Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1978 Prends Pas Ton Flingue
1979 Trust
1980 Repression
1981 Marche Ou Creve
1983 Trust Iv
1984 Rock'n'roll
1988 Paris By Night
1989 En Attendant
1992 Live
1996 Europe Et Haines
1997 A Live - Tour 97
2000 Ni Dieu Ni Maître
2001 Tribute To Trust
2006 Soulagez-vous Dans Les U...
  Soulagez-vous Dans Les U...
2008 13 à Table
2018 Dans Le Même Sang
 

- Style : Vulcain
- Membre : Iron Maiden

TRUST - A Live (1997)
Par NESTOR le 17 Juillet 2018          Consultée 298 fois

La reformation tant médiatisée de TRUST à peine digérée, le groupe s’embarque dans une tournée qui débute par un concert au Bol d’Or, devant 40 000 spectateurs, pour se poursuivre par deux soirées qui affichent complets au Zénith de Paris, et une date au Printemps de Bourges, avec pas moins que MACHINE HEAD en première partie. Le groupe fait fi du contretemps lié au départ de leur batteur qui leur fait faux bond à l’issue de leur première date, en embauchant Hervé KOSTER. TRUST poursuit donc la tournée et profite de l’occasion pour enregistrer un album live, sobrement intitulé A live.
Celui-ci est axé principalement sur l’album Europe & Haines que le groupe vient de sortir. Seuls 5 titres ("Le Mitard", "L’Elite", "Antisocial", "Instinct De Mort" et "Préfabriqué") sont issus des premiers albums du groupe. Si la set-list est assez frustrante, elle permet au moins de découvrir Europe & Haines sous un autre angle.

Le groupe est en très grande forme, comme le démontrent les versions atomiques de "Préfabriqué" avec son intro en mode bulldozer ou la reprise de Chuck BERRY, "Rock Over Beethoven". Le son est très puissant, le public explosif (et mixé de manière très adroite), et le groupe semble vraiment s’éclater sur scène. La section rythmique est bien plus mise en valeur que dans les albums studio. Cela est peut-être dû au fait que NONO n’étant pas secondé par un second guitariste a laissé plus d’espace au couple basse / batterie.
Quoi qu’il en soit, il abat un boulot formidable, aussi bien dans les parties rythmiques que dans ses envolées en soliste. Et il parvient à combler cette absence sans que le son, qui demeure très agressif, n’en pâtisse.
Son acolyte n’est pas en reste, BERNIE se montrant également impérial de présence et de gouaille.
Et de fait, nous avons droit à une interprétation très convaincante, ce qui permet de mieux apprécier des titres nouvellement présentés au public, comme pouvaient l’être "Reac Prendre A Vivre", "Fais Où On Te Dit De Faire" ou "Tous Ces Visages".

Le disque comprend deux des trois reprises que le groupe interprétait alors sur scène. Outre la reprise de Chuck BERRY précitée, le "That’s All Right Mama" de Bob DYLAN est présent, alors que le "There’s Gonna Be Some Rockin" d’AC/DC a été passé à la trappe. Cette omission est assez surprenante, mais n’est malheureusement pas la seule. En effet, alors que TRUST donnait des concerts de plus de deux heures, A Live ne dure guère plus d’une heure. Ce choix de sortir un album simple est d’autant plus étrange que trois ans plus tard, le groupe a ressorti ce même disque sous le nom de Still A Live, à destination du marché européen. Sur celui-ci, NONO et David JACOB ont ajouté six titres, dont les trois classiques que sont "Police-Milice", "Bosser Huit Heures" et "Les Templiers".
Cette double sortie dans des formats différents pourrait donc ressembler à une vilaine opération marketing. La véritable raison semble bien moins sordide : si A Live était destiné à supporter la sortie d'Europe & Haines dont huit titres sont issus, Still A Live avait, lui, un objectif moins spécifique, et était plus destiné à faire la promotion du groupe dans son ensemble.
Mais dans les faits, l’achat de ce A Live est rendu totalement incongru de par l’existence de son pendant « double disque », que l’on peut également trouver dans une édition comprenant un DVD.

Un live très honnête donc, mais qui pâtit rétrospectivement de la comparaison avec Still A Live.

A lire aussi en HARD ROCK par NESTOR :


TRUST
Trust Iv (1983)
Bon album, à l'orientation grand public déroutante




TRUST
Trust (1979)
Les débuts d’un futur très grand.


Marquez et partagez





 
   NESTOR

 
  N/A



- Bernie Bonvoisin (chant)
- David Jacob (basse)
- Hervé Koster (batterie)
- Norbert 'nono' Krief (guitares)


1. Reac Prendre A Vivre
2. Ça Vient Ca Meurt
3. Instinct De Mort
4. Fais Où On Te Dit De Faire
5. J'ai Vu Dieu
6. Tout Ce Qui Est Bon Est Mal
7. Roll Over Beethoven
8. That's Allright Mama
9. Préfabriqués
10. Tous Ces Visages
11. La Tounga !
12. L'élite
13. On Lèche, On Lâche, On Lynche
14. Le Mitard
15. Antisocial



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod