Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 583 584 ...>...>>... 799
Comment poster un commentaire ?


BLUE ÖYSTER CULT
TYRANY AND MUTATION


Le 04 Juin 2011 par ERIC


Bonjour, je tombe par hasard sur ta chronique et j'en ai les larmes aux yeux. C'est mon premier album... Il a marqué pour toujours mon amour du rock.
Je dois encore l'avoir en vinyle à la cave. Vite, donnez-moi une platine !





ZZ TOP
ONE FOOT IN THE BLUES


Le 03 Juin 2011 par CH'TI LEMMY


Très bon album, sauf qu'il aurait dû être double ! En effet, en matière de blues, il y a des sacrés oublis : "Waiting for the bus"/"Jesus just left Chicago" de l'album "Tres hombres" (1973), "Blue jean blues" de l'album "Fandango" (1976), et "It's only love", "Arrested for driving while blind", "Pan am highway blues", etc. de l'album "Tejas !" (1976) - album honteusement oublié par cette compilation !





ZZ TOP
DEGüELLO


Le 03 Juin 2011 par CH'TI LEMMY


Il s'agit là du meilleur album de ZZ Top ! Si "Tres hombres" (1973), "Tejas"(1976) et "Eliminator" (1983) sont absolument excellents, chacun dans son genre (respectivement : hard blues, blues rock/country rock, et hard rock bluesy moderne), "Deguello" (1979) est le CHEF D’ŒUVRE de ZZ Top ! Le groupe propose en effet ici un album de blues à la fois totalement décharné (les reprises "I thank you" et "Dust my brown", "Hi fi mama") et terriblement moderne ("I'm bad, I'm nationwide", "Lowdown in the street", "Cheap sunglasses") ! Les parties de guitare de Billy Gibbons sont excellentes et la section rythmique assure comme il se doit, c'est-à-dire parfaitement. Les trois compères n'hésitent pas par ailleurs à rajouter des touches jazzy par-ci par-là en introduisant des parties de saxophones sur certains titres ("She loves my automobile"). Du grand Art !






YES
TORMATO


Le 03 Juin 2011 par CH'TI LEMMY


"Tormato" fait quelque peu figure d'album de transition, un peu comme l'album "Conquest" pour Uriah Heep. D'ailleurs, la comparaison entre ces deux - très bons, voire excellents - albums ne s’arrête pas là car une autre caractéristique commune est une plus grande présence des claviers, au détriment de la guitare, ce qui contribue à exacerber le côté mélodique de la musique développée par chacun de ces deux groupes. Effectivement, cela ne plait pas forcément à tout le monde, surtout qu'à l'époque les groupes punks crachaient sur les "dinosaures" des années 1970 et se moquaient du côté grandiloquent et prétentieux du rock progressif. Mais bon, les modes viennent et passent, les courants musicaux évoluent, ce qui était décrié redevient à un moment donné à la mode ou apparait sous un nouvel angle. C'est le cas de l'album "Tormato" de Yes, réédité dans une riche version remastérisée, qui nous permet aujourd'hui d'apprécier ce formidable et pourtant méconnu et mésestimé album !





YES
90125


Le 03 Juin 2011 par CH'TI LEMMY


Cet album est tout simplement excellent : il marque l'entrée de Yes dans les années 1980, avec des sonorités plus "modernes" et des chansons plus courtes (ce qui n'est pas sans faire penser, quoique le style soit quelque peu différent, à l'album Abacab de Genesis). Personnellement, je le trouve à la fois puissant et accessible, les sonorités "modernes" et le côté mélodieux typique de Yes se conjuguant parfaitement ! Le meilleur titre de l'album ? Probablement l’énergique "It can happen". Un album à posséder par tout fan de Yes, et plus généralement par tout amateur de rock ou de metal progressif !







Elsa LUNGHINI
ELSA


Le 01 Juin 2011 par SBT


Ha, ce duo avec Glenn Medeiros, quel classique immortel de la variétoche francophone des années 80 ! A l'époque, ma frangine lisait 'OK Magazine" et il y avait même un poster des "tourteraux" dedans ! Une "bluette" totalement montée par la maison de disque, on nous a dit plus tard. Snif ! Salauds ! On y croyait, nous ! C'était la nièce de Marlenne Jobert, on nous a dit aussi. Elsa aurait-elle pu sortir un disque sans le "piston" ? Peu probable. A l'époque, je me moquais de la frangine, j'écoutais du Metal. Maintenant, c'est plutôt Eddie The head qui aurait tendance à me faire marrer. Et finalement, Elsa, elle est plus mignone.





Mélanie LAURENT
EN T'ATTENDANT


Le 01 Juin 2011 par RED ONE

@ SADBEUT TROU :

Forces Parallèles ne se perd absolument pas, cher ami lecteur. Forces Parallèles ne fait que son travail, à savoir celui de réaliser des chroniques éclectiques, qui reflètent l'ensemble de la production discographique actuelle. Certes il y a souvent débat au sein de notre équipe sur la présence ou l'intérêt de tel ou tel artiste, mais au final nous sommes tous d'accord : nous sommes un site éclectique, et en ce sens nous pouvons parler de tout, il est donc normal que tout ne plaise pas à tout le monde.

En l'occurence, cette chronique exemplaire de mon confrère Marco Stivell sur le disque de Mélanie LAURENT est une excellente chronique et a été l'une de nos meilleures lectures de ces dernières semaines. Preuve qu'il intéresse du monde, ce disque, et que l'avis de Forces Parallèles sur la question est également digne d'intérêt.

Amanda Lear ou Régine ? Ca n'est pas à l'ordre du jour, mais qui sait ?





Mélanie LAURENT
EN T'ATTENDANT


Le 01 Juin 2011 par SADBEUT TROU

Je pense qu'elle a du se refaire le nez: on dirait une poupée sur la couverture, soit un physique un peu à l'image de cet album : fade, sans intérêt. Un gamine qui n'a pas vêcu, cela ne peut donner qu'une espèce de "muzaque" sans âme. Forces Parallèles est en train de se perdre, cher amis. Et c'est bien triste. A quand une chronique d'Amanda Lear ou de Regine ?





Mélanie LAURENT
EN T'ATTENDANT


Le 31 Mai 2011 par CLEM

Pour info, même si peu importe, Damien Rice est son compagnon.





Nick DRAKE
BRYTER LAYTER


Le 31 Mai 2011 par H.M.


Mon préféré des trois parce que la qualité des arrangements est globalement époustouflante : on sent que les gars autour, depuis le producteur jusqu'au dernier musicien, là-bas au fond du mix, veulent tous offrir à l'artiste le meilleur d'eux-mêmes et quand ces gars-là s'appellent John Cale ( ce piano sur "Northern sky"... ), Dave Mattacks ou Robert Kirby, entre autres, cela donne des moments de grâce musicale absolue. Le seul choix qui me laisse un peu perplexe est celui des choeurs soul sur "Poor Boy", dont je pense par ailleurs qu'il est sans doute le titre le moins "Drakien" de toute sa discographie, et qu'en cela il détonne un peu dans l'ensemble de la discographie.
Pour le reste, on retrouve cette qualité d'écriture et de climats propre à filer des complexes à l'apprenti auteur-compositeur aussi bien qu'à l'artiste confirmé. Il m'est arrivé d'écouter en boucle "Northern sky" des 2, 3 heures de suite mais d'autres titres ( Hazey Jane I et II, One of these..., At the Chime, comme cités par le chroniqueur ) évoluent aussi dans le sublime, ou pas loin.





Georges BRASSENS
LA MAUVAISE RéPUTATION


Le 30 Mai 2011 par GOYEN

Je n'ai jamais aimé BRASSENS, ni les textes et surtout pas la musique. Je préfère le folk US. Je n'ai jamais compris pourquoi on en fait tout un foin.





GENTLE GIANT
ACQUIRING THE TASTE


Le 29 Mai 2011 par JOVIAL


@ Gargantua : c'est vrai que j'aurais pu en parler un peu plus, même si pour ma part elle est très loin d'être la meilleure chanson d'Acquiring The Taste.

"Ça part dans tous les sens, des papillons multicolores virevoltent gaiement, butinent des fleurs empoisonnées au fin fond d’une forêt maudite, des flûtes nous sifflent au oreilles, un violon tente vainement de nous faire danser en s’alliant à son ennemi héréditaire le synthétiseur et tout cela au cours d’un immense carnaval grotesque, décadent et gris " : ça convient bien à ce que je pense de ce morceau.

Bonne continuation cher ami au bon goût.





GENTLE GIANT
ACQUIRING THE TASTE


Le 29 Mai 2011 par GARGANTUA


Parler de cet album sans citer le morceau qui parle de mon fils, "Pantagruel's Nativity", qui nonobstant cette particularité est le meilleur morceau de l'album et un tour de force, c'est un peu comme parler de "Sergeant Pepper's..." sans citer "A Day In The Life" !





Nick DRAKE
BRYTER LAYTER


Le 28 Mai 2011 par VALTIEL

A Monsieur N:
Boris, sur l'album Akuma no uta (qui soit dit en passant est génial).





Nick DRAKE
BRYTER LAYTER


Le 28 Mai 2011 par MONSIEUR N

Jeu : Quel groupe a parodié la pochette de cet album de Nick Drake ?





Amy MACDONALD
A CURIOUS THING


Le 28 Mai 2011 par HOAGIE


Impeccable de bout en bout : de magnifiques mélodies, une voix parfaite, un côté folk absolument génial et entraînant, un aspect pop accessible et immédiat... un album à écouter en boucle !





SONIC YOUTH
WASHING MACHINE


Le 27 Mai 2011 par EL PACHENKA


Je l'aime plutôt bien, ce disque ! D'ailleurs, c'est le dernier album de Sonic Youth m'ayant fait tripper (plus que "Murray Street"). J'adore toujours autant le jeu rythmique de Steve Shelley dans "Becuz" et "Panty Lies", bien glissé derrière les guitares saccadées et hululantes.





BLACKFIELD
WELCOME TO MY DNA


Le 26 Mai 2011 par LEO


Entièrement d'accord avec VALONQAR!!! ce disque est merdique et chiant comme c'est pas permis, et de plus il est bourré de clichés (des textes à raz du trottoir de Geffen, aux arrangements bateau de Wilson, sans compter le principal: des p'tites compos mielleuses et variétoches à 2 balles!).
Tout ça est tellement téléphoné que l'on croirait à un canular!
Le pire, c'est que ça n'est même pas une parodie et que ces 2 messieurs se prennent très au sérieux!
Concernant Aviv Geffen celà ne m'étonne guère, sa carrière solo est déjà plombée de trucs aussi indigestes, mais venant de Steven Wilson, celà fait vraiment pitié et on se dit qu'il est tombé bien bas dans la médiocrité!





TEN YEARS AFTER
SSSSH


Le 26 Mai 2011 par RIBOUL


Un bon album.
En vynile, le son est épais, on dirait que le groupe joue dans la pièce d'à côté.
C'est le début de la stéréo, c'est brut. Le transfert CD doit être atroce ! Et cette photo du groupe : les années 60, c'était il y a plus de 40 ans, alors, tout ça, ça a diablement vieilli à l'aune de la musique actuelle... Mais pour moi, ce sont de bons souvenirs d'il y a 20 ans, quand j'ai découvert le disque acheté à la foire Saint Michel à un vieux "freak". Il y a un bon feeling. C'est le gratteux qui sort du lot: il ne chante pas super mais assure à la guitare. Bon son de basse bien rond, par ailleurs. Je crois que le bassiste a produit URIAH HEEP par la suite, non ? Ce disque, c'est sans prétention un bon moment à passer. C'est déjà pas mal !





The MAHAVISHNU ORCHESTRA
BIRDS OF FIRE


Le 25 Mai 2011 par JF LE COAD


Une intensité musicale rarement atteinte, qui vous arrache de votre fauteuil. Je pense surtout aux très rythmés morceaux 3 et 7 mais qui en même temps vous font brusquement retomber sur terre : le 3 est trop court , et le 7 vous fait quitter votre transe avec son solo de batterie complètement incongru.
Donc on ne peut que se sentir frustré ; d'autres, quelques morceaux courts avortés, empêchent ce disque d'accéder au chef-d'oeuvre absolu.
A écouter absolument.







Commentaires :  1 ...<<...<... 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 583 584 ...>...>>... 799






1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod