Recherche avancée       Liste groupes



      
GLAM-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



SLADE - Play It Loud (1970)
Par ERWIN le 18 Juin 2017          Consultée 406 fois

Insatisfait des résultats du premier album de ses poulains, Chas Chandler prend des décisions sur l'avenir des jeunes loustics de Wolverhampton. Changement de nom, on raccourcit AMBROSE SLADE en SLADE, changement de look : désormais, on ressemble à des skinheads... Pas super comme décision, zavez maté la touche des gars ? Imaginez un peu les élans créatifs vestimentaires contrariés du superyob – loubard bouseux – Dave Hill ! On y reviendra plus tard ! Et puis on remplit l'opus de compos originales... AH ! Enfin une bonne nouvelle ! On va pouvoir juger sur pièces ! Et ce titre Play it loud... Une vrai profession de foi pour ceux qui s'apprêtent dans les années à venir à célébrer le gros son et l'exagération en général !

Leur version de « Shapes of things to come » n'aura pas le moindre succès en single, mais est franchement bien foutue, on ne peut leur daigner un talent certain pour lui donnner une nouvelle identité. C'est rock, mais pas que, et le petit aspect poppy s'entend à merveille sur ce classique de Barry MANN. Plusieurs titres tirent de même clairement les marrons du feu. On citera en particulier « Dapple rose » qui n'a rien à envier aux meilleurs moments de la pop des sixties. Les refrains sont à reprendre en chœur avec bonne humeur et les violons rajoutent encore à la belle ambiance. SLADE ne fera pas sa réputation sur ce genre de titres folky rock, mais il convient de souligner la grande valeur de cette compo, la meilleure de cette cuvée. Et comment ne pas féliciter Noddy pour son chant magistral ? « One way hotel » sort du même tonneau niveau qualité, le riff entêtant ne pourra que vous plaire, clairement Hard glam ! Enfin, « Genesis » le bel instrumental du premier album, renaît ici avec des paroles. Il s'agit de « Know who you are », et le résultat est franchement sympa. Les riffs sont là. La section rythmique martèle avec beaucoup d'énergie. Noddy Holder tient la baraque avec furia et la monstrueuse puissance de sa voix.

Les tentatives pop rock, nanties d'un gros son et qui seront qualifiées de « Glam rock » très rapidement par les critiques musicaux dès l'année suivante, sont un peu partout : on pense à « Angelina ». On notera les twins guitares sur « I remember », la wah wah sur « Dirty joker », des titres qui arrachent tous bien. « Raven » a même quelques petites intonations carrément métallisées, plus que réellement Hard rock. Le titre se révèle d'ailleurs épique et gronde son refrain avec intensité. La basse de Jim Lea est toujours en avant, base des morceaux. Voyez donc la superbe ligne sur « See us there ». La fusion dégagée sur « Sweet box » montre toutes les influences du groupe qui revendique un peu tous les styles. On retrouve les élans du flower power version progressif - on pense à RENAISSANCE avec ses belles harmonies vocales.

Au final, beaucoup de points positifs. L'album va passer au travers, comme prévu, mais les jeunes blaireaux commencent à démontrer l'étendue de leur talent. Noddy Holder montre des capacités de frontman évidentes en concert, et la folie furieuse de Dave Hill commence à poindre. Les compositions se tiennent toutes, on manque encore un peu d'application, mais on s'approche de la formule gagnante. Bien évidemment, les gars n'en savent rien, mais Chandler a senti le bon vent en sa faveur. L'effort suivant sera celui de la reconnaissance. Un 3.5 qui manque toutefois d'un grand classique pour atteindre la note supérieure.

A lire aussi en GLAM-ROCK par ERWIN :


Joan JETT
Up Your Alley (1988)
Sois ma chienne!




Joan JETT
I Love Rock'n'roll (1982)
So do I !


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Noddy Holder (chant-guitare)
- Dave Hill (guitare)
- Jim Lea (basse-claviers)
- Don Powell (batterie)


1. Raven
2. See Us Here
3. Dapple Rose
4. Could I
5. One Way Hotel
6. Shape Of Things To Come
7. Know Who You Are
8. I Remember
9. Pouk Hill
10. Angelina
11. Dirty Joker
12. Sweet Box



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod