Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1980 Iron Maiden
1981 Killers
1982 The Number Of The Bea...
  The Number Of The Beast
1983 Piece Of Mind
1984 Powerslave
1985 Live After Death
1986 Somewhere In Time
1988 Seventh Son Of A Seve...
1990 The First Ten Years #1
  The First Ten Years #2
  The First Ten Years #3
  The First Ten Years #4
  The First Ten Years #5
  The First Ten Years #6
  The First Ten Years #7
  The First Ten Years #8
  The First Ten Years #9
  The First Ten Years #10
  No Prayer For The Dyi...
1992 Fear Of The Dark
1993 A Real Live Dead One
  Live At Donington
1994 Raising Hell
1995 The X-factor
1996 Virus
  Best Of The Beast
1997 A Tribute To The Best Ba...
1998 Virtual Xi
1999 Ed Hunter
  Transilvania 666
2000 Brave New World
2002 Rock In Rio
  Rock In Rio
  A Tribute To The Beast
  Edward The Great
  Eddie's Archive
2003 Visions Of The Beast
  Slave To The Power (the ...
  Wildest Dreams
  Wildest Dreams - Dvd Sin...
  Dance Of Death
2004 No More Lies Dance Of De...
  The Early Days
2005 The Number Of The Beast
  The Trooper
  Death On The Road
  Death On The Road
  The Piano Tribute To Iro...
2006 The Reincarnation Of Ben...
  A Matter Of Life And ...
  The Hand Of Doom Orchest...
2008 Live After Death
  Maiden Heaven
  Somewhere Back In Time -...
2009 Flight 666 The Film
2010 El Dorado
  The Final Frontier
2011 From Fear To Eternity
2012 En Vivo!
  En Vivo!
2013 Maiden England '88
  Maiden England '88
2015 The Book Of Souls
2016 L'odyssée De La Bête
2017 The Book Of Souls - Live...
2020 Nights Of The Dead, Lega...
2021 L'héritage De La Bête
  Senjutsu
 

- Style : Saxon
- Membre : Ian Gillan , Trust, Smith/kotzen
 

 Site Officiel (551)

IRON MAIDEN - A Matter Of Life And Death (2007)
Par CHIPSTOUILLE le 29 Janvier 2022          Consultée 542 fois

J’ai un tic nerveux. Mon corps le déclenche sans demander ma permission. Il a le don d’agacer tous mes proches. Faut dire que ce n’est pas discret. Il se déclenche lors des repas de famille qui s’éternisent, quand je planchais 4 heures d’affilée à un devoir sur table, ou lorsque je reste à bosser sur mon PC. Je secoue la jambe. Ça a l’air génétique, vu que mon oncle a exactement le même problème. Autant vous dire que quand je partage la table d’autres personnes et que les liquides dans les verres se mettent à trembler, on me jette des regards inquisiteurs. Mais je n’y peux rien, j’ai beau tout faire pour masquer mon impatience instinctive au quotidien, c’est plus fort que moi, c’est nerveux.

Ce qui n’est pas nerveux, en revanche, c’est A Matter of Life and Death, enfin 'AMOLAD', parce que les titres à rallonge, c’est chiant. Il n’y a pas que le titre qui soit à rallonge ou chiant. Aujourd’hui, mon tic s’est déclenché et je m’en suis aperçu. Normalement, quand on écoute un bon disque de Heavy Metal, soit on part loin, soit on tape du pied en rythme, on se mord la lèvre sur les bons soli et on a envie d’headbanguer. Dans le meilleur des cas ("Murder in the Rue Morgue"), on se lève en ayant envie de tout défoncer autour de soi. Alors que mon tic se déclenche au beau milieu, pas du tout en rythme (ça va bien plus vite que Nicko…), comme un réflexe qui vient après de trop longues heures passées au boulot, ce n’est pas normal.

Certains brandissent l’homogénéité de cet album comme une qualité. Mais si trop d’hétérogénéité peut être un défaut (pensée émue pour le superbe mais très inconstant Loss Angeles de THRONE OF CHAOS), l’homogénéité en musique, ça n’est pas une qualité. Je ne me rappelle pas m’être dit une seule fois qu’est-ce que ça fout là ? chez MAIDEN. Si, une fois, avec "Can I Play With Madness". Mais comme c’est une bonne chanson, on lui pardonne tout. Mon petit doigt me dit que sans elle, SSOASS aurait souffert, comme AMOLAD, de son homogénéité.

Avec un tel bloc, ça passe ou ça casse. Soit on aime tout, soit on n’aime rien. Il y a bien de bons plans ci et là, des trucs qui font plaisir à entendre. AMOLAD possède de magnifiques ponts ("These Colours Don’t Run", "The Longest Day", "The Reincarnation of Benjamin Breeg"), quelques refrains sympathiques ("Brighter Than a Thousand Suns", "For The Greater Good of God"), une panoplie de bonnes mélodies disséminées çà et là (l’introduction de "Brighter Than a Thousand suns", le riff de "Out of the Shadow" accompagné à la guitare (électro ?) acoustique…) et quelques introductions mémorables ("The Legacy", "The Pilgrim", "The Longest Day"). On n’a pas tout cité. Toutes ces jolies choses se perdent au milieu du reste de l’album, comme ce tout petit Eddie, perdu au fin fond de sa pochette pourtant réussie.

Quel morceau parvient à tout combiner ? Quel est le "Paschendale" ou le "Futureal" que l’on aurait malgré tout envie de sauver ? "The Pilgrim" et son côté moyen-oriental ? Définitivement une des ambiances que MAIDEN réussit encore le mieux aujourd’hui. Pas loin, mais son riff manque un peu de mordant mélodique. "The Reincarnation of Benjamin Breeg" ? Pas mal, mais ça traîne toujours un peu trop. J’ai beau chercher, il y a toujours un truc qui me gêne. L’album est moins pénible que Dance of Death et ses excès vocaux, mais il lui manque en revanche le punch dont ce dernier bénéficiait par moments. En définitive, je n’arrive pas à trouver qui sauver là-dedans.

A côté des bonnes idées, il y a de nombreux défauts. Beaucoup de soli donnent l’impression qu’ils ont été enregistrés dans les chiottes, il n’y a presque plus d’accélération, la basse de Steve Harris noie parfois tout au point d’être horripilante, et je cherche encore l’utilité des nappes de clavier.

Depuis X Factor, quand j’écoute IRON MAIDEN, je regarde trop souvent les minutes défiler. Sur "Rime of the Ancient Mariner" aussi, avouons, mais à l’époque il n’y en avait qu’une par album. Les plans, les refrains, les paroles, trop d’éléments s’allongent et se répètent. Les morceaux sont construits avec cette idée de tourner en rond. Ce n’est pas qu’un problème de longueur. J’adore OPETH, leur album Morningrise en particulier. Mais "Black Rose Immortal" ne me donne pas cette envie systématique de regarder le compteur. Pourtant, il en dure 20 et sur un plan mélodique, c’est essentiellement du mid-tempo. Ce n’est pas parfait, loin s’en faut, mais à son écoute, je suis transporté et aucun tic dénotant de mon impatience ne vient à se déclencher.

AMOLAD manque soit de nerf, soit d’ambiance. Est-ce que le coup de ciseaux nécessaire, à commencer par virer l’inutile "Lord of Light", lui aurait permis de devenir un excellent album ? Je ne pense pas que 40 minutes auraient vraiment mieux fait que 72. Un nombre aberrant. Même Blackwater Park, l’album le plus long d’OPETH, n’en fait que 67. Pour savoir ça, il a fallu que j’aille vérifier sur leurs albums un par un durant la préparation de cette chronique. Des albums que j’ai écouté un nombre incalculable de fois, sans jamais me préoccuper de leur durée. Alors que chez IRON MAIDEN tout comme chez METALLICA depuis Load, je suis désormais obsédé par celles-ci. Ce n’est pas normal de se faire chier à ce point-là. S’il n’y avait pas écrit IRON MAIDEN sur la pochette d’AMOLAD, je ne l’aurais jamais écouté plus de 2 fois. Tout ceci est beaucoup trop laborieux pour me faire vibrer. Quand je pense que certains ont dû se le coltiner en entier durant la tournée qui a suivi, alors que même quand SLAYER nous fait le coup avec Reign in Blood (29 minutes !), je trouve ça longuet, je suis désolé pour eux. En plus, c’est homogène, ce qui n’arrange donc rien.

Allez ma jambe, arrête de t'impatienter, on va se réécouter un bon album pour changer, efficace et hétérogène comme tu les aimes. Cryptic Writings de MEGADETH, ça te dit ? Oh oui !

A lire aussi en METAL par CHIPSTOUILLE :


IRON MAIDEN
The Number Of The Beast (1982)
In my cold cell...

(+ 1 kro-express)



IRON MAIDEN
Iron Maiden (1980)
Remember yesterday


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Bruce Dickinson (chant)
- Steve Harris (guitare basse, claviers)
- Adrian Smith (guitare électrique)
- Dave Murray (guitare électrique)
- Janick Gers (guitare électrique)
- Nicko Mcbrain (batterie)


1. Different World
2. These Colours Don't Run
3. Brighter Than A Thousand Suns
4. The Pilgrim
5. The Longest Day
6. Out Of The Shadows
7. The Reincarnation Of Benjamin Breeg
8. For The Greater Good Of God
9. Lord Of Light
10. The Legacy



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod