Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Dire Straits, Bap Kennedy

Mark KNOPFLER - Shangri La (2004)
Par BNJ le 3 Janvier 2005          Consultée 8159 fois

Pour prendre toute la mesure de « Shangri-La », le dernier opus du légendaire Mark Knopfler, il convient de revenir un peu sur son passé depuis la fin de Dire Straits et sur les albums solo de celui qui restera comme l’un des plus grands « guitar hero » du 20ième siècle.

Quand parait, en mai 1993, le live « On the Night » de Dire Straits, on sait Mark Knopfler au bout du rouleau. La tournée triomphale qui aura suivi la sortie (également triomphale) de « On Every Streets » aura vidé le chanteur guitariste de toute sa faim de musique. La situation de Knopfler à cette époque est plus complexe que certains le pensaient. Non seulement le monstre musical qu’était devenu DS avait provoqué en lui un rejet total de l’entitée, mais le malaise s’avérait bien plus profond car concernait également la musique dans son ensemble.
Pendant près de 2 ans, Mark Knopfler a systématiquement refusé de s’attaquer à quelques projets que ce soit, jusqu’à la fabrication pour le moins chaotique de « Golden Heart » en 1995.

On peut aujourd’hui, à la lumière du dernier album, scinder la carrière de l’homme en deux parties. La première, hautement liée à l’époque Dire Straits, est composée des albums « Golden Heart » et « Sailing to Philadelphia ». Ces albums, bien entendu non dénués de la personnalité propre de l’artiste, possèdent dans leur track list des titres qui renvoient directement aux compostions du groupe (batterie lourde, longs solo de guitare…). La seconde partie est, à ce jour, constituée de « The Ragpicker’s dream », un album presque minimaliste paru en 2002, et le « Shangri La » dont il est question aujourd'hui.

Il faut bien l’avouer, le fan pur et dur de DS doit maintenant aborder l’univers de Knopfler avec une certaine crispation. Mais il semble évident, au regard des deux dernières parutions, que l’homme n’en a cure. Et si les premiers albums cités plus haut éteint un melting pot des diverses influences (et goûts) de Knopfler, « Shangri-la » est à l’inverse un album parfaitement cohérent, compacte, qui donne l’impression de bout de bout de suivre une voie musicale claire et affirmée, sans s’en éloigner de quelques centimètres (notes ?).

Cette nouvelle portée résonne aux portes de blues rock du début à la fin. Certain (les fans de la première heure du groupe, donc) pourrait lui reprocher de faire 14 fois la même chanson.
Il s’agit plus de maîtriser parfaitement son sujet. « Shangri La » propose donc quelques perles limpides et efficaces comme « 5.15 am » (qui ouvre l’album), « Boom like that », « Back to Tupelo » (qui est le titre où l’on sent encore le son DS) ou « Don’t crash the ambulance ». L’album permet aussi de voyager un peu, du côté d’un rock plus américain (« Song for Sonny Liston ») comme d’horizons plus… exotiques (« Postcard from Paraguay »). Des chansons simples et efficaces dans lesquelles on devine assez facilement un Mark Knopfler enfin heureux de faire ce qu'il fait...

Parfaitement bien produit, « Shangri La « est certainement l’album de Mark Knopfler dans lequel la guitare est la moins mise en avant. Ne vous attendez pas à entendre des solos aériens, il n’y en a pas. Mais c’est aussi, indéniablement, l’album de l’artiste où sa voix est à ce point maîtrisée. Knopfler se permet quelques intonations (dans les graves, surtout) qu’on ne lui connaissait pas. Et c’est véritablement sur cette voix qu’est construit ce disque intemporel, reposant et définitivement beau. L’œuvre d’un amoureux de musique, tout simplement…

A lire aussi en BLUES :


MAGIC SLIM
Raising The Bar (2010)
Magic Slim place la barre très haute




Albert COLLINS
Ice Pickin' (1978)
Blues


Marquez et partagez





 
   BNJ

 
   GEGERS
   MARCO STIVELL

 
   (3 chroniques)



- Mark Knopfler (chant, guitares)
- Richard Bennett (guitares)
- Guy Fletcher (synthés)
- Jim Cox (synthés)
- Chad Cromwell (batterie)
- Glenn Worf (basse)
- Paul Franklin (pedal steel)


1. 5.15 Am
2. Boom Like That
3. Sucker Now
4. The Trawelman Song
5. Back To Tupelo
6. Our Shangri La
7. Everybody Pays
8. Song For Sonny Liston
9. Whoop De Doo
10. Postcards From Paraguay
11. All That Matters
12. Stand Up Guy
13. Donegan's Gone
14. Don't Crash The Ambulance



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod