Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : 5uu's, Emerson, Lake & Palmer, Nektar
- Membre : Jon Anderson , Squackett, King Crimson, Yoso, Jon & Vangelis, Asia, Uk, The Moody Blues , Gtr
 

 Site Officiel (420)
 Billboard : Owner Of A Lonely Heart (337)

YES - Big Generator (1987)
Par BUDDY le 1er Janvier 2007          Consultée 7048 fois

« Big Generator » est le petit frère de « 90125 ». Le 15ème album du groupe qui sort le 17 septembre 1987. Un opus qui arbore fièrement ses 8 titres et une continuité musicale qui avait déjà été amorcée par la bande à Anderson, sur « Drama », puis sur « 90125 », et qui laissait envisager que le groupe allait sonner de façon si particulière et intense.

Un changement radical certes, mais pas au détriment de la recherche musicale et des mélodies où là encore, la voix étincelante de Jon Anderson fait des merveilles. La puissance d’Alan White aux drums est phénoménale, les guitares de Trevor Rabin sont affûtées comme des couperets. Les claviers de Tony Kaye toujours aussi inspirés et complémentaires. Bref, un album puissant et déroutant qui entre dans le vif du sujet avec « Rhythm Of Love » et ses chœurs passés au polish. Une rythmique impeccable, des voix parfaitement harmonisées. Des riffs guitares qui sont très proches de ce que faisait « The Police » à la grande époque, mais qui donne toute sa profondeur et sa justesse à ce titre. Trevor Rabin nous gratifie même d’un solo façon « tapping » pour une entrée en matière sulfureuse et tubesque à souhait. C’est d’ailleurs certainement ce qu’a voulu faire le groupe : rééditer l’exploit d’ « Owner Of A Lonely Heart », mais là encore, « Rhythm Of Love » aura du mal à accéder au rang de tube, malgré tout son formidable potentiel musical.

« Shoot High Aim Low » est un titre à l’ambiance feutrée où la batterie et les voix sont mises en avant dans un couplet assez minimaliste. Le refrain est simplement agrémenté de grosses nappes de synthés et de chœurs démultipliés. « Almost Like Love » et son intro tout en riff acéré, et en section cuivres toutes voiles dehors donne un couplet assez pop alors que les guitares lui donnent un coté plus hard. Un bon morceau.
Le second titre qui essaiera d’accéder au rang de tube est le superbe « Love Will Find A Way » et son intro style « musique de chambre », reprise juste après par le riff de Trevor Rabin. Ici aussi, les voix font des merveilles, et lui donnent une dimension supérieure. Un gimmick très accrocheur.

Une des perles de cet album est sans nul doute « Final Eyes » et son couplet enchanteur, sa flûte de pan et ses arpèges guitares très recherchés et aguicheurs. Un titre vraiment bien construit, où les pièces s’imbriquent les unes aux autres, comme dans un puzzle. Assurément une pièce maîtresse de l’album. « I'm Running », son intro « hispanisante » et son rythme syncopé, délivre ici les avant-dernières notes de cet opus. Le couplet donne place à une ambiance feutrée où guitare, piano et voix se font la part belle. Le morceau part un peu dans tous les sens et semble un peu longuet, mais c’est un vrai régal pour les connaisseurs. Pour finir, nous avons un « Holy Lamb » qui aurait mérité une ou deux minutes en plus, mais qui demeure un bon titre.

Un album qui n’obtiendra pas tous les suffrages, mais dont les qualités sont multiples. Des voix parfaitement maîtrisées, une instrumentation sans faille et très à la pointe du progrès. Des mélodies fraîches et plaisantes. Alors pourquoi ce disque a t-il moins bien marché que son grand frère ? Peut-être tout simplement parce que l’effet de surprise ne prend qu’une fois, et que 4 ans plus tard, la magie de « 90125 » n’opère presque plus sur « Big Generator ».

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par BUDDY :


The Alan PARSONS PROJECT
I Robot (1977)
La science-fiction d'isaac asimov sert de....

(+ 1 kro-express)



GENESIS
We Can’t Dance (1991)
"No son of mine" démarre l’album du trio...

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez





 
   BUDDY

 
  N/A



- Jon Anderson (chant)
- Trevor Rabin (guitare, claviers)
- Tony Kaye (claviers)
- Chris Squire (basse)
- Alan White (percussions, batterie)
- Lee Thornberg (cuivres)
- Greg Smith (cuivres)
- Nick Lane (cuivres)
- Jimmy Zavala (harmonica, cuivres)


1. Rhythm Of Love
2. Big Generator
3. Shoot High Aim Low
4. Almost Like Love
5. Love Will Find A Way
6. Final Eyes
7. I'm Running
8. Holy Lamb (song For Harmonic Convergence)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod