutait Camel et Genesis à l'époque, ça a du lui faire un choc). Moi je l'avais adoré et je l'ai donc racheté :) Ç'était d'ailleurs un des tous premiers albums que j'ai acheté. Inutile de dire que c'est mon Sab préféré et pas seulement par sa valeur sentimentale car il est absolument parfait. Et j'ai toujours adoré Am I Going Insane avec ses rires démoniaques ainsi que cette pochette affreuse.





Alain BASHUNG
L'IMPRUDENCE


Le 02 Mars 2020 par CLANSMAN57


Ce n'est pas le type de disque qu'on écoute le matin avant d'aller au travail, ni celui qu'on passe le jour de son mariage, voire encore avant pour séduire sa belle.
C'est un album parfait pour les instants solitaires, qu'on se passe bien évidemment le soir, afin que la magie puisse opérer totalement.
Comme toute musique qui privilégié les ambiances fortes.

Beau, mais éprouvant, il est destiné à ceux qui aiment observer des paysages intérieurs désolants.
Les âmes mélancoliques n'auront pas trop de difficulté à fouler ce sol charbonneux.

A consommer avec modération toutefois.
Dans le cas contraire, on se risque à laisser une part de soi là-bas, cramoisie qu'elle sera par ce soleil noir.
J'ai pensé aux apocalyptiques Elend à quelques reprises, c'est dire...

Anti-commercial au possible.






WIRE
A BELL IS A CUP... UNTIL IT IS STRUCK


Le 02 Mars 2020 par LEO


@ STREETCLEANER

Non franchement, à aucun moment je n'entends les intonations de Morrissey dans le chant de Colin Newman dans cet album de WIRE (ni dans aucun autre du reste !), pas plus que je n'y décèle une trace sonore d'Echo & The Bunnymen ! non vraiment, pour ma part le seul petit rapprochement stylistique serait avec New Order, sans doute dû au fait que les synthés ont pris un peu plus d'importance à cette période chez WIRE et que ces derniers ont donné un aspect electro-pop à leurs compos mais c'est tout. sinon on reconnaît très bien la patte du groupe et Colin Newman a comme à l'accoutumée un chant très monocorde mais fort reconnaissable (pas de risque de le confondre avec quelqu'un d'autre). j'ai toujours trouvé le chant de Morrissey très emprunté, ampoulé, maniéré, alors que celui de Colin Newman est flegmatique, impassible, détaché. les deux sont tout autant identifiables mais vraiment différents. personnellement je préfère de beaucoup la voix de Colin Newman, qui même si elle n'a rien d'exceptionnel, possède un certain charme, une douceur et une élégance naturelle.
Quand à savoir si WIRE aurait pu conquérir le public des Smiths ou Echo & The Bunnymen, c'est une autre histoire. de toute façon le succès moindre de WIRE peut s'expliquer aussi du fait que la formation n'a jamais eu d'image qui faisait vendre comme The Smiths & Co. ils n'ont jamais eu une figure 'charismatique' ou à même d'attirer le grand public parmi leurs membres et je pense également que leur musique a toujours été plus hermétique, confidentielle. mais bon, quoiqu'il en soit WIRE a toujours le mérite d'exister à l'heure actuelle et de faire paraître à intervalle régulier des albums convaincants, sans se préoccuper de la concurrence.





Wes MONTGOMERY
THE INCREDIBLE JAZZ GUITAR OF WES MONTGOMERY


Le 02 Mars 2020 par FRANçOIS

Ne pas oublier Grant Green !





Sophie LLOYD
DELUSIONS


Le 02 Mars 2020 par CLANSMAN57


Ma vraie note est de 3/5, en me concentrant uniquement sur la musique.
Très franchement, je la trouve pas pire que plein de guitaristes Metal mâles, beaucoup n'ont pas plus de feeling qu'elle.
Partant de ce constat, il n'y a pas de raison à mon sens, de se prosterner devant les mâles et de basher la demoiselle.

Et "Delusions" reste très cool.






WIRE
A BELL IS A CUP... UNTIL IT IS STRUCK


Le 29 Février 2020 par STREETCLEANER

@LEO

C'est surprenant que tu n'entendes pas un peu Morrissey dans cette manière de chanter de Newman, c'est aussi ce qui fait de cet album un album un peu à part dans leur discographie. Pour Echo & the Bunnymen tu entendras bien le son de leur guitare sur la réinterprétation de "Finest Drops" (sur l'album suivant IBTABA) et dont la chro sortira un de ces quatre. On sera au moins d'accord sur la qualité de cet album.

Pour la petite histoire j'avais fait écouter il y a quelques temps cet album à des passionnés de musique de ces années-là (post-punk, new wave etc) et il en ressortait que :
- j'avais toujours la même réflexion sur les SMITHS
- ces personnes ne connaissaient pas cet album, et pas très bien WIRE, essentiellement les albums Pink Flag et le fameux 154
- elles ont toutes adoré cet album

Evidemment la musique n'est pas similaire à celle des SMITHS, c'est pourquoi j'avais précisé "Si j’évoque ces deux groupes ce n’est pas parce qu’il s’agit d’une musique identique à ce qu’ils faisaient alors mais parce que cet album est à même de conquérir leurs publics" (j'aurais dû le souligner et le mettre en gras lol).

S'agissant des harmonies vocales il est certain qu'elles sont partagées, c'est la raison pour laquelle j'avais précisé "divers" dans les crédits du line-up.






The CRANBERRIES
NO NEED TO ARGUE


Le 28 Février 2020 par GOLGOTH 68


J'avais acheté l'album à sa sortie à cause de "Zombie" que j'appréciais beaucoup (et c'est toujours le cas) mais j'avais été déçu car c'est un titre que ne reflète pas vraiment le contenu de l'album. Avec le temps, je n'écoute plus vraiment souvent ce disque...






INDOCHINE
PARADIZE


Le 28 Février 2020 par RICHARD


C'est à partir de cet album du "triomphe" que je ne me suis plus retrouvé dans Indo. Je reste un indéfectible fan de la première mouture, celle avec Dominik qui reste et restera le meilleur compositeur du groupe. En plus d'être long, j'ai toujours trouvé Paradize un brin opportuniste. Sirkis raccroche la vague Placebo, Manson and Co. "Le Grand Secret " est pompé sur le "Blank Page" des Pumpkins et Marilyn sur "Goodbye Horses" de Q Lazzarus. On retrouve les marottes sirkisiennes qui seront parfaitement en phase avec le public visé de l'époque : les 14-15 ans. Sirkis a le syndrome de Peter Pan mais est-ce une raison pour jouer le jeune...il a été maintes fois plus crédible. Je retiens surtout "Popstitute" et son côté Molko, "Dark" pour ses guitares CURE- NEW ORDER et surtout "Un Singe En Hiver" écrit par Murat qui capte l'essence même d'Indo. Je ne dis pas que cette galette a le parfum de l'enfer (je sais, elle est facile), mais ça y ressemble quand même.





WIRE
A BELL IS A CUP... UNTIL IT IS STRUCK


Le 28 Février 2020 par LEO


Oui je suis bien d'accord, A Bell Is A Cup... Until It Is Struck est un grand disque de pop-rock arty en dépit de son enrobage sonore millésimé qui ancre vraiment le tout dans son époque. heureusement, cet habillage estampillé 'fin des années 80' ne parvient pas à gâcher toutes ces superbes compos car la production de Gareth Jones (comme sur l'album précédent) ne mise pas tout là dessus et elle reste assez aérée au final.
Contrairement à STREETCLEANER, je ne rapprocherai pas du tout ce WIRE cuvée 88 d'Echo & The Bunnymen ou encore moins de The Smiths qui faisait une pop-rock radicalement différente (bien plus inspirée par la pop des sixties et le glam rock des 70's tout en y injectant une légère touche post-punk) et avec des chanteurs en complète opposition (Morrissey avec son style et son élocution plutôt grandiloquente et extravertie, et Colin Newman qui met bien plus de distance et de nonchalance dans son chant qui sonne presque par moments comme Hugh Cornwell des Stranglers). non, la musique de WIRE de la fin des années 80/début des années 90 est bien plus dans l'esprit de l'electro-pop telle que la pratiquait New Order depuis la fin'82-début'83, mais d'une manière bien plus insolite et personnelle chez WIRE (ce qui aura pu dérouter quelque peu l'auditeur lambda malgré le caractère tout à fait abordable de ces compos).
Si la musique contenue dans The Ideal Copy était plus accessible que celle des trois premiers albums de la formation à la fin des années 70, le groupe ne pouvait s'empêcher d'y ajouter quelques compos plus expérimentales alors que dans A Bell Is A Cup... il n'y a plus aucune trace de titres abrasifs, mais cela ne signifie pas pour autant que WIRE tombe ici dans la facilité et la prévisibilité. le groupe garde son identité et il n'y a tout juste que l'énigmatique "A Public Place" qui donne dans l'étrangeté avec ce mélange entre sérénité (pas de rythmique, le chant de Colin Newman proche mais détaché, plus de doux arpèges de guitare et une simple nappe de synthé en fond) et un côté un peu bizarre et inquiétant (des riffs de guitare distordus sortis de nulle part ainsi que des bruitages divers disséminés ici et là).
STREETCLEANER a raison, il n'y a ici aucun titre secondaire ou de trop. toutes les compos se valent mais chacune a son particularisme. toutefois, si je devais en détacher quelques unes à titre personnel, celles-ci seraient: "The Queen Of Ur And The King Of Um", "Free Falling Divisions", "It's A Boy", "Kidney Bingos", "Follow The Locust" et le final "A Public Place".
À noter que les passages chantés avec une voix grave (« I can't wait to see the doctor ») dans l'entêtant "Follow The Locust" ne sont pas assurés par Colin Newman mais par Graham Lewis qui s'occupe également du chant principal sur "The Finest Drops" !
5/5 sans discussion possible.







Commentaires :  1 ...<<...<... 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 ...>...>>... 715






1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod