Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1985 Killing Is My Busines...
1986 Peace Sells ... But W...
1988 So Far, So Good... So...
1990 Rust In Peace
1992 Countdown To Extincti...
1994 Youthanasia
  Train Of Consequences
  A Tout Le Monde
1995 Hidden Treasures
1997 Cryptic Writings
1999 Risk
2000 Capitol Punishment - The...
2001 The World Needs A Her...
  Behind The Music
2002 Rude Awakening
  Rude Awakening
2004 The System Has Failed
2005 Greatest Hits: Back To T...
2006 Arsenal Of Megadeth
2007 United Abominations
  That One Night Live: Liv...
  Warchest
2009 Endgame
2010 Rust In Peace Live
  Rust In Peace Live
2011 Th1rt3en
2013 Super Collider
2016 Dystopia
2019 Warheads On Foreheads
 

- Style : Slayer, Annihilator, Anthrax
- Style + Membre : Metallica, Testament

MEGADETH - Th1rt3en (2011)
Par CHIPSTOUILLE le 8 Mars 2022          Consultée 507 fois

Dans l’antiquité, il était perçu comme un déséquilibre, une unité ajoutée à un nombre parfait. Le nombre de convives lors de la cène en a fait une malédiction. Celle de Jacques de Molay en a amplifié sa portée. En Italie c’est le 17, au Japon le 4, et en musique plutôt le 9. Chaque fois, le nombre est relié d’une façon ou d’une autre à la mort. Le 13 porterait donc malheur. Ou chance ? Apollo 13 était sur le fil, les Vendredi 13 sont sinistres et David 13 est gai. C’est assez fou le nombre d’anecdotes qui peuvent s’y rapporter ! On s’en amuse beaucoup en France, surtout au détriment des Italiens (1). Aux Etats-Unis en revanche, cette superstition est tellement prise au sérieux qu’elle a un impact sur le coût de la vie. Mettre en valeur ce 13 n’a rien de bien original, surtout pas dans le monde du Metal. MEGADETH succède donc tristement aux groupes qu’il a initialement influencés, à savoir OVERKILL et RAGE, a minima, avec son album de malheur.

Le concept en bois qui flingue d’emblée ce Th1rt3en, avant même d’y poser une oreille, est qu’il a dû être constitué de 13 morceaux. Contrairement à IRON MAIDEN, METALLICA et bien d’autres, MEGADETH nous avait pourtant jusque-là épargné les longueurs. Th1rt3en non content de réitérer les erreurs du précédent album, est en plus trop long. Pire que cela, on a raclé les fonds de tiroir : les vieux slips délavés, la cravate à papi, cette chaussette trouée dont la copine s’est perdue dans une autre dimension, un vieux trombone, une punaise, une pièce de 5 centimes (de francs !) qui était restée coincée, la poussière, le verni et la peinture écaillée… Tout a été recyclé, même le tiroir il faut croire !

Pas moins de 6 titres, officiellement, plombaient donc cet album avant que la moindre nouvelle mesure ne soit composée. Dans les années 90, MEGADETH semait ses chutes de studio sur des E.P comme Hidden Treasures, des singles ou des compilations. Certaines étaient bonnes. On en a même retrouvé sur les versions remasterisées des albums parus en 2004. Ainsi, "Millenium of the Blind" et "New World Order", qui ne m’étaient donc pas inconnues, figuraient déjà sur la version revisitée de Youthanasia. Triste constat : les versions démo rendaient mieux que leurs nouvelles versions soi-disant finalisées. "Deadly Nightshade" est également un fossile. Comme elle ne figurait sur aucun remaster, vous pourrez en conclure logiquement qu’il s’agit de la moins intéressante des 3.

2 titres ont ensuite été composés pour des jeux-vidéo plus récents. Ce qui n’a, à l’origine, rien de dommageable. Mais notons que MEGADETH n’était alors pas dans sa période la plus fertile en tubes, ce qui se confirme ici. "Sudden Death" a donc survécu à l’épisode ayant malgré lui condamné la série Guitar Hero à l’oubli. Même si elle s’en tire honorablement, elle ne parvient pas à la cheville de "Dialectic Chaos", laquelle était déjà une resucée de l’excellente "Into the Lungs of Hell", introduction de So Far So Good So What. "Never Dead" est tirée du jeu-vidéo éponyme. Vous ne vous en souvenez plus ? Vous allez rire, au moment de composer la setlist pour cet album, Dave Mustaine ne s'en souvenait pas lui non plus ! Malheureusement pour nous, nous avons là le meilleur titre de cet album.

"Black Swan" a quant à elle une histoire rocambolesque. Elle devait initialement faire l’objet d’un single pour la promotion de cette daube de United Abominations. La reprise d’"A tout le monde" qui figure sur l’album devait à l’origine en être la face B (façon de parler). Sur le papier, nous avons donc là un morceau si nul qu’on n’a pas voulu le faire figurer sur l’album le plus nul du groupe. En fait, moins par moins égal presque plus dans ce cas précis. Ce n’est pas un chef-d’œuvre non plus.

Ces titres auraient dû, dans le meilleur des cas, se contenter de figurer sur un E.P. Ce format à l'origine à prix doux, étudié pour les fans, permet normalement d’éviter d’encombrer la discographie de tels boulets. Ce recyclage sans vergogne témoigne bien entendu d’un manque flagrant d’envie de composer. Les chutes de studio des autres albums s’étant retrouvées ici, comment Th1rt3en aurait-il bien pu faire preuve de fulgurance par ailleurs ? Le line-up étant sensiblement le même que sur Endgame (j'y reviens), on y retrouve tous ses défauts.

Il y a néanmoins (contre toute attente ?) 2 morceaux (enfin 1 et 3/4) à sauver de ce fiasco. "Never Dead" donc, possède un riff entraînant et ses lignes de chant sont plutôt solides. On y retrouve le niveau de croisière de The System has Failed. "13" est une jolie balade pour conclure tout en langueurs. Mustaine s’est dit, une fois de plus à l’improviste, qu’il allait de nouveau chanter ! Son développement n’est malheureusement pas des plus réussis.

Dernière information plus people que musicale : Dave "Junior" Ellefson, bassiste, est entre-temps revenu prendre sa place d’éternel second (après des procès à coup de millions de dollars). Ce qui s’entend donc à peine ? Compte tenu de ses commentaires sur l’album, il semblerait qu’on lui doive la récup’ outrancière dont il souffre. James Lomenzo a été remercié dans la foulée. Ce dernier n’est visiblement pas rancunier puisqu’il vient de rejoindre à nouveau MEGADETH. Mustaine a en effet de nouveau viré son éternel bras droit en 2021, dès que le spectre d’une accusation de relation sextuelle avec mineure s’est profilé. Junior s’en est défendu depuis, la personne concernée avait 19 ans lors des faits. Mais, comme on le sait désormais, Mustaine et la présomption d’innocence, ça fait au moins 13 !

Th1rt3en, c’est un peu ce repas moribond du vendredi soir (un vendredi 13, bien sûr), veille de courses que vous n’avez eu de cesse de repousser. Il n’est fait que de restes et de produits ayant perdu leur fraîcheur, lesquels sont en quantités très variables. Des trucs qu'on a délaissés, soit par ras-le-bol, soit qu'on avait achetés pour se donner bonne conscience. Rien ne va ensemble : moitié vieille conserve, moitié truc dont on a oublié la date de péremption... Côté assaisonnement, rien ne va plus, vive le ketchup ! A moins que vous ne croyiez définitivement en la chance (celle qui finit toujours par tourner, comme la nourriture), je recommande plutôt de sortir une pizza du congélateur. Celle qui figure sur la pochette de la B.O de Turtles in Time, par exemple ? Rien à voir avec le chiffre 13, vous me direz. Si vous voulez, j’ai un autre truc au nombre de 13 à vous conseiller. Vous avez déjà entendu parler des symphonies londoniennes de HAYDN ? Comment ça il n’y en a que 12 ? Vous avez bien compté ?


(1) Profitez-en bien. Ce n’est pas souvent que je fais référence au football !

A lire aussi en METAL par CHIPSTOUILLE :


IRON MAIDEN
Piece Of Mind (1983)
Moins de hits, plus de jus de cervelle




IRON MAIDEN
Killers (1981)
Attack of Killers' B's


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Dave Mustaine (chant, vocaux, guitare électrique)
- David Elefson (guitare basse)
- Chris Broderick (guitare électrique)
- Shawn Drover (batterie)


1. Sudden Death
2. Public Enemy N°1
3. Whose Life (is It Anyways?)
4. We The People
5. Guns Drugs And Money
6. Never Dead
7. New World Order
8. Fast Lane
9. Black Swan
10. Wrecker
11. Millenium Of The Blind
12. Deadly Nightshade
13. 13



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod