Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  E.P

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet E.P
 



TRUST - En Attendant (1988)
Par NESTOR le 13 Mai 2018          Consultée 256 fois

En 1988, cela fait deux années que TRUST est séparé suite aux dissensions qui ont accompagné la sortie du moyennement convaincant Rock'n' Roll. Cet intermède a permis à Bernie de sortir deux albums solos (l’excellent, mais anachronique, Couleur Passion et En Avoir Ou Pas), et à Nono d’accompagner Johnny Hallyday.
Ces courtes escapades semblent salvatrices pour le groupe qui se reforme et entreprend une tournée qui l’amène à effectuer deux dates à Bercy en première partie d’IRON MAIDEN dans le cadre des Monsters Of Rock. L’espoir suscité par cette reformation, puis cette tournée, est immense. Le public attend avec impatience le retour en studio des enfants prodiges du hard rock français.

Malheureusement, si le retour sur scène est très probant, la suite est bien plus décevante. Destiné à faire patienter le public avant la sortie attendue d’un sixième album, TRUST commercialise ce En attendant… qui a tout du recueil de démos et de chutes de studio. En effet, seuls deux titres originaux, "Good Time" et "Allez Monnaie Blues", sont présents sur ce disque. Le reste n’étant constitué que de reprises, de versions live ou bien de ce que l’on pourrait appeler pudiquement de délires. Alors soit, ces deux morceaux ne sont pas foncièrement mauvais avec leur ambiance très rock, très hard rock même. Le métier et l’expérience s’expriment encore, mais nous sommes bien au-dessous de ce que TRUST nous a montré de manière magistrale dans ses quatre premiers opus.

Pourtant le son, qui met notamment bien en valeur les guitares, est probant. Et comme l’attente du public est forte, tout concours à ce que ce soit une réussite. Mais la sauce ne prend pas. Tout au plus pouvons-nous reconnaître à "Allez Monnaie Blues" un certain charme avec son couplet déclamé par Bernie et ses paroles corrosives qui lui auraient été inspirées par la participation de TRUST au projet « Chanteurs Sans Frontière » initié par REANUD et Valérie LAGRANGE. Un projet qui avait pour but de venir en aide aux populations d’Ethiopie et qui a débouché sur la vente de 24 millions d’exemplaires de la chanson "SOS Ethiopie". "Allez Monnaie Blues", tout comme "Good Time", figurent également dans une version anglaise bien dispensable, mais qui laisse à penser que la reformation avait pour vocation à lancer le groupe au-delà des limites de l’hexagone.

Au registre des reprises, nous retrouvons le "Boum Boum" de John Lee HOOKER dans une version aussi énergique que groovy. Les guitares sont omniprésentes et, bien que chantant en anglais, Bernie se montre très à l'aise. Bon, il est vrai que les paroles sont des plus simples et des plus répétitives. Vient ensuite une version assez réussie du "Paint It Black" des ROLLING STONES qui, pour le coup, pâtit de l’accent « frenchie » de Bernie. C’est dommage car, tant au niveau du phrasé que de l’instrumentation, le résultat est assez heureux. Une fois de plus, les guitares se taillent la part du lion et transforment ce morceau rock en brûlot heavy.

Nous avons ensuite droit à une excellente version live de "Surveille Ton Look" qui aurait vraiment gagné à être intégrée à l’album Paris By Night sorti la même année. Mais avec déjà 75 minutes au compteur, ce dernier frôle déjà les limites techniques du CD et ne pouvait accueillir en son sein les 9 minutes magiques de cette version.
Le groupe y démontre toute sa maîtrise de la scène : un grand moment transcendé par la rage, la mélancolie et la verve de Bernie, et par des interventions magiques de Nono. Une interprétation qui s’affranchit considérablement de son pendant studio, indéniablement le meilleur moment du disque. Le meilleur moment, mais pas le moment « phare » !
Cette place étant dévolue à la reprise / réadaptation du "Petit Papa Noël" de Tino ROSSI. Un titre qui a failli sauver ce disque par sa seule présence tant il est jouissif, surprenant, frais et drôle. C’est d’ailleurs le seul morceau de En Attendant... qui a laissé une (petite) trace dans la mémoire des fans. Cependant, une fois passée la surprise, ce bon morceau doit être remis à sa place : c’est un excellent titre pour une face de B de 45 tours ou en bonus d'une compilation.

Et on en vient alors à contempler l’étendue du désastre en songeant que c’est cette (bonne) plaisanterie qui sauve le disque et qui fait office d’arbre cachant le désert. Le constat est alors d'autant plus amer quand on sait que ce qui semble avoir été enregistré à la bonne franquette, dans une ambiance décontractée, pour faire office d’apéritif, a en fait donné lieu à d’énormes tensions entre les membres du groupe. Tensions qui ont débouché très rapidement sur une nouvelle séparation. Nono, opposé à la sortie de cet album pour lequel il n'a pas participé à l'écriture, décidant de quitter le groupe.
Pauvreté artistique, désastre en termes de gestion de carrière comme en termes de crédibilité, manque de cohérence dans le choix des titres, décidément ce « En Attendant » ne fait pas les choses à moitié.
La seule chose que l’on ne peut retirer à ce mini album, c’est que son titre annonçait un peu la couleur.
Bon, on passe vite à autre chose ?

A lire aussi en HARD ROCK par NESTOR :


TRUST
Trust (1979)
Les débuts d’un futur très grand.




SUICIDAL TENDENCIES
Get Your Fight On! (2017)
Mini album mais maxi qualité.


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Bernie Bonvoisin (chant)
- Farid Medjane (batterie)
- Frédéric Guillement (basse)
- Norbert 'nono' Krief (guitares)
- Yves 'vivi' Brusco (guitares)


1. Good Time
2. Boom Boom (reprise De John Lee Hooker)
3. Allez Monnaie Blues
4. Paint It Black (reprise Des Rolling Stones)
5. Petit Papa Noel (reprise De Tino Rossi)
6. Surveille Ton Look (live 88)
7. Good Time (version Anglaise)
8. Alley Money Blues (version Anglaise)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod