Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1978 Prends Pas Ton Flingue
1979 Trust
1980 Repression
1981 Marche Ou Creve
1983 Trust Iv
1984 Rock'n'roll
1988 Paris By Night
1989 En Attendant
1992 Live
1996 Europe Et Haines
1997 A Live - Tour 97
2000 Ni Dieu Ni Maître
2001 Tribute To Trust
2006 Soulagez-vous Dans Les U...
  Soulagez-vous Dans Les U...
2008 13 à Table
2018 Dans Le Même Sang
 

- Membre : Iron Maiden

TRUST - Trust Iv (1983)
Par NESTOR le 28 Avril 2018          Consultée 571 fois

Plus fréquemment connu sous le nom d’Idéal, ou de Trust IV, le quatrième disque de TRUST, tout comme cela était le cas avec son premier, ne porte pas de nom. Après le très violent Marche ou Crève (1981), qui avait été un « échec » commercial au regard des résultats de son prédécesseur, TRUST se devait impérativement de réagir. Mais de quelle manière ?

Difficile en effet d’opposer une pseudo démarche intègre pour Marche Ou Crève, à une hypothétique orientation commerciale de Répression. Les deux disques opérant dans une veine heavy metal / hard rock relativement proche. Ce dernier, bien que très varié, n’a objectivement pas grand-chose de « commercial », et doit en très grande partie l’énormité de son succès auprès du grand public au morceau d’exception qu’est "Antisocial".
Alors que faire ? La réponse donnée par TRUST est un peu bâtarde et surtout très déconcertante. Un peu comme s’il ne parvenait pas à trancher, le groupe propose un album composé de deux facettes assez distinctes.

La première face du disque (nous sommes encore à l’ère du vinyle) est assez proche de l’esprit de ses prédécesseurs. Des titres très marqués heavy aux textes incisifs et concernés. C’est ainsi le cas de "Varsovie" qui traite de la situation politique en Pologne alors en « Etat de Guerre », et notamment du Syndicat Solidarnösc dont la pochette de l’album reprend les couleurs. Mais également de "Par Compromission", qui aborde une fois de plus un thème cher à TRUST, la religion. On peut aussi trouver des titres variés à l’image de "Idéal" aux sonorités et à la structure très « grand public ». Ce titre, sera d’ailleurs largement diffusé en radio, ce qui générera une réaction d’incompréhension chez de nombreux fans qui crieront à la trahison à l’écoute des chœurs et des saxophones. Nous ne sommes pourtant pas très loin de certains titres présents sur Répression. La différence essentielle est plus à rechercher dans les textes qui sont bien plus obscurs que par le passé. Difficile en effet, d’interpréter avec certitude l’accumulation de brides de phrases qui composent ce morceau. Ce changement de style est également perceptible sur des titres comme "Le Pouvoir Et La Gloire", et à un degré moindre dans "Les Armes Aux Yeux" (qui aborde l’univers carcéral, autre thème de prédilection de TRUST). S’il est difficile de porter un jugement artistique et de dire que les textes sont moins bons ou moins travaillés, il est indéniable qu’ils sont moins évidents à cerner.

La deuxième partie du disque, appelée à l’époque « La face du diable », est quant à elle totalement différente de l’inspiration habituelle du groupe. Attention, nous sommes là bien loin des incantations à la VENOM, et à mille lieues des errances bucoliques de DEICIDE. Pour l’occasion, TRUST s’est considérablement éloigné de son style de prédilection et s’est inspiré de « La Damnation De Faust », l’opéra de BERLIOZ. Le livret intérieur montre d’ailleurs, Méphistophélès enlaçant de manière ambigue une de ses victimes.
L’ensemble est puissant, et baigné dans une atmosphère un peu trouble, qui se voit renforcée par l’utilisation de sonorités inhabituelles pour TRUST. Des chœurs religieux accompagnent "Le Pacte", des violoncelles enrichissent "Purgatoire", des bruitages angoissants sont incorporés à "Jugement Dernier". Les paroles sont dans l’ensemble très inspirées et abordent en filigrane un thème qui devient cher au groupe : l’intégrité. Avec cette question récurrente, doit-on vendre son âme au diable pour réussir ? Au regard de l’évolution qu’est justement en train de vivre le groupe en matière musicale, cette thématique apparaît fort à propos.

La production est excellente, tout autant que l’interprétation. Il faut d'ailleurs noter l'arrivée de Clive BURR aux baguettes. Celui-ci apporte un plus réel par rapport à ses prédécesseurs et est d'ailleurs mixé très en avant. Le résultat final est assez surprenant et l’on peut comprendre aisément que, lors de sa sortie, ce disque ait été considéré comme un peu bancal et comme étant assimilé à une tentative d’accroître le facette « grand public » du groupe, par les fans. Pourtant on ne peut que saluer la démarche courageuse et novatrice du groupe. Avec un effort supplémentaire sur certains textes, et un ou deux titres forts en plus, TRUST aurait pu nous proposer un nouvel album de référence.

Bien loin de mériter toutes les critiques dont il a fait l’objet à sa sortie, ce Trust IV est un très bon album à qui il ne manque pas grand-chose pour être considéré comme un classique.

Morceaux à écouter en priorité : "Par Compromission", "Idéal", "Purgatoire.

A lire aussi en HARD ROCK par NESTOR :


TRUST
Trust (1979)
Les débuts d’un futur très grand.




TRUST
Paris By Night (1988)
Enorme premier album live.


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Bernie Bonvoisin (chant)
- Clive Burr (batterie)
- Mohamed 'moho' Chemleck (guitares)
- Norbert 'nono' Krief (guitares)
- Yves 'vivi' Brusco (basse)


1. Par Compromission
2. Varsovie
3. Les Armes Aux Yeux
4. Idéal
5. Le Pouvoir Et La Gloire
6. Purgatoire
7. Le Pacte
8. La Luxure
9. Jugement Dernier



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod