Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1980 Iron Maiden
1981 Killers
1982 The Number Of The Bea...
  The Number Of The Beast
1983 Piece Of Mind
1984 Powerslave
1985 Live After Death
1986 Somewhere In Time
1988 Seventh Son Of A Seve...
1990 No Prayer For The Dyi...
  The First Ten Years #1
  The First Ten Years #2
  The First Ten Years #3
  The First Ten Years #4
  The First Ten Years #5
  The First Ten Years #6
  The First Ten Years #7
  The First Ten Years #8
  The First Ten Years #9
  The First Ten Years #10
1992 Fear Of The Dark
1993 A Real Live Dead One
  Live At Donington
1994 Raising Hell
1995 The X-factor
1996 Best Of The Beast
  Virus
1997 A Tribute To The Best Ba...
1998 Virtual Xi
1999 Ed Hunter
  Transilvania 666
2000 Brave New World
2002 Rock In Rio
  Rock In Rio
  Eddie's Archives
  Edward The Great
  A Tribute To The Beast
2003 Visions Of The Beast
  Wildest Dreams
  Wildest Dreams - Dvd Sin...
  Dance Of Death
  Slave To The Power (the ...
2004 No More Lies Dance Of De...
  The Early Days
2005 The Number Of The Beast
  The Trooper
  Death On The Road
  Death On The Road
  The Piano Tribute To Iro...
2006 The Reincarnation Of Ben...
  A Matter Of Life And ...
  The Hand Of Doom Orchest...
2008 Live After Death
  Maiden Heaven
  Somewhere Back In Time -...
2009 Flight 666 The Film
2010 El Dorado
  The Final Frontier
2011 From Fear To Eternity
2012 En Vivo!
  En Vivo!
2013 Maiden England '88
  Maiden England '88
2015 The Book Of Souls
2017 The Book Of Souls - Live...
 

- Style : Saxon
- Membre : Ian Gillan , Trust
 

 Site Officiel (247)

IRON MAIDEN - Powerslave (1984)
Par CHIPSTOUILLE le 15 Septembre 2018          Consultée 393 fois

On n'arrête plus IRON MAIDEN en ce milieu d'années 80. Le groupe enchaîne les albums sur les tournées mondiales et vice-versa. Powerslave, 5ème album du combo au line-up enfin stabilisé est conçu en grande partie dans l'hiver maritime de Guernesey, le disque est achevé et enregistré dans la douce chaleur des Bahamas. La solide expérience accumulée se combine ici à l'enthousiasme de la jeunesse, pour accoucher de l'un des meilleurs albums de tous les temps.

Powerslave combine ainsi les atouts des 4 albums précédents. L'urgence et la violence qu'il partage avec le premier ne s'estompe réellement que sur les passages ambiants de "Rime of the Ancient Mariner". De Killers, on a repris la structure, avec les gros temps forts placés stratégiquement en début et fin de disque. De Number of the beast, Powerslave hérite la force de ses hits. Pas de chichi ici, "Aces High" rivalise aisément avec "The Number of the Beast", "Powerslave" avec "Run to the Hills" et "Rime of the Ancient Mariner" avec "Hallowed by thy Name". De Piece of Mind enfin, c'est la grammaire plus savante et le savoir faire, qui enjolivent notamment "Rime of the Ancient Mariner" ou "Losfer Words (Big 'Orra)" d'agréments plus complexes.

Les rares personnes qui adressent des critiques à Powerslave (les vils coquins) lui reprochent en général, comme nous l'avions fait pour Killers, son ventre mou. Personne n'est sourd, l'écart de qualité est flagrant. Votre appréciation de l'album dépendra donc en premier lieu de cette moitié d'album légèrement en deçà. Placer une instrumentale, "Losfer Words", en troisième position était assez gonflé, d'autant que "The Duellists" possède de même une longue section instrumentale (du velour, ceci étant).

Mais contrairement aux (légers) faux-pas enchaînés de Killers, les 4 (3?) titres médians proposent une alternance de tempi heureux. "Flash of the Blade" ne pèche que très légèrement par son refrain. Côté guitares il y a de la gnaque, et c'est une petite merveille mélodique. Idem pour "Back in the Village", hit Speed Metal sans concession, moule original et donc indépassable d'une longue lignée des futurs faux hits placés en début d'album.

Mais c'est par ses hits, les vrais, que Powerslave brille. Le titre éponyme combine plusieurs idées: on y retrouve une cavalcade désormais typique ornée d'une arabesque (1) du plus bel effet (serait-ce lui qui aurait donné des idées aux BANGLES 2 ans plus tard?). "Aces High" et le mythique discours de Churchill nous donne des ailes (facile, je sais). Le riff en acier trempé de "2 minutes to midnight" est imparable. Un candidat très sérieux au titre de meilleur tube du combo.

Dans les détails, méticuleusement agencés, Powerslave se révèle être l'album phare d'IRON MAIDEN. Avant d'intituler leur album suivant "Somewhere in time", le groupe nous fait déjà voyager dans le temps. A l'exception de "Losfer Words" (2) et éventuellement "Back in the village" (nouvelle référence à la série "The Prisoner"), tous les titres font écho à une période ou un événement passé (3), réels ou imaginaires. Cette profusion de mélodies, de tours de passe-passe à la guitare, de basse sautillante qui sert à quelque chose, le tout parsemé d'ambiances hétéroclites soigneusement choisies, font de Powerslave le meilleur album de sa catégorie, juste derrière "Defenders of the faith". En 1984 les britanniques règnent sur le monde. Ce qui n'est pas un mince exploit compte tenu de la concurrence outre atlantique.


(1) J'ai essayé de me documenter sur la musique orientale afin d'employer ici le terme adéquat. A priori c'est une histoire tétracordes, qui se distinguent de la gamme occidentale à coups de quart, tiers et 9ème de tons... Aucune idée de comment cela peut être reproduit avec les frettes d'une guitare électrique qui impose les demis-tons (à l'aide du vibrato? ça doit être super chaud...). J'emploie donc le terme "arabesque" qui est donc super générique et non approprié. Que les connaisseurs me pardonnent.
(2) Précisons la traduction approximative du titre, il s'agit d'une version déformée de "Lost for words (Big Horror) que l'on pourrait traduire par "j'sais pas quoi dire (quelle horreur)".
(3) A l'horloge de la fin du monde pour "2 minutes to midnight", et donc indirectement la guerre froide lorsque le titre fut écrit. Pour l'anecdote, l'heure vient de retrouver son niveau le plus élevé depuis 1953 à "2 minutes avant minuit" cette année 2018.

A lire aussi en HARD ROCK par CHIPSTOUILLE :


IRON MAIDEN
The Number Of The Beast (1982)
In my cold cell...

(+ 1 kro-express)



IRON MAIDEN
Killers (1981)
Attack of Killers' B's


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Adrian Smith (guitare, chœurs)
- Nicko Mc Brain (batterie)
- Bruce Dickinson (chant)
- Dave Murray (guitare)
- Steve Harris (guitare basse, chœurs)


1. Aces High
2. 2 Minutes To Midnight
3. Losfer Words (big 'orra)
4. Flash Of The Blade
5. The Duellists
6. Back In The Village
7. Powerslave
8. Rime Of The Ancient Marriner



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod