Recherche avancée       Liste groupes



      
CHANSON MéTISSéE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : TÊtes Raides, Pierre Perret , Renaud, Mano Negra, Les Vrp
- Membre : La Commune Refleurira

Les OGRES DE BARBACK - Vous M'emmerdez ! (2014)
Par RAMON PEREZ le 18 Avril 2021          Consultée 627 fois

Je me rappelle que la première écoute de cet album, peut-être aussi la deuxième, ne m’avait pas particulièrement convaincue. Et puis, au fil du temps, la plupart de ces morceaux se sont bien imprimés dans ma tête. Certains font même désormais bonne figure de classiques ogresques, après ces quelques années où le groupe les a défendus sur scène. Les OGRES DE BARBACK arrivent maintenant à sortir des albums qui se dévoilent et se bonifient à l’usage ; intéressant. C’est sans doute ici que l’on peut sentir l’expérience de ce collectif à nul autre pareil, qui a démarré l’aventure en 1994. Vingt ans ininterrompus de concerts ainsi que d’albums pour les petits et grands. Ça se fête évidemment ; et quel meilleur cadeau d’anniversaire qu’un nouveau disque ?

Il y a une forme de certitude, de force sereine dans cette nouvelle production. On sent un groupe qui sait parfaitement qui il est, ce qui le tient mais aussi ce vers quoi il veut encore aller. Fondamentalement, c’est un groupe de chansons dans la lignée de BRASSENS/RENAUD. "Ma guinguette préférée", la dernière piste, est évidemment une référence directe au second, dont on entend aussi les accents dans la chanson qui la précède. Pour le premier c’est souvent plus subtil, disons une histoire de structure musicale, mais il y a aussi des parentés plus directes. En particulier on peut parler de "Condkoi", chanson-Guignol (qui tape sur les flics) dans la droite ligne d’ "Hécatombe" avec, sous le côté léger et rigolard, une violence des plus jubilatoires (sauf que BRASSENS ne s’excusait pas à la fin).

Parce qu’on a le droit après 20 ans d’avoir de nouvelles références, il nous faut ici parler d’Allain LEPREST, immense auteur et interprète disparu en 2011, auquel la seconde chanson est dédiée. La plupart des morceaux ont une petite introduction parlée ; on entend pour celle-ci le poète dire qu’une chanson doit être confortable. La leçon est parfaitement assimilée avec cet album qui vise simple mais juste. Les Ogres s’y font moins complexes que précédemment au niveau des arrangements, avec moins de morceaux où tout un tas d’instruments se succèdent. En revanche, il y a un superbe travail sur le son qui donne quelque chose de plus moderne. On l’entend dès le titre d’ouverture qui ne sonne comme rien d’autre dans leur discographie (presque une chanson pop). Après vingt ans passés à construire leur son et leur style, les quatre frères et sœurs peuvent sereinement se permettre de faire les choses un peu différemment.

C’est ainsi qu’ils laissent une vraie place à leurs quelques invités, moins nombreux que sur les disques précédents, mais qui participent en revanche entièrement à la conception des chansons sur lesquelles ils interviennent. Ainsi TETES RAIDES (époque Les Terriens, électrique donc) amènent avec eux le titre le plus radical ("Crache", tout est dans le titre), qui aurait largement pu figurer sur son propre album. Plus loin, les Ogres gravent sur leur disque la chanson de leurs hôtes, les slaves CSOKOLOM. L’occasion de retrouver leur éternelle tendance balkanique avec ce morceau récréatif énergisant (sur lequel ils osent en prime tenter une petite touche électro). Mais le gros morceau, c’est la rencontre entre nos quatre Burguière, la fanfare béninoise Eyonlé qui les a ensuite accompagnés sur la tournée des 20 ans et les formidables LO’JO qui ensemble accouchent du plus long titre de la galette, le très cuivré et métissé "Sacré fils".

Ca faisait un moment qu’ils tournaient autour, cette fois-ci les Ogres assument plus ouvertement leurs envies d’Afrique. Outre ce très bon moment, on retrouve notamment un titre plus grave écrit et chanté par Mathilde. Elle y cible les excès des religions, ainsi que le fait également Fred à d’autres endroits. Comme le dit la chanson éponyme : "S’il vous plait, priez dans vos cœurs sans m’emmerder !". Chanson manifeste, coup de gueule en pleine manif pour tous et omniprésence médiatique des tartuffes du politiquement incorrect, claire et nette, mordante et sereine à l’image de ce disque auquel elle a logiquement donné son nom. "Sadique et sévère" a aussi un texte piquant sur les questions divines, magnifié de plus par un travail musical fort bien ouvragé, sorte de chant grégorien, de musique médiévale à l’ambition harmonique ultra-poussée.

C’est la manifestation la plus spectaculaire d’une particularité de ce Vous m’emmerdez !, à savoir une place des chœurs largement plus importante et travaillée. Des fois immanquables, d’autre fois simples ornementations musicales, les quatre frères et sœurs truffent leur nouvel opus d’interventions vocales parfaitement bien senties. Au-delà de cet usage des chœurs, il y a également une foule de petits détails dans les enregistrements présentés à laquelle le groupe ne nous avait pas forcément habitués. On peut retenir des nappes de cordes détonantes, des percussions assez fines ou l’usage fréquent du thérémine. Nombreuses idées inventives que les OGRES DE BARBACK se permettent du haut de leurs vingt ans de ne pas souvent mettre en avant. Si ce disque n’est peut-être pas aussi abouti que son prédécesseur, il n’en reste pas moins une superbe démonstration du talent des quatre frères et sœurs. Un groupe si singulier qu’on arrive à se réjouir de le voir vieillir.

A lire aussi en VARIÉTÉ FRANÇAISE par RAMON PEREZ :


Claude NOUGARO
Petit Taureau (1967)
Tou-lou-sain(s) !




Jacques HIGELIN
Coup De Foudre (2010)
Recréation.


Marquez et partagez





 
   RAMON PEREZ

 
  N/A



- Alice
- Fred
- Mathilde
- Sam
- Leurs Invités


1. Carlos Mervil
2. Pages De Ma Vie
3. Crache
4. Ohm
5. Vous M'emmerdez !
6. Murabeho Imana
7. Expression De Sentiments
8. Condkoï
9. Morsure De Mots
10. Sacré Fils
11. À Cœur Battant
12. Amarisi Amari
13. Sadique Et Sévère
14. Dos Miné
15. Coups D'poids Dans La Gueule
16. Ma Guinguette Préférée



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod