Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1985 Killing Is My Busines...
1986 Peace Sells ... But W...
1988 So Far, So Good... So...
1990 Rust In Peace
1992 Countdown To Extincti...
1994 Youthanasia
  Train Of Consequences
  A Tout Le Monde
1995 Hidden Treasures
1997 Cryptic Writings
1999 Risk
2000 Capitol Punishment - The...
2001 The World Needs A Her...
  Behind The Music
2002 Rude Awakening
  Rude Awakening
2004 The System Has Failed
2005 Greatest Hits: Back To T...
2006 Arsenal Of Megadeth
2007 United Abominations
  That One Night Live: Liv...
  Warchest
2009 Endgame
2010 Rust In Peace Live
  Rust In Peace Live
2011 Th1rt3en
2013 Super Collider
2016 Dystopia
2019 Warheads On Foreheads
 

- Style : Slayer, Annihilator, Anthrax
- Style + Membre : Metallica, Testament

MEGADETH - Endgame (2009)
Par CHIPSTOUILLE le 26 Février 2022          Consultée 327 fois

Autant dire que je suis parti avec un a priori gros comme ça contre Endgame. Il faut dire que l’abyssale nullité de United Abominations avait de quoi faire baisser les bras aux plus endurcis des fans de MEGADETH. Même ceux qui défendaient encore Risk et The World Needs a Hero bec et ongle pouvaient donc être déçus. Déçu, je l’ai été une fois de plus. Je me souviens encore de m’être rendu en magasin découvrir les premiers titres de ce Endgame, sans envie, histoire de voir si le niveau avait été relevé. Dave Mustaine persiste à regarder dans le rétroviseur. Le metal a besoin de redevenir old school. Je crois que c'est fait a-t-il déclaré à l’occasion de la sortie de ce douzième album. Mais le retour à la période dorée n’était-il pas déjà annoncé sur les 3 précédents ? J’avoue que je n’ai pas bien compris cet excès de nostalgie. Endgame fait montre d’une certaine vélocité, surtout en début de course, mais à quoi bon ?

La première impression ne m’a donc pas convaincu de retourner aux affaires. Le problème n'est pourtant pas le même que sur United Abominations. Passons rapidement sur le fait que le titre de l'album est un hommage au film éponyme de Alex Jones, 'amuseur public' qui a fait son beurre en tant qu’adepte de la théorie du complot, aujourd’hui sous le coup d'une condamnation pour diffamation. Passons également sur le fait que Dieu a disparu des remerciements (c'est quand ça l'arrange, on dirait). Endgame est indéniablement plus inspiré que le précédent. Il est cependant très brouillon. Dans la lignée du Christ Illusion de SLAYER, on a ici voulu faire plus rapide et plus bruitiste, mais sans la manière des plus belles années.

MEGADETH est donc devenu un vieux groupe parmi d’autres, qui n’en peuvent plus depuis l'année 2000 de nous promettre le 'retour aux sources'. Que retiendra-t-on du Metal de cette décennie au final ? La vague Death Metal mélodique qui a marqué ses premières années ? L'adjonction du suffixe 'core' à tous les sous-genres possibles et imaginables ? L’essoufflement des formations qui avaient décliné le genre à toutes les sauces dans les années 90 ? Que les jeunes pousses prometteuses telles que GOJIRA ou MASTODON ont bien eu du mal à jouer des épaules pour se faire une place au sommet ? Que trouver de bons techniciens s’est avéré plus facile que de trouver de belles compositions ?

Si je suis finalement revenu faire un tour sur la planète MEGADETH depuis cette découverte peu engageante, c’est grâce au jeu-vidéo Guitar Hero Warriors of Rock. "This Day we Fight" y est décortiquée en 4 pistes dissociables sur lesquelles on peut donc s’exercer à loisir avec les pendants ludiques des instruments originaux. La série de jeu était sur le déclin et peinait à se renouveler. Activision a depuis tenté un ultime retour (1) sans succès, avant de faire le constat qu'il avait définitivement épuisé sa poule aux œufs d'or, une de plus... Micro$oft vient de racheter le poulailler pour la bagatelle de 69 milliards d'euros, un fétu de paille donc. Ça promet pour l'avenir de l'industrie agroalimentaire vidéo-ludique musicale (hein ?). Le jeu est sorti en 2010 et je l’ai acheté pour une bouchée de pain en… 2014, peut-être ? Une fois que je me suis penché sur une pseudo-partition pas si mal fichue, les principaux problèmes de Endgame (2) se sont révélés : son bavardage inutile à la guitare, ses lignes vocales et sa production.

Dave Mustaine a oublié une fois de plus de chanter. Depuis l'échec de Risk, le problème se fait récurrent, insistant dirais-je même ici. Endgame nous propose en sus un révélateur : "The Hardest Part of Letting Go…Sealed with a Kiss. Une balade en partie réussie où le bougre nous prouve qu’il sait encore chanter, à peu près. "How the Story Ends" ne s’en tire également pas trop mal. Mais Dave Mustaine dépasse à peine l’ambitus de Lemmy Kilmister quand il daigne nous sortir quelques notes de son gosier. Le reste est exécuté sans conviction et les dents serrées. Qu’à cela ne tienne, combien de disques de Death Mélodique ai-je adorés sans la moindre trace de chant ? Sauf que Dave chante quand même péniblement et, c’est là où le bât blesse, sonne parfois faux.

Côté production, Andy Sneap s’est fait un nom dans le domaine mais son aura est nimbée de critiques. Était-ce de la lucidité de sa part que d’avoir mixé ces abominables lignes de chant en retrait ? J’aurais bien aimé vous dire quelque chose à propos de James Lomenzo (guitare basse) ou Shawn Drover (batterie), le line-up s’étant à nouveau quelque peu stabilisé. Mais nous avons là des techniciens besogneux qui ont oublié de faire preuve de la moindre originalité.

Parlons enfin du dernier guitariste-technicien en date. Selon Dave Mustaine toujours, Chris Broderick (JAG PANZER, NEVERMORE) serait le meilleur guitariste que MEGADETH ait jamais eu. Grande nouvelle ? Excellent imitateur, meilleur que le malheureux Glenn Drover dont l’éviction n’a pas fait un pli, le gaillard a malheureusement autant de feeling qu’une table de multiplication. Exception faite ici, relevons tout de même, du final de "Bodies". Il semblerait que Chris Broderick soit avant tout le double de Dave Mustaine. Ce qui au lieu de donner le change au dictateur de service, ingrédient vital pour que la formule MEGADETH fonctionne, amplifie ses défauts.

Endgame a été apprécié. Beaucoup voient en lui le meilleur album de MEGADETH sorti entre Cryptic Writings (voire Rust in Peace pour les plus extrémistes) et Dystopia non inclus. Je m’alignerais au moins sur le fait qu’il s’agit du plus beau des quatre étrons consécutifs pondus par MEGADETH dans les années 2000. Pour les oeufs en or en revanche, vous pouvez essayer d'adresser vos réclamations à Robert Kotick, le PDG d'Activision. Depuis qu'il a viré 800 employés de sa société l'année même (2018) où elle a enregistré des bénéfices records, on ne sait plus trop ce qu'il en fait.

(1) Si d’aventure, par exemple à l’occasion d’une brocante, l’envie de vous refaire une partie vous tentait, évitez l’épisode Guitar Hero Live de 2015 comme la peste. Les périphériques (spécifiques) sont abominables (même neufs) et le jeu se base essentiellement sur une histoire d’abonnement qui n’est plus disponible aujourd’hui. Warriors of Rock en revanche était un excellent épisode digne de Guitar Hero 3 en termes de setlist. Il ne méritait vraiment pas tout le déni dont il a été victime à sa sortie. Mais après 5 épisodes sortis en 2009, dont les calamiteux Smash Hit et Band Hero, il était bien difficile de faire preuve d’enthousiasme à sa sortie en 2010.
(2) Même tarif pour "Sudden Death" qui devait être une exclusivité (rendez-vous pris pour la chronique de Th1rt3en!). Heureusement, on avait également le droit à "Holy Wars" dans le trio !

A lire aussi en METAL par CHIPSTOUILLE :


OPETH
Sorceress (2016)
Dans la tempête électrique




IRON MAIDEN
Somewhere In Time (1986)
Back to the future


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Dave Mustaine (vocaux, guitare électrique)
- Chris Broderick (guitare électrique)
- James Lomenzo (guitare basse)
- Shawn Drover (batterie, percussions)


1. Dialectic Chaos
2. This Day We Fight
3. 44 Minutes
4. 1320°
5. Bite The Hand
6. Bodies
7. Endgame
8. The Hardest Part Of Letting Go... Sealed With A Ki
9. Head Crusher
10. How The Story Ends
11. The Right To Go Insane



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod