Recherche avancée       Liste groupes



      
GLAM-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



SLADE - We'll Bring The House Down (1981)
Par ERWIN le 10 Juillet 2017          Consultée 216 fois

Vous remarquerez que cet album sort en 81. Et nous sommes à nouveau en pleine SLADEmania. Mais que s'est-il donc passé pour que le groupe renaisse tel un phénix de ses cendres ? Reprenons, nous sommes à la mi 80. Jim Lea fonde The DUMMIES, un nouveau groupe avec sa femme et son frêre. Dave Hill s'improvise chauffeur de sa propre Rolls Royce pour faire du cash en baladant de jeunes mariés. C'est aussi l'époque où Noddy Holder, approché par la fratrie Young pour occuper le poste vacant de Bon Scott chez AC/DC, décline l'offre avec un flegme très british et une classe phénoménale - il n'évoque même pas le fait dans ses mémoires ! Bref, le bateau prend l'eau de toutes parts. C'est alors que leur pote Ozzy se retire au dernier moment de l'affiche supra prestigieuse du festival de Reading. L'organisation du fest, prise à la gorge, leur propose le deal.

Il faut bien se rendre compte qu'à l'époque, SLADE ne représente plus rien pour la jeunesse. Le superyob Dave Hill doit être convaincu par le manager Chas Chandler pour faire ce dernier concert et « finir en beauté ». Les gars se présentent à Reading sans pass, juste leurs grattes, avec 2 roadies pour les aider sur le plus grand festival du monde d'alors. Le dos au mur de Marshall... devant au départ quelques 20 000 metalleux incrédules, les 4 gars de Wolverhampton mettent le feu en proposant des versions méga agressives de leurs plus grand hits. Ebahis, les hardeux se mettent à chanter ces titres que tout le monde connaît et qui prennent en live toute leur dimension. Peu à peu, la foule se regroupe et c'est devant 80 000 metalleux qui sautent et hurlent dans tous les sens que « Cum on feel the noize » défonce tout. En frontman exceptionnel, Noddy a orchestré cette performance de bout en bout, faisant chanter la foule en diverses occases sur l'hymne du foot« You'lll never walk alone », mais aussi sur « Christmas » au mois d'août, ainsi que sur « Singin in the rain » lors du chorus « I'm happy again ». Tellement évident... La vie se joue parfois sur un coup de dés, un double six sur un seul jet. Un des plus grands hold-up de l'histoire de la musique populaire. Très émouvant. La prestation des leopards sourds qui s'ensuivra sera un four d'une autre planète avec une foule hurlant « we want slade ».

Du coup, il faut surfer sur la vague du succès. Un EP et un Live sont aussitôt proposés sur le marché. Ce dernier leur permet de réintégrer les chefs de file du rock d'alors, avec une accointance toute particulière pour le Hard rock. Mais pas le choix, décision est prise de ressortir l'album Return to base, agrémenté de tout ce que le groupe a pondu de nouveau depuis. Et nous voici avec ce « We'll bring the house down » au titre évocateur et au logo dessiné par Chas Chandler. Je vous épargne donc le descriptif et vous renvoie à ma précédente kro pour les titres déjà connus. On va finir par en prendre l'habitude avec ces damnés rosbifs ! Pour le reste, voilà les 6 titres bonus !

« We'll bring the house down » concurrence STATUS QUO sur le domaine du Boogie. On évolue dans un Hard rock de fort belle tenue, titre rapide et sans concession, qui prouve ô combien que le groupe est loin de rendre les armes. « Dizzy mama », ancienne face B de « Giny Giny », semble sortie de la besace des Texans barbus de ZZTOP, pour peu que le révérend ait eu envie de sprinter au lieu de jouer les laid back ! En revanche, ça dépote sévère, les gars ne plaisantent pas ! On continue dans la débauche de son avec « Night starvation », qui sonne tel un doowop punky joué à 100 à l'heure ! Leur version du « Okey cokey » traditionnel est bien fendante. Enfin « 9 to 5 » et « Not tonight Josephine » achèvent cette fête rock'n'roll avec toute la bonne humeur qu'on leur connaît !

Je vous le fais pas dire, on n'a pas eu le temps de reprendre son souffle ! Quel sprint ! Bien évidemment, ce We'll bring the house down agrémenté des titres bonus est prioritaire sur Return to base, actualité oblige ! Bref, nous voici avec des SLADE morts de faim et prêts à reprendre le monde d'assaut ! Quel incroyable destin !

A lire aussi en GLAM-ROCK par ERWIN :


SLADE
The Amazing Kamikaze Syndrom (1983)
Les kamikazes du rock




Joan JETT
Glorious Results Of A Mispent Youth (1984)
Pas gachée la jeunesse!


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Noddy Holder (chant-guitare)
- Dave Hill (guitare)
- Jim Lea (basse-claviers-violon)
- Don Powell (batterie)


1. We'll Bring The House Down
2. Night Starvation
3. Wheels Aint Coming Down
4. Hold On To Your Hats
5. When Im Dancin I Aint Fighting
6. Dizzy Mamma
7. Nuts Bolts And Screws
8. My Baby's Got It
9. Lemme Love Into Ya
10. I'm A Rcoker
11. Chakeeta
12. Don't Waste Your Time
13. Sign Of The Times
14. I'm Mad
15. Giny Giny
16. Not Tonight Josephine
17. Okey Cokey
18. 9 To 5



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod