Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Ange, Blackmore's Night, Pentangle, Steeleye Span, The Gentle Storm , Barleyjuice
- Membre : Black Sabbath, Alan Simon , Martin Barre
- Style + Membre : Ian Anderson , Fairport Convention

JETHRO TULL - Roots To Branches (1995)
Par DAVID le 9 Novembre 2004          Consultée 7591 fois

Catfish Rising se voulait rassurant et amorçait un retour aux sources vers le son rock des années 70. Pour lui succéder, on était en droit de s'attendre à un album plus ambitieux. A ce niveau, Roots To Branches tient toutes ses promesses et en cela, c'est l'album le plus progressif que Jethro Tull ait sorti depuis des lustres. Superbement produit et interprété, avec un niveau technique exemplaire de la part de toute la troupe, Jethro Tull semble être de retour au top ! Cependant, plus mature et progressif ne veut pas dire meilleur, certainement pas ! On se rend vite compte que Jethro Tull fait sa soupe, tout en ayant perdu l'excitation de ses jeunes années, encore présente sur Catfish Rising. Le rock, une des facettes essentielles de leur répertoire, présente sur tous les albums du groupe, a ici quasiment disparu. C'est donc une partie de la personnalité de Jethro Tull qui s'est envolée, ça la fout mal ! Roots To Branches dégouline de claviers sirupeux (rien à voir avec le son des années 80 cependant) et le chant de Ian Anderson est devenu inexpressif.

Le chant, parlons en, il n'était pas parfait sur Catfish Rising mais il avait le mérite d'être encore agité. Ici, Ian Anderson apparaît fatigué et est grandement responsable du profond ennui que l'on peut ressentir à l'écoute de Roots To Branches. Cette tendance ne fera que s'aggraver durant les années à venir. Je ne parle même pas de ses performances live où il sera littéralement à bout de souffle sur les chansons les plus électriques. Pour l'avoir vu à Colmar en été 2004, le spectacle était triste à voir. Martin Barre parvient tout de même à s'illustrer à quelques reprises, tentant tant bien que mal de rendre les compos plus attrayante à travers quelques chansons acoustiques (Valley, Beside Myself), mais il est souvent bouffé par tous ces claviers et ces sonorités orchestrales caricaturales (Rare and Precious Chain). La flûte de Ian Anderson, très présente et toujours en forme à ce niveau (Wounded, Old and Treacherous, Dangerous Veils) contribue heureusement à renforcer l'aspect mélodique du disque et à maintenir l'auditeur éveillé par la même occasion.

Bref, Roots To Branches est un disque (trop) sérieux et (très) chiant ! On peut toujours se dire qu'il y a du travail, de l'inspiration et de bonnes parties instrumentales derrière tout ça, et que c'est juste moi qui n'apprécie pas ce virage. Certes ! Toutefois, bien malin celui qui parviendra à trouver quelque chose d'intéressant à un refrain extrêmement fade comme celui de Roots To Branches. On est quand même loin des superbes choeurs de Songs From The Wood. Roots To Branches représente le début de la misère artistique pour Jethro Tull et son successeur, J-Tull Dot.com, sera à peu près pareil, en moins bien. Suivront un album live sympathique mais incomplet (Living With The Past) et un Christmas Album sans intérêt pour boucher les trous et faire patienter les fans.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par DAVID :


YES
Drama (1980)
Rock progressif

(+ 1 kro-express)



SAGA
Trust (2006)
Rock progressif


Marquez et partagez





 
   DAVID

 
  N/A



- Ian Anderson (chant, flûte, guitare acoustiq)
- Martin Barre (guitare électrique)
- Dave Pegg (basse)
- Doane Perry (batterie)
- Andy Giddings (claviers)


1. Roots To Branches
2. Rare And Precious Chain
3. Out Of The Noise
4. This Free Will
5. Valley
6. Dangerous Veils
7. Beside Myself
8. Wounded, Old And Treacherous
9. At Last, Forever
10. Stuck In The August Rain
11. Another Harry's Bar



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod