Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK CELTIQUE  |  DVD

L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Skerryvore, Skipinnish, Cal, Manran, Oysterband, Dougie Maclean , The Saw Doctors , Anduril, Coast
- Membre : A Hundred Thousand Welcomes, Big Country, Georg Kaiser , Donnie Munro , Bruce Guthro
- Style + Membre : The Band From Rockall

RUNRIG - Day Of Days - The 30th Anniversary Concert (2004)
Par GEGERS le 6 Décembre 2010          Consultée 1895 fois

23 août 2003. Le soleil se couche lentement au pied du château de Stirling, haut-lieu de l'histoire écossaise s'il en est. Les 8000 personnes présentes le savent, elles vont assister ce soir à un moment unique, à marquer d'une pierre blanche : RUNRIG fête ses 30 ans d'existence ! 30 années, couronnées d'un succès énorme en Écosse, mais aussi en Allemagne et au Danemark. Malgré les turpitudes, les écueils de la vie, la stupidité de nombreux pays qui sont restés insensibles à l'incroyable talent du groupe, RUNRIG maintient le cap, fier comme un roc. Quoi de plus beau que fêter ses 30 années de carrière à la maison, devant son public venu en masse ?

Un vieux barde, à la barbe blanche, monte sur scène, et déclame quelques vers en langue gaélique : « le gaélique est vivant, malgré toutes les flèches qui ont tenté de le mettre à terre ». Avec ce poème, Aonghas MacNeacail offre l'introduction parfaite à ce concert aux allures de spectacle vivant. Le poète se retire, et deux avions militaires survolent le château tandis que Bruce Guthro chante a capella les paroles de « Going home ». Retour à la maison, et en grandes pompes s'il vous plait. Ironie du sort, c'est à Bruce que revient d'offrir les premières notes du concert. Lui, qui ne fait partie du groupe que depuis cinq années, se voit offrir le privilège de lancer les célébrations du trentenaire de RUNRIG. Une bien belle récompense pour l'investissement du Canadien dans la carrière récente du combo.

Moment solennel, puis explosion lorsque Malcolm Jones, crâne dégarni et chemise hideuse, lance le riff du méga-tube « Hearthammer », qui avait lors de sa sortie généré de nombreuses comparaisons avec Bruce Springsteen. Et alors que la foule entre dans la danse comme un seul homme, on réalise alors que l'on va assister à un véritable voyage dans le temps. Offrant du nouveau et de l'ancien, RUNRIG met rapidement l'accent sur la période Bruce Guthro, en interprétant en début de set « Big Sky », un des meilleurs morceaux de l'album In Search of Angels. Et alors que Calum MacDonald déclame un poème en gaélique en guise de couplets, le spectateur prend la mesure de l'importance de cette langue pour le groupe. Il faut dire que le dialecte est la langue natale des frères MacDonald, qui intègrent dans le set peu de titres interprétés dans cette langue, mais quels titres ! Le tribal « Siol Ghoraidh », extrait de Searchlight, chanté en alternance par Rory MacDonald et Bruce Guthro, prend des allures d'hymne clanique. Interprété sous des teintes de lumière rouge, sa rythmique pressante et incantatoire offre le parfait contrepied au son de guitare léger et aérien de Malcolm Jones. « Faileas air an airigh », douce mélopée apaisante, se voit pour sa part magnifiée par la présence de la Chorale Gaélique de Glasgow, qui offre au morceau une profondeur et un véritable intérêt qui pouvaient manquer à son pendant studio, présent sur l'album Proterra.

Entrecoupés de nombreux plans de paysages écossais, les morceaux s'enchaînent sans se ressembler. Si le groupe sort l'artillerie lourde à plusieurs reprises, alignant bien entendu ses tubes (« Skye », « Rocket to the moon », « Loch Lomond ») il n'hésite pas à varier son propos. Ainsi, le passage acoustique situé en milieu de set (« Every river »/« Only the brave »/« Dance called America »/« Pride of the summer ») permet à Bruce Guthro de s'établir en tant que véritable frontman charismatique et d'épouser totalement le public grâce à sa voix chaude et sa guitare acoustique virevoltante. Mettant l'accent sur ses derniers albums en date, RUNRIG parvient à faire monter doucement l'émotion : « Proterra », extrait de l'album du même nom et interprété en compagnie de Paul Mounsey (pianiste et ami de longue date du groupe), prend toute son ampleur grâce au violon électrique du second invité, le virtuose Duncan Chisholm. « Running to the light », d'une beauté à couper le souffle et transcendée par un Rory MacDonald totalement investi dans son propos, constitue un des plus beaux moments du concert, tout comme le plus festif « Stamping ground », sur lequel le public, sous le charme, joue le rôle de septième homme en répondant à l'unisson aux harangues de Bruce Guthro.

En deuxième rappel, le groupe remonte sur scène mais s'assoie pour laisser Bruce interpréter, seul, le tendre « Book of golden stories » extrait du chef-d'œuvre qu'est The Stamping Ground. Comme pour le remercier d'avoir permis au bateau de ne pas prendre l'eau. Rory précisera d'ailleurs que sans l'arrivée de Bruce, RUNRIG aurait été forcé de prendre sa retraite. Et si l'on ne peut retenir un pincement au cœur lorsque Donnie Munro, le précédent chanteur du groupe, monte sur scène pour féliciter ses anciens camarades de jeu, on ne peut que se réjouir que la chance ait mit sur le chemin des Écossais ce jeune Canadien au timbre de voix d'une rare beauté.

Pétard, 30 ans. On peut dire qu'ils ont été bien fêtés, même si le concert se révèle finalement assez court compte tenu de l'événement (à peine plus d'une heure trente). Riche en bonus, le DVD se révèle pour sa part très fourni, offrant de nombreuses interviews scènes backstage et autres sucreries qui combleront sans souci les amateurs du groupe. Un anniversaire dignement fêté, en attendant celui des 40, qui devrait avoir lieu en 2013.

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


DAVIKEN
Pogonoz (2006)
Rock celtique inventif




Rick SPRINGFIELD
Venus In Overdrive (2008)
C'est toujours dans les vieux pots...


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Bruce Guthro (chant, guitare)
- Malcolm Jones (guitare, cornemuse, accordéon)
- Calum Macdonald (percussions, chant)
- Rory Macdonald (basse, chant)
- Brian Hurren (claviers, chant)
- Ian Bayne (batterie)


1. Going Home
2. Hearthammer
3. Protect & Survive
4. Big Sky
5. Skye
6. Hearts Of Olden Glory
7. Siol Ghoraidh
8. Engine Room
9. Every River
10. Only The Brave
11. Dance Called America
12. Pride Of The Summer (beat The Drum)
13. Proterra
14. Running To The Light
15. Stamping Ground
16. Maymorning
17. Faileas Air An Airigh
18. Rocket To The Moon
19. Loch Lomond
20. Book Of Golden Stories



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod