Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 ...>...>>... 518
Comment poster un commentaire ?


SIMPLY RED
PICTURE BOOK


Le 01 Juillet 2017 par NONO


S'il y a un album qui passe bien à travers le temps c'est celui-ci.
Et c'est très amusant car, à une époque donnée, on est incapable de savoir quel album vieillira bien ou mal à l'avenir !
Quand j'écoute "Come to my aid" et surtout "Money's too tight to mention", bien que les arrangements soient de l'époque, je ne me dis pas "pouah, ça fait vieillot", au contraire les titres de cet album ne semblent pas vieillir.
En 2017, ce disque a encore de la fraîcheur et dénote de pas mal d'auttes albums de cette année-là.
Et puis on ne le dira jamais assez, Mick Huckmall a une voix eaxtardinaire (assez proche d'ailleurs de celle de Jim Diamond, ex-chanteur du groupe P.H.D.)





SWEET SMOKE
JUST A POKE


Le 30 Juin 2017 par VIV


Ça groove, ça swingue, ça balance, ça crache !
Deux morceaux, un par face. Pas de remplissage.
Simple et efficace.
Un super joyeux bazar psychédélique, assez facile d'accès comparé à d'autres albums du genre...





DIRE STRAITS
ALCHEMY


Le 29 Juin 2017 par NONO

@Bayou, merci pour ton soutien à "Alchemy", qui est un des meilleurs albums live produits. Et merci aussi d'avoir fermé le caquet à Ramon qui imagine que "si on n'écoute pas les Stones-Beatles-Pink Floyd on n'est qu'un bobo", et que "le rock faut que ça gueule et ça tape, sinon c'est pour les lopettes"...
Rigolons un bon coup.





BLUE ÖYSTER CULT
CLUB NINJA


Le 29 Juin 2017 par DARK SCHNEIDER


Mais qui donc a assené le premier que "Club Ninja" était une daube ? Il devait avoir beaucoup d'autorité ce monsieur. M'enfin, le rejet du son 80's doit y être pour beaucoup. Allez, c'est vrai que l'on a parfois un peu de mal sur certaines compos à retrouver l'identité de BOC, mais bon les mecs n'allaient pas non plus ressasser toujours les mêmes rengaines 70's. La vérité en fait c'est que "Club Ninja" est un bon album, voire même carrément un très bon album de BOC. Plus énergique que "Revolution by Night", annonçant très largement le style d'"Imaginos" et doté d'une prod futuriste qui reste toujours impressionnante. Les compos sont toutes de qualités avec notamment un opener et un épique de clôture qui sont tout à fait excellents. Pas de quoi ternir la légende de BOC.

Finalement le seul disque de la grande époque du groupe qui me semble en dessous de la moyenne reste "Mirrors". "Cultusaurus" est un peu surestimé aussi je trouve. "Revolution by nigth" et "Club Ninja" sont à réhabiliter d'urgence !!!





Angelo BADALAMENTI
TWIN PEAKS


Le 29 Juin 2017 par RIKKIT


Mon disque de chevet. Irréel. Usé jusqu'à la moelle.





BLUE ÖYSTER CULT
FIRE OF UNKNOWN ORIGIN


Le 28 Juin 2017 par GOLGOTH 68


Il es clairement plaisant cet album mais je ne peux pas dire que c'est le meilleur de BLUE OYSTER CULT. "Veteran of the Psychic Wars" est bien mais vraiment en deçà de sa version dans le live ETL... "Vengeance" est une tuerie et au final, le reste est plutôt anecdotique pour moi même si je continue à écouter cet album (Ca reste du BÖC !!)





BLUE ÖYSTER CULT
SECRET TREATIES


Le 28 Juin 2017 par GOLGOTH 68


Quelques "faiblesses" ("Cagey Cretins") dans cet album mais aussi du très très bon notamment l'enchainement des 3 dernières (je ne parle que des morceaux du vinyle d'origine -de 1 à 8- et je ne connais pas les morceaux bonus).





BLUE ÖYSTER CULT
MIRRORS


Le 28 Juin 2017 par GOLGOTH 68


Vraiment pas terrible et le temps n'a rien changé à mon opinion sur cet album. "The Vigil" s'en sort mais le reste...





BLUE ÖYSTER CULT
SPECTRES


Le 28 Juin 2017 par GOLGOTH 68


Du très bon BÖC. Pas grand chose à jeter sur cet album à part peut-être "Celestail the Queen" comme mentionné dans la chronique. J'adore notamment "Golden Age of Leather" et ses envolées, l'ambiance de Nosferatu qui colle bien au contenu





Maurice JARRE
L'éCHELLE DE JACOB


Le 28 Juin 2017 par JOVIAL


Oui, ce "twist" ... incroyable ! Aigle Blanc décrit bien cette ambiance absolument anxiogène, presque irréelle, qui coupe le souffle jusqu'à la fin du film. Et la musique apporte beaucoup à celle-ci, sans en faire des tonnes.





BLUE ÖYSTER CULT
EXTRATERRESTRIAL LIVE


Le 28 Juin 2017 par GOLGOTH 68


J'ai un peu de mal avec le début de ce live. Mais après, les choses changent. La reprise des Doors est vraiment plaisante et les trois derniers morceaux (la dernière face en 33T) me laisse sans voix. Un final en apothéose





BLUE ÖYSTER CULT
ON YOUR FEET ON YOUR KNEES


Le 28 Juin 2017 par GOLGOTH 68


Un des grands lives des années 70. A posséder absolument. Idéal pour connaître le groupe dans sa première période... Je ne m'en lasse vraiment pas





BLUE ÖYSTER CULT
SOME ENCHANTED EVENING


Le 28 Juin 2017 par GOLGOTH 68


Ca ne pourrait être qu'un bon live mais il y a "Astronomy" et ça transforme ce disque en magie. Dommage qu'il soit un peu trop court...

Comme dans tous les lives de BLUE OYSTER CULT, les morceaux studios sont sublimés





BLUE ÖYSTER CULT
CLUB NINJA


Le 28 Juin 2017 par GOLGOTH 68


S'il y a un album de BÖC à oublier (du visuel au contenu), c'est bien celui-là...





BLUE ÖYSTER CULT
CURSE OF THE HIDDEN MIRROR


Le 28 Juin 2017 par GOLGOTH 68


Un bon album et une surprise quand il est sorti. Clairement, ce n'est plus le BÖC de la grande époque, mais ca s'écoute tout de même avec plaisir...





Johnny HALLYDAY
COUNTRY, FOLK, ROCK


Le 27 Juin 2017 par MUNDT


Sur la pochette, Johnny fume sa clope, il a l'air tranquille et sûr de lui comme le contenu du disque : solide. Ma préférence va à la face B du 33 tours; rien à jeter des 6 titres. J'aime particulièrement ' Tomber c'est facile ' voix tendue et guitares omniprésentes, comme Rien n'vaut cette là, plus pop. Je n'ai jamais entendu les versions originales des titres de cette face. Existent-t-elles ou ont-elles été créées pour ce disque? L'interprétation de 'Sauvez-moi' file des frissons, 'Viens le soleil' est gaie, optimiste. 'Ma main au feu' de la face A surprends par la voix de Johnny, grave et précise, légèrement désabusée, mais tenant remarquablement les aigus. 'Hello USA' est une compo de Johnny, folk mais joyeuse. J'avais oublié cette version italienne d' 'Essayez' , à oublier tant la version française prends aux tripes. La production du disque est de tonton Lee Hallyday.





Jeff BECK
LOUD HAILER


Le 26 Juin 2017 par JASPER LEE POP


La première écoute m'avait déconcerté comme beaucoup en partie à cause de la voix nasillarde et irritante de Rosie Bones. Je m'étais ravisé rapidement parce qu'après tout la voix et l'attitude crâneuse de la chanteuse sont au diapason de l'esprit contestataire du projet. Et puis Becko est là et balance quelques fulgurances bien senties. Quel son! J'étais curieux de voir si le souvenir finalement bon que je gardais de l'album à sa sortie tenait le coup un an plus tard. Expérience positive, il me plaît toujours cet album pas si gadget que ça. Surtout de la part d'un type de 73 ans.





Alan STIVELL
FLOWER POWER


Le 25 Juin 2017 par SOURCE TARIE

STIVELL serait il le SPINAL TAP (Listen to the flower people) de la WORLD MUSIC ?
C'est en tout cas redoutablement mauvais.






XTC
WHITE MUSIC


Le 25 Juin 2017 par ARTHOFZAFT


Marrant dans cette chronique le parallèle Stranglers/XTC. Pas courant, mais super bien vu.
Les deux groupes ont en effet en commun une approche très second degrès de leur époque. En 78, les Stranglers sont un combo résolument 70s, encrés dans le mouvement underground, novateurs sur Black and White (et aussi l'année suivante sur The Raven), mais qui ont atteint leur climax et ne passeront pas le mur des 80s. On dirait presque qu'ils l'ont compris (surtout Cornwell). XTC, j'aime à le croire, a pris la relève. Et c'est sur ce premier album qu'on le sent, instinctivement (I'll Set Myself On Fire, I'm Bugged...) Pas qu'ils sonnent Stranglers, pas du tout, mais ils ont l'esprit Stranglers. La fraicheur en plus. Question écriture, mélodies, ouverture, ils sont au-moins aussi doués que les Men In Black. Avec lesquels ils partagent ce décallage qui les laisse hors du mouvement dominant. Ce trait de caractère qui fera des albums suivants des pièces inclassables et intemporelles.
Cet album mérite la note maximale je pense, pour ses qualités manifestes et aussi pour avoir donné un espoir aux fans des Stranglers ;-)))





The CLASH
LONDON CALLING


Le 24 Juin 2017 par JULIENC


Vous savez, le disque qu'on emmène sur une île déserte...
Pour ma part, ce disque est monumental, au carrefour de tout mes autres disques.
Il est vrai qu'il n'est pas facile d'abord, notamment si on y vient par les premiers albums du Clash ou par le punk rock en général, mais il nous emmène tellement loin une fois qu'on l'a dompté.
Si ma discothèque est aussi éclectique, c'est en partie grâce à ce disque !







Commentaires :  1 ...<<...<... 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 ...>...>>... 518






1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod