Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (6)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1980 Iron Maiden
1981 Killers
1982 The Number Of The Bea...
  The Number Of The Beast
1983 Piece Of Mind
1984 Powerslave
1985 Live After Death
1986 Somewhere In Time
1988 Seventh Son Of A Seve...
1990 The First Ten Years #1
  The First Ten Years #2
  The First Ten Years #3
  The First Ten Years #4
  The First Ten Years #5
  The First Ten Years #6
  The First Ten Years #7
  The First Ten Years #8
  The First Ten Years #9
  The First Ten Years #10
  No Prayer For The Dyi...
1992 Fear Of The Dark
1993 A Real Live Dead One
  Live At Donington
1994 Raising Hell
1995 The X-factor
1996 Virus
  Best Of The Beast
1997 A Tribute To The Best Ba...
1998 Virtual Xi
1999 Ed Hunter
  Transilvania 666
2000 Brave New World
2002 Rock In Rio
  Rock In Rio
  A Tribute To The Beast
  Edward The Great
  Eddie's Archive
2003 Visions Of The Beast
  Slave To The Power (the ...
  Wildest Dreams
  Wildest Dreams - Dvd Sin...
  Dance Of Death
2004 No More Lies Dance Of De...
  The Early Days
2005 The Number Of The Beast
  The Trooper
  Death On The Road
  Death On The Road
  The Piano Tribute To Iro...
2006 The Reincarnation Of Ben...
  A Matter Of Life And ...
  The Hand Of Doom Orchest...
2008 Live After Death
  Maiden Heaven
  Somewhere Back In Time -...
2009 Flight 666 The Film
2010 El Dorado
  The Final Frontier
2011 From Fear To Eternity
2012 En Vivo!
  En Vivo!
2013 Maiden England '88
  Maiden England '88
2015 The Book Of Souls
2016 L'odyssée De La Bête
2017 The Book Of Souls - Live...
2020 Nights Of The Dead, Lega...
2021 L'héritage De La Bête
  Senjutsu
 

- Style : Saxon
- Membre : Ian Gillan , Trust, Smith/kotzen
 

 Site Officiel (549)

IRON MAIDEN - Virtual Xi (1998)
Par CHIPSTOUILLE le 21 Janvier 2022          Consultée 553 fois

66, j’ai compté 2 fois pour être sûr. Était-ce un hommage caché à "The Number of the Beast" ? Personne n’a-t-il trouvé à redire pendant les sessions studio ? Blaze Bailey nous assène donc 66 fois Don’t you think I […] au cours de the "Angel and the Gambler". Tu m’étonnes si plus personne ne pouvait l’encadrer à la fin, ce pauvre bougre ! Si vous souhaitez ruiner la carrière d’un chanteur, demandez à Steve Harris, il connaît la méthode. Le pire, c’est que le titre a un côté rock‘n'roll avec ses nappes d’orgue Hammond loin d’être désagréable. Mais dès 3’35, tout est dit. Donc coupez, remballez le matos, merci Zizi. Et les soli ? Mais aucun solo ne peut sauver ça. Bon casez la passe de soli après, si vraiment vous voulez, un petit fade out et c’est marre. Ce n’était vraiment pas la peine de nous infliger le jam le plus pénible de l’histoire du Metal. Personne ne s’est exclamé No I don’t think you whatever, just shut the f*ck up Blaze ! durant les 9 minutes 53 secondes éprouvantables (1) que dure le titre ? Combien de fois se repasse-t-on le même titre durant des sessions d’enregistrement ? Au moins 66 fois, non ?

Ce qui est rigolo, c’est que tout le monde pense que "The Angel and the Gambler" est la chanson la plus abominablement répétitive de IRON MAIDEN. Pourtant, sur le même album, là, juste à côté, Blaze nous balance "Don’t look to" 84 fois au sein de "Don’t Look to the Eyes of a Stranger". 84 ! Record battu ! Sauf qu’arrivé là, à force, le cerveau a décroché. D’autant que la montée en puissance, ce coup-ci, arrive sur quelque chose de plus concret. Ça nous fait donc un total de 150 "Don’t" combinés sur 2 titres. A la fin, même quand on apprécie DAFT PUNK, duo qui n’est pas réputé pour son sens de la variation, on en a un peu marre, faut avouer. J’en viens à penser que l’éprouvant Human After All était une tentative de laver IRON MAIDEN de cet affront.

Même topo pour "The Clansman" et ses 9 minutes ? Non, épargnons cette ode à l’Ecosse et William Wallace qui, 3 ans après la sortie de Braveheart, sent tout de même l’opportunisme à plein nez. Le groupe a vidé tout son sac sur The X Factor. IRON MAIDEN est donc revenu à des sujets plus récréatifs. Musicalement, le titre tient la route. On rognerait bien 2 minutes de plus ici. Mais comme "Freedom" n’est ici répété que 16 fois, ça passe. Mouais. Vous êtes nombreux à apprécier "Lightning Strikes Twice" ? Mouais aussi. A ce tarif-là, côté refrains ratés, je préférais encore "Invaders".

Après ? On retrouve les artéfacts qui ont causé bien des problèmes à l’album précédent, et ce n’est toujours pas Blaze Bayley le plus à blâmer. Quelques décélérations arrivent comme autant de cheveux sur la soupe. "The Educated Fool" a un gimmick sympatoche qui sied plutôt bien au jeu de Nicko McBrain, tant qu’il lui faut varier les éléments de la batterie. Mais dès qu’il fait preuve d’un peu de linéarité, ça trainasse (flagrant sur les passages qui commencent par "Time Will Flow"). On retrouve le problème sur "Como Estais Amigo" et "Lightning Strikes Twice". A noter cependant que Gers et Murray sont moins brouillons que sur les 3 précédentes offrandes, et s’améliorent côté soli en particulier sur ces titres-là. Mais comme Nicko n’assure pas le minimum syndical derrière, tout cela reste très bancal.

Tout n’est pas à jeter non plus sur Virtual XI. Je comprends même les rares personnes qui tentent de réhabiliter cet album maudit. Même la pochette, à l’exception de son stade de foot, j’ai un petit faible pour elle. Les logos en feu, j’ai toujours trouvé ça cool. Donc votre acceptation de la débandade de Virtual XI dépend surtout de votre taux de tolérance à la répétition, et aux longueurs, et aux décrochages de la batterie et aux refrains pas terribles, et au manque d’inspiration... Merde. Sauvons cependant "Futureal" qui, pour une raison que j’ignore, subit bien des quolibets. Elle fait juste plaisir par où elle passe. C’est la formule de "Back in the Village", mais avec un Blaze Bailey hargneux au chant. Ce n’est pas un chef-d’œuvre, mais c’est simple et efficace, je prends. Enfin, ça ne suffit pas à sauver l’album, faut pas déconner.

(1) Faute de frappe à l'origine involontaire, que j'ai décidé de laisser intacte. Le néologisme me semble tout à fait approprié!

A lire aussi en METAL par CHIPSTOUILLE :


CRADLE OF FILTH
Existence Is Futile (2021)
A tad "too much", isn't it ? Qu'est ce qu'il dit ?




IRON MAIDEN
Powerslave (1984)
40 siècles d'histoire les contemplent


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Blaze Bailey (chant)
- Steve Harris (guitare basse)
- Janick Gers (guitare électrique)
- Dave Murray (guitare électrique)
- Nicko Mcbrain (batterie)


1. Futureal
2. The Angel And The Gambler
3. Lightning Strikes Twice
4. The Clansman
5. When Two Worlds Collide
6. The Educated Fool
7. Don't Look To The Eyes Of A Stranger
8. Como Estais Amigos



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod