Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 ...>...>>... 606
Comment poster un commentaire ?


TEN YEARS AFTER
LIVE AT THE FILLMORE EAST


Le 29 Janvier 2006 par YAN LE COADOU

Vous pouvez remiser votre vieux recorded live qui personnellement m'avait déçu à sa sortie. La fin du groupe était proche. Seuls slow blues in c ou help méritaient le détour. Quelle surprise cette sortie tardive. Le cd2 est particulièrement impressionnant avec un final hallucinant avec I woke up this morning et spoonfull qui démontrent la force incroyable de ce groupe sur scène. On ne peut s'empêcher de penser qu'il existe encore des bandes du TYA ou d'alvin lee de cette qualité dans quelques tiroirs avec l'espoir de nouvelles sorties de ce niveau.





TEN YEARS AFTER
ROCK & ROLL MUSIC TO THE WORLD


Le 29 Janvier 2006 par YAN LE COADOU

J'ai racheté le cd il y a deux ans; s'il fallait conseiller un enregistrement de TYA je choisirai sans hésiter ce véritable petit chef d'oeuvre qui n'a pas pris une ride en trente ans. Le groupe joue en parfaite symbiose, les compos s'enchaînent naturellement et chaque instrument trouve sa place. La basse de leo lyons et l'orgue de chick churchill sont particulièrement présentes et montrent la valeur de ces deux instrumentistes. J'adore le son de la guitare d'alvin sur des morceaux comme TV blues ou rock and roll music to the world. Bref!Un chef d'oeuvre du blues rock indispensable.





Alvin LEE
LET IT ROCK


Le 29 Janvier 2006 par YAN LE COADOU

Bravo pour cette chronique; cet enregistrement est très peu connu et rarement cité par les critiques. Il contient de très belles compositions comme dowhnill lady racer ou little boy. Alvin y démontre qu'il est sans doute un aussi bon chanteur que guitariste. A noter la présence de l'excellent Alan Spenner à la basse. Il jouait déjà avec Alvin sur in flight.


Par Forces Parallèles

Bonjour à toi Yan, si tu es amené à apporter d'autres commentaires, un petit effort en ce qui concerne la mise en page de tes commentaires serait la bienvenue (un problème de clavier peut-être?)

Amicalement





VAN DER GRAAF GENERATOR
VITAL (VAN DER GRAAF LIVE)


Le 29 Janvier 2006 par KRAKATAU FATIGUé...


A noter que la version remasterisée de cette année contient les 2 titres tronqués de la precedente edition.
heureux ?





GENESIS
INVISIBLE TOUCH


Le 28 Janvier 2006 par BUDDY


J'ai une affection particulière pour cet album. Il reprèsente une certaine partie dans ma vie et mis a part peut-être Invisible Touch qui tape un tant soit peu dans la "FM", et encore, tous les autres titres sonnent juste. Question de gout. C'est certain que le fan Genesis de la 1ère heure ne peut évidemment pas retrouver le Genesis des années "delirium".
En ce qui me concerne, j'ai découvert Genesis avec cet album, c'est pourquoi j'ai une tendresse particulière pour cet opus.
- "Tonight, Tonight, Tonight", avec sa montée en puissance.
- "Land Of Confusion" et sa rythmique carrée.
- "In Too Deep" et sa mélancolie
- "Anything She Does" un rock bien acéré.
- "Domino" et son coté "prog" mais qui me convient parfaitement.
- "Throwing It All Away" et la guitare rythmique séduisante de Mike Rutherford.
- "The Brazillian", ou comment terminer un album de manière déjantée.

Buddy





The OFFSPRING
IGNITION


Le 27 Janvier 2006 par ORPHANED


Personnellement, c'est l'album des Offs que je préfère. Il est bien loin du punk rock à la californienne qui a fait leurs heures de gloire, certes, et est plus proche d'un dark punk à la T.S.O.L. (excellent groupe par ailleurs, ironie du sort, ayant été repris par... Nitro records).

Ainsi, je crois profondément que cet album ne doive pas être appréhendé comme un album de punk à l'américaine mais comme un album sombre, d'un groupe jeune qui crache ses tripes, très réussi, en tout cas, je trouve.

Je vous avais déjà trouvés sévères avec le premier Opus, mais étant donné que cet Ignition est le seul album de punk que je trouve toujours aussi bon (je suis actuellement beaucoup plus axé metal progressif, comme quoi, les goûts et les couleurs...), je ne peux pas ne pas me manifester devant une telle injustice. :-)

Mis à part Ixnay, je n'ai aimé aucun album des Offs par la suite... De vous à moi, je trouve vraiment cette chronique incendiaire...

Je trouve cela assez regrettable, car je suis toujours aussi frappé que des titres comme "LAPD" ou "No Hero" véhiculent une telle énergie. Je n'ai trouvé aucun titre mauvais sur cet album, en tout cas, bien au contraire de tous ceux qui ont suivi. :-)
"Dirty Magic" est envoûtante, "Burn It up" est grande...


Les deux premiers albums sont désormais reniés, par le groupe et par les fans, bien souvent "fans" depuis Americana, d'ailleurs, mais bon nombre de fans "à l'ancienne", dont je fais partie, qui ont découvert les Offs il y a une dizaine d'années trouvent encore les deux premiers opus excellents...

Bien, sur ce, merci en tout cas d'avoir chroniqué les deux premiers albums, même si je ne suis pas d'accord avec la notation, cela permettra au moins aux jeunes fans de se rendre compte que les Offs ne sont pas tout jeunes; ni débutants. :-)


A bientot,

Orphaned.






Nobuo UEMATSU
FINAL FANTASY VII REUNION TRACKS


Le 26 Janvier 2006 par CHIPSTOUILLE

En effet, après vérification, mis à part les "Sephiroth" acclamés à plusieurs reprises, il semblerait que l'intégralité des textes de One Winged Angel est extraite de diverses parties du Carmina Burana de Carl Orff.
Merci de la précision.





Nobuo UEMATSU
FINAL FANTASY VII REUNION TRACKS


Le 26 Janvier 2006 par DARKCRUZ


D'après ce que j'ai lu sur certains sites, on retrouverait des morceaux de paroles de Carmina Burana dans "One Winged Angel".

Sinon je suis de ton avis, l'intérêt de cet album, c'est bien les 3 versions orchestrées. Un superbe "Aeris' Theme", tout en émotion, et un majestueux "One Winged Angel" qui vous filait une sacrée baffe, tout en vous récompensant d'être arrivé à la fin du jeu.





Alvin LEE
ZOOM


Le 26 Janvier 2006 par Y.LE COADOU

Fan d'Alvin Lee depuis les annees 70, j'apprécie particulièrement tes chroniques. Bravo notamment pour celle de Let It Rock, sans doute l'enregistrement le plus personnel du guitar hero que j'ai eu la chance de voir à quatre reprises en Finistère 29.EN 90 à l'occasion de la sortie de Zoom et en 94 après la publication de 1994, qui manque encore à tes chroniques, ainsi que l'excellent Detroit Diesel.
Encore merci et à bientôt.





Joe JACKSON
NIGHT & DAY


Le 23 Janvier 2006 par DAVID


De très bonnes chansons, mais un traitement "années 80" radical en comparaison des albums précédents, un peu dur à avaler. Pas mon préféré.





Joe JACKSON
BODY & SOUL


Le 23 Janvier 2006 par DAVID


Hmm finalement, j'ai fini par m'aventurer sur la discographie de Joe Jackson, après ses premiers albums.
Le fossé n'est pas si grand que ça, on reconnait de suite son style et ses mélodies. Seulement, le traitement n'est plus le même, on a ici un "big band", rien de commun avec une formation rock classique.

La 1ère face est très bonne, beaucoup d'énergie. Mais la 2nde face est moins intense, avec quelques moments ennuyeux, dommage. Mais je préfère ce disque là à Night & Day, il a mieux vieilli et le son est vraiment énorme.





PINK FLOYD
THE WALL


Le 23 Janvier 2006 par MARCO


The Wall est un excellent album bien qu'étant l'oeuvre d un seul homme (Waters) et non d'un groupe. Le concept est complexe et intéressant (à ce propos mieux vaut voir le film d'Alan Parker pour tout comprendre) et les chansons sont bonnes. Je retiendrai pour ma part le célébrissime Another Brick In The Wall (part 2), Hey You, Is There Anybody Out There, Confortably Numb (avec au passage l'un des plus beaux solos de Gilmour) et The Trial (ou le Floyd s'essaye à l'opéra). Très bon, mais je préfère Wish You Were Here.





PINK FLOYD
WISH YOU WERE HERE


Le 23 Janvier 2006 par MARCO


Peut-être mon album préféré du Floyd, en tout cas l'un des plus atmosphériques. Les 2 parties de Shine On You Crazy Diamond sont des pures merveilles, Gilmour faisant preuve d'un feeling extraordinaire sur ces chansons et la complémentarité entre la guitare et les claviers de Wright est extraordinaire. Wish You Were Here est une superbe ballade aussi. Un album qui n'a pas pris une ride et qui a marqué l'histoire du rock.





RADIOHEAD
HAIL TO THE THIEF


Le 23 Janvier 2006 par MARCO


Le premier morceau (2+2=5) est fantastique : intro calme puis superbe montée en puissance qui permet d'enchaîner sur un rythme rock puis terminer sur un final presque furieux. En un peu plus de 3 min, on s'est pris une baffe tellement grosse que la suite parait presque fade. Pourtant il n'y a pas vraiment de morceaux mauvais comme il pouvait y en avoir sur Amnesiac, mais il manque cette étincelle de folie et de génie qui rendait Kid A et Ok Computer incontournables. Car Hail To The Thief manque cruellement de personnalité et sonne trop propre, le groupe s'attaquant à différents styles sans donner une couleur particulière à l'album. On a ainsi un peu de The Bends par ci, un peu d'OK Computer par là, un peu de Kid A aussi, etc...
Pourtant, en plus du morceau d'ouverture, il y a d'autres chansons très bonnes comme Backdrifts, un morceau électronique doté d'un super refrain ou Where I End And You Begin avec ses sonorités qui rappellent Ok Computer; I Will très dépouillé avec ses choeurs typiquement radioheadiens et le morceau de fin A Wolf At the Door mérite aussi toute l'attention.
Bref un album (trop?) aventureux et plutôt bon, mais qui n'est pas incontournable.





RADIOHEAD
AMNESIAC


Le 23 Janvier 2006 par MARCO


Je ne trouve pas que Amnesiac soit un album majeur dans la discographie de Radiohead. Il est plus facile d'accès que Kid A mais ça ne le rend pas meilleur. Kid A avait une ambiance pessimiste prenante du début à la fin, ce que ne possède pas Amnesiac. Le chant de Thom Yorke m'a aussi pas mal déplu, certes il a toujours eu une voix plantive, mais là, faut pas exagérer, on n'a pas l impression qu'il chante mais plutot qu'il pleure. Certains morceaux sont presque gachés à cause de ça, le parfait exemple est You And Whose Army?
De plus, certains morceaux sont faiblards, entre autres Pulk/pull Revolving Doors (une succession de bidouillages électroniques sans intérêt, l'un des pires morceaux du groupe à mon sens) ou Hunting Bears (instrumental complètement inintéressant), et il manque de morceaux forts. Mais le peu qu'il y a est grandiose : Pyramid Song, à coup sûr le meilleur morceau de cette cuvée ou Like Spinning Plates en sont le parfait exemple.
Bref sympa, mais assez décevant tout de même.

Note: 3.5/5





Paul MCCARTNEY
CHAOS AND CREATION IN THE BACKYARD


Le 21 Janvier 2006 par THE SOULFORGED


Un album finement ouvragé, avec des moments quand même plus privilégiés que d'autres: "Jenny Wren", "English Tea", "A Certain Softness" et, pour mon côté fleur bleue qui ne s'est finalement pas totalement fané, malgré l'action corrosive de trop nombreuses filles malveillantes, "This Never Happened Before". C'est de la bonne étoffe. Peut-être un petit peu trop sucré pour moi quand même, si bien que je ne l'écoute qu'assez rarement, finalement. Je le sors pour l'heure du thé, of course.





The CURE
PORNOGRAPHY


Le 21 Janvier 2006 par STEF


Un album inquiétant.
Pas forcément très accrocheur mais un style unique : entre la voix plaintive de Robert Smith, la guitare minimaliste proposant des mélodies simples mais efficaces et des rythmes metronomiques, on est plongé dans une ambiance quasi-hypnotique. Un album à la forte personnalité, beauté étrange à la fois sombre et mélancolique.
Mention spéciale à One Hundred Years, Siamese Twins et A Strange Day.






Rory GALLAGHER
IRISH TOUR


Le 21 Janvier 2006 par ERESSEAZ


Tant de feeling dans une seule personne c'est pas humain...





GENESIS
INVISIBLE TOUCH


Le 20 Janvier 2006 par LE STO


Ton texte ne semble pas coller avec ta notation.
Mais pour moi, ce disque est le pire du groupe. Ce n'est absolument pas contre Phil Collins, mais contre l'époque qui a fait sortir ce disque clinquant, fait de pop songs léchées et difficile à avaler.
Le côté prog de Domino? Faut quand même le chercher, mais admettons. Ici Genesis n'est plus qu'un vulgaire groupe pop pour les FM. Ils se remettrons un peu avec We Can't Dance, mais là ils touchent le fond.





MAGAZINE
SECONDHAND DAYLIGHT


Le 16 Janvier 2006 par JIPOUILLE DE ST LOUP


Ce disque est génial. Sombre, sophistiqué, audacieux, inspiré. Un disque que les gens qui vont bien ou qui allaient bien à sa sortie ne peuvent surement pas comprendre. De l'essence de solitude. Ce disque ne se partage pas. D'où l'inutilité d'une chronique. John McGeoch, repose en paix.







Commentaires :  1 ...<<...<... 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 ...>...>>... 606






1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod